Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Le programme de nuit, îlot de culture (I)

Aller à la page : Précédent  1 ... 51 ... 98, 99, 100

Accueil / France Culture

Le programme de nuit, îlot de culture (I)    Page 100 sur 100

Bas de page ↓   

991
Répondre en citant  
Clair de Nuit - le Mar 05 Sep 2017, 16:08

A signaler dans les Nuits, un numéro de Clair de Nuit datant de 10 octobre 1999. Les rediffusions aléatoires de cette émission sont toujours une excellente surprise pour qui parcourt le catalogue de l'émission. Clair de Nuit reste un bon exemple d'émission de création radiophonique relativement libre de toute arrière-pensée politique ou journalistique (ce qui explique qu'elle vieillit très bien). Je la signale ici surtout parce qu'il me semble entendre de plus en plus, dans diverses émissions qui utilisent des voix de comédiens pour des lectures, la voix de Thierry Beauchamp, immédiatement reconnaissable. Ferait-il un retour à l'antenne ? Pour les amateurs de "Pointe Extrême du Kamtchatka romantique", ces petits chefs d'oeuvre de récits absurdes et ô combien sérieux, c'est à 22mn à partir du début de l'émission.

"Ce n'est pas en vain que j'ai fait appel au sang-froid des autres victimes du naufrage du vapeur. Ceux-ci, dérivant avec moi dans les eaux tourbillonnantes du Nil Victoria, discutent presque posément..."

On manque d'émissions de création qui ne soient pas des démarches confuses d'artistes en plein questionnement existentiel vague et flou, ou des transpositions de thématiques sociales ou politiques à peine déguisées.

Voir le profil de l'utilisateur

992
Répondre en citant  
Philippe Garbit sauve les meubles (du patrimoine) - le Dim 17 Sep 2017, 08:25

À noter : Pour la Nuit du patrimoine 2017, Philippe Garbit reçoit Gaël Robin

Les Nuits de France Culture du samedi 16 au 17 septembre 2017 :

Gaël Robin : "Depuis Mérimée, la notion de patrimoine a évolué, on parle maintenant de patrimoine XXème et de patrimoine numérique"

0H39
Dans la Grotte de Lascaux : "Tandis que nous parlons ici notre voix éveille des échos qui ont plus de vingt-mille ans"

0H51
Tribune de Paris - L’exploitation du patrimoine naturel et monumental de la France

1H16
Paris vous parle - Sauvegarde du château de Versailles : Appel lancé par André Cornu

1H26
Chefs-d'oeuvre en péril : "L'affaire d'Allouville-Bellefosse"

1H51
Quand Viollet-le-Duc restaurait le Château de Pierrefonds et Notre Dame de Paris

2H51
"Et voilà le travail !..." ou comment le tourisme industriel a émergé en Seine-Saint-Denis

3H46
Mohamed Bekada : "J'ai parcouru 6645 kilomètres à pied en France à la découverte du 'petit' patrimoine"

4H20
Edition spéciale - Chefs-d'oeuvre en péril : Congrès annuel des vieilles maisons françaises

4H32
Fallait-il démolir la prison de la Petite Roquette, rare exemple d'architecture panoptique carcérale ?

4H52
A la rencontre des bâtisseurs de châteaux dans l'Yonne

Voir le profil de l'utilisateur

993
Répondre en citant  
''À la pointe extrême du Kamtchatka romantique'' par Thierry Beauchamp - le Lun 18 Sep 2017, 09:07

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t131p980-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-dans-france-inculture#28787) a écrit:A signaler dans les Nuits, un numéro de Clair de Nuit datant de 10 octobre 1999. Les rediffusions aléatoires de cette émission sont toujours une excellente surprise pour qui parcourt le catalogue de l'émission. Clair de Nuit reste un bon exemple d'émission de création radiophonique relativement libre de toute arrière-pensée politique ou journalistique (ce qui explique qu'elle vieillit très bien). Je la signale ici surtout parce qu'il me semble entendre de plus en plus, dans diverses émissions qui utilisent des voix de comédiens pour des lectures, la voix de Thierry Beauchamp, immédiatement reconnaissable. Ferait-il un retour à l'antenne ? Pour les amateurs de "Pointe Extrême du Kamtchatka romantique", ces petits chefs d'oeuvre de récits absurdes et ô combien sérieux, c'est à 22mn à partir du début de l'émission.


"Ce n'est pas en vain que j'ai fait appel au sang-froid des autres victimes du naufrage du vapeur. Ceux-ci, dérivant avec moi dans les eaux tourbillonnantes du Nil Victoria, discutent presque posément..."

On manque d'émissions de création qui ne soient pas des démarches confuses d'artistes en plein questionnement existentiel vague et flou, ou des transpositions de thématiques sociales ou politiques à peine déguisées.
Grands mercis pour cette recommandation, j'ai particulièrement aimé "Après un prodigieux plongeon de 122 mètres, nous nous retrouvons sains et saufs sur le bord du fleuve"...
[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-05.09.2017-ITEMA_21425537-0.mp3" debut="22:00" fin="25:08"]

En revanche, il est difficile d'adhérer au projet initial d'Irène Omélianenko.  De même pour la séquence qui suit (le bateau en papier voguant das le caniveau qui attire un passant) avec une femme preneur de son qui reste silencieuse devant les questions de l'excellent Jean Couturier, intervieweur dont la finesse et l'intelligence (voir le long entretien qui suit avec Clotilde Escalle) manquent singulièrement en 2017 à France Culture (sauf de temps à autre dans À voix nue).

Clotide Escalle interrogée pour parler de son roman Herbert jouit retient l'attention. Le sujet n'est pas commun et Jean Couturier aborde l'écrivain avec beaucoup de tact.

Belle lecture finale à partir de 48'41. Aucun descriptif de l'émission sur le site. Le blogueur spécialisé dans  les Nuits de France Culture nous éclairera peut-être...

Rappel du projet "Tentatives premières" dans  Clair de nuit et programme. Nous étions en 1999 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-05.09.2017-ITEMA_21425537-0.mp3" debut="00:59" fin="01:48"]

Voir le profil de l'utilisateur

994
Répondre en citant  
Germaine Beaumont (1890-1983) avec Roger Vrigny - le Sam 23 Sep 2017, 09:14

"À quel moment vous avez compris que ce serait Colette ? Qu'est-ce que ça voulait dire de vous-même ?"*

Non, ce n'est pas la manière qu'avait Roger Vrigny en 1964 de poser les questions et surtout pas à Germaine Beaumont qui, en deux heures, s'en tient à ce qu'est la littérature et sa critique dans Le métier d'écrivain : Propos de Germaine Beaumont (bonne synthèse de Philippe Garbit pour chacun des deux numéros). Il n'est donc pas question d'interpellation au niveau du vécu intime, mais de littérature, de conditions d'écriture et de jugement critique.

Le deux fois 50 minutes sont constituées de 6 émissions. On pourra entrer dans le vif du sujet avec la 2e et s'intéresser particulièrement à la dernière. Roger Vrigny, écrivain lui-même et longtemps au micro de France Culture (jusqu'au début des années 1990) n'est à aucun moment complaisant tout en étant très respectueux de son interlocutrice.

Pour connaître Germaine Beaumont (aussi créatrice d'émissions radiophoniques), il est aussi possible d'écouter La Nuit spéciale Germaine Beaumont avec Hélène Fau | Agnès de Rien du 29/03/2015 et encore plus près de nous une adaptation pour Fictions/samedi noir de La Harpe irlandaise le 10 12 2016.


* Remplacer "Colette" par "Schumann" et vous entendrez cette question posée par Mathieu Conquet et relevée par Fred de Rouen dans son riche compte-rendu de Continent musiques : îlot de culture - le Mar 19 Sep 2017 (dernière pastille).

Voir le profil de l'utilisateur

995
Répondre en citant  
Une comédie sociale de 1955, chef d'oeuvre radiophonique - le Dim 01 Oct 2017, 19:36

Une œuvre radiophonique mémorable sous la forme d'une comédie mettant en scène un écrivain, Henri Calet, faisant un reportage dans le cercle des femmes mondaines de Paris : Soirée de Paris - Le Croquant indiscret (1ère diffusion : 26/06/1955 Chaîne Nationale). Encore une journée en téléchargement (Rediffusion nuit du 2 octobre 2016, durée  1h30).

Si vous souhaitez entendre une belle langue, de l'esprit et de l'humour, du très grand jeu d'actrice, une critique sociale féroce sous les aspects les plus délicats, c'est ici. Vous pouvez jeter toute votre collection de Pieds sur Terre depuis 15 ans, cinq minutes d'Henri Calet rendent totalement caduques les jérémiades contemporaines de Mme Kronlund. Et l'on était alors en 1955 ! Le passé a plus que jamais de l'avenir.

Présentation par Philippe Garbit :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-02.10.2016-ITEMA_21084264-12.mp3" debut="00:30" fin="01:56"]

Philippe Garbit a esquivé la question de la traduction des anciens francs en euros. Il aurait pu néanmoins dire, avant que Calet ne fasse des comparaisons éclairantes lors d'une séquence mémorable, que le salaire d'un manœuvre était de 20 000 AF quand une robe du soir coûtait 200 000 AF et un chapeau 20 000 AF.

Une visite chez Maxim's :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-02.10.2016-ITEMA_21084264-12.mp3" debut="14:40" fin="16:51"]

Une rencontre avec une mondaine (la seconde moitié, "bouddhiste", de la séquence est piquante)  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-02.10.2016-ITEMA_21084264-12.mp3" debut="23:42" fin="31:54"]

Des comparaisons qui montrent qu'en 1955 sur la Chaîne Nationale, on pouvait diffuser une comédie radiophonique pointant très directement la répartition inégale des richesses :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-02.10.2016-ITEMA_21084264-12.mp3" debut="39:43" fin="41:41"]

Henri Calet dans ce forum le 8 juin 2015 (en fin de rediffusion, Philippe Garbit mentionne le livre cité dans le post ci-dessous) :
Nessie(http://www.regardfc.com/t171p260-la-chronique-des-chroniques#21534) a écrit: (...) ce matin : Henri Calet pour un ouvrage sur Paris. Ceux qui ont raté le début de la chronique ont pu croire à une réédition de "Le tout sur le tout" mais non, c'est apparemment un fond de tiroir, un inédit ou un pilonné d'antan qui -on peut le parier- méritait d'être exhumé par Le Dilettante : "Mes huit quartiers de roture". Cet éditeur est décidément spécialiste en rédemption littéraire, est-ce pour se faire pardonner d'avoir inséré Anna Gavalda dans le Hit-parade de l'édition je n'ose pas dire de la littérature ? Et pour cette faute, ensuite redoubler de trouvailles, en artisan de sa propre rédemption comme c'est habile ...

A part ça Henri Calet il faut le dire est un grand classique des auteurs quelque peu maudits et méconnus mais toutefois très bien connus des producteurs de France Culture pour peu qu'ils aient quelque talent de fouineur : on a eu l'occasion de rencontrer Calet dans Mauvais genre mais aussi dans les bonnes séries documentaires comme "Une vie une œuvre" et dans "Surpris par la nuit" avec deux numéros dont un dans la série "Reconnaissances" de Matthieu Bénézet. (...)

Voir le profil de l'utilisateur

Bison futé 


Invité

996
Répondre en citant  
Les pieds sous terre, la tête dans les étoiles - le Dim 26 Nov 2017, 16:19

Nous tous, chacun - Jacques, guide et gardien des grottes de Lascaux : Parties 1 à 3/3 (1ère diffusion : 29, 30/09/1980 et 01/10/1980). Rediffusion dans la nuit du vendredi 24 novembre 2017.
 Lumières nocturnes culturelles .

Nous tous, chacun, c'est un peu le principe de l'émission «les pieds sur terre» sauf que
le chacun ici est Jacques Marsal un des découvreurs de la grotte de Lascaux qui ont grâce à un chien poursuivant un lapin été guidés à l'entrée de cette merveille.L'intérêt est de réaliser combien à l'époque ont était encore bien loin de toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde d'un tel site.Pendant un temps ces gamins aventuriers faisaient payer une entrée de quarante sous en recevant les premiers visiteurs. La grotte Chauvet n'a pas subi le même sors, la seule fantaisie accomplie par l'inventeur étant de réveillonner au milieu des fresques.

Les pieds sur terre ont de la graine à prendre quant au choix des sujets  et des personnes.
Heureusement les nuits de France Culture sont une caverne d’Ali-baba.

997
Répondre en citant  
« Jacques, guide et gardien des grottes de Lascaux » (1980) - le Lun 27 Nov 2017, 14:10

Bison futé(http://www.regardfc.com/t131p990-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture#29544) a écrit:Nous tous, chacun - Jacques, guide et gardien des grottes de Lascaux : Parties 1 à 3/3 (1ère diffusion : 29, 30/09/1980 et 01/10/1980). Rediffusion dans la nuit du vendredi 24 novembre 2017.
 Lumières nocturnes culturelles .

Nous tous, chacun, c'est un peu le principe de l'émission «les pieds sur terre» sauf que
le chacun ici est Jacques Marsal un des découvreurs de la grotte de Lascaux qui ont grâce à un chien poursuivant un lapin été guidés à l'entrée de cette merveille.L'intérêt est de réaliser combien à l'époque ont était encore bien loin de toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde d'un tel site.Pendant un temps ces gamins aventuriers faisaient payer une entrée de quarante sous en recevant les premiers visiteurs. La grotte Chauvet n'a pas subi le même sors, la seule fantaisie accomplie par l'inventeur étant de réveillonner au milieu des fresques.

Les pieds sur terre ont de la graine à prendre quant au choix des sujets  et des personnes.

Heureusement les nuits de France Culture sont une caverne d’Ali-baba.
Ça s'annonce en effet très bien. Pas de publicité sur le podcast (ouf), une nouvelle musique pour les Nuits ? [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-25.11.2017-ITEMA_21505286-3.mp3" debut="00:03" fin="00:20"]

Une nouvelle voix (on a entendu pire, mais aussi mieux...) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-25.11.2017-ITEMA_21505286-3.mp3" debut="00:20" fin="01:34"]

Les cinq premières minutes pour le climat d'une émission de 1980 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-25.11.2017-ITEMA_21505286-3.mp3" debut="01:35" fin="06:20"]

Ces garçons semblent avoir été dépourvus de gilets fluo jaunes et même avoir joué avec des objets contondants dans la nature contre des jeunes de leur âge considérés comme "ennemis" en raison de leur accent ; facteur aggravant, aucune jeune fille ne semble avoir pris part aux jeux guerriers, et donc à la découverte des grottes. C'était en 1940, mais quand même, quels parents irresponsables ! Quelle manière d'élever des enfants glottophobes (mais pas grottophobes...) !     Smile

Merci pour la recommandation.

Jacques, guide et gardien des grottes de Lascaux  Par Jean-Claude Bringuier - Avec Jacques Marsal - Réalisation Jacques Taroni



Dernière édition par Philaunet le Lun 27 Nov 2017, 16:31, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

998
Répondre en citant  
Re: Le programme de nuit, îlot de culture (I) - le Lun 27 Nov 2017, 14:37

@Philaunet a écrit:Ça s’annonce en effet très bien. Pas de publicité sur le podcast (ouf), une nouvelle musique pour les Nuits ?

Sans doute un petit morceau de bande originale, peut-être du Gabriel Yared, que les Nuits utilisent souvent ? On en aura peut-être la référence un jour sur cette page... de référence, le blog de Laurent Duval qui recense un nombre colossal de titres utilisés.

Voir le profil de l'utilisateur

999
Répondre en citant  
Re: Le programme de nuit, îlot de culture (I) - le Lun 27 Nov 2017, 19:06

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t131p990-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture#29550) a écrit:
@Philaunet a écrit:Ça s’annonce en effet très bien. Pas de publicité sur le podcast (ouf), une nouvelle musique pour les Nuits ?

Sans doute un petit morceau de bande originale, peut-être du Gabriel Yared, que les Nuits utilisent souvent ? On en aura peut-être la référence un jour sur cette page... de référence, le blog de Laurent Duval qui recense un nombre colossal de titres utilisés.
Merci ! Un blog impressionnant que celui de Laurent Duval. Pourquoi faut-il d'ailleurs que des personnes privées fassent des recherches alors que les antennes pourraient indiquer leurs indicatifs (ce que font presque toutes les émissions désormais) et surtout les sources de leurs ambiances sonores.

PS. Avec ce post n° 999, il reste désormais de l'espace pour un seul billet dans ce fil qui ne peut excéder 1000 contributions. Un second fil pour les contributions de même nature sera créé dans la foulée.

Voir le profil de l'utilisateur

1000
Répondre en citant  
400 km à pied - le Mar 28 Nov 2017, 09:16

Suite de la formidable rediffusion de trois émissions de 30 minutes « Jacques, guide et gardien des grottes de Lascaux » (1980) avec le récit, fait en 1980, de sa capture en 1944, de son incarcération et de sa déportation : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-25.11.2017-ITEMA_21505286-3.mp3" debut="49:26" fin="51:36"]

N'est pas sans rappeler le destin d'Albert Escarelle, le cantonnier de Tourtour interrogé par Catherine Soullard au mitan des années 1990 (cf. Pierre Descargues, savant et humble). Il avait été envoyé en Autriche où il était tombé amoureux de la fille des agriculteurs. Cet amour réciproque n'avait pu se conclure, Albert Escarelle étant revenu en France à la libération pour soigner un parent. Moment conté avec grande sensibilité, reçu alors avec une empathie exemplaire par Catherine Soullard.

Qui, quelle voix féminine, aujourd'hui sur France Culture pourrait recueillir ce genre de paroles ?

[Suite des contributions du programme de nuit dans un nouveau fil à venir, celui-ci ayant atteint la limite des 1000 posts]

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


1001
Répondre en citant  
Re: Le programme de nuit, îlot de culture (I) -

Le programme de nuit, îlot de culture (I)     Page 100 sur 100

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 51 ... 98, 99, 100

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum