Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour    Page 18 sur 19

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Jeu 12 Nov 2009, 17:00

Rappel du premier message :

Ouvrons ce fil sur une double question, et tant pis pour le risque de confusion entre le sujet de fond et l'incident polémique de ces jours-ci (patience, j’y viens...).

L'Esprit Public, c’est une des émissions à la fois les mieux faites de toute la grille, et une des moins culturelles. Celle pour laquelle un ratio qualité radiophonique/contenu culturel serait le plus costaud. L’émission-type comme j’en cherchais sur BFM il y a 15 ans de ça, quand j’étais lecteur du Nouvel Escronomiste. Depuis, mes goûts ont changé : à ma radio je demande de la culture, et dans l’Esprit public, de la culture ben j’en entends pas lourd. Pourtant elle est là, ça ne fait pas de doute : dans l’art radiophonique de Philippe Meyer et dans le ciboulot des participants, et puis parfois quand même dans l’ultime séquence des brèves, mais c’est bien le seul moment où on l’entend, la culture. Pour le reste, c’est la version radio des discutes de jadis entre Ockrent, July, Alexandre. Et d’ailleurs pourquoi pas ? Si la formule est bonne, autant la reprendre. C’est ce qu’a fait récemment l’Economie en question : 4 invités, 2 sujets, une séquence de brèves. Ca nous fait maintenant 2 émissions instructives et ... aussi peu culturelles que possible.

C’est bien dommage, car Philippe Meyer est certainement une des meilleures pointures de toute la chaine. En témoignent son expérience de sociologue devenu journaliste, sa vaste culture, son souci de la langue sans jamais la moindre trace de purisme lourdaud (ça c’est vraiment rare), son recul et son humour vialatto-british, son art de maintenir le débat dans un cadre audible en réglant les tours de parole et en évitant ces chevauchements et interruptions qui à FC caviardent toutes les émissions de débat avec des passages plus ou moins longs de bouillie radio. Toutes choses en quoi nombre de producteurs de la station gagneraient à lorgner un peu du côté du dimanche à 11h et à s’inspirer de l’esprit de l’Esprit public.

Mais du côté des débatteurs invités, franchement, ça marque le pas. Les capacités d’analyse de Jean-François Revel et de Jean Claude Casanova n’ont pas été remplacées. Certes, Bruno Frappat vient de temps à autres jouer le rôle du sage, mais c’est pas bien souvent et ça aussi c’est dommage. Certes chacune des synthèses lues par Meyer (lecture intelligente, au fait, on n’est pas à la limite du déchiffrage comme chez Goumarre ou chez Baddou hein) est un modèle, comme le montre la réaction des intervenants ponctuels, ceux qu’on invite pour une émission thématique sur leur spécialité : pour la plupart ils saluent la justesse de l’analyse. Pour le reste, hormis les commentaires du même, mon impression générale est que les participants sont franchement usés. On se souvient qu’Emmanuel Todd n’était pas resté longtemps dans l’émission. Dans ses réponses à la question « Peut-on encore débattre en France », il avait dit sa difficulté d’avoir des opinions sur tout. Les actuels réguliers de l’Esprit Public ne semblent pas avoir sa réserve.
- Max Gallo tartine ses banalités comme si c’étaient des découvertes inédites et des vérités profondes.
- Michaud ricane tant qu’il peut. Il faut mettre à son crédit qu’il est aussi imprévisible que démagogique, ce qui est en soi un exploit. Enfin il est... I Mean : « il était » (cf plus loin, j’explique)
- Labarde et Olivennes font leurs petits effets de manche pour balancer des mini-coups de gueule et des paradoxes un peu faciles. On se dit qu’ils doivent être assez bons dans une discute de café ou dans une réunion de cadres. Seulement leur habileté d’orateurs n’est jamais bien relayée par quelque référence à la réalité empirique (sauciale). Quand on vérifie on se rend compte qu’ils fantasment du sophisme plutôt qu’ils n’étayent leur baratin pour marcher avec l’auditeur vers un peu plus de vérité et de clarté
- Bourlanges quant à lui il bourlangise tout-le-temps, c’est à dire que chaque semaine il nous fait 2 ou 3 fois un petit grand oral, en commençant par une belle astuce finement préparée et en achevant par une formule bien trouvée. Il cite Durkheim ou mieux Tonnies ou mieux Le Play ou mieux Saint-Simon à chaque fois on se demande jusqu’où il va remonter comme ça.

Le hic, c’est que le programme n’est toujours pas culturel. Ca serait d’ailleurs idiot de le réclamer tel : de même qu’on ne fera pas boire un âne qui n’a pas soif, on n’entendra jamais beaucoup de culture dans une émission d’actu politique. Oui tout ça c’est bien dommage pour Philippe Meyer, que j’aurais bien vu et qu'encore je verrais bien en directeur des programmes, mais enfin son émission aurait plus sa place sur France info, comme ça j'écouterais France Info.

./...
* * *

171
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Jeu 19 Nov 2015, 00:10

./...

Ah tiens en cherchant -et en trouvant- une référence Onfray, je trouve le même jour la réponse de Bourlange furibard : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s45/NET_FC_ad6e85aa-4645-4ccf-973f-b2680ae52a39.mp3" debut="27:05" fin="27:54"]

Il est clair pour moi que l'entente entre ces deux idéologues que sont Bourly et Thierryus Pechtritus est bien trop lourdement affichée pour ne pas être parfaitement factice.

Anton Adespotos 

172
Répondre en citant  
Veriditas teutonica - le Lun 17 Oct 2016, 12:55

Hier, vers onze heures et demie du matin, Mme Michaela Wiegel dit ceci : « (…) François Hollande s'est fâché tout vert avec la Pologne (...) » (31'15-31'30). Certes, en français, l'on devient « vert de rage » (comme M. Cohn-Bendit) mais, dans cette même langue, l'on se fâche « tout rouge » (comme la bande à Baader) . Mme Wiegel pécha-t-elle par germanisme ?
http://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/la-russie-larabie-saoudite
A propos de « verdeur », il semble que la couleur favorite de M. Pastoureau exerce sur Mme Michaela Wiegel (comme sur France Inculture plus généralement) une véritable fascination. Ainsi, le dimanche 19 juin dernier, alors que l'émission de M. Meyer portait sur le massacre perpétré (« par un homme s'étant réclamé de Daesh ») à Orlando (« dans un club gay »), « la correspondante à Paris du Frankfurter Allgemaine Zeitung » n'avait pas craint de conter les coquecigrues suivantes : « (…) et je je trouve d'ailleurs hum assez int'reussant que euh aujourd'hui on ressort euh justement euh tout c'que dans l'islam euh est au contraire pour une grande tolérance de je ne sais pas comment t'on [?] dire de de de de la liberté euh euh euh sexuelle c'est-à-dire euh euh la philosophie de Daesh n'est absolument pas euh on peut trouver des fondements dans l'islam mais c'est absolument pas couvert euh par l'islam et ça c'est int'reussant aussi quand quand euh quand qu'on entre un peu plus dans un débat sur sur l'islam lui-même » (41'10-41'50). Mme Wiegel croit-elle vraiment que le mahométisme en général fait preuve d'« une grande tolérance » dans le domaine des mœurs ? que le mahométisme (tel qu'il est encore aujourd'hui pratiqué du Maroc à l'Indonésie) favorise la « liberté sexuelle » ? Sait-elle de quelle manière sont traitées dans le monde mahométan les « minorités sexuelles » (comme aime à dire France Inculture) ? Evidemment, personne, ce jour-là, ne démentit Mme Wiegel. [i]De mahometismo nihil nisi bene[i].
http://www.franceculture.fr/emissions/l-esprit-public/les-primaires-droite-apres-le-discours-de-nicolas-sarkozy-saint-andre-lez

173
Répondre en citant  
L'esprit public commente l'élection de Trump et n'évite pas - le Dim 13 Nov 2016, 17:54



Ce matin,   le grand sujet, l'élection surprise de Donald Trump. Bujon de l'Etang (comment ça s'écrit?) a bien avoué qu'il ne l'avait pas prévu, qu'il avait dit toutes les raisons pour lesquelles Hillary serait sans le moindre doute élue. Ton solennel, mises en garde, si on ne fait pas ce qu'il faut  (mais quoi au juste?), on va avoir Marine Le Pen et ce sera le troisième acte de la pièce.

Ils n'ont pas évité de ressortir cette fadaise qui  m'énerve que "les gouvernants sont éloignés du peuple". À chaque fois que j'entends ça, je pense à Giscard d'Estaing jouant de l'accordéon!   Mais le peuple, il ne demande pas que les gouvernants prennent un café avec eux dans un bistro, ou même connaissent le prix d'un ticket de métro,  ce qu'ils veulent, ce sont des mesures qui améliorent un peu leur situation comme une hausse du SMIC ou une hausse du point d'indice des fonctionnaire ou un avancement de l'âge de la retraite. Mais comme les temps n'autorisent pas de pareilles mesures, du fait de la persistante  mauvaise compétitivité de l'économie française, ils croient que les gouvernements qui se succèdent ne "comprennent pas le peuple".  

Et ce qu'il faudrait, c'est un gouvernement qui explique un peu mieux  les raisons de sa politique, et pour ça l'équipe en place est particulièrement mauvaise.

174
Répondre en citant  
Jean-Louis Bourlange éjecté de l'Esprit Public - le Dim 05 Mar 2017, 11:34

Nous n'entendrons plus Jean-Louis Bourlange à l'Esprit Public. Sa dernière manifestation vocale aura donc été son  hommage à Max Gallo, la semaine dernière dans la séquence des brèves de fin d'émission. Philippe Meyer lui avait déroulé un tapis rouge pour ce moment tout de même émouvant.

Voici cet hommage :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-26.02.2017-ITEMA_21242024-0.mp3" debut="51:30" fin="54:49"]

Depuis, et sans qu'il y ait le moindre lien avec ce qui précède, Philippe Meyer a reçu une lettre de la direction de France Ex-Culture. Lettre qu'il lit à l'antenne dès l'ouverture, lettre par laquelle Sandrine Treiner écarte Jean-Louis Bourlange de l'Esprit Public pendant tout le reste de la campagne présidentielle au motif de son engagement déclaré en faveur d'un des candidats. Philippe Meyer lit ensuite la lettre de réponse de Jean-Louis Bourlange qui déclare qu'il ne reviendra pas dans l'émission après la période électorale. En passant, l'ancien député européen cite assez imparfaitement les 3 adjectifs qu'il avait adressés à un autre candidat il y a de cela 3 semaines, et il émet le soupçon qu'après cette volée insultante qui aurait dû lui valoir, dit-il, un procès en diffamation, ce sont les courriers de plainte au médiateur qui ont suscité la décision de la Direction.

C'est bien mal connaitre le médiateur, et c'est bien mal connaitre France Culture. Le médiateur passe plus de temps à dénigrer les critiques qu'il reçoit qu'à les transmettre. Et l'on voit mal France Culture qui depuis 18 ans se conduit de plus en plus nettement comme une agence idéologique au service du PS (on atteint le sommet depuis 4 ou 5 ans), on voit mal cette maison réprimer Bourlange parce qu'il a insulté le candidat de la droite. PAr contre, avoir pris position pour le candidat qui est en train d'envoyer à la poubelle de l'histoire le parti socialiste en lui fauchant ses électeurs et la moitié de ses cadres après avoir empêché le Président sortant de se représenter, ça c'est impardonnable et Bourlange paye son ralliement au traître.  

Toute la séquence a duré au plus 5 minutes.
Philippe Meyer a signalé que les deux courriers, celui de la directrice et celui du débatteur éconduit, seront disponibles en lecture sur la page de l'émission. Ce dimanche à midi, elles ne le sont pas encore.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

175
Répondre en citant  
Ad verbum - le Dim 05 Mar 2017, 11:45

Nessie(http://www.regardfc.com/t126p170-l-esprit-public-philippe-meyer-bonjour#28162) a écrit:Nous n'entendrons plus Jean-Louis Bourlange à l'Esprit Public. Sa dernière manifestation vocale aura donc été son émouvant hommage à Max Gallo, la semaine dernière dans la séquence des brèves de fin d'émission. Philippe Meyer lui avait déroulé un tapis rouge pour ce moment tout de même émouvant.

Voici cet hommage :  

Depuis, et sans qu'il y ait le moindre lien avec ce qui précède, Philippe Meyer a reçu une lettre de la direction de France Ex-Culture. Lettre qu'il lit à l'antenne dès l'ouverture, lettre par laquelle Sandrine Treiner écarte Jean-Louis Bourlange de l'Esprit Public pendant tout le reste de la campagne présidentielle au motif de son engagement déclaré en faveur d'un des candidats. Philippe Meyer lit ensuite la lettre de réponse de Jean-Louis Bourlange qui déclare qu'il ne reviendra pas dans l'émission après la période électorale. En passant, l'ancien député européen cite assez imparfaitement les 3 adjectifs qu'il avait adressés à un autre candidat il y a de cela 3 semaines, et il émet le soupçon qu'après cette volée insultante qui aurait dû lui valoir, dit-il, un procès en diffamation, ce sont les courriers de plainte au médiateur qui ont suscité la décision de la Direction.

C'est bien mal connaitre le médiateur, et c'est bien mal connaitre France Culture. Le médiateur passe plus de temps à dénigrer les critiques qu'il reçoit qu'à les transmettre. Et l'on voit mal France Culture qui depuis 18 ans se conduit de plus en plus nettement comme une agence idéologique au service du PS (on atteint le sommet depuis 4 ou 5 ans), on voit mal cette maison réprimer Bourlange parce qu'il a insulté le candidat de la droite. PAr contre, avoir pris position pour le candidat qui est en train d'envoyer à la poubelle de l'histoire le parti socialiste en lui fauchant ses électeurs et la moitié de ses cadres après avoir empêché le Président sortant de se représenter, ça c'est impardonnable et Bourlange paye son ralliement au traître.  

Toute la séquence a duré au plus 5 minutes.
Philippe Meyer a signalé que les deux courriers, celui de la directrice et celui du débatteur éconduit, seront disponibles en lecture sur la page de l'émission.

Dans la lettre de M. Bourlanges lue par M. Meyer figurent les mots suivants : « (…) de me sanctionner pour les propos très durs que j'ai tenus sur l'un des candidats en le qualifiant de sournois lâche et corrompu (...) »  (6'15-6'25).
https://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/les-suites-de-laffaire-fillon-le-programme-demmanuel-macron
Le dimanche 12 février de 2017, M. Bourlanges avait déclaré littéralement ceci : « (…) chez chez heum chez Fillon c'est très net on a affaire à un candidat qui est à la fois euh euh sournois arrogant et corrompu (...) » (26'25-26'35).  
https://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/le-paysage-politique-trois-mois-de-lelection-presidentielle-les-debuts-de

176
Répondre en citant  
Mc Rond - le Dim 05 Mar 2017, 13:56

Odieuse censure en effet. Lors de la première émission post-Bourlanges, on peut prendre la mesure de volonté de la chaîne d'étouffer toute parole pro-Macron.

Esprit (public) de Macron es-tu là ?

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-05.03.2017-ITEMA_21249364-0.mp3" debut="32:09" fin="32:24"]

Ou bien là ?

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-05.03.2017-ITEMA_21249364-0.mp3" debut="33:05" fin="33:17"]

Ou là alors ?

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-05.03.2017-ITEMA_21249364-0.mp3" debut="37:28" fin="37:40"]

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-05.03.2017-ITEMA_21249364-0.mp3" debut="43:53" fin="44:00"]

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-05.03.2017-ITEMA_21249364-0.mp3" debut="44:43" fin="45:16"]

Et par ici ?

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16119-05.03.2017-ITEMA_21249364-0.mp3" debut="46:40" fin="46:55"]

L'esprit, la langue, les références historiques de Bourlanges nous manqueront, mais surtout parce qu'il nous laisse avec le gloubi-boulga-prêt-à-penser des éditocrates telle que  Mme Kauffman qui nous dit aujourd'hui à propos de son maître : "Son déterminisme (sic) européen est un marqueur de son programme".

Bienvenue dans le marcronisme réel.

177
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Dim 05 Mar 2017, 17:22

Les deux courriers sont maintenant disponibles sur la page Esprit Public. La lettre de Jean- Louis Bourlanges est très digne et se termine par l'éloge de la liberté de l'esprit.
Son érudition va en effet manquer sur France Culture.

178
Répondre en citant  
Qu'un fric impur abreuve mon fillon - le Lun 06 Mar 2017, 08:18

Le titre du message ne fait allusion à aucune personne existante ou ayant existé et je passe sur l'effet de coïncidence...
L'affaire dont vous dénoué le fil dans ce fil n'est pas de haute importance elle est juste en accord avec le niveau général de la campagne électorale et Monsieur Bourlange tirera sans doute quelques profits de son attitude aux vue du résultat probable de la présidentielle.
Je ne pense pas être profillon mais voilà une personne qui mériterait une analyse approfondie par le biais de la psychanalyse Le seul mérite qu'on peut lui trouver c'set de bien travailler sa voie et sur ce plan monsieur Macron a encore du boulot bien que devançant monsieur monsieur Fillon dans d'autres domaines

Gustave Flaubert est aux anges et Duchamp joue toujours le bel indifférent.

La prochaine fois je vous le voterai

PS : Monsieur Mathieu Gallet s’intéresse beaucoup à "l'affaire".

La France est grande et les ondes sont courtes.    

.

179
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Lun 06 Mar 2017, 09:48

Un bien mauvais coup pour l'Esprit Public qui n'avait déjà survécu qu'à grand'peine à la période Poivre d'.

La présence de Jean-Louis Bourlanges était l'une des deux principales raisons qui me faisaient aller jusqu'à écouter la fin de la messe pour ne pas rater le début de l'Esprit Public, l'un des derniers rendez-vous réguliers que l'on peut avoir avec la chaîne dans l'espoir d'y entendre un dialogue intelligent.

L'autre et désormais bien seule raison, c'est Philippe Meyer. Pendant qu'il annonçait hier, la voix blanche, le départ de JLB - sinistre nouvelle pour cette radio décharnée qu'est devenue France Culture -, je me demandais combien de temps tiendrait encore l'émission.

180
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Mar 07 Mar 2017, 07:55

Fontaine(http://www.regardfc.com/t126p170-l-esprit-public-philippe-meyer-bonjour#28167) a écrit:Le titre du message ne fait allusion à aucune personne existante ou ayant existé et je passe sur l'effet de coïncidence...
L'affaire dont vous dénoué le fil dans ce fil n'est pas de haute importance elle est juste en accord avec le niveau général de la campagne électorale et Monsieur Bourlange tirera sans doute quelques profits de son attitude aux vue du résultat probable de la présidentielle.
Je ne pense pas être profillon mais voilà une personne qui mériterait une analyse approfondie par le biais de la psychanalyse Le seul mérite qu'on peut lui trouver c'set de bien travailler sa voie et sur ce plan monsieur Macron a encore du boulot bien que devançant monsieur monsieur Fillon dans d'autres domaines

Gustave Flaubert est aux anges et Duchamp joue toujours le bel indifférent.

La prochaine fois je vous le voterai

PS : Monsieur Mathieu Gallet s’intéresse beaucoup à "l'affaire".

La France est grande et les ondes sont courtes.    

.
J'aime bien le petit visuel duchampien plus qu'usé qui vous sert de portrait. Il représente assez bien votre pensée.
Voir comme première conclusion de l'éviction de Bourlange que celui-ci en tirera certainement profit est assez misérable. Toutes proportions gardées, vous auriez sans doute dit en 1936 que Salengro grâce à son suicide,bénéficiera d'une notoriété post-mortem qui vaut largement le fait d'interrompre son existence.
Le conseil sur la voix (pas voie) adressé à Macron sent quand même le réchauffé. Vous avez vraiment encore dans la gorge le meeting d'il y a trois mois dans lequel il s'était cassé la voix, un événement d'une importance politique considérable sans doute?
Enfin, la délicate allusion à Mathieu Gallet nous ramène à l'urinoir. Là, vous êtes plein, d'ailleurs c'est la fin de votre message.

181
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Mar 07 Mar 2017, 08:05

Bourlanges, Michaud, Védrine, Fourest, Couturier… on sent de plus en plus nettement la reprise en main de FC par sa directrice en mission. Finkielkraut échappe à la purge parce qu'il est trop visible et sans doute aussi qu'il attaque sans cesse Macron dans d'autres médias dont le site très à droite, de plus en plus à droite, Causeur. À défaut de faire campagne, Hamon a des amis qui travaillent pour lui.
Qu'une chaîne dite culturelle se prive des voix du centre et de droite laisse sans voix. C'est la négation même de sa vocation, de sa mission de service public, du débat intellectuel.

L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour     Page 18 sur 19

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum