Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 36 ... 68, 69, 70

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Au fil de l'écoute    Page 70 sur 70

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Au fil de l'écoute - le Mer 21 Avr 2010, 20:53

Rappel du premier message :

Ouf, il fallait l'ouvrir celui-là...

Il y a des émissions qu'on aime bien mais pour lesquelles on n'ouvre jamais un fil, allez savoir pourquoi. N'empêche qu'on s'en veut régulièrement de pas signaler tel ou tel bon numéro, qu'il soit débordant d'intelligence ou de charme radiophonique. Là je pense en particulier au Carnet Nomade, inégal non en qualité mais en contenu ; sur le précédent forum on n’en parlait presque pas c’est bizarre quand même, pourtant (ou serait-ce 'parce que' ?) la qualité radio y est constante et comme irréprochable.
Lointain post-scriptum - entre temps le fil Carnet nomade est apparu dans notre menu.

Et il y a aussi des coups de gueule sur sujet isolé mais on hésite quand même à ouvrir un fil pour une brêle qui n'en vaut fichtre pas la peine. Je parle pas d'un Martel ou d'un Baddou qui ont et auront toujours droit à leur Fil esspécial d'entartage, ni même à un Raphy Enthoven, qui est condamné à réunir une belle collection de claques zet de compliments jusqu'à ce qu'il parvienne à l'âge adulte (pour le raphe y’a plus que 50 ans à attendre, courage les amis !). Mais en dehors de ces cas extrêmes où le skhandääälll radiophonique est par trop patent, il y a donc des gens qui sont comme qui dirait prédestinés à ne pas l’avoir, leur fil perso.

Alors toutes ces merveilles et toutes ces daubes, tous ces moments de radio isolés, c’est pour un fil "au fil de l’écoute".
J’ai déjà quelques sous-rubriques récurrentes en prévision pour ce fil (« chroniques du parsiflage », ou bien « l’alarmisme esspliqué à ma grand-mère  »). Le hic : je tenais à l'ouvrir sur une remarque positive, car m'est avis qu'elles seront un peu minoritaires dans l'ensemble. C'est chose faite et, chance, c'est chez Munier que ça s'est passé.

./...
* * *

691
Répondre en citant  
C'était les années 1960 ''de Nanterre à la Sorbonne (3-11 mai)'' - le Sam 31 Mar 2018, 09:49

Philaunet (http://www.regardfc.com/t163p680-au-fil-de-l-ecoute#30396) a écrit:Recommandable : C'ETAIT LES ANNEES 60 du samedi 17 mars 2018. (...)
Toujours aussi recommandable C'ETAIT LES ANNEES 60 du samedi 24 mars 2018.

La conclusion du 2e numéro, après une heure de reportages dans les rues de Paris, témoignages d'époque et de 1988 (date de diffusion de l'émission sur France Culture) :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-24.03.2018-ITEMA_21626978-0.mp3" debut="56:50" fin="59:32"]

de Nanterre à la Sorbonne (3-11 mai) Chronique de mai

Jean Jacques Vierne, réalisateur
Anna Siebert, réalisatrice
Dominique Chagnollaud, producteur

692
Répondre en citant  
''You better free you mind'' (The Beatles) - le Lun 02 Avr 2018, 14:18

Tiens ! Pour le 3e numéro de la série de 1988 de Dominique Chagnollaud, Chronique de mai, l'équipe de C'ETAIT LES ANNEES 60 du samedi 31 mars 2018 a donné des informations sur l'émission et a laissé le générique original indiquant les noms (pour plus d'informations voir Etudiants et ouvriers (13-18 mai)).

Avant l'émission même, le tandem Philippe Garbit-Virginie Mourthé a choisi de diffuser intégralement la chanson des Beatles "Revolution". Il est loisible de se demander si à France Culture on comprend les paroles de cette chanson et si  la personne qui a choisi la chanson pense que les auditeurs les connaissent, en dehors de "Revolution" et "All right, all right, all right".

Aussi les plus curieux écouteront ces premières minutes avec le texte :

''You say you want a revolution
Well, you know
We all want to change the world
You tell me that it's evolution
Well, you know
We all want to change the world
But when you talk about destruction
Don't you know that you can count me out
Don't you know it's gonna be
All right, all right, all right
You say you got a real solution
Well, you know
We'd all love to see the plan
You ask me for a contribution
Well, you know
We're doing what we can
But if you want money for people with minds that hate
All I can tell is brother you have to wait
Don't you know it's gonna be
All right, all right, all right
You say you'll change the constitution
Well, you know
We all want to change your head
You tell me it's the institution
Well, you know
You better free you mind instead
But if you go carrying pictures of chairman Mao
You ain't going to make it with anyone anyhow
Don't you know it's gonna be
All right, all right, all right
All right, all right, all right
All right, all right, all right
All right, all right''

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-31.03.2018-ITEMA_21634137-0.mp3" debut="00:46" fin="08:30"]

Une traduction  

Tu dis que tu veux une révolution
bon, tu sais
nous voulons tous changer le monde
tu me dis que c’est le progrès
bon, tu sais
nous voulons tous changer le monde
mais quand tu parles de la destruction
ne crois-tu pas que tu peux te passer de moi ?
Ne sais-tu pas que tout ira bien, bien, bien
tu dis que tu as une bonne solution
bon, tu sais
que nous aimerions tous voir le plan
tu me demandes une contribution
bon, tu sais
nous faisons tous tout
ce que nous pouvons
mais si tu veux de l’argent pour des gens
pleins de haine
tout ce que je peux te dire, mon frère, c’est que tu devras patienter
ne sais-tu pas que tout ira bien, bien, bien
tu dis que tu vas changer la constitution
bon, tu sais
on aimerait tous changer ton esprit
tu me dis que c’est une institution
bon, tu sais
tu devrais plutôt libérer ton esprit
Mais si tu continues à apporter des portraits
du Président Mao
il est sûr que tu n’obtiendras rien de personne
ne sais-tu pas que tout ira bien, bien, bien ...

693
Répondre en citant  
''Fils de bourgeois'' (J-P. S.) - le Mer 04 Avr 2018, 07:36

Difficile de ne pas sourire (au mieux) en écoutant Jean Sol Partre à la Sorbonne en mai 1968 dans C'ETAIT LES ANNEES 60 du dimanche 01 avril 2018, Chronique de Mai 4ème émission d'une série de 7, par Dominique Chagnollaud.

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17417-01.04.2018-ITEMA_21634705-0.mp3" debut="51:16" fin="58:20"]

Pour un descriptif  très détaillé* : un mouvement éclaté (18 - 24 mai) - Chronique de mai.

Descriptif qui indique :  "- à 52'12, Voix Jean Paul SARTRE tente de répondre aux questions des étudiants à la Sorbonne : thèmes : la révolution culturelle et la tradition, la société récupératrice, une des thèses de MARCUSE brouhaha, cris...(5'54)"

694
Répondre en citant  
Jean Lebrun et les archives - le Ven 06 Avr 2018, 23:06

Jean Lebrun se tient au courant de France Culture et de ses programmes (lui) dans Jean Lebrun, de l’autre côté du poste  Philosophie du son (3/4) dans Les Chemins de la philosophie.

Il évoque la série d'archives* sur 1968 de Philippe Garbit et Virginie Mourthé, actuellement diffusée chaque week-end, au détour du nom du réalisateur Jean-Jacques Vierne**  :     [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-04.04.2018-ITEMA_21637320-1.mp3" debut="40:04" fin="40:48"]


*  13 billets y ont été consacrés dans ce fil depuis le 6 mars
** Voir le premier numéro des émissions de 1988 signalé ici

695
Répondre en citant  
Chronique de mai ''Une fin provisoire (le 30 mai et après)'' - le Lun 16 Avr 2018, 19:59

Dernier épisode de la très instructive série Chronique de mai, intitulé "Une fin provisoire (le 30 mai et après)" et diffusé dans le cadre de C'était Les années 60 du 15/04/2018.

Un travail rigoureux fait en 1988 qui donne un grand recul, comme tout retour historique, sur la situation politique et sociale contemporaine.

Le montage sonore est d'un professionnalisme hors pair. Le descriptif (ci-dessous pour le début marquant de l'épisode), minute par minute est très précieux et l'on rêve de trouver la même chose de nos jours pour un documentaire de France Culture. Une série à écouter et faire écouter.

Pour quelques retours sur la série complète de C'était les années 60, remonter au post 677 de ce fil.

- à 3'07, Roland CASTRO, architecte (en 1988) : leur réaction au discours du Général de Gaulle. La spontanéité et la brièveté du mouvement de mai. L'impact des idées sur ce mouvement. L'influence des Situationnistes. (2'14, au total)
- à 3'39, Pierre CHAUNU, historien (en 1988) : imite le Général (0'04) et commente son discours. Le raz-le-bol général. (0'23)
- à 4'29, Michel JOBERT, ancien ministre : ce que voulait faire de GAULLE, sa divergence avec POMPIDOU. Le contenu du discours du Général. Les raisons de la fin du mouvement de grève. (2'06, au total)
- à 6'27, Georges SEGUY, ancien responsable CGT : de GAULLE et la CGT. Leur connaissance mutuelle. L'esprit de responsabilité de la CGT. (0'50)
- à 7'38, Jacques SAUVAGEOT, ancien vice-président de l'UNEF : Les raisons de la marginalisation du PCF. Ses objectifs relayés par la CGT. La peur du PCF. Leur réaction au discours de de GAULLE. (2'16, au total)
- à 8'33, Henri WEBER, maître de conférences en sciences politiques (aujourd'hui) : les comportements de la CGT et du PCF à l'égard du mouvement. Leurs souhaits. La faiblesse de l'extrême-gauche et des étudiants organisés. Conséquences. La jeunesse, véritable acteur social de 68. Son jugement sur mai 68 . Les conséquences. (6'50, en partie sur musique, au total)
- à 9'41, Alain KRIVINE, actuel porte parole de la Ligue Communiste Révolutionnaire : l'impossibilité de comploter. La paralysie des deux camps et l'intervention de de GAULLE. L'absence de perspective politique des organisations de gauche. Son jugement sur le mouvement de mai 68. L'absence du mouvement de libération des femmes. Le problème de l'immigration mal posé par les maoïstes. Les problèmes d'après-68 : l'homosexualité, la vie quotidienne... Conséquences de mai 68 sur les organisations syndicales. Ce à quoi on réduit 1968, aujourd'hui. Des leaders inactifs, dont Bernard-Henri LEVY. (5'27, sur musique au total).
- à 12'38, Jacques REMY, chercheur à l'INRA (en 1988) : le ton et la force du discours de de GAULLE. Leurs réactions. (0'26)
- à 15'45, Pierre LEFRANC, actuel Secrétaire général de l'Institut de GAULLE : la foule rassemblée place de la Concorde. L'ambiance. (0'48, sur musique)

Contenu sponsorisé 

696
Répondre en citant  
Re: Au fil de l'écoute -

Au fil de l'écoute     Page 70 sur 70

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 36 ... 68, 69, 70

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum