Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Henri Maldiney avec Alain Veinstein    Page 1 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Henri Maldiney avec Alain Veinstein - le Mar 17 Aoû 2010, 22:50

Totalement ignorante de la phénoménologie de l'art , j'ai été fascinée, passionnée, par les paroles de Henri Maldiney( qui a enseigné cette matière à Lyon jusqu'en 1980) durant cette émission enregistrée en 2000 et rediffusée le 15 août 2010.
C'est difficile, c'est tellement dépaysant, je la réécoute .Cette importance qu'il donne au vide. L'oeuvre d'art qui n'est surtout pas un objet d'art. Recevoir l'oeuvre d'art avant de l'interprêter.Ces quelques mots ne sont qu'un tout petit reflet de ce qu'il dit car il faudrait que j'aie eu le temps de l'assimiler.
Il parle du travail qu'il fait en marchant et ce qu'il dit sur la marche est intéressant.
Enfin, j'espère que ces quelques mots susciteront une réaction, à propos de ce philosophe, qui m'était inconnui et qui, comme le dit Alain Veinstein," n'a pas sa table à la cantine de France-culture"!

2
Répondre en citant  
la force d'une parole en retrait - le Mer 25 Aoû 2010, 22:11

Quel bonheur de sentir vibrer sa pensée en effet en écoutant Henri Maldiney ce 15 août dont la fraîcheur des paroles sans mot convenu permet de toucher à ce rien qu'il ouvre en ne répondant pas là tout un chacun l'attendrait, même en l'ayant lu depuis longtemps.

Y aurait-il des enregistrements de cours d'Henry Maldiney comme nous en trouvons de Gilles Deleuze sur le net?

3
Répondre en citant  
Ouvrir le rien - le Ven 03 Sep 2010, 14:02

Oui, Antonia, j’ai aussi trouvé cette « raison de plus » avec Henri Maldiney très intéressante. Mais d’une façon générale de même pour les 5 émissions « Raison de plus » rediffusées cet été.

J’ai noté que pour Henri Maldiney, « Ouvrir le rien », c’est l’action de l’art. Exister, c’est se défaire des automatismes, des facilités faces aux difficultés. L’artiste s’exprime par un passage par le vide (créateur) d’ou jaillit l’Un. L’artiste travaille autour de l’inexprimable, de ce qui échappe au langage et qui révèle le réel. L’art n’a pas d’histoire, il est toujours actuel.

J’ai noté aussi, sa critique du monde présent. La mondialisation est une totalisation sous le signe d’un seul symbole : l’argent. Sachant que le symbole est un « étant » qui donne accès à l’être (et non l’avoir). En ayant fait du symbole un objet, l’homme se trouve ainsi objectivé (mécanisé).

4
Répondre en citant  
podcast - le Mer 17 Nov 2010, 10:03

Bonjour,
je cherche un podcast de cette émission... si certain l'on merci de me faire signe.
Cordialement

5
Répondre en citant  
Re: Henri Maldiney avec Alain Veinstein - le Mer 17 Nov 2010, 10:46

Étienne a écrit:Bonjour,
je cherche un podcast de cette émission... si certain l'on merci de me faire signe.
Cordialement

Bonjour Etienne,
Je vous fais ce signe. Cependant, la passation ne pourra se faire qu'en privé (par email).
Pour cela je vous propose d'envisager votre inscription ici même pour que je puisse vous envoyer un message privé par le forum.
Ou bien, d'envisager de vous inscrire sur la liste ANPR (voir ici pour des explications sur ANPR)

Bien à vous.

6
Répondre en citant  
Henri Maldiney - le Mar 07 Juin 2011, 12:01

J'arrive un peu tard, n'ayant pris connaissance du contenu de ce forum que très récemment. J'ignorais que l'entretien avec Henri Maldiney diffusé en 2000 avait fait l'objet d'une rediffusion. À l'époque un ami l'avait partiellement enregistré et j'avais noté tout ce qu'il m'avait communiqué, ayant toujours regretté de ne pas avoir obtenu la totalité. J'ai été très agréablement surpris de voir qu'il y a en France des personnes capables d'apprécier la pensée d'Henri Maldiney. Alors qu'il se situe tout à fait en dehors de la mode de ce que lui-même appelle les "pensées à grilles" qui ont tellement de succès. Étant moi-même artiste, j'ai connu personnellement Maldiney rencontré une première fois il y a 40 ans. Je serais ravi d'échanger ici avec celles et ceux que cela intéresse. Je n'en dit pas plus, pour ne pas être trop long. (Désolé pour les anomalies typographiques, je n'en suis pas responsable.)(un)François(un)IqeG`r

7
Répondre en citant  
Re: Henri Maldiney avec Alain Veinstein - le Mar 07 Juin 2011, 18:00

ah! enfin!j'ai , hélas, manqué le podcast mais j'ai réécouté plusieurs fois et ai tout noté.
mais je n'ai toujours pas compris tout, je suis une béotienne en art, vous savez, je suis du genre :j'aime, j'aime pas.
Donc, je ne pourrai guère échanger mais , sachez que avoir écouté cet homme, est un souvenir extraordinaire et ce serait bien que d'autres en parlent.

8
Répondre en citant  
Re: Henri Maldiney avec Alain Veinstein - le Mar 07 Juin 2011, 18:40

Bonjour Antonia, François,
Cette émission d’Henri Maldiney habite toujours un coin de ma mémoire… Mais je n’ai pas eu le temps d’approfondir sa pensée plus en avant. L’émission est disponible sur le compte ANPR de mediafire.
En ce qui concerne l’art, j’aimerai bien savoir qui a pu, un jour, affirmer et instaurer le principe que les arts devaient être des « choses » procurant un plaisir esthétique (et donc désirable pour un divertissement) ?
Peut être qu’un hédoniste est passé par là pour simplifier et réduire la palette des émotions humaines au seul plaisir ?

9
Répondre en citant  
à propos d'Henri Maldiney - le Ven 10 Juin 2011, 10:11

Bonjour,
Je me suis trompé dans le premier message. L’enregistrement dont j’ai eu connaissance il y a quelques années n’est pas celui dont il est question ici. Il y a donc eu au moins deux émissions radiophoniques.
À Antonia, d’abord :
Comment avez-vous pu réécouter l’émission, alors que vous avez manqué le podcast (ce fichier mp3 stocké dans mediafire ANPR) ? Je n’ai pas compris.
Vous avez raison de réécouter Maldiney, c’est ce que je fais moi même car bien souvent je perds le fil du fait que presque chaque mot suscite des pensées anciennes ou nouvelles, ravive des souvenirs. Il faudrait s’arrêter à chaque phrase… Et puis le fait de l’entendre parler chez moi le rend étonnamment proche. J’ai cette chance de le voir parler. L’entendant, je le vois.
Attention, il ne faut pas recevoir l’œuvre d’art avant de l’interpréter. L’interprétation est une trahison car elle signifie que l’œuvre reste un objet. Ce que je dis là est trop général, trop abstrait, il faudrait en donner l’un ou l’autre exemple « sur le tas ». Je ne crains pas de dire ici (faute d’oser le dire ailleurs) que même un « grand interprète » est davantage un amuseur qu’un artiste authentique. Il en existe de très nobles mais la grande majorité sont étonnamment vulgaires, d’une vulgarité qui souvent confine à l’abjection.
C’est vrai que la pensée de Maldiney se caractérise par le fait qu’il nous surprend toujours, nous conduisant là où nous n’aurions pu prévoir que nous irions, et où peut être jamais nous ne serions allés s’il ne nous en avait pas ouvert le chemin. Si vous avez des questions au sujet de ce que vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à les poser, j’essaierai d’y répondre. Vous savez, après 40 ans, je continue à m’en poser moi même…
À Pierre G. :
Ce qui a existé naguère, ce sont des notes d’étudiants lyonnais dont certaines étaient régulièrement publiées par eux. J’en possède quelques unes. Pour ce qui concerne les enregistrements, oui il en existe, mais je n’ai jamais eu connaissance que de ceux réalisés à Louvain où Maldiney s’est fréquemment rendu. Je possède également quelques enregistrements personnels qui ont un caractère plus privé.
À Basil :
Oui, cela a été une mode, notamment en France, de mettre l’art du côté du principe du plaisir alors que Maldiney le placerait plutôt du côté du principe de réalité, s’il admettait cette distinction venant de Freud qu’il a toujours désavoué. Car la notion de réel (le « Ah ! » des choses comme disent les Japonais) n’est pas du tout la même chez lui et chez Freud (et Lacan). Rappelez vous Sartre et son « imaginaire » et cette spécieuse distinction entre réel, imaginaire et symbolique, où les trois ne concernent jamais que l’objectif, n’en déplaise à beaucoup d’intellectuels pédants. L’art « nu » n’est pas un divertissement, il n’a pas pour fonction de nous procurer du plaisir mais de nous rappeler, comme le dit Maldiney, que nous avons à exister, non à consommer (y compris notre propre vie). Ce qui ne peut se faire que par la rencontre (obstinée) d’œuvres dont l’harmonie ne soit pas simplement idéale, mais réelle, c’est à dire conquise en surmontant les résistances opposées par la matière. De telles œuvres nous révèlent l’être au travers du sensible (jamais par l’intellect ou le cognitif), et cela suppose toujours l’étonnement, un étonnement absolu, inconditionnel. C’est cela, le vide ou le rien.
(un)François(un)Iqe(un)Daniel (François)(un)G`r

10
Répondre en citant  
Re: Henri Maldiney avec Alain Veinstein - le Ven 10 Juin 2011, 11:33

Merci pour votre message, François.

Je suis assez en phase avec ce que vous dites. Sauf qu’il vous faudrait, peut être, expliquer ce que vous entendez par « interprétation » de l’œuvre.

Pour moi le « rien » est bien l’absence de mot. Où plutôt, une écoute attentive du réel (ou de l’œuvre ou du message d’autrui), en l’absence de mes mots. Cependant, une fois que j’ai laissé toute la place à l’émotion convoquée par ce réel (même s’il est une mystification), je ne peux m’effacer pour ne rien en faire. Si j’en ai le temps, il me faut interroger tout cela. Le réel (ou l’œuvre) est le miroir qui me renvoie à moi-même, c’est à dire, en fait, aux autres.

S’il faut prendre un exemple, je vous propose celui ci-après. J’ai aucune idée de sa « valeur artistique », en tout cas ce tableau a fait naitre quelques réflexions chez moi, et cela m’attache à lui. Si le cœur en dit à certains, nous pourrions nous « amuser » (ce qui ne l’est pas vraiment, disons plutôt « exercer ») à décrire ce que ce tableau convoque comme émotions ou/et idées.

Mark Tansey : Innocent eye test:

Henri Maldiney avec Alain Veinstein     Page 1 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum