Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 32 ... 59  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Au fil de l'écoute    Page 5 sur 59

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Au fil de l'écoute - le Mer 21 Avr 2010, 20:53

Rappel du premier message :

Ouf, il fallait l'ouvrir celui-là...

Il y a des émissions qu'on aime bien mais pour lesquelles on n'ouvre jamais un fil, allez savoir pourquoi. N'empêche qu'on s'en veut régulièrement de pas signaler tel ou tel bon numéro, qu'il soit débordant d'intelligence ou de charme radiophonique. Là je pense en particulier au Carnet Nomade, inégal non en qualité mais en contenu ; sur le précédent forum on n’en parlait presque pas c’est bizarre quand même, pourtant (ou serait-ce 'parce que' ?) la qualité radio y est constante et comme irréprochable.
Lointain post-scriptum - entre temps le fil Carnet nomade est apparu dans notre menu.

Et il y a aussi des coups de gueule sur sujet isolé mais on hésite quand même à ouvrir un fil pour une brêle qui n'en vaut fichtre pas la peine. Je parle pas d'un Martel ou d'un Baddou qui ont et auront toujours droit à leur Fil esspécial d'entartage, ni même à un Raphy Enthoven, qui est condamné à réunir une belle collection de claques zet de compliments jusqu'à ce qu'il parvienne à l'âge adulte (pour le raphe y’a plus que 50 ans à attendre, courage les amis !). Mais en dehors de ces cas extrêmes où le skhandääälll radiophonique est par trop patent, il y a donc des gens qui sont comme qui dirait prédestinés à ne pas l’avoir, leur fil perso.

Alors toutes ces merveilles et toutes ces daubes, tous ces moments de radio isolés, c’est pour un fil "au fil de l’écoute".
J’ai déjà quelques sous-rubriques récurrentes en prévision pour ce fil (« chroniques du parsiflage », ou bien « l’alarmisme esspliqué à ma grand-mère  »). Le hic : je tenais à l'ouvrir sur une remarque positive, car m'est avis qu'elles seront un peu minoritaires dans l'ensemble. C'est chose faite et, chance, c'est chez Munier que ça s'est passé.

./...
* * *

41
Répondre en citant  
Tewfik, l'insondable mystère de FC ! - le Mar 26 Oct 2010, 16:45

Il y avait eu une réunion à FC et, soudain, y'en a un qui s'est écrié : "Et ceux qui aiment les romans de gare, hein ? Qu'est-ce qu'on en fait ?"
Ainsi Tewfik trouva-t-il sa place.

Cette après-midi, un roman de gare ou plutôt d'aéroport par une franco africaine ou afro française, "Blues pour Elise", un livre très chouette qui fait du bien, il y a une page facebook, c'est très cool, l'auteureeeeeeeeeeeee a voulu ça comme un feuilleton américain dont elle est top fan et c'est un peu de soleil africain qui vient réchauffer le roman français qui en avait bien besoin. "Supplément coloré et groovy au roman français qui en avait bien besoin :-)" Ainsi est présenté le roman sur sa page facebook. Je crois qu'il faut le dire, faire le promotion de ce genre de conneries, pourquoi pas ? Après tout, il y a une demande pour le roman de gare et pourquoi pas le roman de gare ethnique. Mais passer le plat de la nullité sur FC, c'est se foutre du monde.

42
Répondre en citant  
Lassitude à l'écoute des philosophes bidon - le Jeu 28 Oct 2010, 21:21

J'ai échappé aux "Racines du ciel" de mardi.
Pas de pot : les racines me rattrapent jeudi soir :
Chez Philippe Petit encore cette philosophie élémentaire
de l'existentialisme positivant à tendance nombrilophile.
La version pseudo-intello : Cyrulnik
La version sourire-niais : Fred Lenoir
La version lourdasse : Pierre Zaoui chez Phil Petit.

Et vazy que je tartine du cliché.
Et vazy que je te me le place un pitit coup de Deleuze, tac en passant ouh c'est si bon.
Tout ça pour une philo concrète pseudo-stoïciste au ras des pâquerettes.
On pourrait décoder tout ça autrement :
a) luttez contre le malheur par le narcissisme exarcerbé.
b) luttez contre le malheur par l'optimisme niais.

Philippe Petit c'est souvent qu'il me fatigue
avec ses sornettes, ses analyses bidon
(le pire c'est le matin chez la belle Richeux)
mais je l'écoute souvent quand même
parce qu'il parvient à tirer du bon de ses invités.
Sauf que ce soir c'est mal barré hein...

Ah tiens au fait pourquoi que l'invité du jour
il place 2 ou 3 fois par phrase un "!aa!"
qui pour lui semble vouloir dire "euh" ??
Ah et puis au fil des minutes ça devient
un "!!EEE!!" lourdement asséné entre 2 mots
oui en plein coeur de phrase.
Est-ce que ce mec se réécoute parfois ?
Parce que, pour s'écouter parler bon il sait faire, mais se réécouter ? oui / non / oui / non ??????

Bon j'en ai un peu marre de cette radio
qui 5 ou 6 fois par jour m'oblige
à poser des questions con...

Je coupe !!

43
Répondre en citant  
Tewfik, il en sait des choses ! - le Ven 29 Oct 2010, 16:24

Aujourd'hui, Tewfik demande à l'auteur du "Chat" : "Puisqu'on est sur FC, le chat, c'est quelle tendance comme philosophe, plutôt Michel Onfray ou plutôt Raphaël Enthoven ?"

En-dehors de l'insondable connerie de cette question, toujours le même réflexe de nombrilisme journalistique ou être philosophe serait une appartenance modeuse. Au demeurant, c'est peut-être tout ce que ça représente pour Tewfik.

Réponse habile de l'invité : c'est un philosophe qui est fait pour être compris de tous.
Quelle bonne nouvelle !

44
Répondre en citant  
Mon vécu pur style, mon drame, ma catastrophe perso à moi-même, mes pleurs, mes angoisses, ah lala il y a en quoi en faire des ''docucul(la-praline)mentaires'' - le Ven 29 Oct 2010, 17:58

17h15 - Ouvert le son de France Culture sans trop savoir où je tombe. Je tombe sur les docks. Aujourd'hui au programme : du vécu pur style et de l'émotion à 4 sous.

L'histoire telle que je la prends en route : une voix immature, une jeune femme peut-être mais bien dans l'air du temps, de celles qui garderont une voix infantile jusqu'à l'âge d'être arrière-grand-mère, une sorte de Louise Tourret en à peine moins dopée par l'euphorie hormonale quoi, bref la fille raconte comment pendant son enfance elle a échappé à un accident de la route, qui aurait pu être mortel. Oui vous avez bien compris : son drame est d'avoir échappé à un accident qui n'est resté que potentiel. Voila qui en dit long sur le niveau de stupidité où mènent le confort d'existence et le désir de sécurité absolue : le traumatisme traque cette pauvre fille jusque dans l'absence d'accident. Ca vaut le coup qu'on y réfléchisse quand même. Encore 2 ou 3 générations de progrès en sécurité, et quand il n'y aura plus que 50 morts par an sur les routes, le drame de la vie sera d'avoir échappé au risque de l'éventualité d'avoir eu un accident. Et sans le savoir, encore, et peut-être même en rêve, pourquoi pas ? Vous vous rendez compte j'ai failli mourir. Ah la la et que dire des gens qui ont failli vivre, alors ? Il y aura de quoi en faire des docus sur FC.

Bon alors la fille, oui navré je sais toujours pas son âge mais elle parle comme une fille, d'un ton de gamine qui cause avec assurance comme si elle SAVAIT (alors que tout dans ce ton nous dit qu'elle ne sait RIEN de rien sur quoi que ce soit), la voila qui glissote lentement et humidement vers une voix brisée par l'émotion. Elle raconte ce qu'elle ne sait pas, les raisons pour lesquelles elle a failli mourir : son oncle avait donné la voiture dangereuse à son père parce que voiture sport à toit bas, tonton ne pouvait plus y entrer avec son chapeau donc notre témoin a failli mourir dit-elle pour une histoire de chapeau. Elle souligne ça lourdement (accent d'intensité) et ça lui permet de retrouver un peu de brio. En fait cette fille fait un numéro, là, devant le micro et devant nos oreilles. Elle croit faire un numéro de réflexion mais elle fait un numéro d'hystérique bien en phase avec l'époque hystérique. Et mieux que tout l'explication "la voiture avait un problème technique". On dirait Hervé Gardette expliquant qu'il a failli se cracher aux commandes du NewSite de FC pour coz' de "praublaime technique" sauf que là c'est le site tout seul qui crachote. Pauvre fille : ce jour là non seulement tous les trois ils ont vu la mort de près à 180 à l'heure vous vous rendez-compte mais en plus son père a pleuré et sa mère a vomi, pouah on va décidément de drame en drame et on s'enfonce dans l'haurreur. Elle ne dit pas si le poisson rouge dans le sachet en plastique a fait un AVC ou un infarctus ou un ictère mais c'est bien la seule touche manquante à ce fumant tableau du malheur mauderne.

Ensuite les conséquences de ce drame : comme une grande traumatisée elle explique ses réticences à passer son permis de conduire mais on l'y a obligée, et maintenant c'est surtout sur l'autoroute qu'elle a des problèmes. Mais dit-elle "c'est normal !!" avec encore un bon accent d'intensité émotionnelle bien lourd. Elle en tire des conclusions sur la sauciété. Et pourquoi pas sur la galaxie tant qu'elle y est ? Il y a trop de vitesse dit-elle, pffuiiiii (sifflement admiratif) quelle conclusion et surtout il fallait la trouver. Voila ce qu'à France Culture on appelle un documentaire : le vécu d'une post-ado dont le niveau d'analyse se hisse laborieusemnt dans les parages d'un peu au-dessous du ras des pâquerettes. Remarquez, c'est cohérent : dans une rédac de collégienne en 1975 on pouvait lire en gros les mêmes choses.

Ah tiens juste après ça enchaine sur une voix de mec un peu moins jeune et pas trop mollasson mais quand même un peu heu-heutant. On comprend que l'émission doit porter sur les difficultés à la conduite automobile. L'interviewer se la joue psychothérapeute.

Bon ça suffit.
C'est encore un numéro de "Sur les docks " qui ne s'intéresse qu'au vécu.
Messieurs de France Culture votre "culture" c'est du reportage télé bas de gamme.
On n'en apprend pas plus que dans un sujet du journal de 20h.
Et le tartinage du vécu douloureux c'est peut-être un genre média (au rayon du tout petit sensationnel ou de l'infra-faits divers, mais c'est surement pas un genre culturel.

J'ai eu envie de couper mais par flemme de me larder les pinces jusqu'à mon poste je ne coupe pas, le temps de rédiger les lignes ci-dessus. Et là ça ne loupe pas on est sur France Culture alors c'est châtoyant d'habileté, montage & composition, on voit revenir le témoin précédent : l'immature de 17h20, qui explique avec un ton de collégienne mécontente qu'elle n'aime pas qu'on la considére comme un danger public tout ça parce qu'elle a raté son permis, et pis qu'à l'agence auto-école du coup on passe pour un loser et en plus il faut "cracher de la tune". Et pendant ce temps là sur la fréquence, la culture touche le fond.

Bon cette fois ça suffit.
Je coupe !

45
Répondre en citant  
@ Nessie - le Ven 29 Oct 2010, 18:45

"il y a trop de vitesse" a dit votre sujet-objet documentifié ? Mais c'est du Virilio pour les enfants. De quoi vous plaignez-vous, c'est un début de culture.
Pour le reste, nous voilà renseignés sur la nature humaine et nous savons pourquoi Dieu a créé sa créature de raison et de parole.

46
Répondre en citant  
Appel à toutes les voitures - le Dim 31 Oct 2010, 18:44

La remarque d'Antonia hier m'incite à demander la façon de récupérer les grilles imprimées des chaînes de RF depuis, allez soyons fou, 1960… J'interroge l'INA et ceux qui sauraient dites-nous ce qu'on peut faire en plus.

47
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Dim 31 Oct 2010, 20:13

j'ai commencé à regarder quelques anciens périodiques conservés: le Nouvel obs se fichait complètement de la radio (rien: juste des programmes de télé)
par contre, et ça va étonner certains, La Vie catholique dans les années 70 donnait les horaires de la plupart des émissions de FC mais de façon désordonnée (pas de grille) et quelques émissions de F Inter(sans grille). Je n'ai pas de collections complètes, j'ai gardé des échantillons.
Je vais continuer à chercher parmi d'autres journaux conservés.
Au fait, l'émission sur F Inter concernant les cassettes de sons, c'était peut-être plutôt le dimanche. Je remarque que je fais de sacrées erreurs sur les dates.

48
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Lun 01 Nov 2010, 08:41

Bonjour antonia, c'est toujours intéressant de feuilleter les/ses archives de presse. En 1982, une vieille dame m'a offert les premiers numéros de "Radio-Cinéma" (ancêtre de "Télérama", qui avait le mot radio dans son titre) et là j'ai pu y lire des commentaires en images N/B sur l'avènement de la télévision dans les foyers… bourgeois. La dame disait confortablement assise dans son fauteuil face au récepteur que l'on connaît "mon mari est représentant, quand il rentre en fin de semaine, maintenant que nous regardons chacun la télévision nous pouvons parler de ce que nous avons vu dans la semaine". Comme les sociologues le vérifieront la télévision favorise le dialogue… du café du commerce".
Alors les sons d'auditeurs si c'est le dimanche c'est soit les trois années consécutives de TSF 68, TSF 69, ou TSF 70 soit l'Oreille en Coin (à partir de 71).
Mais si vraiment vous voulez vous faire plaisir et retrouver par la lecture l'esprit et l'ambiance de "l'Oreille" plongez sur le livre de T. Baumgartner (2007) accompagné d'un CD de petits morceaux des différentes émissions du samedi 14h au dimanche 18h. Édition supplémentaire de 4 CD sur les 22 ans de cette émission de Jean Garetto et Pierre Codou (voir les références dans le sous-forum "l'ailleurs").

49
Répondre en citant  
Michel Pastoureau - le Sam 06 Nov 2010, 05:44

Michel Pastoureau est ce qu'on appelle un bon sujet, vraiment.

Invité régulier chez Colette Fellous, Alain Veinstein, Laure Adler, on l'entend sur FC plusieurs fois chaque année ou presque : à chaque parution d'un de ses livres. On peut l'espérer aussi dans la Fabrique de l'histoire ou dans Tire ta langue, et peut-être dans la tranche 21-22h. En fait un peu partout, même chez Voinchet pour l'une des rares matinales culturelles. Et mieux, encore : j'aimerais franchement bien l'entendre 5 jours de suite chez Marie Richeux pour la séquence d'ouverture qui, reprenant le principe de Philippe Garbit il y a 10 ans à la même heure, se présente comme un mini "A voix nue".

Il y a donc ces jours-ci une actualité Pastoureau, et c'est une actualité culturelle. Si France Culture parmi toutes les actualités dont on y fait matière, se recadrait un peu plus sur celle là, la demande retrouverait une offre mieux en accord avec la vocation initiale de la chaine.

En tous cas hier soir c'est Veinstein qui ouvre le feu. L'entretien est plaisant, avec un Michel Pastoureau égal à lui-même, volubile sans excès face à un Veinstein moins roublard qu'à l'accoutumée. Au programme : des anecdotes de l'enfance, une conception de l'imaginaire, et un dézingage de Rimbaud. Bref on s'instruit, et comme on dit : ça s'écoute très bien.

PS : Ne pas se fier ni à la page du programme sur le site de FC, ni au titre du podcast, car les 2 annoncent non Pastoureau mais Carlo Ginzburg. Mais après vérification, on confirme que l'émission diffusée hier soir en hertzien & celle livrée en podcast, c'est bien Michel Pastoureau. Rien là de très étonnant pour qui sait que depuis mai 2010 le site de FC fait des farces.

50
Répondre en citant  
''Fiction d'histoire'' dans ''La fabrique de l'histoire''. - le Sam 06 Nov 2010, 10:19

Il y a été question vendredi dernier de "Vénus noire", le film d'A. Kéchiche. J'en parle parce que tout récemment, j'étais tombée avec le blog FC de Michel Alberganti qui se saisissait de ce film pour questionner "la pertinence" (quote) d'une rue au nom de Cuvier dans le 5e arrt de Paris.
Bien entendu, Laurentin et ses invités ont avancé avec prudence car le film déchaînerait les passions. Il ressort une chose qui me semble importante dans ce qui a été dit. Le film de Kéchiche n'est pas un film de propagande et il semblerait qu'on ne peut le réduire à un propos unique. Si l'on en croit les interventions faites chez Laurentin, "Vénus noire" part de l'histoire de la Vénus hottentote pour réfléchir sur l'obscénité, le voyeurisme et les résurgences des pulsions sadiques dans une société apparemment polissée.

51
Répondre en citant  
Mais si, mais si, en cherchant bien, on trouve encore du doc culturel : J. Gayot, ''Mardis du théâtre''. - le Lun 08 Nov 2010, 18:54

Il n'y a pas de fil (hélas) consacré à l'émission de Joëlle Gayot sur le théâtre. Je mets donc un lien ici.
Il s'agit d'un doc sur le théâtre en milieu carcéral et J. Gayot et son équipe ont aussi sollicité Armand Gatti afin de le l'entendre parler de son expérience théâtrale alors qu'il était déporté en camp de concentration.
http://www.franceculture.com/emission-les-mercredis-du-theatre-theatre-en-milieu-ferme-2010-10-13.html

Au fil de l'écoute     Page 5 sur 59

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 32 ... 59  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum