Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les matins d'été    Page 3 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les matins d'été - le Mer 04 Aoû 2010, 19:37

Rappel du premier message :

Il n'est pas mal, Florian Delorme, je me demande seulement comment il a fait pour avoir le bac. Il n'a pas l'air de savoir que Naples, Néapolis est une ville grecque à l'origine. Il a invité ce matin un certain Jean-Noël Schifano, un excité qui a l'air de penser qu'il n'y a rien de plus urgent que de déclencher une guerre entre l'Italie du Nord et l'Italie du Sud. Mais enfin, de quoi je me mêle? N'en avons nous pas assez avec les Serbes et les Croates, les Flamands et les Wallons, les Catalans et les Basques. Le jour où l'Europe sera en mille morceaux, nous serons bien avancés.


* * *

21
Répondre en citant  
Coup d'envoi de l'été aux matins - Julie Gacon - le Lun 23 Juil 2012, 11:58

Voyons voyons... le premier "Matins d'été" qui est l'invité du grrrrrand entretien ? (grand entretien tu parles ! 25 minutes + 15 minutes ils appellent ça 'grand', pfff pitié de pitié... ah tiens, Pascal Lamy. Ca démarre très culturel, dites. Et ça fait un bon moment que Lamy n'est pas venu affronter l'éconophobie primaire de la Rédaction. Peut-être qu'on va s'instruire. Déjà sans les blagues vaseuses de Voinchet ça devrait sonner moins lourdaud que le reste de l'année.

Il est 7h58 j'ai loupé presque toute la première grande partie du petit grand entretien mais ça vaut peut-être la peine d'écouter le journal, histoire de pas louper la deuxième petite partie du mini-grand-entretien. Il est 7h58, Contact ! J'entends la voix de Julie Gacon qui parle d'Homo Européanus (génial, elle l'a fait exprès celle-là ?) et juste après elle clôture sa première partie dans le plus pur style du trouducutage verbal made in FC à la sauce Clarini : << dans la seconde partie nous parlerons de la.. la place des peuples européens dans .. dans tout ça, ... >>

Oh et puis finalement non....
Non merci.
Je coupe !

22
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Mar 24 Juil 2012, 08:48

A noter : le père Angelier a été embauché (débauché ?) pour tenir le stand culture. Bon, ça ne vole pas haut mais il y a le talent de conteur d'Angelier, le gars qui sait regarder les "produits culturels" de façon presque toujours intéressante et en parler avec son inimitable bagout.

Au moins, c'est agréable, enlevé et cela donne le sentiment d'avoir un produit fini et pas trop fadasse.

23
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Mer 25 Juil 2012, 08:24

Interview de Roselyne Bachelot ce matin. Julie Gacon doit comprendre ce que ressentent ces auditeurs, parce qu'elle même semble s'ennuyer à mourir. Entres les questions et réponses mille fois entendues, aucun thème ne donne lieu à une discussion suivie, ils sont égrenés les uns après les autres, j'ai presque un sentiment de malaise tant Julie Gacon donne l'impression de chercher un sujet de conversation sans y parvenir, les deux enchainent les platitudes, on n'a pas eu la pluie et le beau temps mais pas loin : en desespoir de cause elles finissent par parler des vacances de l'invitée.
En fait on frise l'exploit : on invite des gens qui n'ont rien de spécial à dire et on n'a pas non plus spécialement de questions à leur poser.

24
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Mer 25 Juil 2012, 09:27

Mêmes premières impressions que vous sur cette cuvée 2012 qui ne s'annonce pas fameuse.
Ce n'est pourtant pas si loin, 2010 ...

@Henry Faÿ a écrit:
Frédéric a écrit:

Comme l'année dernière, le choix des invités, des thèmes et la sortie du présentateur du centre de l'émission font de ces matins l'un des meilleurs moments de la journée sur FC.


J'approuve tout à fait et je relève les bonnes interventions de:

Delphine Denis qui a fort bien parlé de l'Astrée, roman pastoral, le grand best-seller d'Honoré d'Urfé, à une époque où la lecture était le seul moyen de se distraire.

Mathieu Guidière, traductologue de son état, qui nous a expliqué qu'en Irak les traducteurs étaient considérés comme des traîtres (traduttore traditore), non pas au sens figuré mais au sens propre et qu'on les passait à la casserole par milliers.

Irène Salenson, jeune géographe au début un peu hésitante, qui a parlé de Jérusalem sous occupation israélienne. Les Israéliens rendent très compliquée et quasi impossible l'obtention de permis de construire, donc les maisons sont construites sans permis de construire, cela permet aux Israéliens de les détruire et de les confisquer à leur guise.

Denis Collin, professeur de philo, a fort bien parlé de Marx en évitant les propos convenus et en mettant l'accent sur ce que Marx n'avait jamais voulu faire ni dire. Marx aurait surtout cherché à montrer que le capitalisme rend prisonnier de la marchandise et ça reste vrai. Et détruire, c'est encore le meilleur moyen de relancer la production, et de faire remonter le taux de profit, cf la prime à la casse qui a été si bénéfique à l'industrie automobile. Puisqu'une nouvelle guerre n'est pas à l'ordre du jour, on pourrait détruire les 90% de bâtiments qui ne sont pas aux normes de la conservation d'énergie.


Je crois qu'on peut dater de l'été 2010 la dernière matinale qui ait pu être consacrée, sans rire à, mettons, Wittgenstein (ou était-ce 2009? ). OPA n'a donc pas été un simple lambin comme ses deux prédécesseurs, ou voyant la direction de la station comme l'un des trois appuis du triple saut de sa carrière médiatique, et attendant que ça se passe en faisant des quizz et du facebook. Non, il a été positivement nuisible, digne de la grande regrettée (son arrivée pas son départ) qu'il n'est pas nécessaire de nommer.

Cette petite pichenette sur la qualité des matins d'été, je pense qu'on la lui doit en propre.

25
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Mer 25 Juil 2012, 14:55

@Cancoillotte a écrit:Interview de Roselyne Bachelot ce matin. Julie Gacon doit comprendre ce que ressentent ces auditeurs, parce qu'elle même semble s'ennuyer à mourir. [...]
Oui. Et il y a autre chose, qui m'a semblé très net dès son échange avec François Angelier : elle se fait bien palotte vocalement la Julie en renvoyant la réplique au tonitruand des ondes. J'ai trouvé la voix de Gacon fort inhibée, pas assez projetée. Puis jusqu'à 7h 43 tant que j'ai encore eu la patience d'écouter avant de couper, même retenue vocale, comme si Julie Gacon n'avait pas encore pris la mesure du micro. Pourtant elle n'est vraiment pas une débutante : il y a quelques années on se souvient qu'elle avait été torpillée par Ali Balourd jouant au cheffaillon. Serait-ce à force d'avoir assisté chaque jour à la prestation de ce gueulard des ondes que, par réaction, elle nous fait maintenant tout le contraire et abuse du mezzo voce. Le conseil qu'on pourrait lui donner c'est d'y aller plus franchement des cordes vocales, de ne pas jouer à contre-temps la carte de la modestie ou de la retenue, car avant de devenir aussi insupportable que les grandes gueules qui nous font fuir, elle a encore de la marge. D'ailleurs dans mon souvenir, son journal de 7h ou de 7h30 ou de 8h je sais plus, il me semble que la diction en était bonne, même que ça nous reposait après la terrible crispation des mandibules d'Anne Coudin, autre star du réveil mastiquaire dans les années Ali Balourd.

Bon à part ça pour le contenu c'est franchement pas excitant sa matinale hein. Surtout quand il faut enchaîner après le punch de François Angelier qui nous a livré ce matin un numéro des plus savoureux sur Michael Mann Tangerine Dream et Paulina Barnett. . Finalement dans ce petit-dèj il n'y a que l'entrée Angelier qui aye du goût ?

Et puis par acquit de conscience je viens d'écouter en libre-service son petit grand entretien avec Pascal Lamy. On avait l'impression qu'elle cherchait à le coincer. Là encore elle a de la marge avant d'y arriver. Elle ferait mieux d'enfermer Guy Marchand dans le bureau directorial et d'inviter autre chose que de la politicaille, on est en aout que diable ! Qu'elle invite des rigolos,je sais pas moi, le pape par exemple ! (jemèsclamecarmoijailedroit)

26
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Dim 29 Juil 2012, 07:42

Il y a eu une amélioration vendredi, avec un invité venu nous parler des requins. Ca ressemblait un peu à une matinale à la Florian Delorme, c'est à dire avec de la simplicité et de la curiosité.
On peut rêver : peut-être que tous les politiques, éditorialistes et autres indignés ont commencé leur transhumance vers le Lubéron et qu'on va avoir de vrais invités désormais. Peut-être qu'on va se cultiver!?

27
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Dim 29 Juil 2012, 10:33

Vouliez-vous écrire 'Luberon', sans accent (prononcer Lubeuron)? Wink

28
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Dim 29 Juil 2012, 20:37

Oui, et on a l'air encore plus bête quand on fait des fautes alors qu'on écrit des vacheries. Tant pis, je suis certain que FC me donnera l'occasion d'en écrire d'autres pour me ratrapper.

29
Répondre en citant  
Monseigneur, l'homosexualité est-elle oui ou non un péché? - le Lun 13 Aoû 2012, 10:35



Ce matin, dans les matins d'été, il était question du mariage homosexuel, il y avait un invité de marque, Monseigneur Eric de Moulin Beaufort. Julie Gacon l'appelle Monsieur, ou bien c'est un choix de sa part, ou bien elle ne sait pas qu'on appelle un évêque Monseigneur.

J'étais très énervé. Le Monseigneur n'arrêtait pas de botter en touche et de parler sa langue de buis, évitant de répondre aux questions mais c'est surtout Julie Gacon que j'ai trouvé très nulle (elle ne l'est pas toujours), elle n'arrivait pas à poser la question qui tue: pour l'Eglise, l'homosexualité est-elle oui ou non un péché? Autre question qui n'a pas été clairement posée: en quoi un mariage civil, qui est un contrat concerne-t-il l'Eglise?

Il y avait aussi Michel Cool, directeur de La vie, (ex la vie catholique illustrée mais c'était il y a longtemps), qui n'a pas été capable de dire quelque chose d'un peu intéressant.

François Angelier a évoqué le cas intéressant de Jacques Maritain, qui a plaidé mais sans succès la cause des homos auprès des hautes instances de l'Eglise.

Heureusement, on a pu se rattraper un peu en deuxième partie de l'émission avec l'évocation par François Forestier de cette magnifique figure de la bisexualité triomphante qu'était Marlon Brando, l'homme le plus sexy du monde, son tee-shirt déchiré dans un tramway nommé désir, on n'en est pas encore revenu.

Les cathos de service ne réussissent pas à l'émission. La semaine dernière Julie Gacon avait invité un dominicain Jacques Arnoud, supposé parler de questions scientifiques, il n'a rien dit d'intéressant.



30
Répondre en citant  
Re: Les matins d'été - le Lun 13 Aoû 2012, 15:04

Sur ces deux émissions que vous mentionnez Henry, j'ai aussi trouvé Julie Gacon très mauvaise, bien plus que ses invités.
Aucun problème formel, sa voix passe très bien, elle n'a pas la plupart des tics de parler de la génération "montante", c'est bien dans le fond que ça pêche.

Au contraire de vous, j'ai trouvé que l'émission avec Jacques Arnoud a presque été sauvée par l'invité, qui faisait ce qu'il pouvait avec des questions tellement plates, peu informées, stéréotypées, confuses et parfois franchement ridicules... Cette antienne du boson de Higgs "particule de dieu" (quel âne a donc tronqué l'expression "goddamn particle" ?), et ce que cela pourrait avoir de gênant pour la théologie, tout ça était au mieux à faire sourire. Que Julie Gacon se paie le luxe de citer Etienne Klein au détour d'une question incitent à penser que des fiches lui sont confectionnées, parce que l'écoute dudit Etienne l'aurait sauvée d'un tel questionnaire.

Effectivement, là-dedans, les réponses d'Arnoud avait probablement un côté "déceptif" (désolé pour l'anglicisme) car elles consistaient surtout à dégonfler à juste titre les questions-baudruches qui lui étaient refilées en série.

Quant à l'émission de ce matin, Julie Gacon n'a eu qu'une obsession, qui était de coincer ses invités sur la question de l'homosexualité. De tout l'entretien, elle n'a pas réussi à poser d'autre question, ce que je trouve calamiteux pour l'émission. Qu'on ne soit pas d'accord avec la position de l'église sur le bien-fondé des unions homosexuelles, c'est une chose, d'ailleurs c'est parfaitement public et on en est au courant. Si Julie Gacon avait pu en prendre acte au début de l'émission et la consacrer ensuite à d'autres thématiques, on aurait pu avoir une discussion adulte sur les positions de l'église au sujet des autres questions sociales et pourquoi pas une émission intéressante.

Le pire fut que l'obstination de Julie Gacon sur cette question était accompagnée d'une incapacité, comme vous le disiez Henry, à formuler des questions pertinentes, et les invités n'avaient aucun mal à contrer des attaques si mal dirigées et parfois d'une franche mauvaise foi ("JG : vous vous rendez compte que vos positions et celles de l'église vont à l'encontre des convictions et de l'opinion des français et des chrétiens! - Invités : Ah bon, mais je ne sais quoi vous fondez cette affirmation... - JC : Non, mais c'est une question.")

Henry a écrit:
François Angelier a évoqué le cas intéressant de Jacques Maritain, qui a plaidé mais sans succès la cause des homos auprès des hautes instances de l'Eglise.

Ce n'était pas de Louis Massignon qu'il s'agissait ? Je peux me tromper, alphabétiquement au moins, ils sont proches.

31
Répondre en citant  
les embarras de Monseigneur - le Lun 13 Aoû 2012, 21:51



Exact, ce n'était pas Jacques Maritain, mais Louis Massignon, pour qui l'Orient était un paradis pour ses amours.

Le Monseigneur à particule était dans une position embarrassante. Son embarras était perceptible. L'homosexualité, il est contre, bien entendu mais il ne peut pas le dire de peur d'être taxé d'homophobie. C'était totalement implicite qu'il était contre, sinon pourquoi cette prière diffusée dans les églises dont il attend sans y croire que le Saint Esprit renversera la situation. Il a contourné le sujet, il s'est réfugié dans des généralités. Il faut, dit-il, que les jeunes soient bien conscients de l'importance de l'union de l'homme et de la femme. On peut supposer qu'il en ont entendu parler, que l'histoire d'Adam et Eve, ils connaissent. Il s'est réfugié dans des cas particuliers sans signification: je connais un ancien paroissien qui est pacsé et qui m'a dit que. Il met un homo de son côté, la belle affaire!

Michel Cool l'a aidé en plaidant la bienveillance de l'église, il a parlé de l'association homosexuelle David et Jonathan, association dont le Monseigneur a dit qu'elle n'avait aucune autorité et une représentativité douteuse.

C'est Julie Gacon qui était dans la connivence. Elle a évité les questions frontales. Alors, aurait-elle pu dire, vous êtes pour ou vous êtes contre et si vous êtes contre pourquoi. Et en quoi le mariage civil qu'on ne demande pas à l'Eglise de bénir vous concerne-t-il? Elle a il est vrai parlé de péché mais pour en exclure l'hypothèse et le Monseigneur a dit: si c'est un péché, il est responsable et s'il n'est pas responsable il n'y a pas de péché. Un peu énigmatique.

C'était le bal des faux jetons, pour ne pas dire plus.

Les matins d'été     Page 3 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum