Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 54, 55, 56, 57, 58  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les matins de France Culture    Page 55 sur 58

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les matins de France Culture - le Dim 30 Aoû 2009, 10:03

Rappel du premier message :

Ce fil, le plus volumineux de notre forum, a été victime de son succès : ayant atteint les limites fixées par l'hébergeur il a été scindé en deux parties. Dans le premier commentaire après cette introduction, nous redémarrons à la rentrée de septembre 2014.

Nos lecteurs trouveront les 5 premières années (2009-2014) de commentaires sur la matinale de FC dans ce fil d'archives.
* * *

541
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Dim 26 Fév 2017, 15:47

En effet, et quelques minutes après, Zoé Sfez qui évoque la situation florissante de la vie culturelle en Grèce , "alors que pourtant c'est financé par le privé!" Quand on est chroniqueur à France Culture, il s'agit surtout de faire chambre d'écho, d'illustrer un paradigme et de rester dans la description d'un système perçu comme tellement évident qu'il semble impossible d'en sortir intellectuellement. Aujourd'hui, quels sont les chroniqueurs qui prennent des risques, surprennent par leur originalité, leur irrespect de l'orthodoxie ? Il n'y a guère que Bertrand de St-Vincent, de temps en temps, lorsqu'il oublie de pousser ses longs soupirs exténués.

542
Répondre en citant  
Brexit - le Jeu 09 Mar 2017, 08:49

Hier, une représentante de Macron, totalement inconnue, s'exprime sur son engagement. Elle le fait avec des mots pas encore formatés, limés, vidés de leur sens, mais elle s'exprime assez bien et parle de sa passion pour la politique, de sa foi dans le futur, de son optimisme sur le rôle de la politique. Antoine Mercier et son acolyte, qui la laissent s'exprimer, lui posent deux question, une sur la composition des listes pour les législatives, l'autre sur… un vague conflit d'intérêt chez une des 400 conseillers techniques bénévoles de l'équipe d'En Marche.
Et c'est à ces questions purement politiciennes que l'on se rend compte de la médiocrité de cette rédaction de FC. On trouve beaucoup de jeunes très engagés chez Mélenchon, Hamon et Macron. Contrairement à ce qu'il est de bon ton de  ressasser, beaucoup de jeunes ne se désintéressent pas de ces élections, s'engagent, s'inscrivent sur les listes électorales. Des parallèles aurait pu être tracés, des questions posées sur ce qu'est faire de la politique à 20/30 ans, sur la manière voir l'avenir en CDD, sur ce que ces militants attendent, sur leur rôle perçu et réel. Et bien non, la question sera: et sur cet hypertenseur des laboratoires Servier, pensez vous que Macron… etc.

543
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Lun 13 Mar 2017, 09:15

Ce matin, entretien-débat entre Alain Minc et la rédaction. Quoi que l'on pense de Minc, il s'en est remarquablement sorti et les Erner et autres qui voulaient le prendre en défaut de contradiction ou de complaisance sont repartis dans leur niche Fascinant de constater comme s'impose dans ce débat, à travers la plupart des questions, l'ancrage idéologique de FC. Un peu surréaliste le retour/recours à Bourdieu (son maitre) d'Erner, à l'occasion du débat sur le "système", voulant absolument plaquer la grille du sociologue combattant sur la situation actuelle. Excellentes réponses de Minc sur les préférences économiques dangereuses et datées de la grande figure tutélaire de FC, et, au passage sérieux coup de patte à Piketty. Bref  un débat vivifiant, et j'insiste quoi que l'on pense de Minc, comme on en a trop peu sur FC.
On aura noté aussi que FC est un des très rares grands médias à ressortir une affaire confuse contre Macron. D'ailleurs le journaliste qui pose la question n'insiste pas tant cette anecdote semble peu étayée. Il se contente juste de déposer une petite boule puante dans le débat. Minc, directement concerné, botte en touche, non sans un coup d'épieu contre les journalistes du Monde qui auraient préféré des avantages financiers à l'indépendance, lors de la reprise du journal par le trio BNP.

544
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Jeu 16 Mar 2017, 10:27

Ce matin, Jacques Généreux, l'économiste de Mélenchon et Gérard Miller, l'admirateur de Mélenchon. On sent que FC doit redonner du temps de parole au chef de la France insoumise, CSA oblige. Résultat, Erner abandonne les deux intervenants à leur logorrhée, les interrompant à peine et laissant même Miller dépasser la limite sacrée de 8 H 00. Ceci dit, cette technique du tapis de paroles semble de nos jours de plus en plus répandue et finalement assez improductive. L'auditeur, en général, ne peut accueillir autant d'idées, de propositions, de remarques, de critiques à ce rythme fou. On se dit qu'un bon animateur (?), journaliste (?) devrait pouvoir contrôler ce flux débordant. C'est particulièrement vrai chez Généreux qui se croit obligé de faire défiler la totalité du programme économique et fiscal de son parti en accéléré. Quelques bonnes idées sont noyées dans une masse informe. Miller, supposé brillant intellectuel engagé, nous inflige un long discours enflammé et, au passage, enfile un raisonnement hâtif sur Cuba et  Poutine en laissant de côté les arguments de la démocratie. Il annonce calmement que, en cas de second tour Fillon/Le Pen, il ne votera sans doute pas.  Lui l'homme de la gauche psy/bobo/caviar/cachemire/talk shows et tout ce que vous voudrez, favorisera donc l'arrivée au pouvoir de l'extrême-droite, et cela ne semble pas le gêner. Erner laisse une fois de plus filer. Circulons, il n'y a rien à commenter. La gauche engagée aime danser au-dessous du volcan devant les micros de FC.

545
Répondre en citant  
encore moi - le Jeu 16 Mar 2017, 13:06

Pour classer cette nouvelle, j'hésite entre "ânerie du jour" et ce fil.
Dans le journal de la mi-journée, Antoine Mercier et X. Robin nous entretiennent de la présentation du premier budget Trump. Coupes claires dans les budgets sociaux, comme on s'y attendait de la part du populiste. Tout au bénéfice des dépenses militaires. Ce que ne nous dit pas France Culture, en revanche c'est que le budget le plus atteint est justement celui de la culture. Trump supprime carrément le National Endowment for Culture et le National Endowment for Humanities, qui, créés par Johnson, offraient bourses et aides diverses, seules institutions fédérales à la faire, dans ce pays qui n'a pas de ministère de la culture. Il ne baisse pas l'aide fédérale à la culture, il la supprime. Les réactions ont été immédiates de la part de tous les milieux de la culture. France Culture ne s'y intéresse pas, n'en parle même pas. La rédaction des journaux de FC part à vau l'eau.
Pour la petite histoire, ces deux institutions, qui ne représentent que 0,01% du budget fédéral, étaient jusqu'il y a trois ans logées dans l'ancienne poste de Washington, rachetée par Trump qui en a fait un hôtel de luxe , à son nom, à deux pas du Capitole, conflit d'intérêts à la clé.

546
Répondre en citant  
Guyane - le Mar 28 Mar 2017, 07:51

Annabelle Grelier nous déclare à toute vitesse sa flamme pour le problème guyanais. Elle fait la liste de tout ce qui manque, nous épargnant quand même la réclamation d'une université émise par d'autres. Ce qui manque surtout dans cette analyse, c'est l'élément démographique. La Guyane, c'est 250 000 habitants seulement dont 200 000 dans trois villes, le reste dispersé dans des villages le long du Maroni ou en forêt. Si l'agriculture est faible (bien qu'en croissance rapide) c'est que les sols sont pauvres et que la forêt recouvre 95% du territoire. Mais tous ces fondamentaux échappent à AG, et c'est fort dommage pour une radio culturelle qui n'est pas obligée de simplement reprendre les revendications syndicales locales et les déclarations d'un leader de groupe cagoulé qui convoque Cazeneuve à Cayenne. Au fait, pourquoi personne  n'a l'idée d' interroger Christiane Taubira, députée de ce département pendant 15 ans? N'aurait-elle rien à dire, pour une fois?

547
Répondre en citant  
Collard - le Mer 29 Mar 2017, 08:49

Une fois n'est pas coutume, il faut féliciter Guillaume Erner d'avoir tenu bon et même mieux que cela devant Collard. Bravo. Face à la rhétorique vide, aux arguties, à l'égo envahissant du porte-parole du clan Le Pen, il a réussi à mettre en lumière l'hypocrisie de la pensée réductrice et repliée sur elle-même des partisans du Front. Collard pérore, tout à son écoute, comme un avocaillon devant un tribunal d'instance: analogies primaires, excès dans les comparaisons, absence de maîtrise des faits et des chiffres, attaques personnelles d'absents, citations latines, Saint Augustin, etc. Ce faisant, ce porte-parole n'a pas donné un seul argument programmatique, ni d'arguments tout court qui soit réellement, concrètement, en faveur de son Front (bas). De l'excellente radio.

548
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 29 Mar 2017, 09:00

Pourquoi France Culture, qui avait pourtant déclaré ne pas s'impliquer dans la campagne présidentielle, dans un souci de prise de hauteur, n'invite-t-elle pas aux "Matins" les experts de chaque partie, inspirateurs des programmes ? Ce sont souvent des techniciens de haut vol, même dans les partis dits "populistes". Je pense que ce serait plus intéressant que de ferrailler avec des bateleurs pour une énième fois.

549
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 29 Mar 2017, 09:04

Martin Duguiers(http://www.regardfc.com/t19p550-les-matins-de-france-culture#28208) a écrit:Pourquoi France Culture, qui avait pourtant déclaré ne pas s'impliquer dans la campagne présidentielle, dans un souci de prise de hauteur, n'invite-t-elle pas aux "Matins" les experts de chaque partie, inspirateurs des programmes ? Ce sont souvent des techniciens de haut vol, même dans les partis dits "populistes". Je pense que ce serait plus intéressant que de ferrailler avec des bateleurs pour une énième fois.

Vous avez entièrement raison. Ce serait être fidèle à la vocation de FC, mais depuis quelques années, celle-ci veut rivaliser avec les autres stations de radio du SP ou non, et perd de sa spécificité. Je passe parfois sur Inter, et certains jours, les différences avec FC dans les sujets abordés (plus que traités) sont insignifiantes, certains journalistes d'Inter semblant même plus compétents que les multicartes de FC. L'engagement politique semble même moins marqué à FI qu'à FC.

550
Répondre en citant  
Chardon - le Jeu 06 Avr 2017, 07:57

JM Chardon est apparemment le responsable de l'économie à FC. Ce matin, il illustre une fois de plus sa compétence en se faisant l'écho des souhaits du principal syndicat de l'industrie alimentaire française: disposer de son ministère. Pourquoi pas? Mais les arguments que Chardon met en avant sont singulièrement pauvres. La France exporte mais serait derrière les États-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas. Ces trois pays sont connus pour favoriser, en matière alimentaire, le volume sur la qualité: huile de palme, chocolat sans presque de cacao, charcuterie à base de porcs élevés sans jamais voir le jour, abondance de sucre, de conservateurs, de colorants, etc. Or, et Chardon ne l'a pas compris, la France s'oriente vers une production qualitative qui est sans doute la meilleure voie pour maintenir en vie ses campagnes. D'une discussion intéressante sur des stratégies on tombe dans le classique: "la France es dépassée". Ne pourrait-on dire que la France adopte la stratégie de l'Allemagne pour ses voitures — la qualité voire le luxe — qui lui a si bien réussi.
C. de Kervasdoué nous fait un reportage lacrymal sur la situation de la culture en France qu'elle confond avec celle des revenus des "artistes". On y a entendu quelques remarques bien stupides comme une jeune photographe qui doit "faire des mariages" pour gagner sa vie et pendant ce temps-là "elle fait pas de photo." Que faisaient donc Doisneau, Capra, Model, Brandt etc pour vivre ? On aimerait savoir qui a enseigné à ces futurs artistes (éventuels) que cette dénomination, ce statut, se gagnent par un diplôme, et non par le temps et surtout le talent? Kervasdoué développe une conception datée de la culture étatique à la Lang, de la subvention automatique, avec, pour faire sérieux, les 18 milliards de CA de la culture en France, chiffre qui contient des éléments très divers, comme les entrées dans les musées et les monuments historiques par exemple.

Ceci amène à se poser une question: dans tout média , existe un rédacteur-en-chef qui détermine les sujets à traiter et contrôle puis autorise ce qui sera publié. On a le sentiment qu'à FC, les sujets se répartissent entre copains-copines dans une conférence de rédaction, chacun étant ensuite responsable de son sujet jusqu'à l'antenne. Les journalistes ont l'autonomie de chroniqueurs. Quelqu'un pourrait-il nous éclairer ici sur le processus de production éditoriale à FC? C'est peut-être la clé à tant de médiocrité.

551
Répondre en citant  
Déliquescence - le Lun 10 Avr 2017, 08:18

Trois remarques sur le journal de 7H qui montrent à quel point cette rédaction s'enfonce dans sa vision idéologique aux dépens de son professionnalisme.
- Statistiques ethniques. La plupart des chercheurs, en particulier en éducation, souhaitent ces statistiques, un des outils essentiels pour favoriser l'intégration et lutter contre les discriminations. Erner, y voit d'abord la difficulté de les établir puisque, dit-il quasiment, "les ethnies n'existent pas". Les races n'existent pas, mais donc les ethnies non plus maintenant: le docteur en sociologie Erner va se faire remonter les belles par ses pairs sociologues, anthropologues et ethnologues, qui vont se retrouver bien embarrassés sur le terrain. Ensuite, il demande froidement à son invité, partisan de ces statistiques: "Quelles sont vos arrière-pensées?". L'invité se rebiffe. Incroyable de voir un Erner idéologisé, dont la structure intellectuelle ne tient que par ses arrière-pensées, poser ce genre de question presque insultante.
- Sur la Syrie. On nous ressort un entretien "rare" avec un Syrien qui a échappé aux bombardements chimiques de … 2013, mais qui surtout critique Obama, sous-entendu  alors que Trump, lui, a réagi.
D'ailleurs la revue de la presse  internationale se terminera en se demandant si Trump n'a pas exécuté là un coup de maître… Un coup de billard multi-bandes, ce que réfute la presse américaine, quand même mieux placée que des journaux de Bruxelles, Amsterdam ou Cracovie pour comprendre les faits et geste du président peroxydé. L'essentiel semble de dire que Trump a mieux réagi qu'Obama. Obama a mal réagi sur la Syrie, l'histoire le lui reprochera, mais de là à faire de Trump un super stratège! Trump a réagi avec ses émotions, son écoute de ses médias favoris et exclusifs et on peut faire confiance à certains de ses conseillers des avantages multiples de ce bombardement. La question est plutôt, le président américain peut-il changer de doctrine en deux jours, sans avertissement? C'est celle que doivent se poser ses alliés, en particulier européens.
- Enfin, long reportage sur la montée triomphale de Mélenchon sur les sondages et annonce avec trémolos dans la voix d'un meeting national via hologrammes (merci Orwell). On notera en particulier cette perle, pieusement collectée par la journaliste auprès d'un manifestant "ancien électeur Modem", oui Modem, qui dégoise son amour tout neuf pour le tribun populaire, preuve que les indécis prennent maintenant position. On aimerait en savoir plus sur ce Modem-là qui, tout d'un coup, découvre les joies de la sortie de l'Europe, de l'Euro, du refus de rembourser la dette, d'une réforme fiscale s'appuyant sur des chiffres différents de ceux du MdF, etc. Sans doute un hologramme qui a échappé à tout contrôle.

Les matins de France Culture     Page 55 sur 58

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 54, 55, 56, 57, 58  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum