Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 52 ... 99  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture    Page 5 sur 99

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture - le Sam 29 Aoû 2009, 13:05

Rappel du premier message :

Rubrique créée à la rentrée de septembre 2009, selon une formule qui s'était montrée utile aux auditeurs de la nuit depuis quelques années. Le post d'introduction que vous lisez en ce moment est périodiquement remis à jour.

Résumons les épisodes précédents : les Nuits de France Culture, jadis voulues par Jacques Fayet puis organisées avec soin par Geneviève Ladouès, furent  le lieu d'un savant équilibre entre les émissions d'archives (puisées dans le fonds jusqu'à l'année 1944 !!) et les rediffusions récentes (par exemple les Bon Plaisir y étaient systématiquement re-proposés à quelques semaines d'écart). Les émissions des 40's aux 60's, et dans une moindre mesure celles des 70's, ont souvent quelque chose de suranné, d'historique, de passionnant, d'instructif, bref c'est de la mémoire sonore, et leur écoute est une activité intellectuelle comparable à une promenade dans une bibliothèque pleine de volumes inconnus ou connus seulement de nom : on y retrouve Alain Trutat, Jean Amrouche, Roger Grenier, Pierre Schaeffer, José Pivin, Robert Mallet, Pierre Sipriot, Georges Charbonnier, Paul Guimard, Roger Pillaudin et nombre d'autres. Ces noms peut-être ne vous disent rien, mais ils apparaitront çà et là  sur ce forum et surtout  dans ce fil.  

Parmi ces émissions anciennes, on trouve aussi des séries initiées dans les dernières décennies (disons de 1975 à 1999), qui sont pour beaucoup d'entre nous des exemples de l'art radiophonique idéal. Elles sont soigneusement captées et stockées par des passionnés qui veillent ou disposent d'un bon équipement, puis refilées à d'autres passionnés qui ont été trahis par leur timer ou se sont endormis trop tôt. Pour la piste des échanges, je signale cette ressource  : La liste ANPR (clickez ici pour lire la description - et pour l'accès direct, voir notre menu de Liens en haut d'écran)

Pendant un intermède qui dura de 1999 à 2011, dans nos Nuits de FC les émissions anciennes et les rediffusions des meilleures années se sont retrouvées progressivement cantonnées à la portion congrue, de 90' en semaine et 5h en week-end. Le reste de la nuit était dévolu aux multidiffusions, càd des émissions de la semaine en cours. Ce principe a été abandonné à la rentrée de septembre 2011, au grand soulagement des auditeurs de la Nuit (public exigeant, à en croire Philippe Garbit himself) qui sont reconnaissants et heureux de retrouver le principe initial des Nuits de France Culture, telles qu'elles étaient voulues par Jacques Fayet et Geneviève Ladouès : représenter la mémoire de France Culture.

Jusqu'au printemps 2015 j'ai donné chaque vendredi dans le présent fil le programme des 8 nuits à venir. Ce programme était donc publié ici fréquemment avant celui que France Culture met à disposition sur son site avec quelques jours de retard dans la plupart des cas. En outre, ce programme était accessible directement en un seul click, alors que celui de France Culture demande autant de changements de page qu'il y a de journées à consulter. On dit couramment que des professionnels non motivés font moins bien que les amateurs motivés même médiocres. Mais quand les professionnels sont eux-mêmes aussi médiocres que des fonctionnaires calquant leur conduite sur le théâtre de Nicolas Gogol, alors on ne se demande même plus si  les amateurs sont médiocres, inspirés, obsédés, passionnés ou affairés. Le résultat parle de lui-même.

Nessie


PS  : Depuis la rentrée de septembre 2014 le programme des Nuits de FC  est disponible en podcast & écoute à la demande, selon les mêmes modalités que le programme de jour. Cette nouveauté rend moins utile la parution du programme, qui jusque là permettait aux auditeurs de planifier leurs enregistrements. On peut donc réorienter ce fil vers une critique du programme des nuits. Par ailleurs, étant donné la quantité d'erreurs ou de disparitions dans la livraison podcast, on y assure maintenant comme service minimum la fourniture des liens vers les émissions qui, non accessibles en podcast, demandent une longue recherche sur le site de France Culture dont l'ergonomie est un peu plus malcommode à chaque nouvelle refonte.

Quant à l'organisation du programme de nuit, en janvier 2015 elle est la suivante :
- pour les 4 premiers soirs de la semaine, la tranche d'archives s'étend de 0h à 4h, suivie d'un "Sur les docks" en multidiffusion, et de L'Eloge du savoir.
- de vendredi à samedi, la tranche de nuit entièrement nourrie d'archives dure de 0h à 6h15, pour laisser la place au Magazine de la rédaction traitant d'un sujet toujours très judicieusement choisi.
- dans la nuit de samedi à dimanche, le programme de 0h à 6h30 intitulé "Nuit rêvée de ..."  est composé sur les suggestions d'un invité qui co-présente ou accompagne, commente, et dialogue avec un des producteurs de la nuit.
- la nuit de dimanche à lundi s'étend de 0h à 5h.

****************************
NOTA BENE : Fils de commentaires en lien avec le présent fil : Matinée des autres ; Nuits magnétiques ; Pour saluer Pierre Descargues.
* * *

41
Répondre en citant  
Louis Guilloux - Heure d'hiver - le Jeu 22 Oct 2009, 05:49

La nuit dernière le Quasimodo c'était Salvatore Quasimodo, prix Nobel de littérature en 1959 tout le monde le savait sauf celui qui vous parle. Pas grave : en ce moment j'écoute les entretiens avec Louis Guilloux. Je ne sais pas si l'émission est bien produite par Sipriot, mais l'interviewer c'est Robert Mallet. Ne vous laissez pas désarçonner par la voix de cathédrale qui fait l'intro, très vite ça s'arrange. Le premier entretien portait sur le style de Saint-Simon, le second il y a quelques heures, sur Jean Jacques Rousseau. Demain le 3ème, avec un sujet pas encore annoncé. Et pour le 4ème il n'y aura rien samedi après-demain mais pas de panique surtout : ça sera pour le samedi 30.

Pour info, juste avant Guilloux, le ton documentaire de la série d'Olivier Germain Thomas est un peu austère mais ça ne fait pas de mal et même ça repose un peu. C'est surtout un montage de témoignages avec une musique un peu grandiloquente sinon solennelle. Il reste 8 numéros qui seront tous diffusés à la file, au rythme d'un par nuit. Si ça vous accroche et si vous regrettez d'avoir laissé passer les premiers, une seule solution : La liste ANPR.

A part ça, je déposerai demain les programmes du week-end, mais d'avance il faut prévenir que c'est ce week-end qu'aura lieu le passage à l'heure d'hiver : à 3h dimanche matin les horloges reviendront (pas toutes seules pour certaines) à 2h. Le hic ça sera pour les auditeurs qui enregistrent la nuit au Timer. Je tâcherai d'en tenir compte en donnant les programmes, afin d'éviter le plantage suivant : en cas d'erreur la fin de la nuit sera coupée chez certains. Ceux-là au lieu de la fiction de 88 en fin d’enregistrement, auront en début la fiction diffusée de 2h à 3h redevenu 2h. Cette autre fiction, de 2007 je n'en dirai qu’un mot : de toutes celles que j’ai entendues cette année là c’est une des plus soupardes. On me dira que c'est une question de goût. En fait on pourrait en parler dans un fil Fictions mais ça risque encore de faire des drames.

42
Répondre en citant  
Re: Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture - le Ven 23 Oct 2009, 13:36

Pendant le week-end à venir qui sera aussi celui du changement d’heure, attendez vous à entendre et archiver pas mal de choses. En voici la liste savamment désordonnée :
- une lecture de Claude Mettra (1977)
- la suite de la série d’Olivier Germain Thomas sur la France Libre (épisodes 4, 5, 6)
- le 5ème épisode de la série Shmattès produite en 2005 par Pascale Fossat dans Surpris par la nuit (ceux qui ont loupé les 4 premiers iront demander à ANPR)
- et encore un autre Supris par la Nuit : Pompéi. Déjà plusieurs fois rediffusé. C’est une promenade archéologique et esthétique. L’architecture et l’état des peintures sur le site. Je me souviens que ça ne m’avait pas marqué sinon par certains commentaires franchement cons n’oubliez pas qu’on est en 2006. Mais je me souviens surtout que c’est un docu de bonne facture et bien assez bon pour nous. Bref il est dans le cadre que visent les collecteurs de documentaire maison.
- encore un item dans le cycle de Jean Cayrol à redécouvrir. Cette fois c’est un portrait par Roger Vrigny en 1963 donc longtemps avant que ce dernier ne devienne un pilier d’Agora.
- un ACR de 1996 et une fiction de 1988. L’Atelier, mis à part que c’est produit par Nicole-Lise Bernheim pendant la période Farabet, je ne peux rien en dire car c’est en première rediff dans les nuits. Quant à la fiction de 88 c’est un truc qui ne m’avait pas semblé très inspiré, mais tout de même assez dramatisant genre drame familial, et la présentation de Geneviève Huttin ne fait d’ailleurs qu’en rajouter. Me croirez-vous si je vous dit que ça parle de fugue ? Cela dit je pense pas trop prendre de risques en pariant que ça peut intéresser les amateurs habituels de fiction. Donc comme en plus elle date quand même pas mal eh bien surtout si on connait l’auteur y vaut mieux saisir l’émission au passage quitte à ne pas la conserver en fin de compte dira le collectionneur qui a toujours raison au pays des collectionneurs.

./...

43
Répondre en citant  
Bachelard - Galbeau - le Ven 23 Oct 2009, 13:49

On signale un peu plus précisément 2 rediffs de la nuit dimanche/lundi, non parce qu’elles clôturent le week-end mais parce qu’elles forment une bien bonne séquence :

- d’abord une causerie de Bachelard datée de 1949. Est-ce la fameuse causerie sur la radio dont il manque le début parce que le vieux bavard avait oublié d’attendre le top départ ? Si oui attention car c’est à la fois poétique, inspiré, génial, et le document est historique, peut-être introuvable. On y retrouve au moins au début les éléments de « Rêverie et radio » publié en recueil posthume (in « Le droit de rêver »). Comme c’est un document très très vieux, on peut parier d’avance que certains trouveront ça chiant et poussiéreux. Ils ont tort, car on trouvera dans ces propos de Bachelard de quoi réfléchir non seulement à ce qu’est la radio, mais à ce qu’est l’Internet. Et aussi à ce qu’est la radio idéale selon Bachelard, et là encore ça rejoint nos préoccupations, à l’image de certaines déclarations d’Alain Veinstein lors de la disparition d’Alain Trutat, ou dans la fameuse conférence "L’extinction des voix " (diffusée dans SPN le 26 février 2007, rediffusée le 25 février 2008). J’espère pouvoir en dire un peu plus avant la diffusion, ou bien après, peu importe.

- dans un numéro de la série de Patrice Galbeau « Bonne Nouvelles et Grands Comédiens », Simone Valère lit un « Dialogue de bêtes » de Colette et une nouvelle de Youri Kazakoff « La petite gare ». Les BNGC de Patrice Galbeau sont bien connus des amateurs de la Nuit qui apprécient cette série du début des années 70. Certains ignorent qu’à la fin de la même décennie, entre 79 et 82, Galbeau lui-même en avait proposé un pendant télévisuel sur FR3, selon le même principe mais adapté à la télé, et sous le titre « Un comédien lit un auteur ». Puisque c’était pour l’écran, fatalement il y avait une mise en scène, parfois minimale, souvent un peu chargée : du décor ou des costumes parfois même des scènes jouées ou des extraits filmés. C’était parfois mobile et même agité, parfois au contraire très statique. Dans certains cas on avait un dispositif minimal : le lecteur dans son fauteuil par exemple Yourcenar lit Yourcenar (amis du soir bonsoir). Mais pour Stendhal, vous aviez Claude Villers en costume Louis-Philippe dans les rues de Grenoble, et là il faut le dire franchement : ça fait mal. Oui le pire c’était quand il y avait mise en scène costumée, aïe, aïe. Donc c’était assez inégal, et dans certains cas franchement fabuleux quand se réalisait l’alliance magique entre le texte et l’ambiance : notamment il y avait une évocation + lecture de Jacques Copeau par un Michel Vitold méditatif, dans la maison même de l’auteur en Bourgogne. C’était à la fois simple et profond, calme, inspiré, en un mot : génial. Il y en avait beaucoup d’autres et on retrouvait un peu les mêmes comédiens que dans la série radio : Jean Topart, Denis Manuel, Bulle Ogier, Daniel Gélin qui avait lu Marcel Aymé, et Jacques Spiesser qui lisait Dorgelès dans la ligne Maginot peut-être. Parfois l’émission comportait aussi une partie magazine littéraire, mais toujours centré sur l’écrivain du jour. Du côté des auteurs c’était très varié il faut dire qu’il y a de la matière, bref on allait de La Fontaine à Blondin et Yourcenar en passant par Stendhal et Mac Orlan. Eh oui, c’était comme ça la télé probablement dans ses meilleures années, vous savez, cette télé dont Jean Lebrun nous dirait surement que :
a) elle est toujours là ; b) elle n’a jamais existé ; et c) il faut lui dire adieu.
Attention c’est pas un QCM, si on suit le Frère Jean les 3 réponses sont vraies, comprenne qui voudra. Mieux vaut en rire ...

./..

44
Répondre en citant  
Programme (riche) du week-end - Attention au changement d'heure - le Ven 23 Oct 2009, 14:05

Samedi 24 octobre
00h30 – 01h31 :
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 4/10 (28 aout 86) Prod Olivier Germain-Thomas
01h31 – 01h46 :
L’arche de la nuit – L’égyptienne (26 avril 77) Par Claude Mettra
01h46 - 02h12 :
Le goût du livre – Les corps étrangers (25 fév 59) Etienne Lalou

Dimanche 25 octobre
Attention, cette nuit est celle du passage à l’heure d’hiver. J’indique les horaires selon une double succession :
a ) d'abord pour ceux qui dorment, je mets l’heure initiale en noir et en gras
dans le cas où ils ne changent pas celle de leur bécane avant le lever du jour.
b) pour les vampires zet les lycanthropes qui seront debout toute la nuit et pourront synchroniser immé, j'ajoute l'heure officielle, mais en rouge et en italique histoire de bien les stigmatiser !
A chacun de choisir sa colonne et son heure...
01h00 – 02h00 / ou / 01h00 – 02h00 :
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 5/10 (29 aout 86) Prod Olivier Germain-Thomas
03h00 – 04h35 / ou / 02h00 – 03h35 :
Surpris par la nuit – Shmattes, 5 ème partie (27 mai 05) Prod Pascale Fossat
04h35 – 06h05 / ou / 03h35 – 05h05:
Atelier de création radiophonique – Jours d’été à Lavaur (17 nov 96) Prod Nicole-Lise Bernheim
06h05 – 07h05 / ou / 05h05 – 06h05 :
Fiction : La fugue (14 avr 88) Par Delphine Paviot ; réal Eléonore Kramer

Lundi 26 octobre
00h20 – 01h20 :
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 6/10 (1er sept 86) Prod Olivier Germain-Thomas
01h20 – 02h45 :
Gaston Bachelard – Conférence sur la radio et la rêverie (1949)
02h45 – 03h15 :
Bonnes nouvelles grands comédiens – Simone Valère lit Colette & Youri Kazakoff (14 juil 70) Prod Patrice Galbeau
03h15 – 04h45 :
Surpris par la nuit – Pompei, voyage sous la cendre (29 juin 06) Prod. Véronique Leca
05h10 – 06h10 :
Belles lettres – Portrait de Jean Cayrol (24 sept 63) Par Roger Vrigny

45
Répondre en citant  
<< Le rêveur est des deux côtés du micro >>. - le Dim 25 Oct 2009, 08:13

Dans la nuit à venir, Gaston Bachelard : conférence sur la radio et la rêverie ; durée : 80’. Bachelard y apparait comme la synthèse idéale entre l’intellectuel et le poète. La prise de parole, qui dure 45 minutes, est suivie d’une demi-heure de discussion où l’on entend entre autres Jean Lescure, et parmi quelques interventions qui restent à identifier, celle d’un homme de radio qui va orienter tout le dernier quart d’heure sur le sujet de la création radiophonique. C’est que tout ça se passe en 1949 au Club d’essai. Cette partie du débat a vieilli, mais les questions qu’elle pose ont leur pendant dans le France Culture d’aujourd’hui. De ce débat, les échos apparaitront peu ou pas dans le texte de 1951 qui synthétise la conférence tout en inversant son titre : « Rêverie et radio ». Pour ce qui est du fond de son propos, je renvoie à la brève note rédigée pour la circonstance de cette rediff, et que je dépose à l’instant dans le fil Librairie radio.

Et ici-même, dans le fil consacré au programme de la nuit, disons simplement que la conférence traite essentiellement du rôle que la radio peut jouer dans un onirisme éveillé. Bien sûr, 60 ans plus tard on pourra se demander ce qu’il en reste, de cet onirisme radiophonique : le cinéma et la télévision sont passés par là, maintenant suivis de l’Internet. Ces concurrents écrasants auront certainement été une chance, préservant la Radio d’une étouffante place centrale, et lui laissant les chemins de traverse, du moins pour peu qu’on ne vienne pas bétonner ces derniers pour en faire des boulevards de l’actu. Et si l’on cherche sur France Culture l’héritage de cette causerie de 1949, où la trouvera-t-on ? Un peu dans le programme des Nuits certes, pour ce qui échappe aux multidiffusions, partie que l’on doit à Philippe Garbit et à Marc-Hubert Floriot lui-même très bon connaisseur de Bachelard et de son oeuvre. Et en dehors des Nuits de FC, où trouver l’onirisme préconisé par Gaston Bachelard ? Longtemps après les Clairs de Nuit de Jean Couturier, à peine fermé le chapitre des Nuits magnétiques (30 ans !), il faudra le chercher chez leurs héritiers que sont les Passagers de la Nuit. Mais aussi parfois, hélas de plus en plus rarement, par la voix d’Alain Veinstein dans certaines de ses discussions du jour au lendemain. Le même Veinstein qui, le 28 aout 2006, dans son hommage émouvant à Alain Trutat, Alain Veinstein rejoint Bachelard quand il dit que la radio s’use aussi vite qu’elle se diffuse. Voila qui explique peut-être l’impasse où se trouve France Culture, quand on y renonce à se renouveler autrement qu’en puisant dans l’événement quoditien de ce qu’il faut bien appeler l’actualité.

Je m’en tiendrai là. Non sans l’impression d’en avoir déjà bien assez dit sinon trop, et un peu trop loin du sujet ? Après tout, ces contribs de forum ont un unique objectif : inciter à l’écoute.

Pour le détail du programme de la nuit, cf post précédent (44)

46
Répondre en citant  
Connaissance de l'homme - le Lun 26 Oct 2009, 16:08

Cette semaine, suite et fin de la série sur la France Libre. Il y aura une bonne part de docs vraiment exhumés et donc encore mystérieux jusqu'à leur diffusion, notamment Klosswoski dressant le portrait de Benito Montresor, qui n'était pas que "pornographe", mais était aussi un homme de radio. J'attends avec impatience ce "Courant alternatif" de jeudi, dont je ne sais encore rien.

Hormis cela, parmi les références habituelles, on remarque :

- une lecture Claude Mettra

- le dernier entretien de la série Louis Guilloux par Robert Mallet. Le temps me manque aujourd'hui pour en dire plus. Je signale que Mallet était l'auteur de la mémorable série d'entretiens avec Paul Léautaud.

- un Connaissance de l'homme, consacré à Jean Paulhan.
Série de 1952-1963 consacré aux humanités et dont on a déjà un peu parlé soit dans ce fil soit dans son prédécesseur des dernières années, "Connaissance de l'homme" est présentée à cette époque comme une "série du service des émissions culturel" (sic). On y entend de grands hommes de radio : Jean Amrouche, Jean Rousselot, Pierre de Boisdeffre, Michel Tournier. Il faut reconnaitre que ça sent la radio d'avant, comme un ancêtre très guindé des Chemins de la connaissance. Paradoxalement, ce sont les Nouveaux Chemins qui en seraient plus proches, non par le ton devenu au contraire très expressif (trop, car déboutonné, pour le goût de certains), mais par la pauvreté du dispositif il n'y manque que les variétoches de Raphy : présentation, exposé ou discussion, lecture, et le studio est à la limite de la chambre d'écho. C'est donc un peu aride comme forme. Considérons cela comme un livre sorti de rayonnages poussiéreux. Or c'est précisément de ces livres là qu'on exhume des bonheurs injustement oubliés. Je ne sais pas ce qui se dit ce soir là sur Jean Paulhan. Le personnage est largement oublié par quiconque ne s'intéresse pas trop à l'histoire de l'édition, alors que pour ceux là Paulhan est un des 2 ou 3 noms les plus importants du XXème siècle. Bonne raison pour écouter ce Connaissance de l'homme. Si j'ai le temps et si les querelleurs de forum ne sont pas trop pompants, je reviendrai en dire quelques mots avant, de même pour Robert Mallet.

./...

47
Répondre en citant  
Klossowski - Paulhan - Mettra - Guilloux - le Lun 26 Oct 2009, 16:08

./...

Mardi 27 octobre
00h31 – 01h36 :
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 7/10 (2 sept 86) Prod Olivier Germain-Thomas
01h36 – 02h01 :
Conférence – A la poursuite de la voix du phoque (02 sept 49) Ludwig Koch
02h01 – 02h31 :
Conférence – Cris d'oiseaux d'Arctique dans le Shetland (07 aout 50) Ludwig Koch

Mercredi 28 octobre
00h31 – 01h36 :
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 8/10 (3 sept 86) Prod Olivier Germain-Thomas
01h36 – 02h11 :
Le monde comme il va - La lune rousse a 50 ans (21 oct 53) Par Raymond Marcillac et Marguerite Tarayre

Jeudi 29 octobre
00h31 – 01h31
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 9/10 (4 sept 86) Prod Olivier Germain-Thomas
01h31 – 01h46 :
Plein feu sur les spectacles du monde - Entretien avec Marcel Brion (01 janv 50) par René Wilmet
01h46 – 02h11
Connaissance de l’homme - La pensée de Jean Paulhan (19 nov 58) par Jean Grenier

Vendredi 30 octobre
00h31 – 01h31 :
L’histoire immédiate – Epopée de la France libre 10/10 (5 sept 86) Prod Olivier Germain-Thomas
01h31 – 02h01 :
Courant alternatif – Beni Montresor, portrait d’un pornographe (27 avr 75) Par Pierre Klossowski
02h01 – 02h11 :
La face cachée du ciel - La plainte qui fait haïr (30 mars 78) par Claude Mettra

Samedi 31 octobre
00h31 – 01h46 :
La joie de vivre d’Ingrid Bergman (06 nov 55) Par Henri Spade
01h46 – 02h11 :
Parler en prose et le savoir – Louis Guilloux 4 (08 nov 55) Prod Pierre Sipriot - Interview par Robert Mallet

48
Répondre en citant  
Programme de nuit inattendu - le Mar 27 Oct 2009, 02:48

Salutations à tous.

Parfois le programme de nuit s'enrhume. Cette nuit c'était le cas. Le docteur de la radio a remplacé l'épisode 7 de la série d'Olivier Germain Thomas, par une fiction de Roger Vrigny réalisée par Guy Delaunay : Barbegal, ou Le voyage d'Antoine (série "Carte Blanche - 9 mai 1959)

Comme elle a duré 90' la fiction, il ne restait plus assez de temps pour entendre les bruits de la banquise, qui est comme chacun sait un continent gelé balayé par les phoques. Par chance on a quand même eu droit au chant d'amour du Fulmar Boréal qui comme chacun sait est une sorte de Pétrel arctique qui s'amuse à pèter du haut des nuages sur les bonnets des robustes pêcheurs de l'archipel des Shetland (je n'invente rien).
Marc-Hubert Floriot a dit que c'était l'ancêtre du sampling.
Et il a promis la banquise pour une autre fois.
Mais pour La France Libre il n'a pas dit un mot, damn it !

On verra demain si les nuits reprennent la série "France libre" où elle en était restée (épisode 7) ou bien si on passe direct à l'épisode 8. Dans le second cas, je mettrai le 7 en dispo sur un compte d'échange en accès direct, libre, gratuit, facile, le même qu'on utilise sur ANPR.

Du coup je ne sais trop quoi dire du programme de la nuit prochaine (cf post ci-dessus) dont j'avais prévu de vous donner le minutage précis avec les dialogues en intégral et les références des bruitages pour que tout le monde puisse préparer et suivre. Alors je n'ose rien dire. C'est ballot.

49
Répondre en citant  
Re: Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture - le Ven 30 Oct 2009, 12:48

Ce week-end, peu d’émissions antérieures à 2006, début de l’ère podcast. Peu de raretés tirées de archives donc, et placées entre deux trucs récents, c’est pas la fête pour les collectionneurs. Il y aura un numéro de La joie de vivre (Ingrid Bergman), émission qui entre 1953 et 1956, était diffusée en même temps à la radio et à la télé encore dans son très jeune âge. Le 4ème et dernier entretien entre Robert Mallet et Louis Guilloux. Un numéro de Bonnes nouvelles & grands comédiens : Jacques Martin dont il ne faut pas sous-estimer la culture, présente brièvement un de ses auteurs préférés O’Henry et lit 2 nouvelles choisies par lui dans New York tic tac : Les cadeaux inutiles & La rançon du smoking.

Les deux bonheurs de la nuit qu’on choisit de souligner :
- un Lieu de mémoire : La guillotine (Anice Clément)
- encore un numéro de la série Nouvelles figurations, Nouvelles tendances. Cette fois : Olivier Brice.

Enfin une authentique rareté de radio d’avant l’avant ou presque, mais sans guère de précision dans le programme : des poêtes américains, dans 2 émissions attribuées ici à Alain Trutat en 1948, mais on n’en sait rien. Ca peut être produit par Rousselot ou Seghers, ou même par Trutat lui-même. Et au sommaire, qui donc ? On peut jouer à deviner, car le programme est muet. 1948 c’est un peu tôt pour Pound qui est encore tricard, et c’est franchement trop tôt pour Ginsberg. Alors : en regardant qui faisait les beaux jours de chez Seghers à la fin des 40’s, peut être Whitman, Edgar Allan Poe, Emily Dickinson. Sinon Cummings, Eliot, Emerson. Le cadeau, ça serait Edgar .L Masters, mais en 1948 Spoon river n’est surement pas encore traduit en français. Bref, ça sera la surprise, puisque le programme des Nuits préfère nous faire la surprise alors allons-y ...

Samedi 31 octobre
00h31 – 01h46 :
La joie de vivre d’Ingrid Bergman (06 nov 55) Par Henri Spade
01h46 – 02h11 :
Parler en prose et le savoir – Louis Guilloux 4 (08 nov 55) Prod Pierre Sipriot

Dimanche 01 novembre
02h05 – 03h05
Lieux de mémoire – La guillotine (13 nov 97) Prod Anice Clément
04h20 – 04h55 :
Bonnes nouvelles Grands comédiens – Jacques Martin lit O’Henry (13 juil 70) Patrice Galbeau

Lundi 2 novembre
01h25 – 01h55 :
Nouvelle figuration, nouvelles tendances – Olivier Brice (27 jan 77) Prod Jean-François Bory

Mardi 3 novembre

00h31 – 01h56 :
Instruments rares (16 au 30 mai 75) Par Bernard Bonaldi
01h56 – 02h32 :
Poêtes américains (15 & 16 juil 48) Par Alain Trutat

50
Répondre en citant  
Cazenave - Grands Boulevards - Dussane - le Mar 03 Nov 2009, 15:13

Dans les Nuits à venir, on trouvera 2 numéros de séries bien connues : un Lieu de mémoire, et un Livre, des voix. Et quoi d'autre ? 2 Matinées des autres qui n'en sont pas si on en juge aux dates, car le titre fait ici référence à autre chose que la série documentaire de 1984-2002. Certes, c'est pas mal non plus, car les 2 numéros annoncés sont plutôt à rattacher à "L'autre scène" fondé en 1977 par Philippe Nemo & Michel Cazenave, et dont on trouve la postérité dans les 2 séries "Les vivants et les dieux" & "La matinée des autres", celle qu'on connait (initiée en 1984 par Marie-Hélène Baconnet si j'en croit Robert Prot ; supprimée pendant la période Gélinet ; rétablie à l'arrivée de Laure Adler, puis de nouveau supprimée par la même en 2002).

Et la nuit de rareté d'archive, cette semaine c'est vendredi, avec d'abord une Joie de vivre, celle de Charpini le co-duettiste de Brancato on n'avait pas besoin de toute cette émission pour deviner que Charpini avait de la joie de vivre, 3 mesures suffisent. Cette rediff sera donc pleine de joie comme l'étaient les Halles de Paris si on en croit Bertrand Delanoë qui a du passer son enfance sur les genoux de Charpini, bref tout cette joie joyeusement joyeuse c'est du meilleur venu en ces temps où France Culture cultive surtout la crise.

Seconde archive de la nuit de vendredi : un peu de la radio de Beatrix Dussane, comédienne de grand renom, mais aussi chroniqueuse du théâtre, et producteur à la radio de 1955 à 1965. Un peu le Michel Bouquet de son temps, professeur au Conservatoire jusque dans les 50's . Et donc, à ce double titre, expédiée à la poubelle peut-être un peu rapidement par toute une relève d'acteurs et non des moindres, à coup sûr désireux de dépoussiérer l'art dramatique, certains comme Lonsdale s'étant montrés soucieux d'éviter comme la peste cet enseignement en quoi ils ne voyaient que classicisme étouffant. Est-ce que ça mérite d'oublier qu'elle en avait formés au moins autant, seulement quelques promotions plus tôt, et qui avec leur style propre, ni classique ni moderniste, n'ont pas été le déshonneur de leur prof : Daniel Gélin, Claude Winter, Bruno Cremer.

Mercredi 4 novembre

00h31 – 02h10 :
La matinée des autres - Mohammed Qbal (10 jan 78) Prod Michel Cazenave

Jeudi 5 novembre
00h31 – 01h31 :
Lieux de mémoire – Les grands boulevards (12 mars 98) Prod Christine Goémé
01h31 – 02h12 :
Un livre des voix – Myriam Anissimov : Rue de nuit (10 février 77) Prod Pierre Sipriot

Vendredi 6 novembre

00h31 – 01h51 :
La joie de vivre – Charpini (24 juin 56)
01h51 – 02h12
Au jour et aux lumières – La langue française (10 déc. 63) Par Beatrix Dussane

Samedi 6 novembre
01h31 – 02h12 :
La matinée des autres – Les miroirs de l’Himalaya (14 oct 77) Prod Olivier Germain-Thomas

51
Répondre en citant  
Fiction, poésie ininterrompue, Matinée des Autres (1978) - le Ven 06 Nov 2009, 13:59

Quelques mots sur le programme des 5 nuits à venir. L'organisation habituelle des Nuits sera un peu bousculée, pour cause de journée spéciale, qui annule pour cette fois la nuit de dimanche à lundi mais laisse prévoir du rattrapage dans la suite de la semaine ?

Au moins dès la nuit prochaine, une Matinée des autres version 1978. Il n'est pas sûr du tout que le sujet se limite à 90' dans l'Himalaya. Certes ça peut être le cas, mais ça peut aussi être un peu plus riche, comme dans le numéro diffusé avant-hier et où l'on nous annonçait Iqbal et qui contenait en fait 2 autres sujets : Le Budo (par Michel Random), et la symbolique du solstice d'hiver (par Claude mettra).

Mardi pour combler l'absence de Question d'éthique, suspendu cette semaine pour cause de Berlinade et donc absent des multidiffs, les Nuits nous proposent un numéro de A l'enseigne du merveilleux, série de Géraldine Gérard dont les Nuits nous ont offert 6 ou 7 items ces dernières années. La série date un peu et ça s'entend. D'une certaine façon elle annonce L'autre scène ou les Dits et récits de Mettra, et même ce qu'on pouvait entendre d'Ethnologie de l'Europe dans La Matinée des autres. Les amateurs de ces émissions pourraient donc y trouver leur compte, à condition de tolérer ce qu'il y a d'un peu agaçant parfois dans de la mise en onde de ces dramatiques, par ailleurs fort soignées, classiques, pas plus désuètes que la télé ou le cinéma des 50's.

Samedi 7 novembre
01h31 – 02h12 :
La matinée des autres – Les miroirs de l’Himalaya (14 oct 77) Prod Olivier Germain-Thomas

Dimanche 8 novembre
01h00 – 02h15 :
Fiction –Le 9 novembre (12 sept 98) Par Pierre Bourgeade & Claude Roland-Manuel
03h15 – 04h10 :
Fiction – Les petits soldats (14 oct 96) Par Yannick Haenel & Etienne Vallès
04h10 – 05h35 :
Poésie ininterrompue – Hölderlin (21 oct 78) Prod Matthieu Bénézet
05h35 – 06h10 :
Portrait d’une Reine de France – Marie Joséphine de Savoie (16 sept 73) Par Denise Alberti

Lundi 9 novembre
Pas de Nuits de FC. Radio-France consacre sa journée entière aux événements du 9 novembre 1989. Le programme est ici http://www.radiofrancefaitlemur.fr/
En conséquence les Nuits de FC du mardi commencent dès 00h00, et à 4h étant privées de la multidiff de Question d’éthique, nous offrent en remplacement un numéro déjà proposé en juillet de « A l'enseigne du merveilleux »

Mardi 10 novembre (horaire spécial & supplément à 4h)
00h01 – 00h31 :
La monde comme il va – Mon ami Richiat, indien de l’Amazonie (21 oct 53) Par Bertrand Flornoy
00h31 – 02h31
Les lundis de Paris – Marcel Lherbier (22 oct 51) Par André Gilles
04h02 – 05h05 :
A l’enseigne du merveilleux – Femmes maléfiques : Eve (21 mars 67) Par Géraldine Gérard. Réal René Jentet

Mercredi 11 novembre
Pas de programme annoncé pour le moment. Les multidiffs habituelles de la nuit du mercredi étant elles aussi privées des émissions du lundi, peut-on espérer quelques supplémentaires rediffs de la radio historique, ou bien de la période culturelle 1975-1999 ??

Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture     Page 5 sur 99

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 52 ... 99  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum