Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

La chronique des chroniques    Page 33 sur 34

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
la moraline de Cécile Ladjali - le Lun 7 Sep 2009 - 5:40

Rappel du premier message :

La chronique de Cécile Ladjali, c'est tout ce qu'il faudrait éviter: de la moraline, des amalgames, des choses mille fois entendues, "la culture n'a pas empêché la barbarie nazie, les gardiens des camps de concentration écoutaient de la musique", des choses fausses, "qu'on aurait protesté contre la sentence à l'encontre de Fofana".Elle mélange tout, la pauvre chérie. Epargnez-nous de type de baratin convenu qui fait changer de chaîne.
Henry
* * *

321
Répondre en citant  
Idiotie consubstantielle à... une chronique ? - le Sam 28 Mai 2016 - 19:21

Anselme(http://www.regardfc.com/t80p180-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance#25907) a écrit:Même registre chez Xavier de La Porte, pour cette chronique, ou soit dit en passant, on retrouve encore une variation autour de son inénarrable "c'est beau" (ici "ça peut être très beau").
Oui, "Vous êtes sur France cacaculture", hélas... Cette chronique est très longue (La Porte l'a-t-il lue intégralement à l'antenne ? Qui peut écouter ça ?), près de 1000 mots (973 dit Microsoft), donc suis passé au dernier paragraphe après les trois premiers. On y lit cette conclusion visiblement épuisée : "Voilà donc pourquoi il ne faut pas s’inquiéter de l’idiotie qui émane d’Internet. Non seulement l’idiotie est sans doute consubstantiel à Internet, mais elle est peut-être aussi une des manières dont Internet est le gênant, insensé et fascinant, c’est-à-dire subversif."

D'abord "idiotie" est du féminin, donc elle est "consubstantielLE" (l'article, lui, est substantiellement con, facile, je vous l'accorde - au masculin). Ensuite qui expliquera ceci : "une des manières dont Internet est le gênant, insensé et fascinant, c’est-à-dire subversif".  Le flou et l'obscur, les deux modalités de l'écriture sur le site de France (ex)Culture...

PS. Le prénom Françoise sous la photo de Hollande n'a pas été modifié à l'heure de ce post. Se relire (et même se lire) est difficile pour le site de France (ex) Culture...

322
Répondre en citant  
''Une formule magnifique et très profonde de Nuit Debout'' (Jean Birnbaum) - le Jeu 2 Juin 2016 - 9:01

Entendu ce matin le très courtisé  responsable du Monde des Livres Jean Birnbaum. Comme on l'a écrit maintes fois, ce dernier est très à l'aise avec l'esprit du temps et le paradigme socio-politique de France Culture qu'il illustre sans modération : La Séquence des partenaires : Jeudi 2 juin 2016

Le thème : "Les larmes comme geste politique, le sanglot comme sursaut", Potemkine, révolution de 1905 et Nuit debout 2016, même combat...

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13193-02.06.2016-ITEMA_21000064-0.mp3" debut="00:06" fin="03:20"]

"Porter le deuil jusqu'à son point d'incandescence"... Voilà le résultat d'une lecture trop fréquente des auto-fictionneuses, genre Camille Laurens, Annie Ernaux, Marylise de Kérangal, etc.

323
Répondre en citant  
bouquin - le Jeu 2 Juin 2016 - 13:26

Annie Ernaux n'est pas une auto-fictionneuse. pst

324
Répondre en citant  
Re: La chronique des chroniques - le Jeu 2 Juin 2016 - 13:58

La compagnie des auteures, que voulez-vous...

325
Répondre en citant  
La complaisance de la critique littéraire se porte bien - le Jeu 2 Juin 2016 - 21:05

Mieux : Annie Ernaux fait de l'autobiographie impersonnelle*... et par la même occasion "la nôtre". (le 02 juin 2016, rediffusion de 2011).

* Présentation : Dans son livre Les Années, paru en 2008, Annie Ernaux évoque souvenirs personnels et histoire collective, des années 1940 à aujourd’hui. Grâce au récit d’événements, à la description d’objets, de photos, l’auteure nous parle de sa vie, mais aussi de l’évolution de la société et du temps qui passe. Elle aime à qualifier son livre d’ « autobiographie impersonnelle ». En effet, c’est bien d’une toute nouvelle forme d’autobiographie qu’il s’agit, la sienne, mais aussi, et peut-être surtout, la nôtre.

326
Répondre en citant  
sa vie, son oeuvre. - le Sam 4 Juin 2016 - 9:35

Complaisance, exemple :

Je déteste "ma loute" le dernier film de Bruno Dumont.
Les quelques critiques positives, pour moi, sont complaisantes.

Le talent d'Annie Ernaux vous semble usurpé ?

Quant à qualifier son style "d'autobiographie impersonnelle " me semble très pertinent .
Le commentaire (et non la critique) du site "fiction" de Blandine Masson est ridicule, surtout la dernière phrase.

et pour plagier la dernière phrase du livre "les années" :
Sauver quelque chose de la culture où la radio ne sera plus jamais.

327
Répondre en citant  
Ernaux et « la radio », pas limpide - le Sam 4 Juin 2016 - 10:20

ânnaux(http://www.regardfc.com/t171p320-la-chronique-des-chroniques#25970) a écrit: (...)
et pour plagier la dernière phrase du livre "les années" :
Sauver quelque chose de la culture où la radio ne sera plus jamais.
? ?
Ce ne serait pas plutôt, pour France Culture, "Sauver quelque chose de la radio ou la culture ne sera plus jamais" ?

328
Répondre en citant  
ou ou où ? - le Sam 4 Juin 2016 - 13:10

je confirme le "où" pour garder le sens du plagiat
mais votre proposition est beaucoup plus ambitieuse pour la radio

Sauver quelque chose de France Culture ou la culture ne sera plus transmise
Sauver  quelque chose de France Culture où la culture ne sera plus jamais
Sauver quelque chose de la radio où la culture ne sera plus jamais
Se sauver de France Culture où la culture n'est plus
Se sauver de la Culture pour se distraire sur France Culture

France Culture ou le style de la "radio impersonnelle"

329
Répondre en citant  
Re: La chronique des chroniques - le Dim 5 Juin 2016 - 13:58

ânnaux(http://www.regardfc.com/t171p320-la-chronique-des-chroniques#25975) a écrit:je confirme le "où" pour garder le sens du plagiat
mais votre proposition est beaucoup plus ambitieuse pour la radio

Sauver quelque chose de France Culture ou la culture ne sera plus transmise
Sauver  quelque chose de France Culture où la culture ne sera plus jamais
Sauver quelque chose de la radio où la culture ne sera plus jamais
Se sauver de France Culture où la culture n'est plus
Se sauver de la Culture pour se distraire sur France Culture

France Culture ou le style de la "radio impersonnelle"
Autre variante : "Se sauver" de la culture pour se distraire sur Regards sur France Culture.

330
Répondre en citant  
Roald Dahl (1916-1990) - le Dim 19 Juin 2016 - 12:15

Une revue de presse culturelle d'Antoine Guillot Redécouvrir Roald Dahl, évoquée en passant ailleurs.

Elle commence ainsi : "Grand corps malade "avoue" ne pas aimer les grands classiques français, comme Flaubert et Stendhal. On ne saurait que trop lui recommander la lecture de Roald Dahl (...)". "Gcm", on le précise au cas où, est un interprète de variétés.

Antoine Guillot compose sa chronique à partir d'un article du Figaro littéraire : "On ne saurait donc que trop recommander à l’auteur de Il nous restera ça [Gcm] de se pencher sur l’œuvre de Roald Dahl, le prolifique romancier britannique d’origine norvégienne dont on célèbre le centenaire, auteur du Bon Gros Géant, de Charlie et la Chocolaterie ou encore du Fantastic M. Renard. Car, comme le relève Le Figaro Littéraire, “ si le romancier a encouragé les jeunes lecteurs à se poser en conquérants dans un monde qui ne leur veut pas que du bien, il a également écrit à l’intention des adultes une savoureuse œuvre caustique.” “ Cela ressemble à un scoop, écrit ainsi Françoise Dargent : il y a beaucoup de sexe dans les romans de Roald Dahl. Les lubriques, les pervers et les obsédés en prennent pour leur grade ainsi que les femmes, souvent lascives et dominatrices. On y assassine à coups de gigot congelé, on empoisonne les bébés à la gelée royale et on empaille ses victimes comme autant de macabres trophées. […]".

Guillot à travers l'article de Françoise Dargent évoque l’œuvre qui mérite effectivement d'être connue. La vie, elle, est évoquée par la BBC dans la série Book of the week, déjà signalée ici.

Il n'y a pas que Saint-Exupéry à s'être écrasé dans le désert, Roald Dahl, aussi pilote de guerre, a été victime d'un tir de la DCA italienne dans le désert de Libye et a été gravement blessé à la tête. L'écrivain dédramatise le diagnostic dans une première lettre à sa mère, mais plus tard laisse entrevoir la gravité de ses blessures  (une semaine sans ouvrir les yeux, visage très abîmé). Le troisième numéro de cette lecture se termine sur un télégramme à sa mère depuis Alexandrie en mars 1941 après cinq mois de convalescence. Il annonce son retour et conclut :  "Syrian war : fun!".

Roald Dahl's Letters to His Mother Episode 3 of 5 Book of the Week, Love from Boy
In the centenary year of his birth, Roald Dahl's letters to his mother are newly collected by Donald Sturrock and abridged for radio by Katrin Williams. The author's words to Sofie Magdalene spanned decades.
3. War breaks out and he is posted to the Middle East. He learns to fly, has aero-nautical adventures, before the crash that will change his life..
Readers Rory Kinnear and Donald Sturrock Producer Duncan Minshull.

331
Répondre en citant  
Simon Leys et la mer - le Mar 5 Juil 2016 - 13:38

Avant de tresser des lauriers à Mathieu Garrigou-Lagrange (tout arrive !), restons un moment sur la chronique "Actualité des périodiques littéraires" au milieu du dernier numéro de la Compagnie des auteurs consacrée à Robert-Louis Stevenson (de la radio culturelle de fort bonne facture). C'était à 30'15'' et il était question d'un auteur apprécié dans ce forum, Simon Leys. Problème, le chroniqueur Olivier Postel-Vinay semble perturbé : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/15537-30.06.2016-ITEMA_21023139-1.mp3" debut="30:15" fin="33:48"]

La chronique des chroniques     Page 33 sur 34

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum