-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Au fil de l'écoute

Aller à la page : Précédent  1 ... 36 ... 68, 69, 70 ... 74  Suivant

Accueil / France Culture

Au fil de l'écoute    Page 69 sur 74

Bas de page ↓   

La Praline 


Invité

681
Répondre en citant  
second degré en dessous de zéro - le Lun 12 Mar 2018, 21:35

J'avais également compris que le qualificatif de stalinien était du second degré sauf que c'est pas drôle, inapproprié presque, c'est sans doute surréaliste puisque Charensol les a fréquentés les surréalistes. De part et d'autre il n'y a aucun second degré pendant l'analyse du film mais on "reproche" à Bory d'avoir perçu "je suis curieuse" au quatrième degré.

L' Ambassadeur de France au Danemark corrige  Bory sur la prononciation du nom Sjöman

Les rapports Bory/Charensol ont lancé à la radio l'esprit déconnade entre soi pour attirer l'auditeur.
L'esprit déconnade est sur france inter à 17h00, il arrive parfois que j'y prenne mon pied mais globalement ce son me soûle.

Des yeux pour voir l'écran fertile             (2 titres assemblés de JL Bory)            
Des oreilles pour écouter les ondes stériles           (rien du tout)

682
Répondre en citant  
''C'était les années 1960'', présentation Philippe Garbit - le Mar 13 Mar 2018, 07:19

Suite  du post 678 sur 1968 de Janvier à Avril 1/4

Descriptif succinct ( la page de l'émission ne donne aucun contenu) :

5/ 18' Émission avec Claude François

6/ 23' Le pluriel et le singulier : "Provos, beatniks et hippies"

7/ 33' Chanson San Francisco par Scott Mc Kenzie

8/ 36' Jean-Claude Killy, sa course, ses parents

9/ 41' Chanson de Claude François, Pardon

10/ 44' "Les Dossiers de l'écran", l'alcoolisme (film : Le poison [The lost weekend])

11/ 49' Nicoletta, Il est mort le soleil  : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-17.02.2018-ITEMA_21591193-0.mp3" debut="48:50" fin="51:46"]

12/ 52' André Halimi reçoit Serge Gainsbourg (Série "Détruisez votre légende")

Les transitions de Philippe Garbit, tentant de créer un suspense sur les "événements" de mai 68 à venir, sont au choix maladroites, lourdaudes, bêtifiantes.

Voir le profil de l'utilisateur

683
Répondre en citant  
Marie-Jeanne (Dassin) / Ode to Billie Joe (Gentry) - le Jeu 15 Mar 2018, 14:41

À la minute 15 de "Les années 60" par Philippe Garbit du 04/02/2018, numéro  1967 2/4, on peut entendre Joe Dassin - Marie Jeanne (1967).

La 1ere de la RTBF en a fait un commentaire de texte le 8 juin 2017 : Marie-Jeanne de Joe Dassin est une scène de roman. Plusieurs illustrations musicales ponctuent sur la page la transcription de l'intervention.

Le profane apprendra que l'orignal est de Bobby Gentry - Ode to Billy Joe* et qu'un film a été tiré de la chanson. Les éclaircissements et interprétations de la chanson ne gâtent pas la poésie de l'interprétation française.

*  Ode to Billie Joe
Bobbie Gentry
It was the third of June, another sleepy, dusty Delta day
I was out choppin' cotton, and my brother was balin' hay
And at dinner time we stopped and walked back to the house to eat
And mama hollered out the back door, y'all, remember to wipe your feet
And then she said, I got some news this mornin' from Choctaw Ridge
Today, Billy Joe MacAllister jumped off the Tallahatchie Bridge
And papa said to mama, as he passed around the blackeyed peas
Well, Billy Joe never had a lick of sense; pass the biscuits, please
There's five more acres in the lower forty I've got to plow
And mama said it was shame about Billy Joe, anyhow
Seems like nothin' ever comes to no good up on Choctaw Ridge
And now Billy Joe MacAllister's jumped off the Tallahatchie Bridge
And brother said he recollected when he, and Tom, and Billie Joe
Put a frog down my back at the Carroll County picture show
And wasn't I talkin' to him after church last Sunday night?
I'll have another piece-a apple pie; you know, it don't seem right
I saw him at the sawmill yesterday on Choctaw Ridge
And now ya tell me Billie Joe's jumped off the Tallahatchie Bridge
And mama said to me, child, what's happened to your appetite?
I've been cookin' all morning, and you haven't touched a single bite
That nice young preacher, Brother Taylor, dropped by today
Said he'd be pleased to have dinner on Sunday, oh, by the way
He said he saw a girl that looked a lot like you up on Choctaw Ridge
And she and Billy Joe was throwing somethin' off the Tallahatchie Bridge
A year has come and gone since we heard the news 'bout Billy Joe
And brother married Becky Thompson; they bought a store in Tupelo
There was a virus going 'round; papa caught it, and he died last spring
And now mama doesn't seem to want to do much of anything
And me, I spend a lot of time pickin' flowers up on Choctaw Ridge
And drop them into the muddy water off the Tallahatchie Bridge


Voir le profil de l'utilisateur

684
Répondre en citant  
Claire Etcherelli ''Élise ou la Vraie Vie'' (1967) - le Ven 16 Mar 2018, 07:51

Claire Etcherelli avait 33 ans en 1967 quand elle s'entretient sur le fond de son roman "Élise ou la Vraie Vie". Qui a lu le livre, mais n'a jamais entendu la voix de l'auteur sera peut-être surpris. En tous les cas, un ton, un rythme et une langue qui tranchent avec l'attitude vindicative et "beuglarde" contemporaine sur les mêmes sujets. Et c'est plus convaincant : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-03.02.2018-ITEMA_21577035-0.mp3" debut="52:50" fin="58:09"]

1967 1/4, série Les années 60 par Philippe Garbit du 03/02/2018.

Voir le profil de l'utilisateur

685
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Ven 16 Mar 2018, 20:20

Elise ou la Vraie vie
ce fragment où Claire Etcherelli parle de la vie en usine et ensuite des classes dans la classe ouvrière, du racisme,c'est exactement ça, exactement ce qui fait que les choses n'évoluent que très lentement.Elle a tout compris.
Eux, nos gauchistes de la radio, c'est la fausse vie.Ils feraient bien, comme Claire Etcherelli ou comme Linhardt en 1971, je crois,(je ne sais pas si  c'est la bonne orthographe), d'aller travailler en usine ou en supermarché.
Quelle voix, douce, intelligente.
Pas de commentaire débile, avec des rapports à ci, à ça.

Voir le profil de l'utilisateur

Les Folles Queues 


Invité

686
Répondre en citant  
Me and Bobbie Gentry - le Ven 16 Mar 2018, 20:35

Merci pour nous avoir ouvert à la découverte de " Ode to Billie Joe".
Le texte est fort à en croire du Bob Dylan en  ses débuts.
La musique ne m'emporte pas, je ne la trouve pas si folk que cela mais je n'en nie pas l'originalité.
Vous avez remarqué la petite guitare de Bobbie, un critique sur internet a cru avoir affaire à un ukulélé, grossière erreur  ce dernier n'ayant que quatre cordes. Cette guitare est une Martin and Co, Zimmerman recent prix Nobel avait la même.

"that's all folks"

687
Répondre en citant  
Emma Peel, John Steed et Guy Piérauld - le Sam 17 Mar 2018, 09:08

Rings a bell ? [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-10.02.2018-ITEMA_21584066-0.mp3" debut="32:32" fin="33:22"]

1967 3/4 de la série Les années 60 par Philippe Garbit le 10/02/2018.

et pour l'anecdote (retrouver Guy Piérauld) : San Antonio/Bérurier sur France Inter (pas concevable aujourd'hui vu la promotion de l'alcoolisme - et le traitement de l'homosexualité - dans ce premier épisode de 1967) [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-10.02.2018-ITEMA_21584066-0.mp3" debut="35:12" fin="37:50"]
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t19p570-les-matins-de-france-culture#28530) a écrit:
@Philaunet a écrit:PS. Help, Yann Sancatorze, la voix de Gilles Boeuf rappelle l’acteur à la voix pointue qui a doublé un célèbre héros de série américaine dans les années 60-70, qui était-ce donc ?
Oulà, je tourne et retourne cette voix, mais ne trouve que le fameux Guy Piérauld comme point de comparaison...

Voir le profil de l'utilisateur

688
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute - le Sam 17 Mar 2018, 10:49

Ah ! On dresse l'oreille dès qu'il ouvre la bouche ! Les amateurs de Maîtres du Mystère ont souvent l'occasion de le repérer (rôles de petites frappes diverses, bookmakers, sbires en tous genres).

Voir le profil de l'utilisateur

689
Répondre en citant  
Brel, Jazy, Chaban, Choltitz, James Brown - le Mer 28 Mar 2018, 21:03

La série hebdomadaire Les années 60 par Philippe Garbit qui présente des archives est surprenante et souvent instructive (sur le fond comme sur la forme, et ce n'était pas toujours mieux avant...).

Dans 1966 2/4, une courte parole de Jacques Brel : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-21.01.2018-ITEMA_21563046-0.mp3" debut="42:23" fin="43:30"]

Juste avant, une interview de Michel Jazy, et encore plus tôt (à la minute 28), une séquence de 10 minutes sur la Révolution Culturelle en Chine qui vaut le détour.

Le début de l’émission fait entendre Chaban-Delmas lors d'un dîner à propos du film Paris brûle-t-il, puis une séquence est dévolue à la libération de Paris et au général von Choltitz (mort en 1966) dans une interview. Presque 50 ans plus tard, un article prend le contre-pied du point de vue présenté dans les années 1960 : VIDÉO. "Diplomatie" : Choltitz a-t-il sauvé Paris ? le 05/03/2014 à 00:00 | Le Point.

La sorte d'apologie du général était suivie de James Brown - It's A Man's Man's Man's World  (de février 1966)   [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-21.01.2018-ITEMA_21563046-0.mp3" debut="12:21" fin="15:07"]

This is a man's world, this is a man's world
But it wouldn't be nothing, nothing without a woman or a girl
You see, man made the cars to take us over the road
Man made the train to carry the heavy load
Man made electric light to take us out of the dark
Man made the boat for the water, like Noah made the ark
This is a man's, man's, man's world
But it wouldn't be nothing, nothing without a woman or a girl
Man thinks about our little bitty baby girls and our baby boys
Man made them happy, 'cause man made them toys
And after man make everything, everything he can
You know that man makes money, to buy from other man
This is a man's world
But it wouldn't be nothing, nothing, not one little thing, without a woman or a girl
He's lost in the wilderness
He's lost in bitterness, he's lost lost

Voir le profil de l'utilisateur

690
Répondre en citant  
De mai 1968 à mars 2018 - le Jeu 29 Mar 2018, 23:24

Recommandable : C'ETAIT LES ANNEES 60 du samedi 17 mars 2018.

En voici le descriptif sur la page de l'émission (on n'y trouve aucune faute) :
..................................
..................................
..................................
..................................
..................................

(c'est modeste...)

L'écoute du début de l'émission permet de faire le travail de la station culturelle nationale    [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-17.03.2018-ITEMA_21619775-0.mp3" debut="01:08" fin="02:03"]

Donc : Nanterre, la genèse du mouvement

Chronique de mai / Paru le 9 juillet 2014 chez INA / Nanterre - le mouvement du 22 mars - la fermeture de Nanterre. Montage d'entretiens et d'archives.

INRTERVENANTS DIVERS
Nanterre, la genèse du mouvement Jean Jacques Vierne, réalisateur
Dominique Chagnollaud, producteur
Anna Siebert, réalisatrice
Henriette Asseo, intervenante du mouvement du 22/03
Jacques Tarnero, intervenante du mouvement du 22/03
René Rémond, professeur à Nanterre
Jacques Sauvageot, Vice-président de l'UNEF
Romain Goupil, des comités d'action lycéens
Roger Holeindre, de l'Union des Jeunesses Communistes Marxistes-Léninistes
Alain Krivine, membre de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire
Jacques Rémy, étudiant à la Sorbonne
Roland Castro, de l'Union des Jeunesses Communistes Marxistes-Léninistes
Daniel Cohn Bendit, leader des étudiants
Pierre André Taguieff, intervenant


On lira avec intérêt, dans l'onglet Présentation, le détail minutieux quasiment minute par minute de l'émission d'une heure.

L'absence de tout  descriptif viendrait-elle d'un arrangement commercial ? Un contrat avec l'INA ou avec le site de vente ?

Quoi qu'il en soit, voici la fin de l'émission [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-17.03.2018-ITEMA_21619775-0.mp3" debut="49:22" fin="57:20"]

On mettra cette émission en parallèle avec une interview ce soir de Jimmy Losfeld, président du syndicat étudiant la Fage : JOURNAL DE 22H du jeudi 29 mars 2018  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-29.03.2018-ITEMA_21631447-8.mp3" debut="05:04" fin="10:52"]

Voir le profil de l'utilisateur

691
Répondre en citant  
C'était les années 1960 ''de Nanterre à la Sorbonne (3-11 mai)'' - le Sam 31 Mar 2018, 09:49

Philaunet (http://www.regardfc.com/t163p680-au-fil-de-l-ecoute#30396) a écrit:Recommandable : C'ETAIT LES ANNEES 60 du samedi 17 mars 2018. (...)
Toujours aussi recommandable C'ETAIT LES ANNEES 60 du samedi 24 mars 2018.

La conclusion du 2e numéro, après une heure de reportages dans les rues de Paris, témoignages d'époque et de 1988 (date de diffusion de l'émission sur France Culture) :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-24.03.2018-ITEMA_21626978-0.mp3" debut="56:50" fin="59:32"]

de Nanterre à la Sorbonne (3-11 mai) Chronique de mai

Jean Jacques Vierne, réalisateur
Anna Siebert, réalisatrice
Dominique Chagnollaud, producteur

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


692
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute -

Au fil de l'écoute     Page 69 sur 74

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 36 ... 68, 69, 70 ... 74  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum