Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 31 ... 59  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Au fil de l'écoute    Page 4 sur 59

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Au fil de l'écoute - le Mer 21 Avr 2010, 20:53

Rappel du premier message :

Ouf, il fallait l'ouvrir celui-là...

Il y a des émissions qu'on aime bien mais pour lesquelles on n'ouvre jamais un fil, allez savoir pourquoi. N'empêche qu'on s'en veut régulièrement de pas signaler tel ou tel bon numéro, qu'il soit débordant d'intelligence ou de charme radiophonique. Là je pense en particulier au Carnet Nomade, inégal non en qualité mais en contenu ; sur le précédent forum on n’en parlait presque pas c’est bizarre quand même, pourtant (ou serait-ce 'parce que' ?) la qualité radio y est constante et comme irréprochable.
Lointain post-scriptum - entre temps le fil Carnet nomade est apparu dans notre menu.

Et il y a aussi des coups de gueule sur sujet isolé mais on hésite quand même à ouvrir un fil pour une brêle qui n'en vaut fichtre pas la peine. Je parle pas d'un Martel ou d'un Baddou qui ont et auront toujours droit à leur Fil esspécial d'entartage, ni même à un Raphy Enthoven, qui est condamné à réunir une belle collection de claques zet de compliments jusqu'à ce qu'il parvienne à l'âge adulte (pour le raphe y’a plus que 50 ans à attendre, courage les amis !). Mais en dehors de ces cas extrêmes où le skhandääälll radiophonique est par trop patent, il y a donc des gens qui sont comme qui dirait prédestinés à ne pas l’avoir, leur fil perso.

Alors toutes ces merveilles et toutes ces daubes, tous ces moments de radio isolés, c’est pour un fil "au fil de l’écoute".
J’ai déjà quelques sous-rubriques récurrentes en prévision pour ce fil (« chroniques du parsiflage », ou bien « l’alarmisme esspliqué à ma grand-mère  »). Le hic : je tenais à l'ouvrir sur une remarque positive, car m'est avis qu'elles seront un peu minoritaires dans l'ensemble. C'est chose faite et, chance, c'est chez Munier que ça s'est passé.

./...
* * *

31
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Dim 10 Oct 2010, 10:30

@Lola a écrit:Samedi 10 octobre, il y a avait un numéro de "Chanson Boum". [...] Hazera, elle connaît la chanson ! [...] Un aller-retour sans lourdeur entre Katerine, chanteur et Katerine, personne. C'était peut-être une illusion mais on avait le sentiment que H.H ouvrait avec bienveillance et douceur, une porte sur le monde katerinesque.

Pas encore écouté, mais je vais suivre le fil de ce tuyau. J'apprécie le coté délirant de Katerine. Je n'étais pas chaud pour aller écouter la célébration chez Arnaud Laporte. Chanson-Boum c'est déjà un autre niveau.

Donc, assez d'accord avec Lola, là-dessus, et voila une occasion de comparer la messe un peu ridicule du samedi, avec les vertus de l'entretien en tête à tête, dans le calme du studio. Et si Hélène a -de mon point de vue- beaucoup à faire pour améliorer la forme de ses entretiens, elle a au moins une vraie connaissance de son sujet, et surtout : la passion. Elle réussit à m'accrocher plusieurs fois par an, et sur un tel sujet c'est bon signe. Je dois avouer que dans l'ensemble, le sujet-chanson ne m'intéresse pas trop, et que l'intérêt de l'émission dépend vraiment des invités ; je trouve la chanson française caviardée par la poésie cheap et l'idéologie simplette. Mais enfin on me dit qu'il n'y a pas assez de relais pour la chanson, comme si de les diffuser ça suffisait. Est-ce que Delbourg tient encore une rubrique quelque part ? Est-ce qu'il y a encore de la critique disques dans Télérama ? Chanson-boum tiendrait plutôt bien sa place dans le concert sur le concert.

Problème, malgré tout : le style radio, qui n'est pas toujours adaptée à l'invité. Il y a ceux qu'elle interrompt trop et qui perdent le fil. Et aussi ceux avec qui elle cultive à outrance le copinage avec private jokes vous comprenez ça fait 35 ans qu'on se connait (twinkle, twinkle). Mais tout ça j'en parlerai une autre fois dans le fil "art de l'entretien radio"

32
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Dim 10 Oct 2010, 10:44

Je suis d'accord avec ce qui précède à propos de H.H. J'aime bien Katerine itou et, hier, pour de vrai, elle était impeccable avec lui et, surtout, on a échappé au voyeurisme et aux conneries vulgaires face au côté "personnage", "monstre" de Katerine. J'ai souvent le sentiment que comme les journalistes ne comprennent pas ce qu'il veut faire ou ne veulent pas s'emmerder à y réfléchir, ils balancent leur vision toute faite et n'arrivent qu'à relayer un côté scandale cheap.

33
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Dim 10 Oct 2010, 11:02

On va dire que c'était un bon choix de L.A. (Laure Adler) de faire venir de Libé une "spécialiste" de la chanson !! Un certain février de 2005 elle avait eu aussi beaucoup de délicatesse pour présenter "le fil" de Camille. Délicatesse vraiment et sensibilité à fleur de peau comme à fleur de voix !!!

C'était quoi la tirade d'A.B. (Ali Badou) au Grand Journal de Canal + s'adressant à Camille (je me fous de la date je l'ai vu et entendu de mes propres oreilles) :
"vous avez la plus belle paire de fesses du show-business" ? Machiste ? Un sacré goujat qui se révèle en pleine lumière des plateaux !! Oubliée FC ! Oubliés la déontologie, l'éthique, et le respect humain ! Juste sa pulsion libidineuse ! Beurk ! Avec sa caution franceculturienne en sautoir !!!

34
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Dim 10 Oct 2010, 11:08

Dommage qu'il n'ait pas dit ça à une Arletty qui lui aurait rétorqué mi-goguenarde, mi-amusée :" Mon cul, Ali, tu le voleras pas !"

35
Répondre en citant  
L'alambic du dithyrambique - Vous êtes bien sur Radio-Pommade - le Ven 15 Oct 2010, 11:24

Je préfère déposer ce ras-le-bol dans le fil du fil de l'écoute, plutôt que dans le fil de l'émission concernée. C'était plutôt intéressant les 15 minutes que je viens d'entendre à la fin des Nouveaux Chemins aujourd'hui. Mais alors pardon, à la fin de l'émission en 2 étapes, c'est vraiment l'écoeurement de radio-pommade. Surement parce que ça se passe en public, Raphy ne se sent plus mais alors nous la crême on la sent.

Bon d'abord à 10 h moins 10, que ça se finisse sur les "merveilles" de Rousseau pourquoi pas, mais on sent déjà venir l'hystérie de la désannonce : Raphaël remercie son invitée c'était un immense bonheur elle est venue vous vous rendez-compte, une invitée qui vient ?? On dirait que les autres ne viennent jamais ah oui elle avait un rhume et puis c'était à Blois vous vous rendez-compte, Blois ? A l'entendre comme ça on dirait Landernau alors vous pensez : venir jusque là quand on est invitée, quel exploit donc des tonnes de merci c'était un immense bonheur oui immense je n'invente rien, ce qui veut dire que d'habitude avec les autres invités c'était, c'était ? Du bonheur moyen, du bonheur médiocre, du bonheur pas mal, du bonheur malheureux, du bonheur bas-de-gamme, du bonheur pas terrib' ? Enigme. On n'aura pas le temps de digérer cette lourde crême car Raphy attaque déjà la deuxième tartine : il enchaîne les trémolos pour remercier l'assistante de l'émission dont on pourra se demander pendant quelques heures si Raphe a flashé sur elle ou s'il l'a seulement exploitée à mort et qu'il la rétribue ainsi à la tonne, mais tout ça est tellement indigeste et lourd et écoeurant de dégoulinade de bons sentiments, que ça ne passe pas pour l'auditeur qui a toute la séquence d'Adèle Van Reeth pour tourner en rond sur l'énigme que Raphe vient de nous poser en déballant son aventure super-humaine. Et à la fin du Journal d'Adèle voila que Raphy revient avec son seau de grands mercis à l'illustrateur sonore et rebelote juste après avec l'immense bonheur le sommet le génial sujet de la semaine prochaine ah la la la déjà oublié l'hi-ma-la-ya de bonheur dont on vient de sortir ? Et à peine fini rrrac il enchaine encore illico sur le public qui a droit à son tour à un immense merci.

Bref en 2 fois 2 minutes pour désannoncer en 2 coups son émission, on a eu droit à 5 grosses tartines. Pitié, pitié ... !

Evidemment, c'est encore pire pour nous, que Raphy ait à désannoncer deux fois. Déjà qu'en début d'émission il ne peut pas s'empêcher de double-bonjourer l'invité à chaque coup. Et imaginons qu'ils soient 3 : ça ferait 6 bonjour plus leurs réponses et imaginons qu'un jour il s'auto-invite lui-même (il est plus à ça près) ca fera encore un multi-bonjourage Bonjour/bonjour/bonjour/bonjour/bonjour et on va arriver à la fin de l'émission avant d'avoir commencé à causer du sujet.

Un tel déluge submerge l'auditeur. Raphaël ne se rend donc pas compte que le dithyrambe à répétition ça met complètement à côté ? Que chaque jour l'Himalaya de joie et de bonheur salué ou promis rend le précédent un peu moins crédible et l'ensemble pas crédible du tout ? Que les tonnes de politesses superfétatoires c'est plus de la politesse ? Mais dites-moi ce garçon il prend des euphorisants ou quoi ? Ou c'est la présence du public qui le met en transe comme ça ? Il devrait se surveiller sinon un jour il va se liquéfier en public ...

36
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Ven 15 Oct 2010, 11:30

Je pense que cette émission n'est pas du tout à sa place horaire !!! Si déjà on pouvait remplacer bonjour par… bonsoir !! N'aurait-elle pas sa place à… 21h ?

37
Répondre en citant  
Essais chez Philippe Petit. - le Ven 15 Oct 2010, 11:54

Si ce n'est déjà fait, allez écouter la dernière émission de PP. Discussion intéressante. j'y reviendrai plus en détails.

38
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Ven 15 Oct 2010, 12:12

@Lola a écrit:Si ce n'est déjà fait, allez écouter la dernière émission de PP. Discussion intéressante. J'y reviendrai plus en détails.

Dans "Pas la peine de crier" ou bien dans la Fabrique du jeudi soir ?

39
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Ven 15 Oct 2010, 12:33

Dans "La fabrique de l'humain".

40
Répondre en citant  
Nessie, il est méchon avec Raphi ! - le Sam 16 Oct 2010, 10:12

Nous avons toutes et tous remarqué la tradition de remerciements hyperboliques d'Entho. Avec Entho, les choses sont merveilleuses, passionnantes, sublimes et les bonheurs immenses.
Les bonheurs sont souvent immenses selon sa rhétorique. Je trouve que ces adjectifs rendent une tonalité orientale. "Je baise tes mains blanches qui si ingénieusement feuillètent ce volume de Kant comme tes yeux de biche lettrée en parcourent le texte".

Je ne sais pas si Entho se donne en spectacle, dans l'expression de sa générosité, je ne sais pas s'il le fait par pure politesse et d'ailleurs, je m'en fous. Non seulement je m'en fiche mais en plus, je trouve ça assez rigolo, périphérique.

D'autant plus périphérique que ce qui me fait écouter "Les nouveaux chemins", ce ne sont pas les commentaires finaux d'Entho, c'est le contenu.

Et après tout, Ms. Spector qui a manqué arriver en retard et avait son rhume, elle en a bien causé du père Rousseau.

tout ça pour dire que tous les producteurs qui causent dans le poste ont leurs tics. C'est inévitable et selon les jours, on les trouvera plus ou moins barbants. Néanmoins, vu le nombre de conneries de plus en plus nombreuse bavassées sur FC, je crois que les envolées lyriques ne sont pas l'essentiel.

41
Répondre en citant  
Tewfik, l'insondable mystère de FC ! - le Mar 26 Oct 2010, 16:45

Il y avait eu une réunion à FC et, soudain, y'en a un qui s'est écrié : "Et ceux qui aiment les romans de gare, hein ? Qu'est-ce qu'on en fait ?"
Ainsi Tewfik trouva-t-il sa place.

Cette après-midi, un roman de gare ou plutôt d'aéroport par une franco africaine ou afro française, "Blues pour Elise", un livre très chouette qui fait du bien, il y a une page facebook, c'est très cool, l'auteureeeeeeeeeeeee a voulu ça comme un feuilleton américain dont elle est top fan et c'est un peu de soleil africain qui vient réchauffer le roman français qui en avait bien besoin. "Supplément coloré et groovy au roman français qui en avait bien besoin :-)" Ainsi est présenté le roman sur sa page facebook. Je crois qu'il faut le dire, faire le promotion de ce genre de conneries, pourquoi pas ? Après tout, il y a une demande pour le roman de gare et pourquoi pas le roman de gare ethnique. Mais passer le plat de la nullité sur FC, c'est se foutre du monde.

Au fil de l'écoute     Page 4 sur 59

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 31 ... 59  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum