Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 32 ... 59  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Au fil de l'écoute    Page 6 sur 59

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Au fil de l'écoute - le Mer 21 Avr 2010, 20:53

Rappel du premier message :

Ouf, il fallait l'ouvrir celui-là...

Il y a des émissions qu'on aime bien mais pour lesquelles on n'ouvre jamais un fil, allez savoir pourquoi. N'empêche qu'on s'en veut régulièrement de pas signaler tel ou tel bon numéro, qu'il soit débordant d'intelligence ou de charme radiophonique. Là je pense en particulier au Carnet Nomade, inégal non en qualité mais en contenu ; sur le précédent forum on n’en parlait presque pas c’est bizarre quand même, pourtant (ou serait-ce 'parce que' ?) la qualité radio y est constante et comme irréprochable.
Lointain post-scriptum - entre temps le fil Carnet nomade est apparu dans notre menu.

Et il y a aussi des coups de gueule sur sujet isolé mais on hésite quand même à ouvrir un fil pour une brêle qui n'en vaut fichtre pas la peine. Je parle pas d'un Martel ou d'un Baddou qui ont et auront toujours droit à leur Fil esspécial d'entartage, ni même à un Raphy Enthoven, qui est condamné à réunir une belle collection de claques zet de compliments jusqu'à ce qu'il parvienne à l'âge adulte (pour le raphe y’a plus que 50 ans à attendre, courage les amis !). Mais en dehors de ces cas extrêmes où le skhandääälll radiophonique est par trop patent, il y a donc des gens qui sont comme qui dirait prédestinés à ne pas l’avoir, leur fil perso.

Alors toutes ces merveilles et toutes ces daubes, tous ces moments de radio isolés, c’est pour un fil "au fil de l’écoute".
J’ai déjà quelques sous-rubriques récurrentes en prévision pour ce fil (« chroniques du parsiflage », ou bien « l’alarmisme esspliqué à ma grand-mère  »). Le hic : je tenais à l'ouvrir sur une remarque positive, car m'est avis qu'elles seront un peu minoritaires dans l'ensemble. C'est chose faite et, chance, c'est chez Munier que ça s'est passé.

./...
* * *

51
Répondre en citant  
Mais si, mais si, en cherchant bien, on trouve encore du doc culturel : J. Gayot, ''Mardis du théâtre''. - le Lun 08 Nov 2010, 18:54

Il n'y a pas de fil (hélas) consacré à l'émission de Joëlle Gayot sur le théâtre. Je mets donc un lien ici.
Il s'agit d'un doc sur le théâtre en milieu carcéral et J. Gayot et son équipe ont aussi sollicité Armand Gatti afin de le l'entendre parler de son expérience théâtrale alors qu'il était déporté en camp de concentration.
http://www.franceculture.com/emission-les-mercredis-du-theatre-theatre-en-milieu-ferme-2010-10-13.html

52
Répondre en citant  
''La suite dans les idées'' du 13 novembre. - le Dim 14 Nov 2010, 11:01

Françoise Héritier était hier l'invitée de S. Bourmeau. Il a dit qu'il était très heureux de la recevoir et je veux bien le croire. F. Héritier est anthropologue et son interview est une excellente synthèse des objectifs de l'anthropologie, notamment la détermination de structures.
Et puis cette dame a la passion et l'enthousiasme communicatifs.

53
Répondre en citant  
Tuyaux et objectifs - le Dim 14 Nov 2010, 12:01

@Lola a écrit:Françoise Héritier était hier l'invitée de S. Bourmeau. Il a dit qu'il était très heureux de la recevoir et je veux bien le croire. F. Héritier est anthropologue et son interview est une excellente synthèse des objectifs de l'anthropologie, notamment la détermination de structures.
Et puis cette dame a la passion et l'enthousiasme communicatifs.
Merci pour le tuyau ! Le style radiophonique et idéologique de Bourmeau est tellement usant pour les nerfs que je n'écoute son émission que pour les invités. Quand je n'ai pas le temps de vérifier qui est l'invité, j'archive l'émission et ça s'empile dans des tiroirs numériques. je vais mettre le numéro d'hier dans mon baladeur.

A mon tour pour les tuyaux : mardi dernier au micro d'Elisabeth Couturier, le photographe Philippe Chancel se contredit bizarrement : il fait l'éloge de la photo documentaire qui "témoigne du réel", mais en même temps il semble apprécier que les cadres très resserrés de Walker Evans ne donnent que très peu d'information, sinon des détails minimaux ce qui, dit-il "laisse la place à l'imaginaire que le regardeur peut se construire lui-même".

Bon. Passons sur l' "imaginaire" qui est la scie des scies sur cette chaîne, c'est vraiment le sapin à la mode. Preuve : la midinette de 22h15 le place chaque soir, et chez elle comme avec l'invité Chancel c'est assez marrant de le voir ainsi se mixer au lexique bourdieu. Mais parlons documentaire : je veux bien que le documentaire soit un art complexe et ne consiste pas à basiquement collecter du document, mais enfin si on prétend "témoigner du réel" tout en "laissant la place à l'imaginaire du regardeur" je trouve que ça pose quand même un problème.

54
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Dim 14 Nov 2010, 12:20

@Nessie a écrit:

A mon tour pour les tuyaux : mardi dernier au micro d'Elisabeth Couturier, le photographe Philippe Chancel se contredit bizarrement : il fait l'éloge de la photo documentaire qui "témoigne du réel", mais en même temps il semble apprécier que les cadres très resserrés de Walker Evans ne donnent que très peu d'information, sinon des détails minimaux ce qui, dit-il "laisse la place à l'imaginaire que le regardeur peut se construire lui-même".

Justement, cette réflexion de P. Chancel me semble fondamentale sur les limites de la photo-documentaire, à savoir son double rapport à un effet de vérité et à un effet esthétique et de séduction. Ambivalence qui, justement, est criante chez Walker Evans.

55
Répondre en citant  
Patti Smith / Isabelle Huppert : lecture enregistrée au théâtre de l'Odéon, oct 2010. - le Lun 15 Nov 2010, 23:02

Avis aux amateurs ou à celles et ceux qui voudraient collecter des archives sonores de Patti Smith. Hier soir, il y a eu une diffusion d'une lecture de Patti Smith à L'odéon, la partie lecture de la traduction assurée par Isabelle Huppert.
C'est devenu un rituel à l'Odéon, les légendes du rock 70s, désormais assagies vont y faire un tour, non plus rock stars seulement mais poètes. On avait eu Lou Reed déjà. Quoi qu'il en soit pour avoir la lecture, la voix, le phrasé, l'accent de PS, l'archivage vaut le coup.
http://www.franceculture.com/emission-fictions-theatre-et-cie-patti-smith-lecture-de-just-kids-au-theatre-de-l’odeon-enregistree-

57
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Mar 16 Nov 2010, 18:41

Il faudrait que je trouve le courage d'ouvrir ou de retrouver un fil sur Bourmeau, le principal défaut de son émission est selon moi d'être trop courte, ce qui est plutôt bon signe!
F. Heritier a très bien parlé de son sujet, et il a su la laisser développer ses propos.

58
Répondre en citant  
Interviews de Jean Genet - le Mer 17 Nov 2010, 17:35

Les "Hors champs" de cette semaine sur Genet sont illustrés d'extraits d'interviews de l'écrivain. Pour celles et ceux que ça intéresse, à récupérer.
http://www.franceculture.com/emission-hors-champs-jean-genet-le-conteste-l-incontestable-210-l-adolescence-2010-11-16.html

59
Répondre en citant  
2 tricks de bavasseurs - le Dim 21 Nov 2010, 15:33

En balayant mes mp3 de dimanche dernier (et on va voir que "balayer" est le bon mot) dans la captation en continu de l'après-midi je tombe sur 2 émissions presque consécutives, comme elles ont chacune leur fil je pourrais éventuellement y aller dire un mot du contenu. Mais j'ai préféré placer ici une double remarque sur la forme. En l'occurrence il s'agit de Place de la toile et de Masse critique, et en l'occurrence-bis, de la musiquette vocale de chacun des 2 producteurs.

Il semble que Xavier Delaporte ait enfin réussi à se construire un tic vocal pour personnaliser son oral. Depuis quelque temps, il s'amuse à hacher sa lecture ou son impro ça on ne sait pas, et il place un maximum de césures inutiles et a-grammaticales, ça culmine en frime creuse quand il les place entre un article et le nom ou bien, entre la préposition et le régime, coupures sans justification aucune mais qui payent pour celui qui veut se la péter au micro en faisant son petit effet. Ecoutez par exemple son billet de milieu d'émission, où ça ne manque pas, c'est surtout vers les fins de phrases il me semble. Dimanche dernier : "little brother vous /silence/ regarde" ; "elle a laissé sa victime sans /silence/ défense". Cette petite injection de suspens est ridicule et peut-être bénigne. Mais elle ne passe pas inaperçue là est le dommage. Et alors ce dimanche après-midi ? Eh bien dans 2 heures on va pouvoir les compter et même faire un loto, pourquoi pas. Dans les 2 minutes de la présentation d'ensemble + les 5 minutes du billet, je me fais une grille de pari je coche 9 et 17. Ceux qui seront plus près que moi de la vérité Xavienne ils gagnent l'intégrale des coupures du Xav'e enregistrée par mes soins.

Deux cases plus loin dans la grille du programme et non dans celle des paris, on trouve dans Masse critique une autre musique vocale c'est celle de Frédéric Martel et c'est toujours la même, avec les toujours mêmes accès d'euphorie potachière en lâchant un grosse blague (pas toujours agressive mais toujours hyper-vaseuse). Mais ce qui est marrant avec lui c'est l'alternance entre les accélérations incontrôlées et le haché des syllabes accentuées (je veux dire "accent d'intensité" hein, je ne parle pas ici de son ridicule accent régional). Par exemple en écoutant même pas attentivement les dernières secondes de Crasse Mythique dimanche dernier, j'entends ceci dans un style hyper-cavalant : "l'équip'-prommation (pour "programmation") musical'-christian-charles-àlarégie-ce-soir-Ghislain / / Meige - Masse-Critique-émissionde-Freinric(pour "Frédéric")Martel-réalisé par Peyré / / Legraaa". Les vides ne sont pas des moments de respiration ce sont des silences marqués parfois entre nom & prénom, un truc Martellien ça fait concon mon dieu que ça fait concon. Bon je sais que la critique est aisée, que l'art est difficile, que la désannonce de l'émission c'est pas le moment le plus important, que ce style mi-cavalant mi-suspensé on peut s'en foutre comme d'une guigne mais on peut aussi s'en moquer (d'ailleurs c'est ce que je fais) mais voila de l'entendre comme ça le Martel cavaler jusqu'à bouffer ses mots je sais pas exactement si c'est idiot ou ridicule ou vulgaire ou si tout simplement c'est du tête-à-claquisme-sonore, mais ça me renvoie toujours au titre de Jacques Bertin "éteins la radio ça me scie les dents".
Oui du côté du profil vocal ou du style oral, parfois France Culture ça nous scie les dents et on n'a qu'une envie :

Au fait pourquoi ces deux remarques de pure mauvaise humeur ? Eh bien pour dire que l'agacement de l'auditeur, s'il devient couramment passionnel à force de croître et embellir, il prend sa source bien souvent dans le maniérisme de certains animateurs-producteurs, dans leur façon de se mettre en scène pour faire genre. Parfois ce qu'on reproche à leurs tricks ça n'a que peu de rapport avec le contenu de l'émission (on a déjà pas mal souligné l'orgasme philosophique surjoué par Entho et les ritournelles de Sonia Kronlund ou de Mme Canto-Sperber), mais parfois aussi on y trouve un lien en se disant qu'il y a dans cette radio des gens singulièrement creux, qui masquent leur vide avec des tours de maniérisme neuneu. C'est méchant ce que j'écris ? Oui si on veut. Mais franchement c'est pas grand chose à côté de ce que j'ai envie de placer certains jours dans le fil de ces 2 émissions...

60
Répondre en citant  
Après 10 minutes de bordel infâme dans Les matins - le Jeu 25 Nov 2010, 08:46

En passant, un mot sur l'ambiance d'une émission qui a par ailleurs un fil dédié, mais là on est très loin du contenu, aussi je place ma remarque dans ce fil de brèves : en ce moment même (un peu après 8h30) dans les Matins, Vincent Lemerre complètement dépassé par ses invités, malgré ses véhéments "s'il vous plait messieurs", a toutes les peines du monde à recadrer ces gens envahissants et impolis autant que lui-même est faible et terne. Voila ce qui se passe quand on ouvre l'antenne à des fauves du bout-de-gras politique : de la radio de merdre, et comme Lemerre le dit lui-même, "on dirait une ambiance de mauvaise soirée électorale à la télé".

J'ai déjà écrit quelques crasses sur Lemerre, alors je saisis l'occasion de rééquilibrer mon propos et de placer un avis sur la chaîne et dans le même temps, un souhait : qu'on en finisse avec cette radio en direct obnubilée par l'actu, et qu'on rende la fréquence :
a) à ce que demandent les auditeurs à l'esprit curieux, et non à ce gavage d'actu politique qui nous saoule de plus en plus depuis 10 ans
b) à ceux qui savent en faire quelque chose. Lemerre a beau avoir loupé quasi toutes ses émissions d'actu, il a montré en d'autres temps qu'il valait mieux que ça : j'ai le souvenir de quelques Documentaires dans Tire-ta-langue, et peut-être aussi de certains A voix nue ? Qu'on nous rende donc cette radio élaborée, car là est le vrai savoir-faire de France culture, et non dans ces imitations de mauvaise soirée d'élection à la télé" (bis)

61
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Jeu 25 Nov 2010, 09:05

Bon OK Nessie 100% d'accord ! Mais on fait quoi maintenant que ça fait trois mois qu'on enfonce le clou. On lance un avis de boycott. On déclare Fc zone sinistrée et demandons un moratoire sur la médiocrité. On refait radio Caroline sur la Seine, la Loire ou le Couesnon (rivière qui en sa folie à mis le Mont (St Michel) en Normandie). On jure qu'on ne nous y reprendra plus ! Mais pourtant on est cocu !!

Si changement il pourrait y avoir ce serait sur la grille de janvier !

Au fil de l'écoute     Page 6 sur 59

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 32 ... 59  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum