Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54, 55, 56, 57  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Répliques, dernier refuge ?    Page 53 sur 57

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Répliques, dernier refuge ? - le Sam 24 Avr 2010, 10:10

Rappel du premier message :

En ce  moment, magnifique  dialogue  de  grincheux: l'excellent  Finkielkraut  et  le  non moins  excellent  Lucchini. Il  est de  bon ton de  souligner  les  outrances  et  le supposé  histrionisme  de ce  dernier, mais  on lui   doit  de transmettre  sa  passion de la  lecture  avec  fougue.  Et  ses  choix  de  textes  sont  toujours  formidables. Son franc-parler  et  sa  verve  sont  absolument  toniques.  Rien  d'un consensuel  mou  sur les  bienfaits de  la  Culture, dont  se  gargarisent  nos  faux  cultureux.  


La question du jour, c'est Muray.  À  ceux  qui se  lancent  inconsidérément  dans des lectures  trapues, je  déconseille  fortement Muray :   aux  timorés, aux  bien-pensants,  aux  moutons de  Panurge,  aux parvenus de  l'Aculture, aux  brutes  épaisses,  aux  hypocrites,  aux  pisse-vinaigre, aux  sainte-nitouche,  aux  faux  cœurs  purs,  aux  bas-bleus  de  sous-préfecture, aux  retourneurs de veste,  aux  aigris, aux  Judas, aux  vaniteux  impénitents, Muray  est  interdit.

Remarque de Finkie : "France  Culture, c'est  une instance,  et  ça  peut devenir  aussi une  "agence  du  Culturel"  ?  Oui, Alain Finkielkraut,  vous  avez mille  fois   raison  d'avoir des  craintes, mais   vous  êtes  bien trop  gentil  vis-à-vis de  vos  compagnons  de  chaine  qui  ne  partagent  sans  doute  pas   vos  craintes,  trop  timidement   exprimées.  Allez-y  franco  par  pitié !   Écoutez-vous  certaine  émission de fin d'après-midi ?  Écoutez-vous  certaine  émission de  midi  ? Vous   croyez  vraiment  que  vous  n'y  êtes  pas  dans le  "festivus, festivus"  et  dans le grand  tout  Culturel  auto-célébrant  ?  FC  est  bien une  agence  d'événementiel   culturel, et  plus cette  chaîne de  transmission  qu'elle  fut  il  n'y a  guère, et  dans laquelle  vous  croyez  encore  travailler. La  bien-pensance  y  est  partout  installée, et  pour  la  trouver, nul  besoin de  se  rendre  sur  les  chaînes  voisines. Il  suffit  d'écouter.  Écoutez-vous assez  France  Culture  M. Finkielkraut ?


Ah la la  la  suite de l'émission....  Aïe  aïe aïe ...    Antibioc, CAmenbert, Madame  Collet,  bouchez  vos  chastes   oreiiles, cela  n'est  pas  pour  vous  !!
Et  alors, la  fin,  l'apothéose  !! Rien  n'y  manque, pas  même  l'insulte  suprême, "élitiste", mais  quelle horreur.... !!!!  

Un délice. Un immense merci  à  eux  deux.
* * *

521
Répondre en citant  
Re: Répliques, dernier refuge ? - le Dim 24 Jan 2016, 22:29

@Yann Sancatorze a écrit:Je crois qu'il y va comme au tribunal (il le dit souvent d'ailleurs), pour lui permettre de se défendre pied à pied des montagnes d'accusations qu'on lui balance. Mais à chacune de ses apparitions, les mêmes vacheries lui sont adressées, les mêmes litanies injurieuses (avant cette glaçante procureuse, il y a eu Thomas Guénolé dans le genre), les mêmes vannes et rapprochements douteux. Rien ne change, et c'est donc que quelque chose ne passe pas, et que ça ne marche pas. Maladresse, format inadapté, appétit télévisuel pour les clashs et autres dérapages... Il devrait renoncer à ces exercices. Peut-être devrait-il se scrutoniser... Roger Scruton, philosophe conservateur, gentleman farmer, la sérénité même et une force de frappe argumentative redoutable (j'ai choisi cet extrait en lien car on y parle aussi de chasse aux sorcières...)

Pourquoi ne pas simplement écouter ce qu'il dit de ses raisons pour apparaître dans les médias (cité quelque part dans ce fil de discussion) : il aime le média télévisuel, il aime le conflit ouvert, il aime faire du théâtre. L'épisode avec la jeune femme,  professeur à Noisy-le-sec, a dû lui plaire : des propos qui auront glissé comme de l'eau sur les plumes d'un canard, et qui ont fait réagir ses supporters et l'ont mis au centre du débat public. Ne pas apparaître à la télé le priverait de cette visibilité qui lui est une sorte d'oxygène. Aussi, je ne suis pas sûr qu'il faille s'apitoyer sur le rôle assumé de victime (ou d'énervé) qu'il joue dans les débats.

J'ai beaucoup aimé cet entretien avec Roger Scruton, notamment entre les 4e et 6e minutes : "The belief is more important than the argument". Ensuite on croit entendre la description exacte du fonctionnement mental de la majorité de la Rédaction et des producteurs de France Culture.

Sinon, Répliques ? Alain Finkielkraut avait invité pour l'émission du 23 janvier (La philosophie et la vie) deux causeurs habitués à débiter leurs marchandises à toute vitesse. André Comte-Sponville a un style langagier qui appelle la caricature : une prosodie étudiée et un discours redondant qui à intervalles réguliers se met sur le même pied que les grands penseurs. Quant à Michael Foessel, le mousquetaire de la bande à Enthoven (où va l'un va l'autre) avec Dorian Astor et Adèle van Reeth, il fait courir ses phrases, comme s'il fallait vite réciter un discours déjà tout fait. En fait, les deux hommes ont publié il y a peu chacun un livre et la promotion nécessaire (voir pour le premier son entretien dans Par Ouï-dire) a dû rôder les discours devenus de plus en plus automatiques.

Le numéro du 9 janvier intitulé Alzheimer était nettement plus calme, thème oblige, et valait par la présence de Jean-Claude Ameisen face à un Michel Malherbe semblant sans espoir. Alain Finkielkraut n'en a pas trop rajouté sur l'angoisse de finir sa vie comme une épave. Lui qui sait et qui s'en désole qu'on ne lui permettra pas, le cas échéant, d'abréger ses jours (voir à ce sujet le nombre d'émissions qu'il a consacrées, à l'instar de Laure Adler, à l'euthanasie, à la médecine en fin de vie et aux soins palliatifs).

PS Peut-être rappeler à la personne chargée de la rédaction du descriptif que nos anciens ne sont pas nos Anciens : « Pierre Hadot et Michel Foucault nous ont rappelé, il y a peu, que la philosophie, pour les anciens, n’était pas seulement théorie. »

522
Répondre en citant  
ORTF / Radio France - le Lun 25 Jan 2016, 07:58

En attendant la possibilité de créer de nouveau des extraits sonores à partir du nouveau site, voir/écouter de 41'15 à 41'25 La philosophie et la vie

Alain Finkielkraut tentant de glisser une incise dans la tirade d'André Comte-Sponville* : « Parce que vous croyez que la propagande a disparu du Service public ? »

* Devenu sur le site : André Compte -Sponville

523
Répondre en citant  
L'écologie, de nouveau très mal servie - le Dim 31 Jan 2016, 09:58

Alain Finkielkraut ne s'est pas grandi en invitant une nouvelle fois Michel Deguy à Répliques pour le numéro Penser l'écologie !

Qu'on en juge par ces deux premières prises de parole de l'écrivain-poète :
[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-30.01.2016-ITEMA_20901387-0.mp3" debut="03:50" fin="05:56"]
et
[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-30.01.2016-ITEMA_20901387-0.mp3" debut="07:08" fin="08:57"]

Qui a envie d'aller plus loin ? De telles interventions à France Culture à une heure de grande écoute, c'est se moquer du monde et prendre les auditeurs pour des crétins. À propos de crétinisme, je me demande ce que Michel Deguy  produira comme discours dans dix ans, vu son évolution à France Culture. Il a en effet été souvent invité dans des émissions de poésie (pourquoi d'ailleurs ?).

Voir aussi à propos de la citation de Karel Kosik dans le descriptif et lue à l'antenne : Errare

524
Répondre en citant  
Re: Répliques, dernier refuge ? - le Mar 23 Fév 2016, 12:30

Un numéro qui s'écoute facilement : Les leçons du 13 novembre 2015 même si le titre est erroné, puisqu'il s'agit tout au long des 50 minutes de dire ce qu'est le salafisme. Un titre plus explicite aurait pu faire fuir certains auditeurs, d'où l'accroche assez neutre.

Mais le ton est donné avec la lecture par Alain Finkielkraut  d'un texte qui est donné à lire sur la page de l'émission. Fallait-il lui faire tant de publicité ?

Alain Finkielkraut sur son terrain favori est assez calme, vu que Gilles Kepel déroule un argumentaire bien rodé avec une élocution claire et que le potentiel contradicteur est une très petite pointure. Il s'efface d'ailleurs bien vite devant la parole qu'on peut trouver imparable de Gilles Kepel.

À la fin de l'émission, Alain Finkielkraut fait une mise au point concernant Pierre Rabhi et rappelle enfin que l'on peut réécouter l'émission durant mille et une nuits. Et justement, de celles-ci il est question dans le fil "la Musique à France Culture"

525
Répondre en citant  
Réalisme vs utopie ? - le Sam 27 Fév 2016, 21:16

Sur une écoute du premier tiers de Malaise dans la démocratie (émission du 13 février), j'ai trouvé cette fois-ci chez Alain Finkielkraut des qualités de guide de discussion qui ne sont pas toujours présentes...

La conversation est policée et les positions clairement définies. Un extrait du point de vue de Jean-Pierre Le Goff  qui n'apprécie guère les manifestations actuelles du "convivialisme" défendu par l'autre intervenant, Alain Caillé : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-13.02.2016-ITEMA_20912564-0.mp3" debut="14:44" fin="17:23"]

Jean-Pierre Le Goff ne sera pas invité chez Ruth Stégassy... (de l'émission Terre à terre, pour les lecteurs de passage).

526
Répondre en citant  
Qu'est donc le convivialisme ? - le Dim 28 Fév 2016, 15:53

Philaunet(http://www.regardfc.com/t165p520-repliques-dernier-refuge#24636) a écrit: (...) La conversation est policée et les positions clairement définies. (...)

Enfin presque. Le propos d'Alain Caillé est finalement miné par sa manière tordue et assez malhonnête de participer au débat : il parle systématiquement de son interlocuteur à la troisième personne alors que les trois participants sont réunis pour un échange, et après avoir plusieurs fois fait allusion au passé politique de Le Goff donne des détails sur la biographie de ce dernier, et se lance dans une sorte d'analyse psychologique arguant que son contradicteur n'a pas fait le deuil de ceci ou de cela. Il y a là un procédé hypocrite et malsain qui déconsidère son auteur et réduit fortement le sérieux que l'on pourrait accorder à ses thèses. Les attaques ad hominem sont ce qui minent un débat, je n'en ai jamais entendu dans ceux de la radio culturelle allemande, par exemple. Mais ici on préfère tenter de déstabiliser l'adversaire intellectuel par des considérations sur son passé plutôt que d'exposer précisément son propre projet. À la fin de l'émission, je ne pense pas savoir ce qu'est le convivialisme dont M. Caillé se réclame, un mauvais signe. D'ailleurs, le Goff dit ne pas vouloir "parler de noyeur de poisson, mais...".

La dernière prise de parole de Jean-Pierre Le Goff : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13397-13.02.2016-ITEMA_20912564-0.mp3" debut="48:30" fin="50:30"]

527
Répondre en citant  
Re: Répliques, dernier refuge ? - le Sam 05 Mar 2016, 12:41

Débat  ce matin entre Bernard Henri Levy et Rony Brauman.

Finkielkraut à déroulé son mantra habituel sur l'antisémitisme galopant qui infesterait des banlieues entières ce qu'à fortement nuancé Brauman, qui à la différence des deux autres intervient très souvent dans ces dites  banlieues.

Un portrait idyllique de la situation des Arabes en Israël à été tracé par BHL, portrait nettement retouché par Brauman qui qualifie la politique de cet état d'apartheid.

Le dîner annuel du Crif à été qualifié par Brauman de farce grotesque ou une bonne partie des gouvernements français viennent se faire sermonner par ce conseil pas si représentatif des juifs de France et recevoir des leçons sur l'attitude à prendre envers la politique du gouvernement israélien.
BHL et Finkelkraut qui a depuis longtemps quitté sa chaise d'arbitre pour s'associer à BHL en double, défendent ce dîner et minimise l'influence qu'aurait le Crif sur la politique extérieur de la France envers Israël.

Enfin, je n'ai pas tout suivi avec toute l'attention requise. Déjeunant de quelques biscottes le spectacle de la neige qui enfin tombait pour la première fois en cet hiver me faisait sauter quelques passages.

Toutefois, je ne peux m'empêcher de penser que du côté de BHL et de Finkielkraut, le doute et le questionnement ne font depuis longtemps plus partie de leurs analyses. On assiste depuis des années de leur part au même déroulé de discours, quasi toujours le même sans la moindre nuance.  
Cet absence de nuances qui à fait foncer tête baissé BHL dans l'intervention désastreuse en Libye et dont nous payons les conséquences tous les jours aujourd'hui.

J'ai  le sentiment  d'avoir à faire plus à des idéologues qu'à des philosophes. Idéologues ça n'est pas forcement une mauvaise chose , encore faut il avancer clairement avec cette étiquette d’idéologue  , plutôt que de jouer les philosophes.

528
Répondre en citant  
Re: Répliques, dernier refuge ? - le Sam 05 Mar 2016, 18:54

terki(http://www.regardfc.com/t165p520-repliques-dernier-refuge#24755) a écrit:

Finkielkraut à déroulé son mantra habituel sur l'antisémitisme galopant qui infesterait des banlieues entières ce qu'à fortement nuancé Brauman, qui à la différence des deux autres intervient très souvent dans ces dites  banlieues.


ah ben si Rony Brauman y "intervient", je suis rassuré, il n'y a sûrement pas de problème d'antisémitisme.

529
Répondre en citant  
Re: Répliques, dernier refuge ? - le Sam 05 Mar 2016, 21:24

J'avoue qu'entre les prestations télévisuelles de Finkie et l'invitation de sinistres pseudo-intellectuels dans le genre de BHL, « Répliques » me fait moins penser ces jours-ci à un refuge qu'à un abribus JC Decaux.

530
Répondre en citant  
Re: Répliques, dernier refuge ? - le Dim 06 Mar 2016, 13:31

@Cancoillotte a écrit:ah ben si Rony Brauman y "intervient", je suis rassuré, il n'y a sûrement pas de problème d'antisémitisme.

entre "il n'y a pas d'antisémitisme" et "les banlieues  inondées d'antisémitisme " il y' a une grosse nuance.
Que l'antisémitisme existe notamment dans les banlieues ( n'oublions pas les beaux quartiers)
qui peut le nier ? .  

De là à assommer la quasi totalités des habitants  d'une banlieue , et on sait que Finky visent les banlieusards d'origine africaines, d'antisémitisme il y'a  une énorme nuance.

La nuance.. le doute.. toute chose qui semble avoir déserté le cerveau de Finkielkraut depuis une paille.

531
Répondre en citant  
Sinistrose? - le Dim 06 Mar 2016, 16:08

Rowan(http://www.regardfc.com/t165p520-repliques-dernier-refuge#24777) a écrit:J'avoue qu'entre les prestations télévisuelles de Finkie et l'invitation de sinistres pseudo-intellectuels  dans le genre de BHL, « Répliques » me fait moins penser ces jours-ci à un refuge qu'à un abribus JC Decaux.
Que l'on déteste BHL pour son narcissisme:affect que beaucoup ressentent
Que l'on trouve qu'il a eu tort de contribuer à l'intervention de la France en Lybie:opinion qui se défend
Qu'on lui dénie le nom d'intellectuel, ce n'est pas raisonnable.Et qu'on lui accole le terme de sinistre, c'est incompréhensible.Sauf si on veut dire qu'il est bien à gauche....

Répliques, dernier refuge ?     Page 53 sur 57

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54, 55, 56, 57  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum