Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

« La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani    Page 4 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
« La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Dim 27 Sep 2009 - 6:57

Rappel du premier message :

Une discussion à front renversé


Le 26 septembre, la rumeur du monde était consacrée aux nouveaux développements du conflit israélo-palestinien avec l’entrée en scène de la nouvelle administration américaine. Les invités étaient

Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France, militant de la paix, auteur d’un livre Aujourd’hui ou peut-être jamais. Pour une paix américaine au Proche-Orient

et Robert Malley, Directeur du Middle East Project au International Crisis Group. Robert Malley a fait partie de l’équipe de Clinton pour les négociations de Camp David juillet 2002.

Elie Barnavi se dit inquiet sur les débuts d’Obama dans cette affaire. Le Président, ce qui était bien le moins, a demandé le gel de la colonisation et s’est heurté à une fin de non recevoir de la part de Benjamin Netanyahou, et il n’a pas réagi. C’est comme s’il avait tout faux. Il a affaibli Abbas, qui se voit obligé de poursuivre les négociations sans avoir obtenu satisfaction sur cette revendication minimale. Obama a perdu sa crédibilité aux yeux du monde arabe et n’est pas bien considéré par les Israéliens. Jean-Claude Casanova dit qu’on voit se dessiner un Président qui fait de magnifiques discours mais qui dans l’action est hésitant et peu énergique. Pourtant, Obama aurait beaucoup à perdre d’un échec.

Robert Malley estime que c’était une erreur de demander le gel de la colonisation car le gouvernement israélien n’était pas prêt à accepter cette demande. Le refus était donc inévitable. Et il ajoute que s’il fallait s’engager dans des mesures de rétorsion, celles-ci devraient être énormes, à un niveau tel que les Américains n’oseraient pas le faire. (il n’a pas précisé, quelles seraient ces mesures ? Couper dans les aides militaires ?) Elie Barnavi n’est absolument pas de l’avis de Robert Malley. Il dit qu’à chaque fois que les Américains ont engagé un bras de fer avec les Israéliens, ça a marché. Que le Président Obama n’a pas à se soucier de la survie du gouvernement Netanyahou, que celui-ci disparaisse et bon débarras. On assiste donc à une étonnante discussion à front renversé : l’Américain qui déconseille les sanctions et l’Israélien qui les préconise. Je le trouve extraordinaire, cet Elie Barnavi, pour la cause de la paix, il se désolidarise du gouvernement de son pays, c’est lui qui reproche vertement au Président Américain de ne pas faire de qu’il faut pour faire entendre raison aux faucons au pouvoir en Israël.

Henry Faÿ
* * *

31
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Lun 21 Jan 2013 - 15:20

32
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Lun 21 Jan 2013 - 17:17

Je suis moins sévère que vous tous sur la valeur journalistique de Christine Ockrent, qui s'est signalée depuis quelques années par quelques coups de semonce à la gent journalistique française, ne se faisant pas faute de rappeler aux confrères quelques exigences fondamentales du métier : vérité, pertinence, équilibre, réserve. Dans la profession c'est une pointure tout à fait comparable à Colombani. Le mieux aurait été qu'on lui confie la Rédac' mais enfin ne rêvons pas ; d'ailleurs c'était un peu short pour elle. Et est-ce que tout ça nous autorise quelque optimisme ? Rien n'est moins sûr. Quant à ce qu'elle va faire sur le créneau de La Rumeur, on est en droit malgré tout de s'inquiéter, si elle suit la ligne de Guy Marchand. . Et comment, pourquoi, ferait-elle autrement ? Tiens ça fera peut-être une émission sur le tango...

33
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Lun 21 Jan 2013 - 18:24

C'est la démonstration d'un cynisme sans bornes, tout de même... Marotte personnelle + grand nom attaché à un réseau. C'est un peu naïf de ma part, mais nous aurions pu souhaiter l'arrivée d'une émission comme les défunts Jeudi de l'expo, d'Elisabeth Couturier, histoire de nous dégager un peu de l' "urgence du réel du monde comme il va".
C'est présenté comme du franco-français (une logique d'institut et non une logique proprement culturelle), et nous sommes donc dans la même logique que Cultures Monde (experts français commentant l'actualité étrangère). Quel manque d'imagination...
Je compare souvent le domaine réservé d'OPA (le monde réel du terrain du monde de la diversité réelle du monde) et sa déclinaison en émissions, avec ce que propose Radio 4 et son Crossing Continents :
http://www.bbc.co.uk/programmes/b006qt55
ou The World Tonight :
http://www.bbc.co.uk/programmes/b006qtl3
C'est resserré, professionnel, ambitieux, bref, très éloigné des plages interminables, amateuristes, sensationnalistes et très creuses décidées par notre très cher directeur.
Si ses ambitions se trouvaient traduites en émissions aussi resserrées et professionnelles, alors il y aurait un peu plus de place dans la grille pour des programmes en liaison avec ce qui est écrit partout sur les murs de la station (juste à côté du mot "France").

34
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Lun 21 Jan 2013 - 18:26

(pour la tango, ce sera un nouveau rendez-vous proposé par Fabienne Egal et Pino Latucca, intitulé "Et hop, extraordinaaaaiiiire", et qui remplacera l'Esprit Public)

35
Répondre en citant  
France beaucoup, culture peu - le Mar 22 Jan 2013 - 14:27

@Yann Sancatorze a écrit:(...) C'est un peu naïf de ma part, mais nous aurions pu souhaiter l'arrivée d'une émission comme les défunts Jeudi de l'expo, d'Elisabeth Couturier, histoire de nous dégager un peu de l' "urgence du réel du monde comme il va".
Oui, et dommage qu'on soit obligé de se qualifier de naïf quand on envisage une solution de bon sens.

@Yann Sancatorze a écrit:C'est présenté comme du franco-français (une logique d'institut et non une logique proprement culturelle), et nous sommes donc dans la même logique que Cultures Monde (experts français commentant l'actualité étrangère).
Votre formule initiale, que vous avez étoffée ici, m'avait frappé comme très pertinente. C'est bien vu.

@Yann Sancatorze a écrit: (...) ce que propose Radio 4 et son Crossing Continents :
http://www.bbc.co.uk/programmes/b006qt55
ou The World Tonight :
http://www.bbc.co.uk/programmes/b006qtl3
C'est resserré, professionnel, ambitieux, bref, très éloigné des plages interminables, amateuristes, sensationnalistes et très creuses décidées par notre très cher directeur.
Merci encore pour cette comparaison avec ce qui se fait ailleurs. La dernière émission de "Crossing Continents" du 10 janvier 2013 (30 minutes) était consacrée à "Trafficking girls in India". Le sujet est intéressant et relativement informatif, mais je ne qualifierais pas cette émission de "resserrée". En effet, l'émission est constituée principalement de témoignages dans une atmosphère un peu mélodramatique dont les médias anglais sont friands (de l'émotion ou de l'humour forcé, en tous les cas une narration scénarisée, "a story" qui tient en haleine).

"Sur les Docks", qui s'intéresse aux affaires françaises a, me semble-t-il, un savoir-faire plus solide et surtout résiste au sensationnalisme auquel la BBC fait appel de plus en plus souvent pour attirer des auditeurs (happés sinon par les sirènes de la concurrence qui n'hésite pas sur le larmoyant).

"The World tonight" n'est pas ma tasse de thé, car elle traite, pour reprendre vos termes qualifiant le fétichisme de l'information à France Culture, de "l' "urgence du réel du monde comme il va". C'était peut-être là que vous trouviez la comparaison la plus pertinente à faire avec feu la Rumeur et bienvenue les Affaires, laquelle n'aura pas davantage mon oreille que Colombani and friends.

36
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Mar 22 Jan 2013 - 18:52

Pente néfaste indeed (mais je crois que ces programmes ont eu un âge d'or, si mes souvenirs ne me trahissent pas). Apparemment, les déçus de la tendance "témoignage larmoyant" se tournent vers Channel 4 (télé), qui tend à faire référence dorénavant dans le sérieux journalistique. Le travers de la scénarisation formatée est admirablement décrit ici :
http://www.youtube.com/watch?v=aHun58mz3vI

37
Répondre en citant  
''Me has this report'' - le Mer 23 Jan 2013 - 20:03

@Yann Sancatorze a écrit:Le travers de la scénarisation formatée est admirablement décrit ici :
http://www.youtube.com/watch?v=aHun58mz3vI
Je ne me lasse pas de le regarder ces 2'03" très condensées. L'humour culmine à son meilleur niveau quand le type désespéré dans sa cuisine, pastiche d'une victime d'injustice, répète, l'air hagard : "It's just news, it's just news".

Les personnes répondant aux micro-trottoirs disent, sur le ton naturel de ceux qui sont généralement interrogés dans la rue, des propos critiquant... les micro-trottoirs !

Et la séquence commence très fort avec le reporter lançant son sujet avec un "Me has this report", rappelant la pratique des journalistes de France Culture de prononcer (et avec quel plaisir narcissique perceptible, quelquefois !) leur nom avant (et après) toute chose, comme s'ils étaient eux-mêmes les invités vedettes de l'émission. Moi, moi, moi et non le sujet, ou l'invité.

Remarquez, cette règle leur est peut-être imposée, puisqu'on recrute d'abord des noms à France Culture, comme on met en avant des marques dans telle ou telle galerie marchande.

Merci pour ce lien.

38
Répondre en citant  
les rumeurs sur l'arrêt de la rumeur - le Dim 27 Jan 2013 - 10:54



J'ai écouté le rendez-vous dumédiateur,le médiateur, c'est Jérôme Bouvier, un type pas mal.

Il a passé la première partie de sa courte émission à répondre à l'auditeur qui proteste contre l'usage abusif, selon lui du terme terroriste, moyen pas très loyal de stigmatiser un ennemi, qui relève de la basse propagande. Jérôme Bouvier a dit qu'à l'écoute des bulletins, le terme n'a pas été tellement employé, les journalistes ont plutôt employé les termes djihadistes, islamistes.

Dans la deuxième partie, le médiateur avait à justifier l'arrêt de la rumeur du monde. Il a lu la lettre d'un auditeur qui proteste vigoureusement contre l'arrêt de l'émission, avec des arguments très justes.

Jérôme Bouvier n'a pas eu à justifier l'injustifiable, c'est le patron qui est venu pour le faire, il assume. Olivier Poivre d'Arvor a mis en avant son seul argument, qui ne convaincra personne: Jean-Marie Colombani ne peut pas avoir sur Radio-France deux émissions. Il a une émission question critique sur France-Inter. Il se trouve qu'il n'est pas seul dans ce cas, Laure Adler et Philippe Meyersont dans la même situation et leurs émissions ne sont pas menacées. Olivier Poivre d'Arvor répond à l'argument, il dit que les émissions sur France-Inter portent sur des thèmes différents, le théâtre pour Laure Adler, la chanson pour Philippe Meyer.

La question que j'aurais aimer poser: qu'est-ce qui empêche qu'un producteur ait une émission sur France culture et une émission sur France-Inter? Y a-t-il un règlement qui s'y oppose? Certainement pas. Y a-t-il eu des plaintes? Probablement pas. La rumeur était une émission très appréciée. Quand un jour on a demandé à Alain Finkielkraut quelles étaient les émissions qu'il écoutait, il a cité la rumeur.

L'argument n'est en outre pas bon car les producteurs qui ont le plus d'émissions sont sans doute ceux qui sont le plus demandés, donc sans doute pas les plus mauvais. Chasser les meilleurs pour garder les moins bons, ce n'est pas la meilleure des politiques.

Il est plus qu'évident que la raison est ailleurs, qu'il faut la chercher du côté des convoitises que pouvait susciter une aussi belle plage horaire, et, sait-on jamais, un petit service à rendre à la reine déchue, la reine Christine, qui a un protecteur de taille, quoique déchu lui aussi, que le directeur de France Culture doit bien avoir rencontré deux ou trois fois dans les couloirs du ministère des affaires étrangères.

Olivier Poivre d'Arvor a fermement affirmé qu'il n'y avait pas de rapport entre l'arrêt de la rumeur et les ennuis de Jean-Claude Casanova à sciences-po, pour ceux qui ne sont pas au courant, sa gestion dans cet établissement dont il dirige le conseil d'administration a été mise en cause par la Cour des comptes. Prenons acte car nous n'en savons rien, mais cette hypothèse, sous forme de rumeurs insistantes est maintes fois évoquée.

Supprimer les meilleures émissions c'était le sport favori de Laure Adler, et nous lui en avons beaucoup voulu. C'est navrant de voir que le Directeur de France Culture actuel la suit dans cette voie déplorable, que lui aussi sans états d'âme apparents, s'attaque aux plus beaux fleurons de la chaîne pour des raisons qui sont obscures mais qui doivent bien avoir quelque chose à voir avec la politique et peut-être le copinage

39
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Dim 27 Jan 2013 - 11:32

@Henry Faÿ a écrit:
J'ai écouté le rendez-vous dumédiateur,le médiateur, c'est Jérôme Bouvier, un type pas mal.
"pas mal" sous quel rapport ? Pourquoi transformer une voix en une photo, la radio en visuel, selon la nouvelle voie qu'emprunte FC ? N'a-t-on pas assez d'icônes ?

"pas mal" ? Ah ? Depuis qu'il fait le "médiateur", terme très mal choisi, il se fait l'avocat de la station et le porte-voix de la Direction. Je suppose que vous connaissez son passé à FC avant qu'il n'ait endossé l'habit du faux conciliateur.

Sinon, merci pour le résumé informatif, bien réussi, de la séquence.

40
Répondre en citant  
Jérôme Bouvier - le Dim 27 Jan 2013 - 12:12

[/quote]
@Philaunet a écrit:
@Henry Faÿ a écrit:
J'ai écouté le rendez-vous dumédiateur,le médiateur, c'est Jérôme Bouvier, un type pas mal.
"pas mal" sous quel rapport ? Pourquoi transformer une voix en une photo, la radio en visuel, selon la nouvelle voie qu'emprunte FC ? N'a-t-on pas assez d'icônes ?

Et pourquoi pas? Ce n'est pas une image sur ce forum que personne ne lit qui le transformera en icône.

@Philaunet a écrit:
"pas mal" ? Ah ? Depuis qu'il fait le "médiateur", terme très mal choisi, il se fait l'avocat de la station et le porte-voix de la Direction. Je suppose que vous connaissez son passé à FC avant qu'il n'ait endossé l'habit du faux conciliateur.

Sinon, merci pour le résumé informatif, bien réussi, de la séquence.


Premièrement je garde un bon souvenir de son exercice comme journaliste, deuxièmement la lettre de l'auditeur qu'il a lue sonnait comme une condamnation de la décision du patron. Elle voulait dire: "pourquoi supprimer une émission que les auditeurs apprécient beaucoup. C'est tout ce que j'attendais de lui.

41
Répondre en citant  
Re: « La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani - le Dim 27 Jan 2013 - 15:26

@Henry Faÿ a écrit: Et pourquoi pas? Ce n'est pas une image sur ce forum que personne ne lit qui le transformera en icône.
Je n'ai pas voulu vous vexer personnellement, je voulais dire que je ne voyais pas l'utilité d'ajouter une photo au nom d'un journaliste de FC.

Je dirais même plus en matière d'image : une photo bien posée, bien travaillée peut attirer un capital de sympathie évinçant l'attention aux propos. Car, "voyez-vous", la suite de la lecture est faite avec à l'esprit l'image bien sympathique, tout en contrastes, de ce presque Vassiliu aux moustaches blanches (blanchies ?) et aux cheveux épais bien sombres (on allait dire "pour son âge").

Le photographe qui oeuvre depuis pas mal de temps à Radio France sait mettre en valeur un portrait, c'est le moins qu'on puisse dire. Le sourire qui vous fixe rend empathique et l'on ne peut penser que JB puisse être un mauvais homme, non ?

Personnellement, je répète que ce journaliste n'a rien d'indépendant, qu'il est aux ordres de la maison qui le paie et que la lecture de la lettre d'auditeur est une mascarade parce que la décision est prise, qu'il n'y a aucun débat contradictoire (sauf celui que vous engagez ailleurs, c-à-d ici, qui est intéressant) et que le directeur de la station a le dernier mot et que tout le monde doit être content parce qu'on a fait semblant d'entendre les auditeurs (vu les articles dans la presse, les réseaux de Colombani et de Casanova, il était difficile de faire comme si de rien n'était...)

Sur la présence de photos (sur certains smileys, une autre fois) à FC ou ici pour mettre en valeur des producteurs ou des invités : la radio est du son, de la voix, et aux dernières nouvelles c'est ce qui est dit avec une voix et un ton qui importe.

La mise en scène d'une image influence la perception de ce qui est dit, en bien ou en mal. J'ai aimé entendre Finkielkraut et Starobinski, c'est-à-dire leur esprit. Ai-je envie de voir une photo de l'un et de l'autre, connaissant l'attitude de l'un et l'âge de l'autre ? Et surtout, ont-ils chacun envie qu'on les voie ? Il n'y a pas à refuser la représentation du corps (dont la soif est souvent une addiction), mais la radio n'est pas un média amputé, il est entier sans image, et paradoxalement ou non, je soumets cela à votre réflexion, l'image l'appauvrit. Plus, c'est moins.

Peut-être ai-je été frappé par la grandeur de la photo et que je n'aurais pas embrayé sur le sujet si JB avait eu seulement une vignette à son effigie (au fait à quoi ressemble son étiquette de podcast, s'il en a une ?), je ne sais. En tous les cas, c'est la starisation croissante des producteurs de FC via leurs photos sur le site ou ailleurs (justement, les logos de la plupart des podcasts, viennent d'être remplacés par des visages, grimés, en gros plan) qui (me) pose problème (et non que vous illustriez de loin en loin vos posts d'une photo).

@Henry Faÿ a écrit: (...) deuxièmement la lettre de l'auditeur qu'il a lue sonnait comme une condamnation de la décision du patron. Elle voulait dire: "pourquoi supprimer une émission que les auditeurs apprécient beaucoup. C'est tout ce que j'attendais de lui.
"une émission que des auditeurs apprécient beaucoup", svp.
Mais que pouvait-il faire d'autre ? Le Directeur lui a demandé de lire une lettre pour pouvoir détailler son argumentaire sans risque de réplique dans le studio.

Vous écrivez "La question que j'aurais aimé poser..." Et pourquoi donc Bouvier ne l'a-t-il pas posée pour vous ?

« La Rumeur du monde », Jean-Marie Colombani     Page 4 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum