Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Le coin des bouquineurs    Page 7 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le coin des bouquineurs - le Dim 30 Aoû 2009, 04:17

Rappel du premier message :

En d'autres temps et autre lieu, j'avais proposé ce début de roman, savoureux autant que rarissime :
<< Tom Mac Cormick jurait comme un irlandais. Il puait la marée et l’embrun. Sa crasse, cuite par le soleil de toutes les latitudes, lui avait revêtu le corps d’un nouvel épiderme insensible. Il roulait fortement d’une hanche sur l’autre : on aurait dit qu’il boitait des deux jambes.

C’était un garçon mal embouché et grossier à faire avorter une femme enceinte. Sa verte soixantaine lui permettait d’être insolent sans trop de dommage. Il était fort comme un gorille et son expérience de la bagarre lui avait permis bien souvent d’échapper à des corrections méritées. Il avait la manie de raconter des histoires et il exigeait, sous peine des pires représailles, qu’on l’écoutât. Ca vieux radoteur était d’une susceptibilité insupportable. Au moindre mot il se fâchait et sa colère avait une couleur de crime. Une colère terrible d’élément déchaîné : sa figure se ridait toute entière de l’une à l’autre oreille, et du sommet du crâne (qu’il avait chauve) à la pomme d’Adam : son visage se fermait soudain comme un poing. Il aurait tué pour un doute. Car Tom Mac Cormick était l’homme le plus sérieux du monde et il n’acceptait pas la plaisanterie.

Il est vrai que le vieux buvait comme un golfe. Son alcoolisme était méthodique : il s’enivrait six heures par jour, dormait pendant six heures, et pendant douze il était sobre, racontait des histoires, jurait, cassait des meubles et discourait sur tout avec une science dont je n’aurais jamais cru capable un homme aussi vulgaire.

Son ivresse était calme et taciturne. Il méditait en cuvant. Son amour immense et rudimentaire pour la mer asservissait inconsciemment sa rêverie à la monotonie des plaines liquides. Aussi son activité intellectuelle se réduisait-elle à coller sur un vieux cahier toutes les coupures de journaux qu’il avait pu trouver relatant un naufrage ou une tempête. Comme il savait à peine lire, il se fiait uniquement aux titres, et on trouvait dans son cahier les choses les plus imprévues : par exemple une affiche de la Anti-Saloon-Ligue qui commençait par ces mots en caractère gras : UNE TEMPETE DANS UN VERRE D’EAU >>

(Kala-Azar - Roger de Lafforest - Grasset 1931)
./...
* * *

61
Répondre en citant  
« Cet oracle est plus sûr que celui de Calchas » - le Mar 10 Nov 2015, 12:24

Sous le titre Psittacisme généralisé, Philaunet identifie l'auteur du balzacisme : « nouveau Darwin des sciences humaines ». M. Serres avait en effet déclaré à M. Girard ceci (le 15 décembre 2005, dans son discours de réception) : « Je vous nomme désormais le nouveau Darwin des sciences humaines » (cf. René Pommier, René Girard, un allumé qui se prend pour un phare, Paris, Editions Kimé, 2010, p. 14).  
http://www.academie-francaise.fr/reponse-au-discours-de-reception-de-m-rene-girard

62
Répondre en citant  
Re: Le coin des bouquineurs - le Ven 22 Jan 2016, 09:47

@Antoine Arnoux a écrit:
@Philaunet a écrit:
@Antoine Arnoux a écrit:
Alors que vient d'être annoncée la destitution de M. O.P.D.A., l'inquiétude de Nessie et de Philaunet me remet en mémoire une anecdote que relate Valère Maxime (Valerius Maximus) et que voici : « Mais voici une liberté de langage où, avec du courage, il y a aussi de l'esprit. Tandis que tous les Syracusains faisaient des vœux ardents pour la mort de Denys le tyran à cause de la dureté de son caractère et des traitements insupportables qu'il leur faisait subir, seule une très vieille femme priait les dieux tous les matins de conserver la vie du prince et de la prolonger au delà de la sienne. Denys en eut connaissance. Surpris d'une affection à laquelle il n'avait pas droit, il fit venir cette femme et lui demanda le motif de cette prière et par quel bienfait il avait pu la mériter. J'ai, dit-elle, une raison bien particulière d'agir ainsi. Quand j'étais jeune, nous avions un tyran redoutable et je désirais d'en être débarrassée. Il fut tué ; mais un autre plus terrible encore s'empara de la citadelle. Je regardais encore comme un grand bonheur de voir finir sa domination. Tu es devenu notre troisième maître et nous t'avons trouvé plus dur que les deux premiers. C'est pourquoi, dans la crainte que ta mort n'amène à ta place un successeur encore pire, j'offre ma vie aux dieux pour ta conservation. Denys eut honte de punir une audace aussi plaisante. »
Aussi attendons la suite du feuilleton que Télérama appelle "mercato". Nessie relaie l'information selon laquelle Sandrine Treiner assurerait l'intérim. Pourvu qu'elle ne parle pas au micro, car ce que l'on a déjà entendu n'est guère en sa faveur.
L'effroyable promotion de M. Voinchet n'offre-t-elle pas à cette antique historiette une illustration contemporaine ?  

63
Répondre en citant  
Re: Le coin des bouquineurs - le Ven 22 Jan 2016, 09:47

.

64
Répondre en citant  
AA. - le Ven 22 Jan 2016, 11:18

@Antoine Arnoux a écrit:.

Légitime et compréhensible. Tout 2014 et tout 2015 étaient déjà de sacrés cadeaux et des motifs d'inspiration. Merci.

65
Répondre en citant  
De la ponctuation. - le Lun 25 Jan 2016, 20:31

@Antoine Arnoux a écrit:.

?

66
Répondre en citant  
Re: Le coin des bouquineurs - le Ven 05 Fév 2016, 13:06

Réservé à Fontaine fait Tisch (à suivre)

67
Répondre en citant  
Caroline se cherche dans son temps - le Ven 05 Fév 2016, 13:28

Das Tisch(http://www.regardfc.com/t745-sur-la-toile#24243) a écrit:https://www.youtube.com/watch?v=LyULV9vllY8

study  Caroline se livre,
                Caroline ce livre...

Cher Tisch, vous faites vraiment trop dans la neutralité ou dans l'indifférenciation sexuelle, avec cet article neutre "das", sachant que "la table" s'écrit "Der Tisch".  Der grosse Tisch pour la Grande table à laquelle vous faites référence...

Concernant le futur prix Nobel de littérature que vous nous présentez là, tous les ingrédients des préoccupations contemporaines sont présents. Parmi les phrases de Caroline Broué :  Recherche d’elle-même ;  Quête d’elle-même ; Chacun va pas bien ; Paul fait aussi un travail sur lui-même ; Se construire à deux ; ils se sont l'un et l'autre construits sur un silence ; ce silence les a aidés à se trouver, à se construire, à se réparer : ils ne peuvent plus avancer s'ils continuent sur ce silence : on est entre les possibles et les acquis ; j'ai leur âge [40 ans] ; ils se cherchent aussi l'un et l'autre dans leur temps ; etc.

Comme tout ce rabâchage est pauvre ! Très psychanalytico-LaureAdlerien, mode mental(e) qui imprègne la chaîne culturelle.

Pour les amateurs, il y a un passage de Caroline Broué sur la danse. Je préfère encore écouter Carolyn Carlson.

ah die das 

68
Répondre en citant  
le cas Roline - le Sam 06 Fév 2016, 15:19

merci pour la Lektion for Tisch
Je laisse la critique de Karoline à d’autres (objectivité)    

Quant à regarder DADA à travers un was ist das ...
Dadalichtkeit

69
Répondre en citant  
Petit coup de pub pour une maison qu'on aime bien - le Lun 29 Fév 2016, 20:35


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

70
Répondre en citant  
Superphénix - le Jeu 10 Mar 2016, 09:11

ce qui suit n'est ni une pub ni un copinage et je ne suis pas juif.

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/jeanne-d-arc-sauvee-des-cendres

en cliquant sur le lien ci-dessus vous serez informés d'un projet titanesque de l’hurluberlu Hélios Azoulay.

Pour ceux qui s’intéressent à l'histoire de la musique son dernier livre-bouquin :

L'Enfer aussi a son orchestre. La musique dans les camps
de Hélios Azoulay et Pierre-Emmanuel Dauzat
est  à découvrir.
La Librairie Vuibert.

NB: Rebatet était musicologue.
la balle est dans votre camp.

71
Répondre en citant  
Re: Le coin des bouquineurs - le Jeu 10 Mar 2016, 10:08

Fontaine(http://www.regardfc.com/t18p50-le-coin-de-la-bouquinaille#24974) a écrit:ce qui suit n'est ni une pub ni un copinage et je ne suis pas juif.

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/jeanne-d-arc-sauvee-des-cendres

en cliquant sur le lien ci-dessus vous serez informés d'un projet titanesque de l’hurluberlu Hélios Azoulay.

Pour ceux qui s’intéressent à l'histoire de la musique son dernier livre-bouquin :

L'Enfer aussi a son orchestre. La musique dans les camps
de Hélios Azoulay et Pierre-Emmanuel Dauzat
est  à découvrir.
La Librairie Vuibert.

NB: Rebatet était musicologue.
la balle est dans votre camp.

Lecture conseillée : Colloque "Musique et camps de concentration"
Musique conseillée : la série de Mildred Clary sur France Musique "La musique à Teresin" (Haas, Ullmann, etc).

Le coin des bouquineurs     Page 7 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum