Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54 ... 56 ... 60  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les matins de France Culture    Page 53 sur 60

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les matins de France Culture - le Dim 30 Aoû 2009, 10:03

Rappel du premier message :

Ce fil, le plus volumineux de notre forum, a été victime de son succès : ayant atteint les limites fixées par l'hébergeur il a été scindé en deux parties. Dans le premier commentaire après cette introduction, nous redémarrons à la rentrée de septembre 2014.

Nos lecteurs trouveront les 5 premières années (2009-2014) de commentaires sur la matinale de FC dans ce fil d'archives.
* * *

521
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mar 20 Déc 2016, 08:36

Nessie(http://www.regardfc.com/t19p520-les-matins-de-france-culture#27876) a écrit:./...

J'ai gardé une des meilleures pour la fin : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-19.12.2016-ITEMA_21169949-3.mp3" debut="06:50" fin="07:49"]
- "les entreprises de bus font faillite parce que les prix sont trop bas" :
Précision, cette information est tout droit tirée d'un article de l'Humanité qui parle de la filiale d'un important groupe de transports par bus anglais qui s'est retiré du marché (et a profité de la loi sur les faillites, à vérifier, pour licencier son personnel). D'ailleurs plus loin, Erner parle "d'entreprises qui font faillite", puis vire à "une entreprise qui fait faillite." Il n'a visiblement pas suivi le dossier: des entreprises se sont lancées sur ce marché nouveau, pour réaliser qu'elles n'étaient pas assez bien organisées, qu'il fallait investir, que des lignes n'étaient tout simplement pas rentables, ne pouvaient être que saisonnières, etc. C'est un phénomène classique, bien connu en économie, mais apparemment pas par tout le monde.Les exemples fourmillent à chaque innovation du marché. Les petites boutiques indépendantes de distribution de téléphones mobile ont ainsi disparu, mais pas le téléphone mobile, au contraire.

522
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 21 Déc 2016, 10:12

Erner reçoit ce matin un diplomate allemand et une historienne. Il tient à leur faire tracer un parallèle entre le terrorisme en  Allemagne dans les années 70-80 et le terrorisme islamiste actuel. C'est un peu la thèse d'Olivier Roy selon lequel c'est la radicalisation qui s'islamise et non pas l'islamisme qui se radicalise ou est radical (du fait du colonialisme, des conditions économiques et sociales) et non pas l'islamisme. Erner pose donc sa question à la mode. le diplomate répond non, rien à voir. L'historienne répond non. Mais Erner semble dépité, insiste. Ça alors! Des spécialistes qui n'approuvent pas les thèses de l'ancien maoïste Roy. Comme c'est étrange. Et pourtant ce grand connaisseur de l'Afghanistan nous explique à longueur de tribunes que les jeunes qui se radicalisent passent maintenant par la case Islam. C'est à désespérer de la nouvelle extrême-gauche. Flop.

523
Répondre en citant  
L'avenir radiophonique de Guillaume Erner - le Jeu 22 Déc 2016, 01:08

munstead(http://www.regardfc.com/t19p520-les-matins-de-france-culture#27878) a écrit:Erner reçoit ce matin un diplomate allemand et une historienne. Il tient à leur faire tracer un parallèle entre le terrorisme en  Allemagne dans les années 70-80 et le terrorisme islamiste actuel. C'est un peu la thèse d'Olivier Roy selon lequel c'est la radicalisation qui s'islamise et non pas  l'islamisme qui se radicalise ou est radical (du fait du colonialisme, des conditions économiques et sociales)  et non pas l'islamisme. Erner pose donc sa question à la mode. le diplomate répond non, rien à voir. L'historienne répond non. Mais Erner semble dépité, insiste. Ça alors! Des spécialistes qui n'approuvent pas les thèses de l'ancien maoïste Roy. Comme c'est étrange. Et pourtant ce grand connaisseur de l'Afghanistan nous explique à longueur de tribunes que les jeunes qui se radicalisent passent maintenant par la case Islam. C'est à désespérer de la nouvelle extrême-gauche. Flop.

Je dois dire que cet échange m'a quelque peu rassuré car j'aime les séries. Erner avait bravement commencé sa semaine avec deux matinales sur le mode agonistique : dans de tels cas, de serpillière Terra Novienne il se transforme en preux chevalier affrontant la Réaction. Lundi, il croise le fer avec un conservteur puis avec un libéral ; mardi le voila en Russie qui dans un ridicule billet de 6h58 enjoint au monde entier de suivre ses prescriptions (médias, djihadistes, Dieu aussi je crois) puis face à des invités qui ne sont pas assez Poutinophobes il a fort à faire mais il leur tient tête, courageux petit Tintin du micro qui poursuit un véritable itinéraire de baroudeur. Et ce mercredi matin ? Saperlipopette voila qu'à 7h40 nous entendons la voix d'Isabelle Huppert, devant qui Guillaume Erner se trouve bien désarmé non pour lutter car ils sont du même camp idéologique, mais désarmé simplement pour l'interviewer. Il faut comprendre, aussi : recevoir une personnalité du monde artistique n'est guère dans ses habitudes. Du coup ses questions défilent, dont certaines fort bien venues et d'autres tout à fait neu-neu, sans lien véritable entre elles on devine que comme Laure Adler et Manou Farine, il suit un conducteur et qu'il ne connaît pas grand chose ni du cinéma, ni de la problématique du comédien (en l'occurrence une comédienne). On comprend les raisons de cette invitation quand viennent les questions pipole : eh oui, c'est là un des grands sujets de Guillaume. L'entretien est-il réalisé en direct ou bien a-t-il été pré-enregistré ? Je penche pour la seconde hypothèse. Et après cet intermède de douceur face au second invité de ce mercredi, bravement Guillaume remet les gants et remonte sur le ring : et c'est de nouveau un entretien polémique, où il tente de faire pièce à ses interlocuteurs mais il n'obtient pas beaucoup plus de succès que les deux matins précédents. Va-t-il poursuivre sa série de talk-fighter jeudi et vendredi, et aligner un chelem complet d'entretiens-baston qui tous se concluront pour lui en déculottée ?

Mon pronostic : Guillaume Erner prépare son évasion en direction de la télévision : son ridicule billet de 6h58 est dans le plus pur style Canal+ dernière mouture : ricanant, maniant sans complexe le sarcasme le plus facile et les effets les plus grossiers qui font de lui un animateur presque aussi lourd que Yann Barthès qui vient justement de libérer son siège ; et par son style d'interview, accrocheur et rentre-dedans, il se pose en rival d'un dérangeur comme Jean-Jacques Bourdin. Il y aurait là de quoi nous rendre optimistes : si tout se passe selon ses souhaits, dès la rentrée prochaine il suivra l'exemple de son modèle Nicolas Demorand en filant vers des cieux où l'on récolte davantage de notoriété. Il le fera au besoin en brisant son contrat par surprise comme l'avait fait Demorand quittant Inter pour Europe sans même faire jouer la clause de conscience alors que la raison était bien celle d'un désaccord avec son nouveau Directeur.  A moins que sentant le vent tourner, il ne se prépare tout simplement à quitter  Radio France avec armes et bagages en mai prochain, de son plein gré ou à coups de pied dans le cul, propulsé par une purge de Radio France si d'aventure une injonction venue d'en haut imposait au CSA de remplir enfin sa mission de veiller à la neutralité idéologique dans le service public.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

524
Répondre en citant  
Vivarte suite - le Jeu 22 Déc 2016, 08:12

Marie Viennot suit ses dossiers. Aujourd'hui, elle repart en guerre sur (contre?) Vivarte avec un titre à peine racoleur sur le Noël de employés du groupe. Sa vision ne porte que sur les risques bien réels pour l'emploi chez ce distributeur en quasi faillite depuis 10 ans et qui a épuisé les ressources de ses actionnaires, eux qui ont pratiquement perdu tout leur investissement. Mais pour Vienot, les actionnaires ne comptent pas (sauf leurs sous). Elle ne réclame pas encore d'argent public (pour distribuer des Tshirts et des chaussures) mais ça viendra. Elle s'étonne du silence général sur cette affaire, ce qui montre qu'elle ne lit pas sérieusement la presse économique et sur celui des candidats aux présidentielles qu'elle a interrogés. Seul Saint Benoît Hamon lui a répondu , mais sur les fonds vautour, pas sur Vivarte et ce n'est pas exactement le même problème. C'est plus facile.
Un peu avant, un commentaire tout aussi orienté sur la vente de STX/ Chantiers de Saint Nazaire. Seuls des syndicalistes sont interrogés. Doit-on imaginer que les vendeurs et les acheteurs sont plus difficiles à joindre, ou que la Viennot de service n'y pense tout simplement pas? C'est l'économie sur FC: vue exclusivement à travers les salariés (même pas l'emploi). Le contexte économique, financier, l'évolution du capital tout cela ne compte pas. On arrive même à nous présenter sous un jour inquiétant les commandes qui garantissent l'emploi à 10 ans à Saint Nazaire et l'on termine sur l'originale solution de FO: renationaliser les chantiers navals. Il est vair que l'État n'en est pas à quelques milliards de plus ou de moins en ce moment, à ce que l'on dit.
Entendu hier par notre journaliste surexcité, Kasmi: faire passer le budget de la Défense de 1,77 à 2% du budget ferait augmente nos impôts de 10%. En est-il bien sûr. Hollande s'est opposé à cette demande de son chef d'État-Major. Valls est pour. Y-a-til un mot plus moderne pour pétaudière?

525
Répondre en citant  
Martin - le Mer 28 Déc 2016, 08:20

Nicolas Martin a repris d'Erner le ton jovial, dynamique, salut les copains, tous ensemble, etc. Ce matin, il s'illustre par la faiblesse de ses questions à deux spécialistes de la sécurité. Il pose en fait celles de l'homme de la rue, de base pourrait-on dire. Exemple: pourquoi les soldats que l'on voit patrouiller dans les gares n'ont pas intercepté le terroriste de Berlin. Quel idiot peut penser que les petites patrouilles de 3 ou 4 soldats fatigués arpentant, bien visibles, les couloirs des gares ont pour fonction d'arrêter un terroriste en fuite et, au passage, non identifié? Autre exemple: demander aux spécialistes du renseignement si les service français ont des taupes dans les réseaux napolitains, siciliens et kosovars. Ou encore vouloir circonscrire le débat à la France alors que dans le cas du Tunisien, c'est un problème européen, comme le soulignent les intervenants. Il aurait fallu reconstituer l'itinéraire de l'alerte européenne lancée par la police allemande, savoir quand la police lyonnaise a été informée et avec quel degré de précision pour en tirer un début d'enseignement, mais cela demandait ce que l'on appelle une enquête, ce qui n'est pas la spécialité de FC. Incidemment, Martin parle de 6 services de renseignement en France, on lui répond que l'on en compte en réalité 24. Mais qui lui prépare ses fiches?
Carrie Fisher: FC en fait le gros titre de ses journaux dont celui de 8 heures. Amusant que dans une station assez peu pro-américaine, on célèbre ainsi la disparition d'un second rôle du cinéma hollywoodien. Donc on va avoir doit aux grandes orgues pour le décès de tous les membres de la saga de Star Wars. Que va faire Erner pour R2d2?

526
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Ven 06 Jan 2017, 08:41

Ce matin , invitées de Guillaume Erner, Sophie Calle et Marie Desplechin.  
Pourquoi ais je l'impression d’entendre l'illustration sonore de l’œuvre du génial  Jacques Carelman "un couteau sans lame auquel on aurait ôter le manche".
Ne me demander  pas qui  d'Erner, de Calle ou Deplechin  est le manche ou qui est la lame.  A ce stade d'abstraction  intellectuelle nous sommes plus dans une séance d'exercice de  méditation. Là où le mental  doit se  frotter à la vacuité.

527
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Ven 06 Jan 2017, 09:47

terki(http://www.regardfc.com/t19p530-les-matins-de-france-culture#27925) a écrit:Ce matin , invité de Guillaume Erner, Sophie Calle et Marie Desplechin.  
Pourquoi ais je l'impression d’entendre l'illustration sonore de l’œuvre du génial  Jacques Carelman "un couteau sans lame auquel on aurait ôter le manche".
Ne me demander  pas qui  d'Erner, de Calle ou Deplechin  est le manche ou qui est la lame.  A ce stade d'abstraction  intellectuel nous sommes plus dans une séance d'exercice de  méditation. Là où le mental  doit se  frotter à la vacuité.
Bien vu. On pourrait parler pendant des heures de l'inénarrable Sophie Calle, artiste officielle qui a fondé sa réputation il y a quarante ans sur quelques petites séries photographiques amusantes et qui depuis vit de ça. Elle est une des artistes françaises bien connues à l'étranger, moins par son talent et son art que parce qu'elle a bénéficié très tôt, dès Lang, de toutes les aides officielles possibles et imaginables. Son "travail" est facile, pas fatiguant du tout, aimablement provocateur, elle s'habille en noir ou en gris, elle est représentée par la galerie Perrotin, tout pour réussir et être invitée à FC.

528
Répondre en citant  
Les Matins du 20 janvier - le Mer 25 Jan 2017, 19:56

Les matins du 20 janvier sur les femmes m'ont un peu déçue.
Tout d'abord, le profil de l'intervenante principale : la ministre de la famille et des droits des femmes (je ne reviens pas sur la polémique de son titre... en soit c'est un débat pourrait presque faire l'objet d'une matinale "pourquoi les femmes sont toujours associées à la famille au 21èS? Qu'est-ce que ça veut dire de leur place dans la société et de sa représentation?" ou à proposer à Du Grain à Moudre...). Non pas que ce qu'elle a dit était inintéressant, mais c'est très institutionnel.
Ensuite, une deuxième intervenante pour présenter la problématique tunisienne. Là aussi intéressant, mais déjà été traité, et ne créant aucun croisement de points de vue. Je ne suis pas une militante féministe, mais il me semble qu'en France aujourd'hui il y a une grand diversité des regards, des modes d'interventions, des associations, etc, qui laissait un grand choix pour venir compléter, ou interroger, ou illustrer un point de vue étatique.

Bon aller c'est juste un bémol, j'adore les Matins quand même!

529
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mar 31 Jan 2017, 08:49

Ce matin, Florian Philippot. FP a une technique bien au point dans les débats auxquels il participe: le tapis de mots. Il submerge le journaliste qui l'interroge de mots, de paroles, d'affirmations douteuses ou carrément fausses, de constats biaisés, de petits mensonges d'approximations, de points de bon sens, le tout sur un rythme extrêmement rapide, sans respiration, dans une sorte d'excitation froide, quitte à se répéter dans la même phrase. En face, il faut être capable de l'arrêter.Il faut avoir travaillé son dossier. Erner n'en est évidemment pas capable, qui ne peut pas dire non sans faire lui aussi une phrase de quinze mots. Voilà comment un débat n'a pas lieu : questions filandreuses, maladroites dans leur volonté d'être habiles, mal informées, face à cette cataracte de mots. Erner ne relève même pas l'emploi systématique du mot patriote par FP pour désigner les Frontistes. Sa culture historique d'homme de gauche lui interdit sans doute de le prononcer. Il aurait dû le relever quand FP oppose patriotes et fédéralistes, européistes. Très beau final, sans réaction d'Erner quand FP avoue à 'antenne que les attachés parlementaires européens travaillent aussi bien pour le député que pour le Front. Heureusement que des juristes ont sans doute pris note de cet aveu. On passera aussi sur les insultes directes à Martin Schultz, tradition du FN et de ses compère de UKIP (voire les enregistrements de MLP à Strasbourg d'une grossièreté sans nom). Erner aurait pu le relever, à plusieurs reprises Ça aussi, Erner aurait pu le relever. Aux points,  FP a gagné.

530
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mar 31 Jan 2017, 19:17

Erner n'a pas réussi à "coincer" Philipot, mais je ne sais pas si c'est important. Sa malhonnêteté intellectuelle était manifeste, et le flot de paroles que vous décrivez bien donnait l'impression qu'il devait absolument occuper le terrain pour ne surtout pas affronter les questions posées, ça ressemblait presque à une réaction de panique.
Peut-être qu'il était content de lui en sortant en se disant qu'il n'avait pas laissé le journaliste en placer une, mais l'auditeur ne peut que retenir ses stratégies d'évitement.

531
Répondre en citant  
Cluzel - le Jeu 02 Fév 2017, 07:52

Revue de presse de Thomas Cluzel sur l'attentat de Québec. Il commence très fort en se faisant l'écho d'une question posée au Canada par on ne sait trop qui, "LE devoir" ou lui : pourquoi-t-on aussi peu parlé de cet attentat? On aurait très peu parlé de cet attentat? Tout ce que l'on a vu et entendu aurait été factice?
De plus en plus apparaît dans le débat public ce type de manipulation, s'interroger sur un affirmation fausse, une vérité alternative. Hier, c'était par exemple Taubira, autorité morale et ex bras droit de Tapie, qui affirmait, "atterrée" que Macron avait déclaré que la Gauche et la Droite c'était pareil et l'accusait de "corrompre la jeunesse" ( et une cigüe, une!), aujourd'hui c'est un Cluzel qui tente d'expliquer que les victimes de Québec l'ont surtout été de l'islamophobie de la société canadienne. Et ce Cluzel étaye sa "thèse" des imprécisions, hésitations, erreurs qui sont la caractéristique du traitement policier et médiatique de ces attentats pendant les premières heures. On pensait en avoir suffisamment eu l'expérience de ce côté de l'Atlantique pour qu'il évite ces amalgames, mais non, le sujet excite par trop sa bonne conscience. Il cite deux fois Fox News, chaîne de la droite dure américaine (pas canadienne), et insiste sur des cafouillages d'antenne pour avancer son analyse politique: tout ça c'est une preuve de plus de l'islamophobie. Que ces meurtres soient l'œuvre d'un extrémiste de droite collectionneur, entre autres, d'images pieuses de Marine Le Pen ne semble pas le concerner, l'important c'est l'islamophobie de toute la société occidentale, Québécois, Canadiens, Européens, vous, nous, moi. Tous coupables. Assassins.

Les matins de France Culture     Page 53 sur 60

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54 ... 56 ... 60  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum