Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour    Page 5 sur 18

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Jeu 12 Nov 2009, 17:00

Rappel du premier message :

Ouvrons ce fil sur une double question, et tant pis pour le risque de confusion entre le sujet de fond et l'incident polémique de ces jours-ci (patience, j’y viens...).

L'Esprit Public, c’est une des émissions à la fois les mieux faites de toute la grille, et une des moins culturelles. Celle pour laquelle un ratio qualité radiophonique/contenu culturel serait le plus costaud. L’émission-type comme j’en cherchais sur BFM il y a 15 ans de ça, quand j’étais lecteur du Nouvel Escronomiste. Depuis, mes goûts ont changé : à ma radio je demande de la culture, et dans l’Esprit public, de la culture ben j’en entends pas lourd. Pourtant elle est là, ça ne fait pas de doute : dans l’art radiophonique de Philippe Meyer et dans le ciboulot des participants, et puis parfois quand même dans l’ultime séquence des brèves, mais c’est bien le seul moment où on l’entend, la culture. Pour le reste, c’est la version radio des discutes de jadis entre Ockrent, July, Alexandre. Et d’ailleurs pourquoi pas ? Si la formule est bonne, autant la reprendre. C’est ce qu’a fait récemment l’Economie en question : 4 invités, 2 sujets, une séquence de brèves. Ca nous fait maintenant 2 émissions instructives et ... aussi peu culturelles que possible.

C’est bien dommage, car Philippe Meyer est certainement une des meilleures pointures de toute la chaine. En témoignent son expérience de sociologue devenu journaliste, sa vaste culture, son souci de la langue sans jamais la moindre trace de purisme lourdaud (ça c’est vraiment rare), son recul et son humour vialatto-british, son art de maintenir le débat dans un cadre audible en réglant les tours de parole et en évitant ces chevauchements et interruptions qui à FC caviardent toutes les émissions de débat avec des passages plus ou moins longs de bouillie radio. Toutes choses en quoi nombre de producteurs de la station gagneraient à lorgner un peu du côté du dimanche à 11h et à s’inspirer de l’esprit de l’Esprit public.

Mais du côté des débatteurs invités, franchement, ça marque le pas. Les capacités d’analyse de Jean-François Revel et de Jean Claude Casanova n’ont pas été remplacées. Certes, Bruno Frappat vient de temps à autres jouer le rôle du sage, mais c’est pas bien souvent et ça aussi c’est dommage. Certes chacune des synthèses lues par Meyer (lecture intelligente, au fait, on n’est pas à la limite du déchiffrage comme chez Goumarre ou chez Baddou hein) est un modèle, comme le montre la réaction des intervenants ponctuels, ceux qu’on invite pour une émission thématique sur leur spécialité : pour la plupart ils saluent la justesse de l’analyse. Pour le reste, hormis les commentaires du même, mon impression générale est que les participants sont franchement usés. On se souvient qu’Emmanuel Todd n’était pas resté longtemps dans l’émission. Dans ses réponses à la question « Peut-on encore débattre en France », il avait dit sa difficulté d’avoir des opinions sur tout. Les actuels réguliers de l’Esprit Public ne semblent pas avoir sa réserve.
- Max Gallo tartine ses banalités comme si c’étaient des découvertes inédites et des vérités profondes.
- Michaud ricane tant qu’il peut. Il faut mettre à son crédit qu’il est aussi imprévisible que démagogique, ce qui est en soi un exploit. Enfin il est... I Mean : « il était » (cf plus loin, j’explique)
- Labarde et Olivennes font leurs petits effets de manche pour balancer des mini-coups de gueule et des paradoxes un peu faciles. On se dit qu’ils doivent être assez bons dans une discute de café ou dans une réunion de cadres. Seulement leur habileté d’orateurs n’est jamais bien relayée par quelque référence à la réalité empirique (sauciale). Quand on vérifie on se rend compte qu’ils fantasment du sophisme plutôt qu’ils n’étayent leur baratin pour marcher avec l’auditeur vers un peu plus de vérité et de clarté
- Bourlanges quant à lui il bourlangise tout-le-temps, c’est à dire que chaque semaine il nous fait 2 ou 3 fois un petit grand oral, en commençant par une belle astuce finement préparée et en achevant par une formule bien trouvée. Il cite Durkheim ou mieux Tonnies ou mieux Le Play ou mieux Saint-Simon à chaque fois on se demande jusqu’où il va remonter comme ça.

Le hic, c’est que le programme n’est toujours pas culturel. Ca serait d’ailleurs idiot de le réclamer tel : de même qu’on ne fera pas boire un âne qui n’a pas soif, on n’entendra jamais beaucoup de culture dans une émission d’actu politique. Oui tout ça c’est bien dommage pour Philippe Meyer, que j’aurais bien vu et qu'encore je verrais bien en directeur des programmes, mais enfin son émission aurait plus sa place sur France info, comme ça j'écouterais France Info.

./...
* * *

41
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Dim 12 Déc 2010, 11:34

Il est vraiment scandaleux qu'ici et là nous ne "faisions qu'à nous plaindre" du traitement de l'info sur Fc : immédiateté urgentiste et saucialité dégoulinante. Philippe Meyer même dans son émission d'actu se moque de l'actualité brûlante et n'hésite pas à inviter ce dimanche comme partenaire à sa table Denis Olivennes … du Nouvel Observateur. Bigre j'ai pris une bonne douche (froide), j'ai relu quelques posts, et quelques Mediapart et regrettant ma douche j'ai pu me confirmer que Denis Olivennes a bien quitté le Nouvel Obs pour EUROPIN.

Sans doute que contrats de travail aidant, l'homme ne sera là-bas qu'au début de 2011 et que d'ici là il fait ses cartons dans le journal du socialiste (sic) Claude Perdriel.

Ce qui m'amuse c'est que du fait du principe de l'effet d'annonces plus personne n'imagine Olivennes à l'Obs quand on le croit déjà en train de refaire la grille de la chaîne d'Arnaud Lagardère. Dans tous les cas la "défausse" de Meyer est succulente. Ç'aurait été une première qu'une chaîne publique "utilise" un chroniqueur permanent, qui plus est le taulier d'une chaîne radio "concurrente" ! L'honnêteté intellectuelle et la sacro-sainte déontologie journalistique auraient dû à elles seules imposer à M. Meyer de préciser cela en intro.

Pas de chance M. Meyer vous devriez imaginer que vos auditeurs sont rigoureux et exigeants mais peut-être ne vous a t-on pas dit que vous aviez des auditeurs de cette trempe-là ? J'espère que dès la semaine prochaine vous inviterez Jacques Julliard du Nouvel Obs et Laurent Joffrin de Libé (avec un coup de pot il n'aura pas encore fusionné le quotidien de Rothscild et l'hebdo socialiste). Tentez aussi Philippe Tesson de Combat et Jean d'Ormesson du Figaro et on va vachement se poiler !

42
Répondre en citant  
les limites du j'menfoutisme ont été franchies - le Dim 12 Déc 2010, 13:52



Très juste et je vais en rajouter une couche.

Ce dimanche 12 décembre, les participants ont franchi les limites de l’ignorance et du j’menfoutisme.

Il y a eu un petit couplet sur l’euro. Toujours les mêmes histoires, répétées d’émission en émission. Les marchés ne sont pas contents mais les marchés feraient bien d’aller voir ailleurs… Il faut du fédéralisme mais du fédéralisme personne n’en veut. Les Allemands ne sont pas d’accord pour payer. Et ainsi de suite.

Mais ça allait encore. Quand ils se sont mis à parler de la Côte d’Ivoire, ça n’allait plus.

Denis Olivennes a fait un exposé en apparence bien argumenté, en fait il n’a fait que réciter mot à mot l’article de Michael Michailof paru le 9 décembre dans Le Monde : bienvenue à bord du Titanic et de son commandant Gbagbo. Il aurait pu au moins citer sa source. Le nouveau directeur d’Europe I est si au fait des affaires ivoirienne qu’il n’arrive pas à retrouver le prénom de Ouattara !

Max Gallo est incapable de le retrouver le nom du nervi que Laurent Gbagbo a fait entrer dans son « gouvernement » ; c’est Charles Blé Goudé. Il aurait pu prendre la précaution de le noter sur un petit bout de papier.

Quand Jean-Louis Bourlanges qui a de la verve et qui connaît quelques dossiers n’est pas là, il n’y a plus grand monde. Philppe Meyer s’est tiré une balle dans le pied quand il a viré Yves Michaud qui avait toujourrs des choses intéressantes à dire.

Le Ciel vous tienne en joie.

43
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Dim 12 Déc 2010, 19:25

Il se peut que Phil se fasse vieux !
Dimanche dernier, lui et sa bande m'avaient bassinée avec Wikileaks. Il y avait un type qui déplorait sur le ton du morigéneur inquiet, le fait que l'internet racontait n'importe quoi et mettait à bas les réputations. Le vieux Séguéla avait déjà dégluti les mêmes griefs chez Martel, naguère.
Franchement, on s'éloignait de la question Wikileaks qui, somme toute, n'a jamais révélé que ce que tout le monde savait déjà ! De plus, les propos du bonhomme m'avaient fait me demander si ce qui le gênait, c'était la rumeur dans sa composante possible de mensonge ou la transparence et le fait que d'aucuns se croyant jusqu'à présent préservés, le soient désormais moins.
En tout cas, ces braves personnes m'avaient semblées inquiètes (surtout !) pour leurs prébandes de prescripteurs et de décisionnaires en matière d'infos.

Enfin, ils n'avaient rien à dire sur les bouleversements que le net entraîne dans nos représentations.

Aussi, ce soir, "Les retours du dimanche", au contraire, avait invité Eric Sadin qui, lui, pour le coup, a réfléchi à de quoi Wikileaks etc est le nom. Et je vous prie de croire que niveau contenus et articulations de ces contenus, c'est un peu plus stimulant !http://www.franceculture.com/emission-les-retours-du-dimanche-wikileaks-transparence-et-surveillance-dans-la-civilisation-avec-er

44
Répondre en citant  
une émission qui devient très conformiste - le Dim 12 Déc 2010, 21:43

@Lola a écrit:

Il se peut que Phil se fasse vieux !


Non, je ne dirais pas ça, c'est son émission qui vieillit s'il vire les meilleurs éléments. Ce n'est pas Max Gallo, de l'Académie française qui donnera du pep à son émission.

Au début, l'esprit public, émission à laquelle (et non auquel) participaient Alain Gérard Slama et Jean-Claude Casanova détonnait par son ton pas du tout conformiste, limite radio-courtoisie. Je ne dis pas, pas du tout qu'il faut être de droite pour être intéressant, je ne suggère pas une telle chose, il y a un conformisme de droite très pesant. Mais l'esprit public est maintenant envahi par un conformisme très pesant, l'éviction d'Yves Michaud n'a rien arrangé.



45
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Dim 12 Déc 2010, 22:18

@Henry Faÿ a écrit:


Au début, l'esprit public, émission à laquelle (et non auquel) participaient Alain Gérard Slama et Jean-Claude Casanova détonnait par son ton pas du tout conformiste, limite radio-courtoisie. Je ne dis pas, pas du tout qu'il faut être de droite pour être intéressant, je ne suggère pas une telle chose, il y a un conformisme de droite très pesant. Mais l'esprit public est maintenant envahi par un conformisme très pesant, l'éviction d'Yves Michaud n'a rien arrangé.




N'ayant jamais écouté Radio Courtoisie, je ne saurais dire si le ton y est irrévérencieux. J'ai souvent pensé que l'irrévérence chez Meyer était une construction formelle, rhétorique. Rien du côté du fond, de vraiment combatif mais il se peut que ce soit un effet de son ton faussement patelin. Je reconnais qu'il sait bien tisser et détisser des fils ou en tirer un, de façon habile pour faire repartir une idée. J'aime bien cette émission dominicale, après la messe et avant le gigot flageolets, je la trouve rassurante comme tous les rituels et cet aéropage qui discute doctement des grands de ce monde me manquerait s'il venait à disparaître.

46
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Lun 13 Déc 2010, 07:13

@Lola a écrit: Je reconnais qu'il sait bien tisser et détisser des fils ou en tirer un, de façon habile pour faire repartir une idée.
Là le fil c'était pas du fil de coton mais plutôt un câble d'acier. C'était habile de citer Olivennes du Nouvel Obs mais malhonnête !

47
Répondre en citant  
Les parrains plutôt que les seconds couteaux - le Mer 19 Jan 2011, 08:59

L'émission de Meyer a commencé par des débats opposant des intellectuels de droite (Slama, Casanova) à des intellectuels de gauche (Gallo, Todd...) . Gallo est devenu Sarkozyste; la division gauche droite est devenue invisible; les journalistes seconds couteaux ont remplacé les journalistes intellectuels. Alors ça ronronne. Meyer a l'air de s'ennuyer à mourir. Comment faire débattre des clones bien pensants? Olivennes face à Le Boucher ou Le Boucher face à Olivennes? Il vaudrait mieux inviter leur patrons: Rothschild , Pigasse et Dassaultgtt

48
Répondre en citant  
Max Gallo étale son ignorance crasse - le Mer 19 Jan 2011, 09:19



Je reviens à l'émission du 9 janvier consacrée à la Côte d'Ivoire. À chaque fois, Max Gallo, de l'Académie française nous refait le coup, il en parle tout en étalant une ignorance crasse du sujet. Il dit, l'homme dont j'ai oublié le nom... Il s'agit du nervi Charles Blé Goudé, deuxième fois qu'il ne se rappelle pas son nom. Il ne prend pas une petite demi heure pour préparer l'émission. Il pourrait au moins prendre un petit bout de papier comme anti-sèche qui lui permettrait de ne pas donner la preuve qu'il n'a rien à dire sur le sujet.

49
Répondre en citant  
Meyer vs Martel - le Mer 19 Jan 2011, 09:36

duparc a écrit: Il vaudrait mieux inviter leur patrons: Rothschild , Pigasse et Dassaultgtt
Savez-vous que d'après le sociologue (sic) Martel, Rothschild, Pigasse et Dassault ont à voir avec les industries culturelles dont avec l'émission "(À la) Masse Critique". Pas fou Meyer il préfère faire semblant de ronronner avec les chats dociles plutôt que faire le gros dos devant les matous !

Laurent Joffrin super héros de Libé-Nouvel'Obs est en train de rapprocher le quotidien et l'hebdo, autant dire le mariage de la carpe Rothschild et du lapin Perdriel.

50
Répondre en citant  
Re: L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour - le Mer 19 Jan 2011, 09:52

Ah, Henry, vous avez raté encore mieux s'agissant de la manifestation de la sénilité de Max Gallo, l'homme qui n'a plus de vert que l'habit.

Il se trouve que l'émission du 2 janvier était une thématique consacrée à la mémoire de la Guerre d'Algérie avec, je vous le donne en mille, Benjamin Stora en invité principal, avec la garniture habituelle : Bourlanges bourlangisait, Olivennes européunisait, Le Boucher faisait semblant d'être compétent sur autre chose que les questions économiques, bref, on s'amusait bien. Et, au volant de mon auto (car j'allais en famille déjeuner chez ma mémé), de me dire : "Bon, mon vieux Max, t'as été historien, il y a longtemps, c'est vrai, mais quand même, tu devrais aligner au moins une pensée un peu pertinente sur l'histoire et l'historiograhpie de la guerre d'Algérie".

Je n'ai pas été décu. A dire vrai, le rire inextinguible qui me prit m'obligea à m'arrêter quelques secondes sur l'accotement.

Le débat portait sur la représentation cinématographique de la Guerre d'Algérie, Stora faisant valoir que la relève des générations avait donné lieu, ces dernières années, à un surgissement de la guerre dans la production française. Après un duel un peu factice et hors de propos sur "Des Hommes et des Dieux" opposant un Stora un peu idéologue sur le sujet à un Meyer plus aigre qu'un yaourt de hard-discount (je sais pas ce qu'il a, ces derniers temps, Phiphi, il se voyait dans le siège de Poivre minor ou quoi ?), voilà mon Max qui se réveille et juge nécessaire de donner toutes affaires cessantes son avis :

Max (pontifiant) : "Maiiiis, mon pauvre Stora, ce ne sont que billevesées que vous nous narrez là. Cela fait belle lurette que le cinéma français s'est emparé du sujet de la guerre d'Algérie, je pense par exemple à...heu...heu"

Phiphi (compatissant) : "L'honneur d'un capitaine ?"

Max (à peine reconnaissant) "Oui, l'honneur d'un capitaine, de Schoendorffer, un film magnifique, et puis...heu...heu"

Phiphi (inquiet) : "R.A.S ? (règle de Meyer : après un cinéaste inégal de droite, citer un cinéaste très inégal de gauche) "

Max (lancé) : "Oui, R.A.S, de Boisset, et encore...heu...heuuuuuuu"

Phiphi (agacé) : "Avoir Vingt ans dans les Aurès ???"

Max (en pleine apesanteur) ; "Oui, oui, enfin, tous ces films..."

J'ai regretté que cette démonstration radiodiffusée des effets d'Alzheimer s'achève ici car j'imaginais bien Max poursuivant et son antisèche vivante céder au plaisir coupable de l'espièglerie, du genre "Heu...heu - La Septième Compagnie au Clair de Lune ? Oui, grand film sur la geurre d'Algérie, avec Henri Guybet, admirable, et puis, heu...heuuuuu - Prends-moi dans la cuisine, avec Brigitte Lahaie - Oui, une oeuvre majeure sur les commandos de chasse !".

Déjà que le niveau tendanciel de l'émission baisse d'année en année, la présence de ce pauvre Gallo devient un handicap majeur. Il est temps d'organiser la relève à droite.

51
Répondre en citant  
Enfonced le maxounet - le Mer 19 Jan 2011, 21:19

L'esprit public - Philippe Meyer - Bonjour     Page 5 sur 18

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum