Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

« La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani    Page 1 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
« La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Dim 27 Sep 2009, 08:57

Une discussion à front renversé


Le 26 septembre, la rumeur du monde était consacrée aux nouveaux développements du conflit israélo-palestinien avec l’entrée en scène de la nouvelle administration américaine. Les invités étaient

Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France, militant de la paix, auteur d’un livre Aujourd’hui ou peut-être jamais. Pour une paix américaine au Proche-Orient

et Robert Malley, Directeur du Middle East Project au International Crisis Group. Robert Malley a fait partie de l’équipe de Clinton pour les négociations de Camp David juillet 2002.

Elie Barnavi se dit inquiet sur les débuts d’Obama dans cette affaire. Le Président, ce qui était bien le moins, a demandé le gel de la colonisation et s’est heurté à une fin de non recevoir de la part de Benjamin Netanyahou, et il n’a pas réagi. C’est comme s’il avait tout faux. Il a affaibli Abbas, qui se voit obligé de poursuivre les négociations sans avoir obtenu satisfaction sur cette revendication minimale. Obama a perdu sa crédibilité aux yeux du monde arabe et n’est pas bien considéré par les Israéliens. Jean-Claude Casanova dit qu’on voit se dessiner un Président qui fait de magnifiques discours mais qui dans l’action est hésitant et peu énergique. Pourtant, Obama aurait beaucoup à perdre d’un échec.

Robert Malley estime que c’était une erreur de demander le gel de la colonisation car le gouvernement israélien n’était pas prêt à accepter cette demande. Le refus était donc inévitable. Et il ajoute que s’il fallait s’engager dans des mesures de rétorsion, celles-ci devraient être énormes, à un niveau tel que les Américains n’oseraient pas le faire. (il n’a pas précisé, quelles seraient ces mesures ? Couper dans les aides militaires ?) Elie Barnavi n’est absolument pas de l’avis de Robert Malley. Il dit qu’à chaque fois que les Américains ont engagé un bras de fer avec les Israéliens, ça a marché. Que le Président Obama n’a pas à se soucier de la survie du gouvernement Netanyahou, que celui-ci disparaisse et bon débarras. On assiste donc à une étonnante discussion à front renversé : l’Américain qui déconseille les sanctions et l’Israélien qui les préconise. Je le trouve extraordinaire, cet Elie Barnavi, pour la cause de la paix, il se désolidarise du gouvernement de son pays, c’est lui qui reproche vertement au Président Américain de ne pas faire de qu’il faut pour faire entendre raison aux faucons au pouvoir en Israël.

Henry Faÿ

2
Répondre en citant  
Jean CLaude Casanova - le Sam 14 Nov 2009, 03:12

Dans le fil Esprit Public Phil a écrit: [...] le pire dans le genre étant la discussion de brasserie chic entre Casanova (qui enchaîne les banalités et nous refourgue ses cours de science-po, on se souvient aussi qu'il fut conseiller du meilleur économiste de France) et le mielleux Colombani, qui n'a jamais eu le courage d'inviter un économiste un tant soi peu iconoclaste (par contre les indestructibles Mistral, Cohen (fois 2), Dupin, Baverez, qu'on retrouve plus tôt le matin... et je ne parle pas d'Olivier Pastré). [...]

Jean Claude Casanova te semble donc vraiment répéter des cours ? Si c’était le cas alors l’émission serait théorique, plutôt qu’événementielle. Or je crois que c’est bien le contraire, et il semble tout de même qu’il parle des événements, non ?

3
Répondre en citant  
Ah la rumeur du monde ! - le Mar 26 Oct 2010, 15:03

Bonjour,

Ce bon vieux duo de Jean-Marie Colombani et Jean Claude Casanova, je les trouve pour ma part irremplaçables, ils ont le don de me tordre de rire ces deux comiques bouffis d'orgueil ! Déjà à l'époque du lendemain du référendum sur le TCE, lorsqu'ils se sont aperçus brutalement que les Français n'étaient pas nécessairement des veaux et qu'ils se permettaient même à l'occasion de penser, dédaignant même, quel sacrilège, le prêt à penser néolibéral de nos deux gurus omnipotents de "l'information" pour beauf, ils m'avaient beaucoup amusé, ému presque dans leur atterrissage brutal, pitoyable et tragique. Actuellement, ce qui est irrésistible, c'est leur acharnement pathétique à cultiver contre toute évidence, seuls contre tous, le mythe d'un Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, qui bien que carbonisé dans l'opinion, résisterait héroïquement contre vents et marées, à l'ingratitude populaire et à cette malédiction de la crise, pour tel un phénix, mieux renaître de ses cendres en mai 2012 pour l'emporter héroïquement une seconde fois. Je crains fort qu'abstraction faite des établissements psychiatriques, on ne trouve personne en France pour soutenir une telle hypothèse, mais eux-deux osent le faire ! Alors là je dis bravo et merci !

4
Répondre en citant  
la stratégie de Sarkozy selon Jérôme Jaffré - le Mar 26 Oct 2010, 17:00

Non, ils ne sont pas seuls, il y a Jérôme Jaffré, Directeur du CECOP, Centre d'études et de connaissance sur l'opinion qui, dans un article du Monde du 3 septembre dernier explique que Sarkozy ne cultive pas sa popularité, que c'est un calcul de sa part basé sur l'idée que la popularité n'est pas ce qui est le plus déterminant pour la réélection, un calcul qui comporte bien un part de pari mais est loin d'être absurde.

extrait de cet article:


A l'évidence, Nicolas Sarkozy est hanté par le souvenir de deux premiers ministres de cohabitation populaires au pouvoir mais incapables de passer le premier tour de l'élection présidentielle, M. Balladur en 1995 et M. Jospin en 2002. L'important pour lui n'est pas d'être populaire tout au long de son mandat mais de se trouver en position de l'emporter en 2012.

Sans doute, l'arme secrète dont pense disposer M. Sarkozy est que le renversement du rapport de forces en faveur de la gauche ne s'accompagne pas d'un basculement idéologique en sa faveur. Les préoccupations d'une large partie des Français sur la sécurité et sur l'immigration, leurs doutes sur la capacité de gouverner de la gauche, leur souci de réduction des dépenses publiques et leur crainte de hausses d'impôts massives lui font penser que la bataille de 2012 n'est pas perdue si elle est menée frontalement sur ces terrains.


5
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Mar 26 Oct 2010, 18:26

M. Colombani aurait pu faire attention au titre de sa petite rengaine radiophonique. "La rumeur… " pas bon pour un journaliste qui en l'occurrence ne regarde que par le petit bout de sa lorgnette à l'optique un peu beaucoup rayée. Encore un qu'avait besoin d'une place au chaud pour assurer ses arrières une fois son Monde… déchu.

6
Répondre en citant  
Ah la rumeur du monde ! - le Mar 26 Oct 2010, 20:42

Ah OK merci ! Je prends note, ils sont trois & non deux... lol!

7
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Sam 18 Déc 2010, 13:59

Un grand moment de rire, aujourd'hui, à la rumeur du Monde qui accueillait, pour l'anniversaire de la revue "la Règle du Jeu", Bernard-Henri Lévy. La qualité des propos, déjà assez convenue d'habitude (qui dira l'essoufflement tragique d'une école anti-totalitaire devenue hégémonique et incapable de penser le monde actuel, sauf à dialoguer en vase clos entre libéraux aroniens et libéraux conservateurs ?), a atteint aujourd'hui une cote d'étiage remarquable grâce à BHL, qui nous a fait la joie de recourir à tous ses artifices habituels : utilisation sans réflexion du cadre explicatif du fascisme à tout ce qui l'entoure, name-dropping, vanité pompeuse, rappel complaisant de ses précédents aventures, service de soupe à ses affidés (dont l'affligeant Yann Moix). La balladodiffusion de ce monument de copinage colombanien est à mon sens indispensable.

8
Répondre en citant  
Colombe Annie - le Sam 18 Déc 2010, 15:42

Avec arrogance et suffisance ça fait longtemps que Colombani a tuer (sic) la rumeur du Monde.

* Suite à un fait divers de crime où sur le mur (du lieu du crime) était écrit "Omar m'a tuer", François Rousselet (créateur de Canal+ et mis dehors par Balladur) écrit un billet en première page du Monde "Baladur m'a tuer"

9
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Sam 18 Déc 2010, 17:59

@fanch a écrit:

Avec arrogance et suffisance ça fait longtemps que Colombani a tuer (sic) la rumeur du Monde.




D'accord pour dire que cette émission avec BHL était super énervante et le personnage agaçant au possible. Cette idée qu'il n'y a qu'un seul mal au monde, c'est l'hitlérisme et que tout le mal en procède, y compris l'islamisme radical, c'est sommaire et enfantin. L'idée que Ben Laden passerait ses nuits à lire Mein Kampf dans sa grotte, je n'y crois pas une seconde. Ne croyons pas que tout dans le monde s'articule sur nos histoires à nous. T'inquiète pas, Bernard Henri, des Khmers Rouges au Sentier lumineux, il sont capables de s'inventer leurs monstres à eux.

Une mauvaise livraison ne coule pas une émission. Jean-Marie Colombani n'a pas tuer la rumeur du monde, cette émission reste une des meilleures, il y a eu récemment de bonnes livraisons, une sur la Corée du Nord avec Bruno Tertrais, une sur la reconduction de François Fillon avec Gérard Courtois, une sur le rapport Attali avec Attali.


10
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Sam 18 Déc 2010, 18:07

Ah Henry, vous êtes un mécréant ! Je vous rappelle que BHL est l'intellectuel préféré des Français selon le fameux sondage commandité par notre chère radio. D'ailleurs OPA a bien insisté sur le fait que c'était le fer de lance de la guerre des idées et qu'il avait fait une percée phénoménale aux States ! Yes, he can! Sauf que c'est faux et que si vous le souhaitez, je vous sors des articles plein d'esprit et d'intelligence de la presse américaine sur le French intello. D'ailleurs, à la fête de BHL à la gloire de la médiacratie, OPA et PPDA y étaient.
Il est donc bien normal que le samedi, pour bien commencer le week-end, nous écoutions pieusement les banalités moralisantes de Bernard.

« La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani     Page 1 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum