Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La chronique des chroniques

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41, 42  Suivant

Accueil / France Culture

La chronique des chroniques    Page 38 sur 42

Bas de page ↓   

371
Répondre en citant  
À chaque jour sa condamnation - le Mar 27 Fév 2018, 12:39

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

D’après un sondage du journal Le Parisien, le passager est le véritable surmoi de la voiture, et plus précisément, la passagère.

Si le journal Le Parisien l'écrit, il faut que France Culture s'en fasse l'écho, car c'est du sérieux...

Le passager nous veut du bien, enfin plus précisément, si l’on en croit l’étude publiée par Le Parisien, la passagère, car ce sont les femmes qui incitent à diminuer la vitesse, à laisser passer le piéton, tandis que les hommes confondraient encore virilité et incivilité routière.

Guillaume Erner en reprenant l'opposition binaire et globalisante hommes/femmes pour mettre en valeur ces dernières et condamner les premiers a rempli le cahier des charges donné par la directrice.

À chaque jour l'exploiteur/l'exploité (h/f) ; le doux/le violent ; le bon/le mauvais, etc. La structure marque les esprits. Chez Erner on ne dit pas " nous voulons la Nuance encor"...

Voir le profil de l'utilisateur

372
Répondre en citant  
Un billet politique très éclairant sur Guillaume Erner - le Mar 27 Fév 2018, 18:16

Il n'y a peut-être qu'en France, et de surcroît, dans le service public de l'audio-visuel, sur la chaîne culturelle, qu'un matinalier peut se faire le porte-parole de Marx et Engels et du Manifeste du parti communisme : L'Humeur du matin par Guillaume Erner.

Si toutefois ce genre de prose tombe devant les yeux de Polonais, Tchèques, Roumains, Bulgares, Russes, Arméniens, etc, il restera à s'excuser très, très, platement.

Voir le profil de l'utilisateur

373
Répondre en citant  
Marx ou les experts - le Mer 28 Fév 2018, 11:54

Philaunet(http://www.regardfc.com/t171p370-la-chronique-des-chroniques#30226) a écrit:
Il n'y a peut-être qu'en France, et de surcroît, dans le service public de l'audio-visuel, sur la chaîne culturelle, qu'un matinalier peut se faire le porte-parole de Marx et Engels et du Manifeste du parti communisme : L'Humeur du matin par Guillaume Erner.
Si toutefois ce genre de prose tombe devant les yeux de Polonais, Tchèques, Roumains, Bulgares, Russes, Arméniens, etc, il restera à s'excuser très, très, platement.
Marx a vécu et écrit au milieu du 19°s. Il décrit et analyse la situation économique et sociale de l'Europe occidentale, son œuvre est un témoignage de cette époque sur ces nations, et vous tirerez profit et intérêt de sa lecture en Pléiade. Elle a une valeur littéraire, historique et intellectuelle, un siècle avant l'avènement des régimes d'Europe centrale auxquels vous faites allusion.
Imputer les évolutions politiques d'après-guerre des Polonais, Tchèques, Roumains, Bulgares, Russes, Arméniens, etc à Marx est aussi absurde que de qualifier Rousseau de "père du totalitarisme" comme le faisait Fontaine (ou son avatar).  Aller chercher des responsabilités un siècle en arrière ne fait qu'infantiliser les Polonais, Tchèques, Roumains, Bulgares, Russes, Arméniens, etc du 20°s dont vous parlez.
De la même manière, c'est nous (vous, moi et nos contemporains) qui sont les responsables des dérives démocratiques soulignées dans le "billet politique de Frédéric Says" ce matin, et des ravages du libéralisme, inutile d'aller chercher des responsabilités cent ans ou plus en arrière. On peut bien sûr pointer les conseillers, spécialistes et experts de tout poil qui en vivent depuis quelques décennies, mais finalement c'est bien nous qui les écoutons et leur donnons du crédit. Et c'est nous qui votons, de temps en temps. Les députés débattent et votent de moins en moins, par contre.
Un expert magnifique, ce matin, justement sur le dossier SNCF : Marc Fressoz. Il ne sait pas ce que désigne le sigle GVT, fait un contresens, G. Erner le coince à plusieurs reprises. Comme Fressoz le dit lui-même dans ces moments où il perd pied : "c'est très compliqué d'y voir clair", "c'est compliqué". Paroles d'expert d'aujourd'hui.

Voir le profil de l'utilisateur

374
Répondre en citant  
De la radio culturelle émancipatrice (BBC) - le Jeu 01 Mar 2018, 07:51

Marx (...) son œuvre est un témoignage de cette époque sur ces nations (...). Elle a une valeur littéraire, historique et intellectuelle (...)
Il semblerait que l'esprit "donneur de leçons politiques", qu'illustre France Culture quotidiennement, préexiste chez certains ou bien s'infiltre chez les auditeurs. Il faut dire que le matraquage idéologique quotidien (voir la journée d'hier mercredi 28 février, exemplaire à cet égard) doit nécessairement laisser des traces chez les plus crédules.

Enfin, comme il est sage de tirer de tout un amusement ou un enseignement, réécoutons ce numéro hilarant  des  Vies de Boswell, Boswell's Life of Marx* et l'instructive rediffusion de The History of the Future ** Marx de 2012 (BBC 4 Extra les 27 et 28 février 2018).

Bien utile pour prendre ses distances avec les crétineries de Guillaume Erner et de ses apologistes.

BBC Radio, une mine - le Dim 20 Mar 2016.

* BBC Radio 4  Mon 28 Mar 2016 11:30
by Jon Canter
James Boswell ..... Miles Jupp
Karl Marx ..... Julian Rhind-Tutt
Directed by Sally Avens
Comedy as James Boswell, Dr Johnson's celebrated biographer, pursues other legends to immortalise. Today he attempts to write a biography of Karl Marx but before he can start must help Marx pen his meisterwerk Das Kapital


** BBC Radio 4 Extra Tue 27 Feb 2018 14:15
The History of the Future Episode 7 of 10  
Marx held that all societies progress through the dialectic of class struggle - a struggle between those who own the means of production and the workers who provide the labour to make goods. Marx predicted that Capitalism would inevitably produce internal contradictions and tensions that would lead to its self-destruction and replacement by the new system of Socialism, in which society would be governed by the working class.
Marx was born into a middle class family of Jewish origin in Trier in the Prussian Rhineland in 1818. In 1843, he arrived in Paris, a ferment of revolutionary ideas, and it was in the French capital that Marx met his collaborator Friedrich Engels. After attending the Communist League in December 1847, Marx and Engels produced The Communist Manifesto which fed into the demands for social and political change which culminated in the revolutions that swept Europe in 1848. Following the failure of these revolutions, the Marx family fled to London.

Voir le profil de l'utilisateur

375
Répondre en citant  
Lamy successeur de Marx - le Lun 05 Mar 2018, 12:06

Voilà un expert-homme qui ne doute de rien, surtout pas de lui-même. Pascal Lamy était l'invité des Matins du samedi, pour parler du brexit. Après un billet de Mélanie Chalandon, C. Broué interroge l'expert venu pour le brexit pour savoir s'il aurait quelque chose à dire sur la démocratie dans les entreprises. Évidemment, il a un avis là-dessus aussi, et nous en fait profiter.
Mais il nous apprend par la même occasion qu'il a présidé pendant 2 ans (!) un "comité de socialistes et progressistes" sur un programme social-démocrate valable pour toute l'humanité [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16740-03.03.2018-ITEMA_21605439-5.mp3" debut="17:30" fin="17:37"].
P. Lamy a été commissaire européen, a dirigé l'OMC, entre autres responsabilités dans des instances internationales. C'est donc un activiste de la mondialisation, au point qu'il est convaincu (et y travaille pendant 2 ans) qu'il est possible, et même souhaitable, de définir un mode de gouvernement uniforme pour toute l'humanité, inspiré comme il se doit par les occidentaux.
Il y a donc des gens pour qui la mondialisation n'est pas une évolution naturelle, mais un programme délibéré, réfléchi, extrémiste, et un néo-colonialisme. Il s'agit d'une utopie du même ordre que celle de Marx. Marx publiait au milieu du 19° siècle, on ne peut lui imputer les totalitarismes intervenu un siècle plus tard : 4 générations étaient passées par là. Au contraire, P. Lamy est notre contemporain, les maux de la mondialisation sont déjà actuels, c'est donc bien aujourd'hui qu'il faut combattre les idées de Lamy et ses semblables.

Voir le profil de l'utilisateur

376
Répondre en citant  
Re: La chronique des chroniques - le Lun 05 Mar 2018, 12:49

Comme le veut la tradition, pour vous remettre de cette terrible épreuve, celle d'écouter un invité qui ne partage pas vos idées, je vous propose une chronique de Christophe André : Bienveillance avec soi

" L’auto-bienveillance, c’est simplement faire preuve de respect pour soi, de douceur avec soi, notamment lorsque l’on souffre. Lorsque nous sommes blessés, d’abord nous consoler, nous apaiser, nous réparer, avant même de vouloir nous corriger ou nous sermonner. Et ne jamais nous faire de mal, jamais."

Voir le profil de l'utilisateur

377
Répondre en citant  
''Rigolo'' (G. Erner) - le Ven 06 Avr 2018, 22:10

" il y a des domaines ou le jugement de la majorité n’entretient aucun rapport avec la question de la vérité" ( Guillaume Erner) dans L'Humeur du matin 06/04/2018.

Le langage ernérien (franceculturien) par excellence : "entretenir un rapport avec la question de". Il n'est pas question de comprendre ce langage, mais de supposer le sens derrière les formules floues. Ici il s'agit de contester la validité d'un sondage du Figaro concluant à la non-justification de la grève à la SNCF par une majorité de Français.

Question : Monsieur Erner aurait-il fait le même billet si  un sondage de Libération avait conclu majoritairement à la justification de ladite grève ?  Évidemment, non.

Ce qui est rigolo, c'est que Monsieur Erner, désormais quotidiennement affublé du titre de Docteur en sociologie sur la page de l'émission, utilise une langue choisie pour montrer sa proximité avec la tranche d'âge qui fera bientôt le gros des auditeurs de FC (les 13-18 ans chéris par S. Treiner) : Ce qui est rigolo, c'est que ces 57% de Français (...)". L'infantilisation du public de la radio culturelle n'est pas rigolote.

Voir le profil de l'utilisateur

378
Répondre en citant  
Erner ''est-il au clair'' sur quoi que ce soit ? - le Mer 25 Avr 2018, 09:46

munstead(http://www.regardfc.com/t94p640-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30480) a écrit:Intéressant journal de la matinée autour de l'antisémitisme avec Annette Vieworka et Frédéric (?) Potel spécialiste de la Pologne  dont l'invitation manquait de pertinence et a noyé la seconde partie du débat. Intéressant, mais assez gênant pour la position d'Erner qui , concrètement, somme Vieworka d'expliquer pourquoi elle a signé la pétition sur l'antisémitisme de certains musulmans initiée par PH. Val. Ernr demande des faits (il ne lit pas la presse?), des chiffres sur l'alia, bref il pense tellement fort que l'on n'entend que ça, que cette pétition en défense des Juifs est d'abord islamophobe.  Il réussit même à faire entendre Desproges disant regretter qu'Anne Sinclair ait déclaré qu'elle ne se voyait pas épouser un non-juif. C'est donc "du racisme" triomphe Erner. Pauvre garçon! Rapprocher une réflexion d'ordre endogamique, faite sans agressivité, en toute liberté, avec l'assassinat de vieilles dames à Paris est quand même très violent. On pourrait lui rétorquer que pour un musulman ou une musulmane épouser quelqu'un hors de sa religion est un parcours du combattant. Ensuite, il parle de la 'haine antisémite' et reproche presque à Vieworka de dire qu'il existe un antisémitisme de fond avec lequel les Juifs savent vivre (depuis 1500 ans au moins). Bref Erner, qui interrompt toujours assez grossièrement les intervenants pour donner les définitions figurant sur ses fiches (pour yiddish par exemple), qui raconte un peu n'importe quoi sur la Pologne, n'est pas au clair sur l'antisémitisme. La lutte d'une certaine gauche contre la dite islamophobie (et Val?) y serait-elle pour quelque chose?
Erner est-il missionné par France Culture pour instruire ou éclairer ? Si c'était le cas, ça se saurait, notamment dans ce forum. Non, Erner a pour rôle de produire un bruit de fond polémique pour distraire les automobilistes. Et incidemment de nourrir le paradigme idéologique de la chaîne. On reste par exemple atterré par la sottise et la malveillance de cette chronique d'Erner L'IBH : Indice de Bêtise Humaine.  Grossier ! On croirait lire un de ces mauvais et virulents commentaires comme il y en a des milliers dans les fils de discussion des journaux. Sauf qu'ici c'est sur les ondes nationales d'une radio publique culturelle  que c'est diffusé et qu'en plus Erner est rémunéré pour cette bêtise hargneuse.

Voir le profil de l'utilisateur

Zibaldone 


Invité

379
Répondre en citant  
Les échos de Mathilde Serrell - le Jeu 26 Avr 2018, 11:29

La chroniqueuse culturelle nous gratifiait d'un billet ce matin où elle a réussi à placer un massacre patronymique difficilement concevable lorsqu'on prétend se piquer de culture. Faut-il l’imputer à un goût trop tôt développé pour la contre-culture au détriment de sa parente jugée trop orthodoxe et surannée ?
https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-culturel/le-billet-culturel-du-jeudi-26-avril-2018 (vers 1'35'' pour les impatients)

380
Répondre en citant  
Quelle question... - le Lun 30 Avr 2018, 20:37

Tiré par les cheveux, mal écrit, français fautif, sot, vide de pensée, bref, inutile. C'est donc un texte lu sur France Culture et payé à son auteur : Trop de Proust tue Proust ? dans "Le Journal de la philo par Géraldine Mosna-Savoye".

Voir le profil de l'utilisateur

381
Répondre en citant  
Triste sire - le Mer 09 Mai 2018, 21:00

Quelqu'un qui n'a aucune qualité pour discuter d'un sujet, mais qui profite de tout sujet pour faire le mariole et la morale, c'est Guillaume Erner, ici dans L'Humeur du matin  "Le passé simple" le  09/05/2018 :

Grand débat aujourd’hui dans le journal Le Parisien sur l’enseignement du passé simple…

Faut-il revenir sur l’enseignement du passé simple ? Les élèves maîtrisent mal la conjugaison des verbes au passé simple, ce qui déplaît au ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer – d’où un débat non pas sur le temps qu’il fait, mais sur le temps qu’il faut.

Et c’est vrai que le passé simple est l’un des temps les plus étranges de la langue française, qui a décidé de faire dire « vous tutes » aux Français. Faut-il dire « vous frémîtes », « vous frémirent » ou « vous frimassasses » ? Tout cela doit bien faire braire les élèves. Tiens, à propos, quel est le passé simple du verbe braire ? Oui, parce que braire comme traire et stupéfaire ne se conjuguent pas au passé simple
. (...)

On arrête là la chronique, le reste est du même acabit. Point commun à toutes les chroniques de monsieur Erner : le dénigrement (en plus des tentatives ratées d'être drôle). Pas un jour sans médisance, directement ou indirectement adressée aux décideurs politiques via les ondes publiques nationales. De quel droit ?

En passant, on peut répéter que, depuis des années, il n'existe aucune émission traitant des sciences du langage, de la linguistique et de l'apprentissage des langues en particulier. Rien de rien. C'est un domaine volontairement ignoré par la chaîne qui préfère allouer des créneaux horaires à "l'actualité" et aux bavardages improvisés.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


382
Répondre en citant  
Re: La chronique des chroniques -

La chronique des chroniques     Page 38 sur 42

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41, 42  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum