-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » L'Éloge du savoir - Le Collège de France

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Accueil / France Culture

L'Éloge du savoir - Le Collège de France    Page 6 sur 6

Bas de page ↓   

51
Répondre en citant  
Re: L'Éloge du savoir - Le Collège de France - le Dim 14 Jan 2018, 16:05


Philaunet(http://www.regardfc.com/t766p20-1914-1918-regards-sur-des-emissions-thematiques#29840) a écrit:
La voix (...) qui présente désormais les Cours du Collège de France et qui s'écoute parler dans chacun des longs tunnels d'introduction
Parmi les cours du Collège de France, beaucoup sont passionnants et relativement accessibles même pour un public non spécialiste dans la matière enseignée. Mais on peut s'interroger sur l'intérêt de les diffuser sur France Culture alors qu'ils sont librement accessibles et téléchargeables (en audio mais souvent aussi en vidéo) sur le site du Collège de France. Quelle est la valeur ajoutée par une station de radio ? il serait étonnant qu'une productrice ajoute quelque chose d'intéressant à un cours faisant la synthèse d'études récentes sur des sujets souvent "pointus". Et que dire de l'interruption musicale insérée parfois au milieu du cours ?
Au contraire, la diffusion radiophonique impose un format horaire (52 mn je crois), contraignant certains intervenants qui s'en sont plaints, pour caser générique, introduction et pause musicale... Certains cours ont même été légèrement tronqués par FC pour satisfaire à cette contrainte, en coupant l'introduction (ou la conclusion) du professeur qui commentait par exemple le plan de son cours.
Alors, à quoi bon cette diffusion radiophonique ? peut-être uniquement à faire savoir que ces cours existent et sont accessibles. Mais sitôt cette information reçue, il vaut mieux aller sur le site du Collège, choisir et télécharger tous les cours d'un cycle, sans pause musicale ni introduction ni coupures.
En allant voir sur le site de FC, je suis étonné par cette mention pour la diffusion : "les samedis et dimanches de 15h à 16h, rediffusion de 21h à 22h" ??? à ma connaissance, ces cours sont diffusés de 5h à 6h le matin...


Voir le profil de l'utilisateur

52
Répondre en citant  
Re: L'Éloge du savoir - Le Collège de France - le Dim 14 Jan 2018, 18:14

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t183p40-l-eloge-du-savoir-le-college-de-france#29849) a écrit:Parmi les cours du Collège de France, beaucoup sont passionnants et relativement accessibles même pour un public non spécialiste dans la matière enseignée. Mais on peut s'interroger sur l'intérêt de les diffuser sur France Culture alors qu'ils sont librement accessibles et téléchargeables (en audio mais souvent aussi en vidéo) sur le site du Collège de France. Quelle est la valeur ajoutée par une station de radio ? il serait étonnant qu'une productrice ajoute quelque chose d'intéressant à un cours faisant la synthèse d'études récentes sur des sujets souvent "pointus". Et que dire de l'interruption musicale insérée parfois au milieu du cours ?
Oui. Nessie l'a dit ailleurs dans ce forum, une conférence du Collège de France n'est pas de la radio et j'ai été l'un de ceux répondant non (un "non, mais") à la suggestion de se tourner vers des conférences pour pallier la médiocrité des émissions culturelles de jour.  

" Quelle est la valeur ajoutée par une station de radio ?" Justement celle de l'incitation, de la contextualisation, de la présentation pédagogique. Au lieu de cela nous avons d'abord un long montage qui n'apporte rien (détail en cliquant sur la flèche de Les Cours du Collège de France) et ensuite une présentation amateur orale et écrite des deux conférences diffusées en une heure, avec maintes fautes de grammaire et d'orthographe (un comble...). Pourquoi cet amateurisme ? Allez savoir.
Au contraire, la diffusion radiophonique impose un format horaire (52 mn je crois), contraignant certains intervenants qui s'en sont plaints, pour caser générique, introduction et pause musicale... Certains cours ont même été légèrement tronqués par FC pour satisfaire à cette contrainte, en coupant l'introduction (ou la conclusion) du professeur qui commentait par exemple le plan de son cours.
Alors, à quoi bon cette diffusion radiophonique ? peut-être uniquement à faire savoir que ces cours existent et sont accessibles. Mais sitôt cette information reçue, il vaut mieux aller sur le site du Collège, choisir et télécharger tous les cours d'un cycle, sans pause musicale ni introduction ni coupures.
Aussi pourrait-on imaginer une véritable introduction pédagogique et appétissante de chacune des émissions en 7 minutes,  en diffusion hertzienne, et un lien mis en valeur sur le site chaque jour.
En allant voir sur le site de FC, je suis étonné par cette mention pour la diffusion : "les samedis et dimanches de 15h à 16h, rediffusion de 21h à 22h" ??? à ma connaissance, ces cours sont diffusés de 5h à 6h le matin...
Oui, vu aussi. Une chose que le facteur de Radio France signalera au responsable h/f quand cela lui aura été signalé par un auditeur attentif.


Voir le profil de l'utilisateur

53
Répondre en citant  
Antoine Compagnon et ''les effets de la guerre sur l’écriture'' - le Dim 14 Jan 2018, 18:51

Toujours des échos du colloque autour de 1914 (voir ici et ).

Une conférence très accessible et instructive comme on peut l'entendre dans les premières minutes : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11921-10.01.2018-ITEMA_21551323-0.mp3" debut="04:05" fin="11:15"]

Étrange remarque de Compagnon, ici  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11921-10.01.2018-ITEMA_21551323-0.mp3" debut="23:14" fin="24:03"] "Orfcer" terme difficile à traduire ? Pas à comprendre, on suppose (cf. 14e ligne avant la fin ici de Parade's End). Signaler comment le mot avait été traduit en français aurait éclairé la lanterne des auditeurs (ofchié ?). Qui cherche la trouvaille du traducteur du roman ?

On notera la forme écrite de la présentation (qui est dite au micro) : "Quelles relations entre la littérature, le cinéma et la guerre moderne, industrielle et démocratique à l’ère des masses ?" (ne connaît pas "Au commencement était le Verbe"...).

"Quel rôle a pu jouer l’argot des poilus, alors que tout le monde écrit dans les tranchées, lettres, poèmes, récits? " Le rapport logique ?

"L’historien de la littérature, Antoine Compagnon interroge en première partie les effets de la guerre sur l’écriture... Du rapport à la démocratisation dans la tranchée pour un Drieu de La Rochelle à la ''pagaïe discursive'' dans No more parades de Ford Madox Ford".

À propos de "Parades" :  Parade The Essay, Minds at War, Thu 25 Jun 2015, déjà signalé ici.

Voir le profil de l'utilisateur

54
Répondre en citant  
France Culture = RMC, Radio MonoChrome - le Ven 07 Déc 2018, 08:19

Patrick Boucheron doit être heureux, lui qui a désormais son émission à 22h15 et qui a table ouverte dans les émissions de ses collègues pour diffuser sa bonne parole et promouvoir ses livres et spectacles. Voilà en effet qu'est rediffusée une série dont le dernier numéro est ainsi sous-titré (avec le sens de la nuance que l'on connaît à France Culture...) : "Comment la crise des migrants met-elle en défaut notre capacité de représentation ? Comment définir la cause des migrants ? Pourquoi la crainte, la haine du métissage ? Comment faire droit à la mobilité ? Que reste-t-il de l’hospitalité ?"

Migrations, réfugiés, exil (9/9) 06/12/2018

La station, du matin au soir, n'a qu'une opinion, qu'une couleur politique, et ce depuis des années. En se faisant la porte-parole d'un discours idéologique assumé et asséné en lieu et place de transmission des savoirs et de la création radiophonique artistique, la radio publique culturelle a perdu toute crédibilité auprès d'une large frange d'auditeurs de bonne volonté.

Voir le profil de l'utilisateur

55
Répondre en citant  
Re: L'Éloge du savoir - Le Collège de France - le Ven 07 Déc 2018, 14:33

@Philaunet a écrit:[justify]Patrick Boucheron doit être heureux, lui qui a désormais son émission à 22h15 et qui a table ouverte dans les émissions de ses collègues pour diffuser sa bonne parole [...][/i]"

Migrations, réfugiés, exil (9/9) 06/12/2018

La station, du matin au soir, n'a qu'une opinion, qu'une couleur politique, et ce depuis des années. En se faisant la porte-parole d'un discours idéologique assumé et asséné en lieu et place de transmission des savoirs et de la création [...]

Voilà donc sur quoi je suis tombé hier soir lors d'un coup de sonde à l'aveugle entre 22h15 et 23h (Matières à penser:Au nom du peuple). J'ai tenu moins d'une minute à l'écoute d'un propos militant contre la méritocratie, sorte de double peine pour les démunis... Ce martellement incessant au ton vindicatif nuit à mon esprit d'ouverture et je coupe sans envie d'approfondir. Mon degré d'exaspération monte au point que je ne ris même plus de ces caricatures. Triste époque.

Voir le profil de l'utilisateur

56
Répondre en citant  
Pas la grande classe - le Ven 07 Déc 2018, 14:50

Disalvo(http://www.regardfc.com/t183p50-l-eloge-du-savoir-le-college-de-france#31861) a écrit: (...) Voilà donc sur quoi je suis tombé hier soir lors d'un coup de sonde à l'aveugle entre 22h15 et 23h. J'ai tenu moins d'une minute à l'écoute d'un propos militant contre la méritocratie, sorte de double peine pour les démunis... Mon degré d'exaspération monte au point que je ne ris même plus de ces caricatures. Triste époque.
Vous êtes en effet tombé, non sur une énième diffusion du Collège de France avec Patrick Boucheron, mais sur le même dans une série de 5 X 45 minutes des Matières à penser qu'il "anime", intitulée "Au nom du peuple " dont le numéro était (ça ne s'invente pas) Comment rester peuple ?

Avec Chantal Jaquet, philosophe, professeure [sic] des universités, enseignante-chercheure [Resic] (difficile d'écrire "chercheuse" ?). Son "œuvre" ? Elle "a dirigé avec Gérard Bras un collectif La fabrique des transclasses" (à mon humble avis, "La fabrique etc" n’est pas un collectif mais un ouvrage collectif...).

L'objectif déclaré ? "Pour en finir avec l’idée de mérite…" Et "Pourquoi passer par la philosophie, ou la littérature, pour donner un sens social à la non-reproduction ?".

"un sens social à la non-reproduction"... (on est prié de ne pas penser en termes biologiques).

Une citation que l'on suppose être en fond d'écran sur les ordis de France Culture : "Les transclasses ne sont pas la solution, ils ne résoudront pas le problème des classes sociales, de la domination, de l’injustice sociale.  Ça n’est pas parce qu’un individu s’en sort que la condition des autres est changée. (Chantal Jaquet)"

En fin de page de descriptif, une promotion de la revue de Patrick Boucheron. Pourquoi se priver ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


57
Répondre en citant  
Re: L'Éloge du savoir - Le Collège de France -

L'Éloge du savoir - Le Collège de France     Page 6 sur 6

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum