Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 63, 64, 65  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Au fil de l'écoute    Page 64 sur 65

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Au fil de l'écoute - le Mer 21 Avr 2010, 20:53

Rappel du premier message :

Ouf, il fallait l'ouvrir celui-là...

Il y a des émissions qu'on aime bien mais pour lesquelles on n'ouvre jamais un fil, allez savoir pourquoi. N'empêche qu'on s'en veut régulièrement de pas signaler tel ou tel bon numéro, qu'il soit débordant d'intelligence ou de charme radiophonique. Là je pense en particulier au Carnet Nomade, inégal non en qualité mais en contenu ; sur le précédent forum on n’en parlait presque pas c’est bizarre quand même, pourtant (ou serait-ce 'parce que' ?) la qualité radio y est constante et comme irréprochable.
Lointain post-scriptum - entre temps le fil Carnet nomade est apparu dans notre menu.

Et il y a aussi des coups de gueule sur sujet isolé mais on hésite quand même à ouvrir un fil pour une brêle qui n'en vaut fichtre pas la peine. Je parle pas d'un Martel ou d'un Baddou qui ont et auront toujours droit à leur Fil esspécial d'entartage, ni même à un Raphy Enthoven, qui est condamné à réunir une belle collection de claques zet de compliments jusqu'à ce qu'il parvienne à l'âge adulte (pour le raphe y’a plus que 50 ans à attendre, courage les amis !). Mais en dehors de ces cas extrêmes où le skhandääälll radiophonique est par trop patent, il y a donc des gens qui sont comme qui dirait prédestinés à ne pas l’avoir, leur fil perso.

Alors toutes ces merveilles et toutes ces daubes, tous ces moments de radio isolés, c’est pour un fil "au fil de l’écoute".
J’ai déjà quelques sous-rubriques récurrentes en prévision pour ce fil (« chroniques du parsiflage », ou bien « l’alarmisme esspliqué à ma grand-mère  »). Le hic : je tenais à l'ouvrir sur une remarque positive, car m'est avis qu'elles seront un peu minoritaires dans l'ensemble. C'est chose faite et, chance, c'est chez Munier que ça s'est passé.

./...
* * *

631
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Mar 10 Oct 2017, 20:49

SamVa(http://www.regardfc.com/t163p620-au-fil-de-l-ecoute#29079) a écrit:A l'heure du prix "Nobel d'économie" (ce qui est un titre usurpé), et alors que la pensée morale est remplacée par la pensée complexe (c'est-à-dire possédant simplement la connaissance "Sciences-Po") pour une transformation libérale, deviner de qui il est question dans cet extrait :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-10.10.2017-ITEMA_21459184-1.mp3" debut="21:47" fin="22:01"]

Ignorants et canailles, on reconnaît bien là les fainéants qui foutent le bordel...
Rien compris (sujet, contexte, identité du locuteur, émission). La dernière ligne a-t-elle un rapport avec une émission de France Culture ?
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t163p620-au-fil-de-l-ecoute#29080) a écrit:SamVa, une petite lecture qui accompagne la remise de ce prix, et qui, je l'espère, vous sortira de cette obsession consumériste qui semble vous dévorer : dévorer avec ardeur tout signe qui alimente votre haine du moment, ce mot de libéralisme que vous ne prenez jamais le temps de définir, mais semble vous empêcher de vivre, de manger, de dormir... Un article qui peut-être, va vous inviter à vous insoumettre un petit peu, loin des éléments de langage du Gourou Maximo? N'ayez pas peur de voler de vos propres ailes, pensez par vous même, ne laissez pas un chef de mouvement dicter ce que vous devez écrire... Il n'y a pas que Science-Po, l'anti-libéralisme et les petites phrases du président dans la vie, n'est-ce pas?
Tout compris. Pas mal du tout l'article du New York Times, ''The art of thinking well'' à propos du Nobel d'économie, Richard Thaler (amusant que l'ancienne monnaie allemande, le "thaler" ait évolué phonétiquement pour donner le "dollar" quand les émigrés allemands se sont installées outre-Atlantique).

"L'art de bien penser" contient quelques passages qui s'appliquent à bon nombre de producteurs de la station (et de leurs auditeurs) qui préfèrent se congratuler en énonçant le doxa du moment (voir Louise Tourret, Guillaume Erner, Sonia Kronlund, Joëlle Gayot, etc). Par exemple : "A lot of our thinking is for bonding, not truth-seeking, so most of us are quite willing to think or say anything that will help us be liked by our group. We’re quite willing to disparage anyone when, as Marilynne Robinson once put it, “the reward is the pleasure of sharing an attitude one knows is socially approved.”.

Ah, mais je vois que notre stimulant contributeur semble avoir donné un nouveau point de vue à Regards sur France Culture, un éclaircissement sur l'extrait proposé peut-être ?

632
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Mar 10 Oct 2017, 21:18

Philaunet a écrit:"L'art de bien penser" contient quelques passages qui s'appliquent à bon nombre de producteurs de la station (et de leurs auditeurs) qui préfèrent se congratuler en énonçant le doxa du moment (voir Louise Tourret, Guillaume Erner, Sonia Kronlund, Joëlle Gayot, etc). Par exemple : "A lot of our thinking is for bonding, not truth-seeking, so most of us are quite willing to think or say anything that will help us be liked by our group. We’re quite willing to disparage anyone when, as Marilynne Robinson once put it, “the reward is the pleasure of sharing an attitude one knows is socially approved.”.

En effet, impossible de ne pas penser au groupthink en vigueur à France Culture, au désir de vouloir plaire pour faire partie du groupe, ce qui donne à l'antenne cette impression d'un grand paradigme idéologique unifié et cohérent qui traverse quasiment toute la grille (à l'exception de quelques émissions qui résistent, au grand dam des amateurs de glyphosate intellectuel, qui n'aiment rien tant que de désherber ce qui ne leur ressemble pas).

SamVa a écrit:Nous ne sommes plus à l'époque de de Gaulle ou Pompidou, et les trois derniers présidents (Sarkozy, Hollande et Macron) illustrent, par leur pensée et leur comportement politiques, cette dégénérescence de la culture dans la société française. La politique est un domaine très important de la culture d'une société, France-Culture doit donc se faire l'écho de cette évolution, et je remercie ses rédactions de signaler ce que vous appelez des "petites phrases", qui témoignent de cette culture politique, arrogante et vulgaire.

C'est tout à fait intéressant que vous considériez que la seule radio culturelle de notre service public ait pour devoir de relayer l'enregistrement de petites phrases faites en privé par un chef d'Etat. Et que bien sûr, ces petites phrases alimentent votre ressentiment politique vers de gens que vous n'aimez pas beaucoup, ça ne peut pas faire de mal, n'est-ce pas? Et j'imagine  que la tirade vulgaire d'un Mélenchon contre le "matheux", lorsqu'elle est rapportée, c'est scandaleux, hors contexte etc. SaVa, on commence à connaitre la chanson. Et ça ne semble pas beaucoup vous déranger que cette petite histoire de "bordel" a généré autant de commentaires vides et pseudo-intellectuels,  a déchainé tous les consommateurs de signes avides de polémiques, tant et si bien que les propos de fond qui ont été échangé de jour-là ont été éclipsés? C'est étrange que vous fassiez preuve d'aussi peu de curiosité, non? Comme si le contexte, tout à coup, ne vous intéressait plus, et qu'il s'agissait simplement de se frotter les mains parce qu'on a l'impression que son adversaire politique a fait une gaffe. Je suis assez surpris que vous vous complaisiez autant dans cette atmosphère de curée journalistique, de marchands de clics, de vendeurs de polémique en gros ou au détail. Rassurez-moi, vous êtes un peu moins prévisible, de temps en temps? Parce qu'on va finir par croire que vous êtes un bot programmé par une startup bolivarienne...

Vive le service public!*

* à condition qu'il alimente mes préjugés politiques.

Belle conception de notre service public culturel, en effet.

633
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Mar 10 Oct 2017, 22:19

SamVa(http://www.regardfc.com/t163p620-au-fil-de-l-ecoute#29083) a écrit:La politique est un domaine très important de la culture d'une société (...)
(...) la politique, la sociologie sont précisément des domaines fondamentaux de la culture.

Si je laissais vos phrases seules dans ce post, vous en seriez certainement très fier. Sans vous rendre compte de leur vacuité. "Politique/culture/société", "politique/sociologie/domaines fondamentaux", vous parlez le franceculturien psitacciste de base. Je crois d'ailleurs que vous nous avez aussi servi quelque part le slogan "France Culture, l'esprit d'ouverture". Drôle !

634
Répondre en citant  
Culture politique et littéraire - le Sam 14 Oct 2017, 08:19

antonia(http://www.regardfc.com/t163p620-au-fil-de-l-ecoute#29018) a écrit: (...) Et, je regrette de vous le dire, Samva, B.C. [Brice Couturier] n'a certes pas la culture littéraire et philosophique d'Alain Finkielkraut mais il me semble qu'il a une très bonne culture politique et une culture littéraire plus qu'acceptable. (...)
Bien perçu ! Exemple, il y a 29 ans : Nuits magnétiques - Personnages des années 50 : Partie 1/4 (1ère diffusion : 01/11/1988)* Un documentaire de Brice Couturier et Jacques Taroni.

Introduction d'Alain Veinstein, puis Brice Couturier s'entretient avec Françoise Giroud [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-10.10.2017-ITEMA_21459255-1.mp3" debut="01:10" fin="60:00"] (1'10 à 8'00)

Quatre numéros des Nuits Magnétiques d'une heure vingt chacun dans une réalisation qui a fait la réputation de la station culturelle, sapée entretemps par les dernières Directions.

635
Répondre en citant  
Merci France Culture - Aujourd'hui à 12:51

Voilà une matinée assez représentative de ce que France Culture peut faire de bon :

- 6h00 rediffusion (je ne l'avais pas écoutée) d'une émission Magazine de la rédaction sur les "Travailleurs détachés" : instructive sur la complexité, française et européenne, de ce problème social, économique et politique ;

- 8h15 : l'Invité actu (je n'aime pas trop ce titre, mais bon) avec Stéphane Gatignon, maire de Sevran (banlieue difficile s'il en est), ancien communiste et écologiste. Dynamique et volontaire, ouvert. Je ne partage pas tous ses points de vue, mais j'apprécie de les connaître.

- 9h00 : Autre domaine, complètement différent : Répliques, un bon numéro de FKT, un thème qui porte une bonne dose de nostalgie, sous l'impulsion de FK. Là encore, je ne partage pas toutes les idées débattues, mais le débat est intéressant, bien que (ou parce que) FKT pousse les idées à l'extrême (exemple de la "bibliothèque humaniste"), comme souvent.

- 10h00 : Concordance des temps : on plonge encore plus dans la nostalgie, et même l'histoire, avec l'évocation des méthodes pédagogiques du début du 20°s. Cette émission, même avec ses défauts habituels (langage trop ampoulé de JN Jeanneney) m'a donné une idée de lecture. Sitôt dit sitôt fait : j'ai le bouquin (Ferdinand Buisson "Dictionnaire de pédagogie") et je crois qu'il tiendra ses promesses, en ouvrant une fenêtre sur les mentalités 1900 via les méthodes d'enseignement de cette époque.

Pour un samedi matin, c'est bien, merci France Culture.

636
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - Aujourd'hui à 13:44

Super, SmV ! Votre titre est très bienvenu, cela permet de faire venir davantage les producteurs et la direction sur ce forum pour qu'ils lisent ce que les auditeurs non politisés (je ne parle pas de vous - au fait J-L, votre définition du troll me semble valide dans le cas qui nous occupe), ce que les auditeurs non politisés, donc, ont à leur dire, et ce,  dans les grandes largeurs. À  savoir que la radio, notamment le samedi matin, devient ce que l'on peut faire de plus mauvais en matière de radio culturelle : de la diffusion d'opinions orientées sur un "problème social, économique et politique" quel qu'il soit. Voir ce matin, la première séquence de Caroline Broué (on reviendra sur le pilonnage accusatoire une autre fois), la seconde sur les banlieues, Alain Finkielkraut qui fait un laïus sur les indispensables sciences sociales, puis sujet sur les migrants à 11h et l'action politique locale à 12h. À 10h, c'était l'école avec Jeanneney. À 12h45, ce sera un sociologue parlant du climat et de Trump, à 13h30 le sort des SDF. Voilà jusqu'à 14h. N'en jetez plus la cour est pleine !

Pour le samedi matin, je vous propose, Direction de France Culture, une séquence de 30. minutes sur la botanique (pas sur le "réchauffement climatique") et une de 45 minutes sur les langues étrangères, analyses linguistiques, aides à l'apprentissage, démonstrations (pas de grands discours flous).  On y ajoutera une émission musicale de 55 minutes, type récits de voyage littéraires lus, illustrés de musiques du pays.

Ce serait une ouverture bienvenue. Pour l'instant on étouffe dans l'air vicié des obsessions de la station. Des samedis à oublier, oui ! France Culture, faut pas nous envoyer un troll faire l'article sur ce forum, ça ne convainc personne.

637
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - Aujourd'hui à 14:59

SamVa a écrit:Pour un samedi matin, c’est bien, merci France Culture.

C'est curieux, ce qui vous paraît "bon" pour France Culture, France Inter le fait déjà, et ces compétences sont dans le cahier des charges de cette station. A vous lire, on croirait presque qu'il y a une volonté assumée de voir le programme culturel disparaître. Comme un appel à liquidation. On peut se demander ce qui vous gêne tant à l'idée de voir une radio culturelle consacrer son temps d'antenne à ses missions. Êtes vous allergique aux bibliothèques ? Militez-vous pour que votre cinéma de quartier ferme ses portes ? Et les musées ? Pourquoi ne pas en faire des locaux syndicaux ? Ce serait autrement plus utile.

A vous lire, on est bien évidemment consterné et atterré, mais surtout, on voit à quel point il est facile d'oublier ce qu'une radio culturelle peut vous apporter, surtout le weekend, après une semaine saturée d'actualité, quand le "temps de cerveau disponible" (gasp!) des auditeurs permet d'explorer des sujets mal connus ou inconnus d'eux. Heureusement, quiconque est assez curieux peut aller écouter ce qui se fait à l'étranger, et dans nos propres archives. Mais comme vous le montrez de façon si éloquente, la culture est une chose fragile, facile à mépriser, facile à remplacer. Quelque chose qui se liquide sans faire de bruit.

Vous n'aimez pas l'expression "Invité Actu". Que pensez-vous de l'expression "Minute Culture", nom de la chronique de fin de cette matinale anticulturelle du Samedi ? Vous n'aimez pas non plus ? C'est pourtant un produit direct de cet état d'esprit que vous louez tant.

Comme toujours, on ne vous comprend pas car vous vous contredisez en permanence. Pourriez-vous nous expliquer pourquoi France Inter devrait annexer France Culture ? Et pourquoi vous l'appelez de vos vœux ?

638
Répondre en citant  
Tags : Michel Pastoureau ; grossièreté et violence verbale de productrice - Aujourd'hui à 16:37

Avant que l'envoyé "spécial" (pour ne pas dire envoyé "bizarre") de FC ne fasse la promotion du brouet socio-politico-économique de la matinale du samedi en post 635, mon attention avait été arrêtée sur le nom de notre cher Michel Pastoureau inscrit à 8h48. Un Pastoureau faire-valoir, qui permet ensuite à la direction d'arguer de sa présence de 4 minutes pour qualifier l'antenne de culturelle, stratégie vicieuse dont personne n'est dupe, mais passons.

Michel Pastoureau (voir ce nom dans la fenêtre de recherche) qui a bien voulu répondre, dans une séquence enregistrée, à des questions pour la séquence L'Idée culture par Mélanie Chalandon*. Le sujet ? Comment je suis devenu historien du Moyen-Âge grâce au film tiré du roman de Walter Scott, Ivanohe. C'était durant l'année 1954-1955, nous dit le médiéviste, date qui permet de comprendre un certain essoufflement de cet homme à la courtoisie sans pareille.

Durant quatre petites minutes, on entend une grande intelligence et un véritable humaniste s'exprimer (certain contributeur à dû éteindre son poste...). Plus bas la séquence en entier.

Mais avant cela, écoutez donc braves gens comment Caroline Broué prend la parole devant son invité alors que ce dernier évoque Michel Strogoff. Un rire forcé qui dissimule mal un autoritarisme et un profond désintérêt pour l'évocation littéraire ("Bon c'était Michel Pastoureau qu'on entendait, hein, euh, Mélanie" [Traduction : arrêtez de faire chier le monde avec votre Jules Verne]) : il était urgent de passer aux banlieues  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16740-21.10.2017-ITEMA_21471083-4.mp3" debut="04:05" fin="04:24"]

Séquence entière : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16740-21.10.2017-ITEMA_21471083-4.mp3" debut="00:00" fin="04:32"]

* Caroline Broué, Mélanie Chalandon : ça manque toujours autant de parité à France Culture

639
Répondre en citant  
FC vs FI - Aujourd'hui à 17:34

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t163p630-au-fil-de-l-ecoute#29180) a écrit:C'est curieux, ce qui vous paraît "bon" pour France Culture, France Inter le fait déjà, et ces compétences sont dans le cahier des charges de cette station. A vous lire, on croirait presque qu'il y a une volonté assumée de voir le programme culturel disparaître. (...) Pourriez-vous nous expliquer pourquoi France Inter devrait annexer France Culture ? Et pourquoi vous l'appelez de vos vœux ?
Je ne pense pas que la différence des cahier des charges de France Culture et de France Inter porte sur les domaines ou les thèmes traités : après tout, FI fait aussi des émissions sur le théâtre, les sciences, la littérature, la musique...

La différence entre ces deux stations porte, à mon sens, sur la façon dont les thèmes sont traités, et l'approfondissement attendu. Il suffit d'écouter par exemple les émissions scientifiques de FI et de FC pour "entendre" la différence, mais c'est vrai (et cela devrait le rester) pour tous les domaines de connaissance.

Je regrette ainsi la tendance de FC à adopter parfois des formes proches de FI : chroniqueurs (qui réduisent le temps utile), extraits de films "illustratifs", interruption des invités après quelques secondes (pour "dynamiser" !) etc... Et l'appellation "Invité Actu" dénote cette tendance.

Cependant la distance entre les deux stations reste significative : le problème ce matin des "travailleurs détachés" aurait été moins approfondi sur FI ; le livre sur la pédagogie du 19°s (Concordance des temps) n'aurait pas fait 1 heure sur FI, qui se serait probablement contenté de commenter quelques pages d'accroche, mentionnées dans le dossier de presse par l'éditeur, sans la contextualisation historique et culturelle qu'en a fait FC ; quant à FKT, je ne l'imagine simplement pas sur FI.

J'ai remarqué, ayant entendu à plusieurs reprises des hommes politiques, ou des écrivains, intervenir sur les deux stations pour un même sujet, que les invités ne disent pas les choses de la même manière, et utilisent spontanément des registres différents pour s'exprimer selon l'une ou l'autre. C'est normal et finalement rassurant, et je suis ainsi persuadé que le maire de Sevran a été plus "culturel" sur FC.

640
Répondre en citant  
Les plaisanteries les plus courtes.... - Aujourd'hui à 17:52

Réponse au post 635 de Samva intitulé "Merci France Culture".
J'apprécie d'ordinaire les plaisanteries, mais lorsqu'elles repoussent comme du chiendent rampant, cela me fatigue.

Pour mémoire (vous savez ce truc qui permet d'enrichir son regard sur le présent, de mettre en perspective, de comparer, bref de réfléchir...), je me souviens d'une autre France Culture le samedi matin. J'écoutai, au hasard, Littérature pour tous, Grand angle, Panorama (saison 84-85), Contes : les histoires du Pince Oreille, La mémoire en chantant, Archéologiques (saison 91-92). Les Vivants et les dieux, Projection privée (saison 96-97).

Je parle d'une station qui remplissait sa mission de transmission culturelle. Cela vous inspire-t-il?

Comment peut-on, sérieusement, alors que les cales du navire se remplissent d'une eau saumâtre et nauséabonde depuis des années, applaudir des deux mains tout en allumant un cierge parce que le capitaine a réussi à verser son Dom Pérignon Vintage 1990 sans trop tacher la grande table?

641
Répondre en citant  
... sont les meilleures. - Aujourd'hui à 18:09

Réponse à la remarque de Samva :   "je suis ainsi persuadé que le maire de Sevran a été plus ''culturel'' sur FC".

Vous avez été  recruté pour être la première star d'une forme inédite de divertissement avec son énorme bêtisier, non?

Gageons qu'interviewé sur le Mouv', le maire de Sevran nous l'eût fait en rappant, entre deux dabs, qu'interrogé sur France Musique, il nous eût gratifié d'une aria tire-larmes, et qu'il eût porté une chemise hawaïenne en intervenant sur RFI?

Vous êtes très fort Samva. Vraiment très fort...

Au fil de l'écoute     Page 64 sur 65

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 63, 64, 65  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum