Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Concordance des temps    Page 4 sur 7

Bas de page ?   

a 

1
Répondre en citant  
Concordance des temps - le Lun 26 Oct 2009, 19:48

Rappel du premier message :

J'avais cessé d'écouter France culture, et puis l'ouverture de ce forum m'a incitée à y retourner un peu. Comme je suis prudente je me suis branchée sur Concordance des temps, puisque je me souvenais d'un émission que je trouvais plutôt agréable.
Samedi dernier, le sujet était "la peur". Il me semblait bien que c'était un peu rebattu, mais bon, y avait Jean Delumeau, on pouvait espérer une vision un peu détachée de l'éternelle actualité. Ben j'ai trouvé l'émission lamentable. Je ne comprends pas comment ils sont arriver à transformer Delumeau en une espèce de moraliste nous disant que la peur peut être salvatrice, mais quand même faut être bien prudent avec la grippe.
Quelques rares évocations bateau des grandes épidémies de peste, et comment quand les responsables n'ont pas été vigilants les pestes ont fait plus de ravages que là où les dirigeants ont pris des mesures. Y avait pourtant des choses à dire non ? Je sais pas moi, on dit que c'est peut-être la peste qui aurait pu être un des facteurs essentiels de la chute de l'empire romain. Comment pourquoi, ce serait intéressant non ?
Bref, je vais continuer de ne plus écouter.
* * *

31
Répondre en citant  
Pérennité de la Comtesse de Ségur - Avec Laurent Theis - le Sam 06 Sep 2014, 12:49

C'est Laurent Theis qui était ce matin l'invité de Concordance des temps. Sujet : La comtesse de Ségur, dont la pérennité en librairie est promue par Jeanneney au rang d'énigme contemporaine.  

Laurent Theis est donc revenu à Concordance des Temps pour un 6eme passage, se succédant à lui-même :
- 1er janvier 2000 : Les peurs de l'an Mil
- 3 avril 2004 : Histoire du poil, la barbe comme symbole religieux
- 21 juin 2008 : Guizot, ministre de Louis-Philippe
- 20 mars 2010 : Le canular littéraire
- 13 juillet 2013 : Le plagiat

En revanche ou plutôt par contre, les quelques pros du site de FC eux ne sont pas encore revenus de leurs vacances : le podcast n'est pas livré, de même que celui de Répliques, d'ailleurs. Il faut donc aller chercher Sophie Rostopchine à la page de Concordance quand bien même cette dernière n'est pas encore tout-à-fait rétablie. Plus exactement, au sommaire général des émissions de FC la page porte encore son sticker du programme d'été, mais c'est bien elle qui vous met Laurent Theis à portée de click. Pour Répliques au moins ce boulot épuisant de modifier la vignette d'entrée a été fait. On espère qu'un tel effort n'a entraîné aucune incapacité de travail temporaire car il est bien connu que des prestataires d'un tel niveau se remplacent difficilement.

32
Répondre en citant  
Re: Concordance des temps - le Sam 06 Sep 2014, 16:54

Il semble mon cher Nessie que vous oubliez une émission sur la Pologne avec le même Theis diffusée en mai 2014.
Par contre impossible de retrouver dans mes tablettes la première émission que vous citez .

33
Répondre en citant  
Post perdu, probablement lors de l'envoi - Recréé une semaine plus tard - le Sam 13 Sep 2014, 10:44

@stein a écrit:Il semble mon cher Nessie que vous oubliez une émission sur la Pologne avec le même Theis diffusée en mai 2014.
Par contre impossible de retrouver dans mes tablettes la première émission que vous citez .

Par ma barbe, vous avez raison ! Jamais je n'aurais cru qu'on pouvait passer deux fois à si peu d'écart dans Concordance.

Pour ce qui est de la première, elle n'est pas dans mes cassettes, hélas. La référence on peut la trouver dans le moteur de recherche du fonds INA-BNF, où sont déposées et référencées toutes les productions de France Culture depuis le 1er Janvier 1994, au titre du dépôt légal. Voici l'adresse : http://inatheque.ina.fr/Ina/ws/dlr/dlweb/general/SearchForm

Après pour consulter je veux dire pour écouter une émission ça sera une autre paire de manches, bien sûr. Et puis il y a des pans entiers qui sont manquants sans qu'on sache si le programme est absent ou si ce sont seulement les fiches qui ont vides (c'est le cas, très bizarrement les fiches de plusieurs mois ou années de Tire ta langue au début des années 2000).

Un dernier conseil avant de s'enliser dans la recherche : hélas la syntaxe des requêtes n'est pas tout à fait conforme aux standards. Je n'ai jamais réussi à obtenir un résultat en saisissant plus d'un mot par zone de saisie. En cas de recherche sur dates, la syntaxe est << JJ.MM.AAAA>> . Et de façon générale, la réponse la plus fréquente est "système temporairement indisponible". Mais il ne faut pas se décourager : il y a là une mine de renseignements sur les 20 dernières années du programme.

Je conseille la recherche suivante :
Chaîne de diffusion / est / : France Culture
Titres  / contient / : Concordance
Générique  / contient / : Theis

34
Répondre en citant  
En ce moment même - le Sam 03 Jan 2015, 10:36

dans un autre fil du forum, Philaunet a écrit:Qui peut bien vous tenir une heure en haleine sur France Culture en 2015 ? Je cherche dans la liste des producteurs et je ne vois pas. Quant aux intervenants, rares sont ceux qui auront l'éloquence, la culture et la passion de transmettre d'Henri Guillemin dans sa conférence de 1952.
Par contre, pour endormir l'auditeur Pap Ndiaye met dans le 1 000. On redoute le procès en concurrence déloyale  que pourrait lui intenter plus d'un laboratoire pharmaceutique commercialisant quelque somnifère célèbre.

Je dis ça sans méchanceté : le propos de cet invité régulier de la chaîne est toujours très bien construit et semble impeccablement étayé. L'élocution dépassionnée devrait être une qualité, surtout sur son sujet habituel et là peut-être est le piège dans lequel tombe Ndiaye. Alors qu'il est toujours bien venu de passionner le propos quand on traite de sujet de connaissance, au contraire sur le créneau facile de l'histoire du racisme aux USA, il serait mal venu d'en rajouter puisque les événements parlent d'eux-mêmes. Un ton véhément serait vite aussi ridicule que le style engagé d'un Sylvain Bourmeau attisant la lutte des classes. Est-ce pour cela (ou bien est-ce sa naturelle façon d'être) qu'en adoptant le ton d'un élève aussi sage que sûr de lui et de son bon devoir de premier, tout en évitant un écueil dangereux pour sa barcasse, Pap n'diaye immobilise l'auditeur dans une sargasse soporifique.

35
Répondre en citant  
Quand Jeanneney perd son masque - le Sam 14 Mar 2015, 15:12

Aujourd'hui, en déni de la vocation de son émission, Jean-Noël Jeanneney nous offre une anti-concordance des temps. La seule concordance qu'on y trouvera, c'est avec la mission actuelle de France Culture : sauver le soldat Islam dont la cote en France est menacée d'effondrement y compris dans les classes cultivées et là ça ne va plus du tout.

Voila pourquoi le programme de France Culture s'emploie depuis plusieurs semaines à évangéliser le pays grâce au relais que fournira l'auditoire de la chaîne. Auditoire à qui l'on donne des munitions qui lui permettront de tenir le coup dans les discussions polémiques, et de porter la bonne parole : ainsi depuis un mois et même presque deux, environ la moitié des émissions de Culture d'Islam sont consacrées au soufisme (l'autre moitié portant sur les philosophes pacifiques de l'islam médiéval). Le Concordance des temps de ce samedi 14 vient aussi en conclusion d'une semaine complète passée sur les Chemins de la connaissance vers la tranquillisation des français (la chariah n'a rien à voir avec l'islam). Au moins est-ce avec davantage de subtilité que Jeanneney apporte sa pierre : plutôt que  de défendre directement les antisémites de notre temps, par une double entourloupe on fera porter l'antisémitisme français aux français de France et aux plus identitaires d'entre eux : les catholiques.

Structure de la manipulation :
a) localiser l'antisémitisme en France à la 2e moitié du XIXe siècle, comme s'il n'avait pas existé de haine du juif avant Drumont
b) passer sous silence que cet antisémitisme disparait après la libération
c) passer sous silence qu'un antisémitisme réapparait 30 ans plus tard, qui s'origine dans l'extrême gauche anticléricale et en opposition à Israël (il y avait là pourtant de quoi mouiller l'extrême-droite et donc faire monter le FN donc motus)
d) oublier que la France est depuis 30 ans le cadre d'attentats antisémites perpétrés par des personnes qui ne se réclameraient à aucun prix ni de Drumont ni de "LA CROIX, journal le plus anti-juif de France"
e) cimenter le tout avec un titre d'émission au singulier L'antisémitisme en France, de façon à masquer cette pluralité d'origines. Un historien aussi éminent que Jeanneney et aussi attentif aux erreurs de perspective ne peut ignorer viol caractérisé de la rigueur historique, entourloupe qu sauterait immédiatement aux yeux d'un étudiant de 1re année
e) laisser deviner la conclusion implicite : puisque l'antisémitisme en France a tout à voir avec la France profonde c'est qu'il n'a rien à voir avec l'islam.

A part ça, en tant qu'émission historique ce numéro de Concordance est passionnant. On aimerait que Laurentin nous produise seulement une fois de temps en temps un Fabrique de l'histoire d'une telle tenue. Reste qu'on est en droit de se sentir floué : Jean-Noël Jeanneney aurait rempli son contrat avec l'auditeur, je veux dire le contrat de Concordance des temps s'il avait comparé l'antisémitisme français de notre temps à l'antisémitisme français dans le passé. En se cantonnant au passé et en dédouanant à la fois les intégristes islamistes, les militants de l'extrême-gauche et les réprobateurs d'Israël, il abandonne exceptionnellement son masque d'homme de radio honnête. Pour une fois la manipulation est patente. Mais combien de fois est-elle passée inaperçue ?

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

36
Répondre en citant  
Rose escamotage - le Sam 14 Mar 2015, 19:39

@Nessie a écrit:Aujourd'hui, en déni de la vocation de son émission, Jean-Noël Jeanneney nous offre une anti-concordance des temps. La seule concordance qu'on y trouvera, c'est avec la mission actuelle de France Culture : sauver le soldat Islam dont la cote en France est menacée d'effondrement y compris dans les classes cultivées et là ça ne va plus du tout.

Voila pourquoi le programme de France Culture s'emploie depuis plusieurs semaines à évangéliser le pays grâce au relais que fournira l'auditoire de la chaîne. Auditoire à qui l'on donne des munitions qui lui permettront de tenir le coup dans les discussions polémiques, et de porter la bonne parole : ainsi depuis un mois et même presque deux, environ la moitié des émissions de Culture d'Islam sont consacrées au soufisme (l'autre moitié portant sur les philosophes pacifiques de l'islam médiéval). Le Concordance des temps de ce samedi 14 vient aussi en conclusion d'une semaine complète passée sur les Chemins de la connaissance vers la tranquillisation des français (la chariah n'a rien à voir avec l'islam). Au moins est-ce avec davantage de subtilité que Jeanneney apporte sa pierre : plutôt que  de défendre directement les antisémites de notre temps, par une double entourloupe on fera porter l'antisémitisme français aux français de France et aux plus identitaires d'entre eux : les catholiques.

Structure de la manipulation :
a) localiser l'antisémitisme en France à la 2e moitié du XIXe siècle, comme s'il n'avait pas existé de haine du juif avant Drumont
b) passer sous silence que cet antisémitisme disparait après la libération
c) passer sous silence qu'un antisémitisme réapparait 30 ans plus tard, qui s'origine dans l'extrême gauche anticléricale et en opposition à Israël (il y avait là pourtant de quoi mouiller l'extrême-droite et donc faire monter le FN donc motus)
d) oublier que la France est depuis 30 ans le cadre d'attentats antisémites perpétrés par des personnes qui ne se réclameraient à aucun prix ni de Drumont ni de "LA CROIX, journal le plus anti-juif de France"
e) cimenter le tout avec un titre d'émission au singulier L'antisémitisme en France, de façon à masquer cette pluralité d'origines. Un historien aussi éminent que Jeanneney et aussi attentif aux erreurs de perspective ne peut ignorer viol caractérisé de la rigueur historique, entourloupe qu sauterait immédiatement aux yeux d'un étudiant de 1re année
e) laisser deviner la conclusion implicite : puisque l'antisémitisme en France a tout à voir avec la France profonde c'est qu'il n'a rien à voir avec l'islam.

A part ça, en tant qu'émission historique ce numéro de Concordance est passionnant. On aimerait que Laurentin nous produise seulement une fois de temps en temps un Fabrique de l'histoire d'une telle tenue. Reste qu'on est en droit de se sentir floué : Jean-Noël Jeanneney aurait rempli son contrat avec l'auditeur, je veux dire le contrat de Concordance des temps s'il avait comparé l'antisémitisme français de notre temps à l'antisémitisme français dans le passé. En se cantonnant au passé et en dédouanant à la fois les intégristes islamistes, les militants de l'extrême-gauche et les réprobateurs d'Israël, il abandonne exceptionnellement son masque d'homme de radio honnête. Pour une fois la manipulation est patente. Mais combien de fois est-elle passée inaperçue ?
Frappé tout de même que vous, Nessie,  par ce (double) manquement, je vais rapporter quelques-unes des paroles prononcées ce matin dans cette émission (paroles qui, tout en démentant (un peu) l'une de vos assertions, confirment le jugement général que vous portez).
M. Jeanneney demande environ une demi-heure après le commencement de l'émission : « Quelle est à votre euh avis la force d'actualité de ces deux éléments majeurs de l'antisémitisme d'un Drumont dans les années 1880-90 je parle de l'antijudaïsme chrétien et je parle de l'antiiicapitalisme de gauche ? »
A cette question son invité répond ceci : « A mon sens euh l'antijudaïsme euh catholique euh s'observe aujourd'hui d'une manière très marginale dans des petites chapelles intégralistes traditionalistes il y a bien sûr euh peut-être euh la circulation de préjugés hein euh antijuifs dans certains milieux catholiques très conservateurs mais selon moi cette tendance est aujourd'hui résiduelle et et très peu représentative euh des nouveaux modes d'expression judéophobe euh apparus au début des années 2000 tendance qui à mon avis aujourd'hui euh est... reste malheureusement d'actualité c'est bien évidemment celle de de  cette assimilation les juifs à l'argent à la finance à  la finance anonyme euh et vagabonde euh cette idée selon lesquelles [sic] eh bien les juifs tiendraient en main la vie des peuples la vie des Etats en jouant à... à coups de bourse hein cette assimilation des juifs bien à un être apatride à la finance internationale y a encore cette dimension qui est très présente dans la propagande antijuive aujourd'hui. »
M. Jeanneney dit alors : « Ceteuh anticapitalisme ce sentiment du complot a assez largement quitté les rivages de la gauche (?) » [Notez le caractère partial que revêt cette manière de question (une éminente linguiste appelle cette forme hybride « quassertion » ).]
Son invité ose (poliment) ne pas abonder dans le sens qui lui est pourtant suggéré : « Pas tout à fait i faut quand même savoir qu'il y a peut-être de la part d'une certaine extrême gauche aujourd'hui dans l'expression d'un antisionisme radical euh une terminologie euh des manières de considérer euh euh l'Etat d'Israël qui euh pourrait faire penser à une argumentation antijuive qui a une longue histoire derrière elle et qui et qui remonte au XIXème siècle il faut savoir que durant l'été euh 2014 y a eu ces manifestations à Paris d'une violenceuh inouïe avec des slogans appelant à la mort des juifs hein dans les rues de Paris. »
M. Jeanneney interrompt à ce moment-là son invité pour préciser : « ''Mort aux juifs'' oui un magnifique article de Robert Badinter dans Le Monde après pour dire : ''je j'pensais pas que de mon vivant j'aurais entendu à nouveau sur le pavé de Paris des cris aussi ignominieux''. *»
L'invité s'enhardit à ajouter : « Où l'on voit dans ces mobilisations à la fois des éléments euh pro-palestiniens venus euh soutenir eh bien les les populations euh de Gaza et de l'autre bien des éléments euh d'extrême gauche euh souvent d'ailleurs euh dans le sillage de la de d'une tendance trotskyste qui a pu essaimer et peut-être accoucher d'un antisionisme dévoyé qui aujourd'hui se montrerait tolérant à l'égard de l'expression de certains préjugés antijuifs c'qu'a très bien démontré Pierre-André Taguieff. »
M. Jeanneney croit bon de signaler ceci : « La grande nouveauté c'est évidemment par rapport à la période que nous étudions ce matin Grégoire Kauffmann la période des années 90 euh quant à l'antisémitisme du temps la grande nouveauté** c'est la création ultérieure d'un foyer national juif euh en Palestine puis la naissance d'Israël en 1948 ce qui vient à cet égard introduire un élément tout à fait nouveau c'est-à-dire euh l'antisémitisme confondu en effet avec l'antisionisme chez chez beaucoup de Palestiniens dépouillés de leur(s) terre(s). » [Je me permets de répéter la fin de cette phrase étrange : « (…) l'antisémitisme confondu en effet avec l'antisionisme chez chez beaucoup de Palestiniens dépouillés de leur(s) terre(s). »]
Son invité dit alors : « En effet l'antisionisme commeuh masque ou comme visage de de l'antisémitisme c'qui est assez paradoxal hein faut c'est.. quand on remonte à la fin du XIXème siècle et au fameux texte de Herzl L'Etat juif publié en 1897 il faut savoir que ce texte est très bien accueilli par un certain nombre d'antisémites et notamment Edouard Drumont qui estime queuh  eh bien la création d'un d'un Etat juif pourra régler les problèmes hein chacun chez soi c'est l'expression de Drumont à ce moment-là évidemment euh les choses évolueront par la suite et l'antisionisme comme [?] je disais va prendre une connotation de plus en plus antisémite notamment après la guerre des Six Jours. »
Et voilà tout (M. Jeanneney annonçant : « Nous allons venir à l'affaire Dreyfus bien sûr (…) »).
Sur cinquante-huit minutes, seules trois minutes sont employées à la comparaison (27'50-31'08).
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/03/s11/RF_28C9312E-B726-45CE-B030-5949891D6369_GENE.MP3" debut="27:50" fin="31:08"]
M. Jeanneney  veille lui aussi à « ne pas souffler sur les braises, [à] éviter les confusions et les amalgames ». M. Joxe et lui n'avaient-il pas siégé aux mêmes gouvernements entre 1991 et 1993 ?
*M. Jeanneney se trompe. Les propos qu'il rapporte furent tenus en février de 2014 : M. Badinter s'était ému des injures proférées durant la manifestation « Jour de colère » : http://www.lemondejuif.info/2014/02/badinter-cest-la-premiere-fois-depuis-la-fin-de-loccupation-que-lon-entend-hurler-dans-les-rues-de-paris-dehors-les-juifs/
**M. Jeanneney « oublie », me semble-t-il, une autre « grande nouveauté ».  
http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps-aux-racines-de-l-antisemitisme-francais-2015-03-14

37
Répondre en citant  
petite nuance - le Dim 12 Avr 2015, 21:37

@Nessie a écrit:Le Concordance des temps de ce samedi 14 vient aussi en conclusion d'une semaine complète passée sur les Chemins de la connaissance vers la tranquillisation des français (la chariah n'a rien à voir avec l'islam).
Dans l'émission du 12 mars,le professeur de philosophie Rémi Brague démontre assez clairement,me semble-t'il,la dimension intolérante du Coran:ce texte contient trois appels aux meurtres,dans la prière d'ouverture  les musulmans répètent quotidiennement que dieu est en colère contre les juifs et que les chrétiens ont "loupé le coche".De plus pour résoudre les contradictions multiple du Coran,il a été décidé que les versets les plus récents abrogaient les plus anciens,or ceux-ci sont les plus violents.bref,rien de bien tranquilisant.

38
Répondre en citant  
Re: Concordance des temps - le Sam 02 Mai 2015, 10:27

Puisque le créneau documentaire Une vie une oeuvre n'est plus que l'ombre de ce qu'il a été, c'est souvent dans d'autres émissions qu'on trouve l'équivalent. Ainsi avec l'évocation de François Truffaut dans un Carnet Nomade. Et de même ce matin dans Concordance des temps consacré à Georges Courteline.

http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps-actualite-de-georges-courteline-2015-05-02

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

39
Répondre en citant  
Cétacés avec Michel Pastoureau - le Mar 05 Mai 2015, 16:12

Michel Pastoureau est l'invité savant par excellence dont Jeanneney sait qu'il va dérouler ses connaissances avec aisance et courtoisie.  Exemple dans ce bon numéro intitulé La baleine : fragile héritage.

Parcours depuis l'Antiquité (match Pline/Aristote) jusqu'à nos jours où, bien qu'il y soit question de chasse à la baleine et qu'y soient décrits les moyens modernes pour tuer les cétacés (je ne connaissais pas  le harpon avec acide), Michel Pastoureau ne prend pas le ton de la désolation ou de la plainte. Il décrit et explique, et laisse l'auditeur se faire une opinion. Une leçon pour tous les donneurs de leçons...

On trouve cette phrase dans le descriptif : « ce très impressionnant cétacé a été mis en péril par la chasse dévergondée qui en a été faite et l’est peut-être encore » où apparaît de nouveau le mot "dévergondée", plaisir lexical de Jeanneney qui avait fait l'objet de 6 contributions (105 à 110) suite à ce post où était citée la « quête dévergondée de bois exotiques ».  

L'historien termine son émission sur un  « C'est assez... opportun » ("c'est" prononcé "cét" pour qu'on ajoute  "dit la baleine", sans doute...)

40
Répondre en citant  
Julien GUESLIN, historien passionné et passionnant - le Lun 17 Aoû 2015, 20:43

Il n'est pas trop tard pour écouter Les Pays Baltes : survivre et durer du 27 septembre 2014. Grâce à Julien Gueslin qui fait partager son savoir avec passion, l'émission s'écoute avec grand intérêt de bout en bout.

Histoire, mœurs, art, langues, géopolitique du 20e siècle et actuelle, en une heure tout y passe, il n'y a rien à retirer. Julien Gueslin ne dit pas un seul "euh", n'a pas le moindre bégaiement, pas de paroles floues, de "rapport aux rapports", etc, qui sont les repoussoirs de l'écoute  de France Culture.

Au mitan de l'émission, on découvre que Mérimée a écrit un récit assez étrange ayant la Lituanie comme cadre :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/09/s39/RF_795472EE-80FF-400F-824F-5CE901E3F593_GENE.MP3" debut="25:45" fin="29:11"]

Et à propos d'Oscar Milosz, la lecture d'un poème et une précision sur l'auteur :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/09/s39/RF_795472EE-80FF-400F-824F-5CE901E3F593_GENE.MP3" debut="32:26" fin="36:11"]

Bref, une émission à écouter ou à conserver pour l'été 2016 (ou pour la rentrée ?), sinon, on peut aussi lire la thèse de 2005 du conservateur à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg et chercheur associé à la Sorbonne, elle est en ligne : Julien GUESLIN, La France et les petits Etats baltes : réalités baltes, perceptions françaises et ordre européen (1920-1932).

Si vous n'avez pas le temps de lire les 635 pages... il suffit de lire l'avant-propos de deux pages pour se rendre compte de l'engagement du jeune chercheur dont la voix, hasard troublant, ressemble à s'y méprendre à celle de François-Xavier Szymczak de France Musique qui est d'ascendance polonaise. La dédicace de la thèse de Julien Gueslin donne à penser que sa famille vient aussi de cette aire géographique...

Sur la page très, très complète de l'émission, une magnifique carte ancienne et une bonne présentation qui contient une petite inattention... « L’annexion de la Crimée qu’a accomplie Vladimir Poutine, sans coup férir, ayant marquée [sic] pour la première fois depuis la chute du mur, une possible fragilité des frontières en Europe. »

41
Répondre en citant  
Les religions : avec ou sans images - le Mar 25 Aoû 2015, 10:06

Il faut tout d'abord saluer les documentalistes de la bibliothèque de Radio France qui dénichent des archives illustrant à merveille le sujet et les propos de Concordance des temps (et des autres émissions où il y a culture). C'est chez eux/elles qu'il faut rechercher la large culture radiophonique.

Par exemple dans ce très instructif numéro du 14.02.2015 Les religions : avec ou sans images avec un savant comme on les aime : Patrick Boucheron, professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Paris 1.

Les archives sonores sont indiquées intégralement sur la page comme toujours richement documentée du site. 1958, 1991, 1999, 2003, radio et télé, c'est formidable.

Les thèmes, tels que répertoriés :  Histoire| 19e siècle| 20e siècle| Ancien Régime | Antiquité| Moyen-Age| Religion| Révolution| iconoclasme| image| réforme| Concile de Trente| iconodoules

Je me demande qui va savoir relancer aussi bien, et avec la culture dont fait preuve Jeanneney, les érudits invités à l'avenir. On a vu cet été avec l'intervieweuse de Michel Pastoureau qu'on était déjà, et pas seulement depuis cet été, dans une panade pas possible et de mauvais augure pour les futures archives patrimoniales de la station culturelle.  

Un extrait qui a un rapport très étroit avec une émission de 1990 récemment diffusée dans le programme des Nuits (à suivre...) [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/02/s07/RF_7C4D40AD-75D5-4E3C-B781-61A066A9609D_GENE.MP3" debut="39:15" fin="40:38"]

PS. JNJ mentionne en fin d'émission un coffret de trois volumes non signalé sur le site :  Le Musée chrétien (Coffret 3 vol.)

Concordance des temps     Page 4 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum