Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 50 ... 97, 98, 99, 100  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture    Page 98 sur 100

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture - le Sam 29 Aoû 2009, 13:05

Rappel du premier message :

Rubrique créée à la rentrée de septembre 2009, selon une formule qui s'était montrée utile aux auditeurs de la nuit depuis quelques années. Le post d'introduction que vous lisez en ce moment est périodiquement remis à jour.

Résumons les épisodes précédents : les Nuits de France Culture, jadis voulues par Jacques Fayet puis organisées avec soin par Geneviève Ladouès, furent  le lieu d'un savant équilibre entre les émissions d'archives (puisées dans le fonds jusqu'à l'année 1944 !!) et les rediffusions récentes (par exemple les Bon Plaisir y étaient systématiquement re-proposés à quelques semaines d'écart). Les émissions des 40's aux 60's, et dans une moindre mesure celles des 70's, ont souvent quelque chose de suranné, d'historique, de passionnant, d'instructif, bref c'est de la mémoire sonore, et leur écoute est une activité intellectuelle comparable à une promenade dans une bibliothèque pleine de volumes inconnus ou connus seulement de nom : on y retrouve Alain Trutat, Jean Amrouche, Roger Grenier, Pierre Schaeffer, José Pivin, Robert Mallet, Pierre Sipriot, Georges Charbonnier, Paul Guimard, Roger Pillaudin et nombre d'autres. Ces noms peut-être ne vous disent rien, mais ils apparaitront çà et là  sur ce forum et surtout  dans ce fil.  

Parmi ces émissions anciennes, on trouve aussi des séries initiées dans les dernières décennies (disons de 1975 à 1999), qui sont pour beaucoup d'entre nous des exemples de l'art radiophonique idéal. Elles sont soigneusement captées et stockées par des passionnés qui veillent ou disposent d'un bon équipement, puis refilées à d'autres passionnés qui ont été trahis par leur timer ou se sont endormis trop tôt. Pour la piste des échanges, je signale cette ressource  : La liste ANPR (clickez ici pour lire la description - et pour l'accès direct, voir notre menu de Liens en haut d'écran)

Pendant un intermède qui dura de 1999 à 2011, dans nos Nuits de FC les émissions anciennes et les rediffusions des meilleures années se sont retrouvées progressivement cantonnées à la portion congrue, de 90' en semaine et 5h en week-end. Le reste de la nuit était dévolu aux multidiffusions, càd des émissions de la semaine en cours. Ce principe a été abandonné à la rentrée de septembre 2011, au grand soulagement des auditeurs de la Nuit (public exigeant, à en croire Philippe Garbit himself) qui sont reconnaissants et heureux de retrouver le principe initial des Nuits de France Culture, telles qu'elles étaient voulues par Jacques Fayet et Geneviève Ladouès : représenter la mémoire de France Culture.

Jusqu'au printemps 2015 j'ai donné chaque vendredi dans le présent fil le programme des 8 nuits à venir. Ce programme était donc publié ici fréquemment avant celui que France Culture met à disposition sur son site avec quelques jours de retard dans la plupart des cas. En outre, ce programme était accessible directement en un seul click, alors que celui de France Culture demande autant de changements de page qu'il y a de journées à consulter. On dit couramment que des professionnels non motivés font moins bien que les amateurs motivés même médiocres. Mais quand les professionnels sont eux-mêmes aussi médiocres que des fonctionnaires calquant leur conduite sur le théâtre de Nicolas Gogol, alors on ne se demande même plus si  les amateurs sont médiocres, inspirés, obsédés, passionnés ou affairés. Le résultat parle de lui-même.

Nessie


PS  : Depuis la rentrée de septembre 2014 le programme des Nuits de FC  est disponible en podcast & écoute à la demande, selon les mêmes modalités que le programme de jour. Cette nouveauté rend moins utile la parution du programme, qui jusque là permettait aux auditeurs de planifier leurs enregistrements. On peut donc réorienter ce fil vers une critique du programme des nuits. Par ailleurs, étant donné la quantité d'erreurs ou de disparitions dans la livraison podcast, on y assure maintenant comme service minimum la fourniture des liens vers les émissions qui, non accessibles en podcast, demandent une longue recherche sur le site de France Culture dont l'ergonomie est un peu plus malcommode à chaque nouvelle refonte.

Quant à l'organisation du programme de nuit, en janvier 2015 elle est la suivante :
- pour les 4 premiers soirs de la semaine, la tranche d'archives s'étend de 0h à 4h, suivie d'un "Sur les docks" en multidiffusion, et de L'Eloge du savoir.
- de vendredi à samedi, la tranche de nuit entièrement nourrie d'archives dure de 0h à 6h15, pour laisser la place au Magazine de la rédaction traitant d'un sujet toujours très judicieusement choisi.
- dans la nuit de samedi à dimanche, le programme de 0h à 6h30 intitulé "Nuit rêvée de ..."  est composé sur les suggestions d'un invité qui co-présente ou accompagne, commente, et dialogue avec un des producteurs de la nuit.
- la nuit de dimanche à lundi s'étend de 0h à 5h.

****************************
NOTA BENE : Fils de commentaires en lien avec le présent fil : Matinée des autres ; Nuits magnétiques ; Pour saluer Pierre Descargues.
* * *

971
Répondre en citant  
Lecture et commentaire du Feu d'Henri Barbusse (diff.1976) - le Sam 11 Juin 2016, 09:36

Le producteur des Nuits, Philippe Garbit, et son équipe ont opportunément diffusé dans la nuit du 3 juin dernier Relecture - Henri Barbusse et Marcel Martinet (1ère diffusion : 07/01/1976) 1H 30 min Par Hubert Juin.

1976, Hubert Juin, toute une époque ! Était-ce donc mieux "avant" ? Écouter 1976 avec les oreilles de 2016 habituées (?) aux Broué, Gardette, Garrigou-Lagrange, c'est en tout cas le dépaysement garanti.

La première partie de la discussion se concentre sur l’œuvre littéraire d'Henri Barbusse, il y est largement question de son roman Le Feu dont  des extraits sont lus avec art (le nom du lecteur n'est ni dit,ni écrit).

Une archive qui sera peut-être utilisée dans les cours d'histoire au collège et au lycée ? Ici le deuxième extrait ponctuant la conversation entre les invités* :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-03.06.2016-ITEMA_21001061-2.mp3" debut="20:58" fin="26:06"]
À rapprocher avec La Der des der (voir fil 1914-1918, des regards de contributeurs)

* La page de France Culture indique "Avec Jacques Le Glou, Jacques Cellard et Jean-Michel Goutier". Ces trois noms ne correspondent pas aux noms des invités donnés en début et fin d'émission par Hubert Juin. Les quatre intervenants sont donc Henri Mitterand, Pierre Paraf, Nicole Racine et André Wurmser. En plus des lectures sont diffusées les voix d'Henri Barbusse, d'Emmanuel Berl et de Roland Dorgelès.

Pour en savoir plus sur les quatre invités :

Henri Mitterand (ses deux dernières interventions à France Culture en 2011)

Pierre Paraf

Nicole Racine

André Wurmser

972
Répondre en citant  
Claude Rich lit Peter Pan - le Sam 09 Juil 2016, 23:53

Trois minutes de Claude Rich vous dédommagent d'une année du tandem Podalydès-Bonnafé, c'est ici cette nuit : Le feuilleton - Peter Pan 1/10 (1ère diffusion : 20/12/1993).

Philippe Garbit doit être la personne qui connaît le mieux France Culture (après Nessie, of course, dont on espère qu'il n'a pas pris sa retraite d'auditeur) et c'est toujours un bonheur de le savoir vigie nocturne (ou diurne pour les podcasteurs).

Il faut saluer la direction de France Culture qui continue à diffuser les archives (qui jettent une ombre sur le programme de jour), car rien n'est jamais acquis. Nous pourrions aussi avoir un programme musical (la bande son de grève, par exemple) ou, pire, une rediffusion des programmes du jour (Broué, Kronlund, Richeux, Serrell, Mosna-Savoye, Charon, la fine équipe féminine...).

Réjouissons-nous donc.

973
Répondre en citant  
À la radio : Chantal Akerman : 6 juin 1950 - 05 octobre 2015 - le Jeu 21 Juil 2016, 21:57

Ce post a migré.

974
Répondre en citant  
Re: Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture - le Sam 27 Aoû 2016, 10:21

Le portail de la station informe des émissions actuelles et dans une grande fenêtre noire, peu attrayante, intitulée "France Culture Échos", signale les rediffusions d'archives sélectionnées par Philippe Garbit et son équipe.

Que ces émissions soient diffusées entre minuit et 6h du matin ne signifie pas qu'il faille veiller pour les écouter : tout est disponible en ligne et téléchargeable. On ne le dira jamais assez : cette mise à disposition d'archives est une révolution pour l'auditeur exigeant.

La station fait aussi d'une pierre deux coups : satisfaire un groupe d'auditeurs et désamorcer la critique de la radio de jour. Qui a en effet le temps et l'envie d'écouter à la fois les archives et le flux du jour ? Pas grand-monde, voire personne.

Aussi ne faut-il pas s'étonner de l'amenuisement du commentaire sur l'évolution de l'antenne : personne n'a de temps à perdre à écouter la médiocrité quand la qualité vous tend les bras et que les moyens techniques sont si simples pour en profiter.

Il paraît que la Nuit spéciale Rouletabille mérite une attention spéciale.

La rentrée 2016-2017 ne risque pas de déchaîner les passions...

975
Répondre en citant  
La cigogne blanche, 1974, 1993, 2016, un bilan - le Lun 19 Sep 2016, 11:40

Saluons une nouvelle fois Philippe Garbit et son équipe pour leur sélection d'archives. La webradio culturelle alternative, c'est bien le programme de nuit.

Le 17 septembre, diffusion, donc, de Les Oiseaux (1ère diffusion : 19/04/1974) Par Frédéric Christian - Avec le professeur Jean Piveteau, Jean-Pierre Jacob, Michel Rousseau et Jean-Jacques Barloy

Il en a été question dans le fil Les oiseaux avec un post sur ''L'indicateur'', le ratel et les Hottentots.

Passons maintenant aux CIGOGNES (blanches d'Alsace) et aux rapaces.

Jean-Jacques Barloy [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-17.09.2016-ITEMA_21078905-2.mp3" debut="57:01" fin="58:31"] (57'01 à 58'31)

Nous étions en 1974 et la situation était vraiment désespérée pour la cigogne blanche d'Alsace. En janvier 1993, soit près de vingt ans plus tard un numéro de Perspectives Scientifiques avec Philippe Arnold nous disait tout sur la cigogne et faisait un bilan de la situation : sauvetage couronné de succès. Et ce grâce à l'énergie de chercheurs, de scientifiques et de bénévoles d'association (a-t-on jamais entendu citer "la Ligue pour la Protection des Oiseaux" sur France Culture ?). Oui, une formidable réussite, en collaboration avec EDF (enfouissement de lignes à haute tension/signalisation /bouchage des pylônes) et des autorités locales, nationales et européennes (qui parle jamais sur France Culture des directives (= lois) européennes permettant la sauvegarde des habitats naturels ?). Réduction des épandages toxiques, protection des espaces humides, etc, ont permis l'accroissement des populations de cigognes à un point très satisfaisant. Un grand succès.

Nous sommes en 2016, presque 25 ans plus tard et pas un mot sur France Culture (mais sur la Cop 21 [keskesèksa au fait ?], des tonnes...). La zoologie est une branche du savoir exclue du champs des sujets considérés comme dignes d'intérêt par la chaîne.

Heureusement, il y a Michel Pastoureau qui, avec son histoire sociale des animaux, permet d'entendre parler du corbeau, du coq, de l'ours et du cochon, par exemple.

Il existe des ornithologues passionnés par leur domaine, qui feraient d'excellents passeurs de savoir et seraient des créateurs de vocations. On ne leur donne jamais la parole, sauf ici, rare exception : Les oiseaux et nous.

Voir aussi le fil Les oiseaux actualisé (Audubon, ornithologie).

976
Répondre en citant  
Mardis du cinéma - Les écrans de Stefan Zweig 26/10/1993 - le Mer 05 Oct 2016, 14:21

Une émission d'une intelligence rare datant de 1993 pour remplacer ce midi le tandem Mercier-Gesbert de l'appauvrissant France Culture diurne 2016. Mille mercis Philippe Garbit !  : Mardis du cinéma - Les écrans de Stefan Zweig (1ère diffusion : 26/10/1993) / Rediff. 24.09.2016. 1H 30 min Par Dominique Rousset - Avec Yves Builly, Edouard Molinaro, Etienne Perier, Fanny Ardant, Noël Simsolo, Joël Farges et Catherine Rich - Réalisation Jean-Claude Loiseau

On n'incitera personne à faire un comparatif avec la critique cinéma de La Dispute ou avec ce que fait Antoine Guillot depuis le départ de Michel Ciment.

Non que Dominique Rousset (oui, "La" Dominique Rousset) soit toujours à la hauteur (interventions un peu longues), ce n'est pas grave, mais la qualité de la réalisation et la densité d'intelligence dans les interventions ne peuvent que provoquer l'enthousiasme.

On apprend beaucoup de choses sur l'art cinématographique (notamment sur l'adaptation) dans cette émission, avec des réalisateurs, des critiques (brillant Simsolo) et Fanny Ardant. Bel éclairage également sur Stefan Zweig et son monde.

Étonnez-vous après que des auditeurs ayant entendu cette qualité dans les années 90 trouvent inécoutables le divertissement et l'information socio-politique qui font le gros du programme de  l'antenne culturelle depuis plusieurs années !

977
Répondre en citant  
''Le Bon plaisir'' d'André Brahic, en 1998 - le Dim 09 Oct 2016, 10:23

Un an avant le changement d'ère à France Culture (l'adlerocène), une émission de deux heures qui restera dans les annales :  Le bon plaisir - André Brahic (1ère diffusion : 14/02/1998) Par Michèle Chouchan - Avec Evry Schatzman, André Brahic et Vincent Courtillot - Réalisation Jacques Taroni  

On se souvient du récapitulatif des émissions diffusées sur France Culture avec André Brahic après son décès le 15 mai 2016.

Dix-huit ans avant sa mort, c'est le temps qui passe trop vite qui taraude André Brahic, 56 ans en 1998, lui qui espère pouvoir connaître le résultat de ses recherches en 2050... Si André Brahic rit beaucoup dans ce Bon plaisir, c'est pour mieux dissimuler sa peine de devoir mourir sans avoir réalisé le millième de ses envies, ni avoir transmis toute la passion qu'il a en lui.

André Brahic se moque volontiers de lui-même, oui il parle trop vite, oui il est toujours en retard partout, oui, il ne dort que quatre heures et c'est bien dommage que la journée ne comporte que 24h et l'année 365 jours (dit-il).

L'émission est réalisée au Palais de la Découverte, et comme c'était l'habitude, ce sont des amis du scientifique qui brossent son portrait en sa présence. Il faut écouter le passionnant Vincent Courtillot comparer le travail du géologue (le sien) et celui de l'astronome, un morceau d'anthologie.

Si l'intervieweuse Michèle Chouchan n'est pas à la hauteur et sa manière de lire des extraits peu convaincante, ce n'est pas très grave car ses interventions sont heureusement rares et Brahic occupe quasiment tout le temps de parole avec ses deux amis.

Pourquoi séparer la science et la littérature/la musique ? ; la place de la science dans la société, comme élément de culture, n'est pas la sienne ; prolonger la vie ? ; mais à titre individuel... Smile  : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.09.2016-ITEMA_21080049-0.mp3" debut="12:52" fin="16:43"]

Une écologie pas très rationnelle ; des médias américains qui "racontent n'importe quoi" ; le lancement d'une fusée vers Saturne ; une aventure scientifique extraordinaire rapportée sous son angle de potentielle catastrophe ; pièce musicale (à identifier, help ! Hilfe !) ; "Qu'est-ce qu'on est censé faire ? Qu'est-ce qu'on fait ?" :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.09.2016-ITEMA_21080049-0.mp3" debut="33:25" fin="37:53"]

"Qu'est-ce qu'on est censé faire ? Qu'est-ce qu'on fait ?" Une parole sincère de quelqu'un qui n'a pas de temps à perdre avec des questions floues et une interview improvisée. Une parole que l'on aimerait entendre aujourd'hui face aux intervieweuses qui ne savent que répéter "Et comment réagissez-vous face à ce document" au lieu de formuler un propos précis pour diriger un entretien.

On ne se posait pas de questions ; suis issu d'un milieu pauvre ; nos conditions sont bien meilleures que celles de nos ancêtres ; dans le monde d'abondance qui est le nôtre, on ne peut pas se plaindre : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.09.2016-ITEMA_21080049-0.mp3" debut="54:12" fin="56:51"]
Au-delà de ces considérations sur la vie, l'émission fait entendre un extraordinaire passeur de sciences à la passion communicative. C'est masterkey qui, en nourrissant les rubriques sciences de ce forum, m'a donné envie d'écouter ces leçons d'astronomie. Avec ma reconnaissance.

978
Répondre en citant  
Disparition subite d'émissions - le Mer 02 Nov 2016, 16:32

La La Nuit spéciale - La Nuit du Rail du 30 octobre 2016 était bel et bien là dans le flux de la bibliothèque, quand soudain, pffftt disparition à 21h45 de toutes les émissions de la nuit du 30, et du 29 par la même occasion. Les dizaines d'équipes techniques de M. Latrive sont-elles sur le coup jour et nuit ?  

Il faut dire que l'émission au titre de La mémoire en chantant - Le Train bleu (1ère diffusion : 18/01/1986) que j'ai réussi in extremis à télécharger reproduisait en fait le premier entretien de la Nuit qui est désormais indiqué comme non disponible à l'écoute...

Alors, d'autres signalements ?

979
Répondre en citant  
Des efforts, mais peut mieux faire - le Jeu 03 Nov 2016, 16:45

Philaunet(http://www.regardfc.com/t131p970-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-dans-france-inculture#27400) a écrit:La La Nuit spéciale - La Nuit du Rail du 30 octobre 2016 était bel et bien là dans le flux de la bibliothèque, quand soudain, pffftt disparition à 21h45 de toutes les émissions de la nuit du 30, et du 29 par la même occasion. Les dizaines d'équipes techniques de M. Latrive sont-elles sur le coup jour et nuit ?  

Il faut dire que l'émission au titre de La mémoire en chantant - Le Train bleu (1ère diffusion : 18/01/1986) que j'ai réussi in extremis à télécharger reproduisait en fait le premier entretien de la Nuit qui est désormais indiqué comme non disponible à l'écoute...

Alors, d'autres signalements ?
Merci d'avoir posé la question, j'y réponds bien volontiers. Non, pas d'autre signalement, mais la preuve que les "équipes de M. Latrive" ont travaillé d'arrache-pied, car les fichiers supprimés du flux sont revenus. Et preuve qu'il y a eu un embrouillamini (l'erreur est franceculturhumaine), j'ai maintenant sous le même nom, deux contenus différents (l'un correspondant au titre, l'autre non) mais après avoir sauvegardé le premier fichier enregistré en externe, puis avoir refait la manœuvre d'enregistrement du fichier Itunes (je passe quelques étapes).

Tout ceci pour dire deux choses à nos amis de l'ANPR et à Nessie : il ne faut pas désespérer de France Culture, et je suis sérieux ! Ce qui a pu il y a quelque temps apparaître comme un "bordel" (dixit quelqu'un...) était la rançon d'un travail de mise en place et de gestion sans doute assez complexe des Nuits, précieux trésor d'émissions sélectionnées par Philippe Garbit et son équipe (et parfois présentées de manière calamiteuse par Christine Goémé, mais c'est répéter là ce qui a été maintes fois écrit).

Comme je l'ai dit ailleurs, la mise à disposition en téléchargement des archives diffusées la nuit est une révolution dont on ne pourra jamais assez remercier Radio France. Aucune autre radio, à ma connaissance, n'a mis ce système en place. J'ai aussi dit que d'une certaine façon, cela enlève du vent dans les voiles des critiques du France Culture du jour, puisqu'il est si simple de prendre un podcast des Nuits quand on ne souhaite pas écouter telle ou telle émission de jour. Pour FC comme pour les auditeurs exigeants actuels, c'est tout bénéfice. Et pour les auditeurs futurs (dans les 25 ans à venir) ? 1/ Y en aura-t-il ? 2/ Si oui, la puce greffée dans le cerveau et reliée à un serveur stockant des millions de belles écoutes servira de "radio" et comblera leurs attentes...

Donc où est le problème ? Nulle part, finalement. Comme écrit dans un autre fil, les radios culturelles francophones publiques ou privées et tous les instituts, musées, fondations, télévisions, journaux et éditeurs de toutes sortes produisent assez d'audio de qualité pour satisfaire l'auditeur invétéré (cf. notre sous-forum Web et Médias). Et puis si vous maîtrisez en plus une ou deux "grandes" langues étrangères, alors c'est le Pérou (à propos, que diffuse "Radio Pérou" ?). Consulter à ce sujet notre sous-forum Autres radios culturelles.

La question altruiste que je me pose néanmoins, c'est celle de l'avenir des producteurs (h/F) de France Culture et de leurs collaborateurs :  si la qualité baisse encore (c'est possible, mais pas certain) et que les auditeurs trouvent leur bonheur ailleurs, que deviendront-ils ? Après la débâcle, ils se verront probablement contraints pour survivre de remettre de la qualité et de la rigueur dans leurs programmes et de laisser la superficialité et le divertissement aux nombreux autres diffuseurs. Mais ce sera trop tard pour certains. Mine de rien, ce forum tente de leur éviter la phase "débâcle...

On verra (peut-être). La révolution informatique et l'Internet réservent sans doute des surprises réjouissantes. Les hommes et femmes de bonne volonté aussi.

Voir également le message du jour de La modération sur l'esprit et l'éthique du forum.

980
Répondre en citant  
La nuit Hergé a disparu du podcast (pas génial quand même, ce boulot....) - le Sam 12 Nov 2016, 10:11

Philaunet(http://www.regardfc.com/t131p980-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-dans-france-inculture#27435) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t131p970-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-dans-france-inculture#27400) a écrit:[...]
Alors, d'autres signalements ?
Merci d'avoir posé la question, j'y réponds bien volontiers. Non, pas d'autre signalement, mais la preuve que les "équipes de M. Latrive" ont travaillé d'arrache-pied, car [...]

Tout ceci pour dire deux choses à nos amis de l'ANPR et à Nessie : il ne faut pas désespérer de France Culture, et je suis sérieux !

Il ne faut pas désespérer, mais pour ne pas désespérer, le mieux est de s'en tenir éloigné. Car il faut une bonne dose de patience et de bonté d'âme pour rester accroché à cette radio qui multiplie les sottises pendant la journée, et nous tend des pièges pendant la nuit. En l'occurrence il y a bien un autre  signalement : toute la nuit spéciale Hergé du 30 octobre a disparu et n'a point réapparu dans la page du podcast. En ce qui me concerne ça n'est pas très grave, car au fil des années j'ai reçu ma dose de littérature jeunesse et de littératures populaires dans les nuits spéciales de Philippe Garbit. J'y retrouve de façon atténuée mais bien présente le même symptôme qui avait fait de Mauvais Genres l'émission la plus longue de la semaine, dans le même temps que tous les magazines littéraires étaient liquidés à l'exception d'une formule de 60 minutes consacrée à l'actualité éditoriale, et copiée sur les magazines télé les moins inspirés et les plus ternes.

Mais allons à l'essentiel : cette nuit disparue du Podcast reste disponible via l'écoute à la demande. Et comme par son ergonomie loufoque le site de France Culture est plus que jamais la pétaudière qu'il ne cesse pas d'être au fil de ses renouvellements, ces pages qui s'enfoncent à vitesse grand V seront bientôt difficiles à atteindre sauf à user le bouton gauche de la souris. Voici donc les liens donnant accès aux différentes émissions de cette nuit là. En attendant que la livraison Podcast soit rétablie (rien ne prouve d'avance qu'elle le sera), les collectionneurs déjà équipés d'un module de downloading pourront aspirer ces morceaux d'archives et rayer de leur carnet cette livraison restée en souffrance.

Les 4 entretiens de la nuit spéciale :
- Jérôme Neutres : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/jerome-neutres-herge-est-un-cas-rare-dans-la-bd-il-suscite
- Gauthier Van Meerbek : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/gauthier-van-meerbeck-herge-amene-pour-le-journal-de-tintin
- Christophe Simon : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/entretien-avec-christophe-simon
- Dernier entretien, Gauthier van Meerbek : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/entretien-avec-gauthier-van-meerbeck

Les émissions en rediffusion :
- Hergé au CRPLF, sur la création de Tintin : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/herge-sur-la-creation-de-tintin-sans-reflechir-jai-fait-un
(hélas il y en avait une seule - pour ceux qui n'aiment ni les entretiens de 2016 ni les fictions pour enfants, cette nuit là fut un menu maigre)

Le feuilleton Tintin au Tibet, en 5 livraisons + 1 :
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/les-aventures-de-tintin-au-tibet-episodes-1-4
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/les-aventures-de-tintin-au-tibet-episodes-5-9
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture//les-aventures-de-tintin-au-tibet-episodes-10-13
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/les-aventures-de-tintin-au-tibet-episodes-14-17
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/les-aventures-de-tintin-au-tibet-episodes-18-21
+ Le bonus :
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/quand-tintin-haddock-et-la-castafiore-interviewaient-herge

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

981
Répondre en citant  
Un autre... - le Sam 12 Nov 2016, 13:46

Philaunet(http://www.regardfc.com/t131p980-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-dans-france-inculture#27400) a écrit:


Alors, d'autres signalements ?

Après vérification, il y a un autre loupé : la nuit spéciale Trains a bien été réintégrée dans le menu des podcast, à l'exception d'une rediffusion : le Carnet nomade du 9 janvier 2004 intitulé "Attention au départ".

Les auditeurs qui regrettent le départ de Colette Fellous la retrouveront donc à cette page : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/carnet-nomade-attention-au-depart-1ere-diffusion-09012004

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Le programme de nuit, îlot de culture dans France (in)Culture     Page 98 sur 100

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 50 ... 97, 98, 99, 100  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum