Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 55, 56, 57  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les matins de France Culture    Page 56 sur 57

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les matins de France Culture - le Dim 30 Aoû 2009, 10:03

Rappel du premier message :

Ce fil, le plus volumineux de notre forum, a été victime de son succès : ayant atteint les limites fixées par l'hébergeur il a été scindé en deux parties. Dans le premier commentaire après cette introduction, nous redémarrons à la rentrée de septembre 2014.

Nos lecteurs trouveront les 5 premières années (2009-2014) de commentaires sur la matinale de FC dans ce fil d'archives.
* * *

551
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Jeu 16 Mar 2017, 10:27

Ce matin, Jacques Généreux, l'économiste de Mélenchon et Gérard Miller, l'admirateur de Mélenchon. On sent que FC doit redonner du temps de parole au chef de la France insoumise, CSA oblige. Résultat, Erner abandonne les deux intervenants à leur logorrhée, les interrompant à peine et laissant même Miller dépasser la limite sacrée de 8 H 00. Ceci dit, cette technique du tapis de paroles semble de nos jours de plus en plus répandue et finalement assez improductive. L'auditeur, en général, ne peut accueillir autant d'idées, de propositions, de remarques, de critiques à ce rythme fou. On se dit qu'un bon animateur (?), journaliste (?) devrait pouvoir contrôler ce flux débordant. C'est particulièrement vrai chez Généreux qui se croit obligé de faire défiler la totalité du programme économique et fiscal de son parti en accéléré. Quelques bonnes idées sont noyées dans une masse informe. Miller, supposé brillant intellectuel engagé, nous inflige un long discours enflammé et, au passage, enfile un raisonnement hâtif sur Cuba et  Poutine en laissant de côté les arguments de la démocratie. Il annonce calmement que, en cas de second tour Fillon/Le Pen, il ne votera sans doute pas.  Lui l'homme de la gauche psy/bobo/caviar/cachemire/talk shows et tout ce que vous voudrez, favorisera donc l'arrivée au pouvoir de l'extrême-droite, et cela ne semble pas le gêner. Erner laisse une fois de plus filer. Circulons, il n'y a rien à commenter. La gauche engagée aime danser au-dessous du volcan devant les micros de FC.

552
Répondre en citant  
encore moi - le Jeu 16 Mar 2017, 13:06

Pour classer cette nouvelle, j'hésite entre "ânerie du jour" et ce fil.
Dans le journal de la mi-journée, Antoine Mercier et X. Robin nous entretiennent de la présentation du premier budget Trump. Coupes claires dans les budgets sociaux, comme on s'y attendait de la part du populiste. Tout au bénéfice des dépenses militaires. Ce que ne nous dit pas France Culture, en revanche c'est que le budget le plus atteint est justement celui de la culture. Trump supprime carrément le National Endowment for Culture et le National Endowment for Humanities, qui, créés par Johnson, offraient bourses et aides diverses, seules institutions fédérales à la faire, dans ce pays qui n'a pas de ministère de la culture. Il ne baisse pas l'aide fédérale à la culture, il la supprime. Les réactions ont été immédiates de la part de tous les milieux de la culture. France Culture ne s'y intéresse pas, n'en parle même pas. La rédaction des journaux de FC part à vau l'eau.
Pour la petite histoire, ces deux institutions, qui ne représentent que 0,01% du budget fédéral, étaient jusqu'il y a trois ans logées dans l'ancienne poste de Washington, rachetée par Trump qui en a fait un hôtel de luxe , à son nom, à deux pas du Capitole, conflit d'intérêts à la clé.

553
Répondre en citant  
Guyane - le Mar 28 Mar 2017, 07:51

Annabelle Grelier nous déclare à toute vitesse sa flamme pour le problème guyanais. Elle fait la liste de tout ce qui manque, nous épargnant quand même la réclamation d'une université émise par d'autres. Ce qui manque surtout dans cette analyse, c'est l'élément démographique. La Guyane, c'est 250 000 habitants seulement dont 200 000 dans trois villes, le reste dispersé dans des villages le long du Maroni ou en forêt. Si l'agriculture est faible (bien qu'en croissance rapide) c'est que les sols sont pauvres et que la forêt recouvre 95% du territoire. Mais tous ces fondamentaux échappent à AG, et c'est fort dommage pour une radio culturelle qui n'est pas obligée de simplement reprendre les revendications syndicales locales et les déclarations d'un leader de groupe cagoulé qui convoque Cazeneuve à Cayenne. Au fait, pourquoi personne  n'a l'idée d' interroger Christiane Taubira, députée de ce département pendant 15 ans? N'aurait-elle rien à dire, pour une fois?

554
Répondre en citant  
Collard - le Mer 29 Mar 2017, 08:49

Une fois n'est pas coutume, il faut féliciter Guillaume Erner d'avoir tenu bon et même mieux que cela devant Collard. Bravo. Face à la rhétorique vide, aux arguties, à l'égo envahissant du porte-parole du clan Le Pen, il a réussi à mettre en lumière l'hypocrisie de la pensée réductrice et repliée sur elle-même des partisans du Front. Collard pérore, tout à son écoute, comme un avocaillon devant un tribunal d'instance: analogies primaires, excès dans les comparaisons, absence de maîtrise des faits et des chiffres, attaques personnelles d'absents, citations latines, Saint Augustin, etc. Ce faisant, ce porte-parole n'a pas donné un seul argument programmatique, ni d'arguments tout court qui soit réellement, concrètement, en faveur de son Front (bas). De l'excellente radio.

555
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 29 Mar 2017, 09:00

Pourquoi France Culture, qui avait pourtant déclaré ne pas s'impliquer dans la campagne présidentielle, dans un souci de prise de hauteur, n'invite-t-elle pas aux "Matins" les experts de chaque partie, inspirateurs des programmes ? Ce sont souvent des techniciens de haut vol, même dans les partis dits "populistes". Je pense que ce serait plus intéressant que de ferrailler avec des bateleurs pour une énième fois.

556
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 29 Mar 2017, 09:04

Martin Duguiers(http://www.regardfc.com/t19p550-les-matins-de-france-culture#28208) a écrit:Pourquoi France Culture, qui avait pourtant déclaré ne pas s'impliquer dans la campagne présidentielle, dans un souci de prise de hauteur, n'invite-t-elle pas aux "Matins" les experts de chaque partie, inspirateurs des programmes ? Ce sont souvent des techniciens de haut vol, même dans les partis dits "populistes". Je pense que ce serait plus intéressant que de ferrailler avec des bateleurs pour une énième fois.

Vous avez entièrement raison. Ce serait être fidèle à la vocation de FC, mais depuis quelques années, celle-ci veut rivaliser avec les autres stations de radio du SP ou non, et perd de sa spécificité. Je passe parfois sur Inter, et certains jours, les différences avec FC dans les sujets abordés (plus que traités) sont insignifiantes, certains journalistes d'Inter semblant même plus compétents que les multicartes de FC. L'engagement politique semble même moins marqué à FI qu'à FC.

557
Répondre en citant  
Chardon - le Jeu 06 Avr 2017, 07:57

JM Chardon est apparemment le responsable de l'économie à FC. Ce matin, il illustre une fois de plus sa compétence en se faisant l'écho des souhaits du principal syndicat de l'industrie alimentaire française: disposer de son ministère. Pourquoi pas? Mais les arguments que Chardon met en avant sont singulièrement pauvres. La France exporte mais serait derrière les États-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas. Ces trois pays sont connus pour favoriser, en matière alimentaire, le volume sur la qualité: huile de palme, chocolat sans presque de cacao, charcuterie à base de porcs élevés sans jamais voir le jour, abondance de sucre, de conservateurs, de colorants, etc. Or, et Chardon ne l'a pas compris, la France s'oriente vers une production qualitative qui est sans doute la meilleure voie pour maintenir en vie ses campagnes. D'une discussion intéressante sur des stratégies on tombe dans le classique: "la France es dépassée". Ne pourrait-on dire que la France adopte la stratégie de l'Allemagne pour ses voitures — la qualité voire le luxe — qui lui a si bien réussi.
C. de Kervasdoué nous fait un reportage lacrymal sur la situation de la culture en France qu'elle confond avec celle des revenus des "artistes". On y a entendu quelques remarques bien stupides comme une jeune photographe qui doit "faire des mariages" pour gagner sa vie et pendant ce temps-là "elle fait pas de photo." Que faisaient donc Doisneau, Capra, Model, Brandt etc pour vivre ? On aimerait savoir qui a enseigné à ces futurs artistes (éventuels) que cette dénomination, ce statut, se gagnent par un diplôme, et non par le temps et surtout le talent? Kervasdoué développe une conception datée de la culture étatique à la Lang, de la subvention automatique, avec, pour faire sérieux, les 18 milliards de CA de la culture en France, chiffre qui contient des éléments très divers, comme les entrées dans les musées et les monuments historiques par exemple.

Ceci amène à se poser une question: dans tout média , existe un rédacteur-en-chef qui détermine les sujets à traiter et contrôle puis autorise ce qui sera publié. On a le sentiment qu'à FC, les sujets se répartissent entre copains-copines dans une conférence de rédaction, chacun étant ensuite responsable de son sujet jusqu'à l'antenne. Les journalistes ont l'autonomie de chroniqueurs. Quelqu'un pourrait-il nous éclairer ici sur le processus de production éditoriale à FC? C'est peut-être la clé à tant de médiocrité.

558
Répondre en citant  
Déliquescence - le Lun 10 Avr 2017, 08:18

Trois remarques sur le journal de 7H qui montrent à quel point cette rédaction s'enfonce dans sa vision idéologique aux dépens de son professionnalisme.
- Statistiques ethniques. La plupart des chercheurs, en particulier en éducation, souhaitent ces statistiques, un des outils essentiels pour favoriser l'intégration et lutter contre les discriminations. Erner, y voit d'abord la difficulté de les établir puisque, dit-il quasiment, "les ethnies n'existent pas". Les races n'existent pas, mais donc les ethnies non plus maintenant: le docteur en sociologie Erner va se faire remonter les belles par ses pairs sociologues, anthropologues et ethnologues, qui vont se retrouver bien embarrassés sur le terrain. Ensuite, il demande froidement à son invité, partisan de ces statistiques: "Quelles sont vos arrière-pensées?". L'invité se rebiffe. Incroyable de voir un Erner idéologisé, dont la structure intellectuelle ne tient que par ses arrière-pensées, poser ce genre de question presque insultante.
- Sur la Syrie. On nous ressort un entretien "rare" avec un Syrien qui a échappé aux bombardements chimiques de … 2013, mais qui surtout critique Obama, sous-entendu  alors que Trump, lui, a réagi.
D'ailleurs la revue de la presse  internationale se terminera en se demandant si Trump n'a pas exécuté là un coup de maître… Un coup de billard multi-bandes, ce que réfute la presse américaine, quand même mieux placée que des journaux de Bruxelles, Amsterdam ou Cracovie pour comprendre les faits et geste du président peroxydé. L'essentiel semble de dire que Trump a mieux réagi qu'Obama. Obama a mal réagi sur la Syrie, l'histoire le lui reprochera, mais de là à faire de Trump un super stratège! Trump a réagi avec ses émotions, son écoute de ses médias favoris et exclusifs et on peut faire confiance à certains de ses conseillers des avantages multiples de ce bombardement. La question est plutôt, le président américain peut-il changer de doctrine en deux jours, sans avertissement? C'est celle que doivent se poser ses alliés, en particulier européens.
- Enfin, long reportage sur la montée triomphale de Mélenchon sur les sondages et annonce avec trémolos dans la voix d'un meeting national via hologrammes (merci Orwell). On notera en particulier cette perle, pieusement collectée par la journaliste auprès d'un manifestant "ancien électeur Modem", oui Modem, qui dégoise son amour tout neuf pour le tribun populaire, preuve que les indécis prennent maintenant position. On aimerait en savoir plus sur ce Modem-là qui, tout d'un coup, découvre les joies de la sortie de l'Europe, de l'Euro, du refus de rembourser la dette, d'une réforme fiscale s'appuyant sur des chiffres différents de ceux du MdF, etc. Sans doute un hologramme qui a échappé à tout contrôle.

559
Répondre en citant  
Homophobie, islamophobie? - le Jeu 13 Avr 2017, 07:59

Ce matin , un doctorant de l'EHESS nous explique la situation des homosexuels en Tchétchénie. Il bafouille, hésite, cherche ses mots — heureusement il est chercheur et non pas enseignant—, mais le plus fort est qu'en plusieurs minutes d'entretien avec Erner qui essaye de l'aider, il ne prononce pas une seule fois les mots de musulman, religion musulmane, islamisme. Comme si l'Islam radical pratiqué, imposé par le dictateur inculte, sanglant et corrompu n'était pas une explication supplémentaire, une cause aggravante à l'homophobie qui règne en Russie et dans ses anciens satellites. À Grozny, les femmes doivent porter le voile et les homosexuels réels ou supposés sont arrêtés, torturés, jetés dans des camps. À Grozny, Kadyrov a fait élever à son père, le dictateur-ex bandit de grand chemin, une des plus grandes mosquées du monde (par une entreprise turque). Est-ce être islamophobe de citer le facteur religieux dans cette chasse à la différence? Et que fait Erner? Rien. Comment réagit Erner le sociologue devenu journaliste. Il ne réagit pas. Une fois de plus, nous avons-là l'illustration de l'aveuglement d'une gauche dont la condamnation du religieux dans la sphère publique semble bloquée sur une lecture formelle de la loi de 1905.

560
Répondre en citant  
Le selfie du jour - le Mar 18 Avr 2017, 10:27

La curiosité radiophonique du jour c'est vers 7h39 soit quelques instants avant les premiers mots de Finkie, aujourd'hui invité de la matinale. Erner visiblement très satisfait présente le choix quotidien intitulé "le son du jour". On ne sait pas s'il faut le prendre aujourd'hui au premier degré ou non, si c'est un petit canular ou une réalité dont Erner ne perçoit pas ce qu'elle contient d'insultant. Faut-il chercher à interpréter ce qu'on entend ou seulement le déplorer ? On ne sait mais effectivement c'est déplorable : les grognements de deux cochons que l'éleveur a (aurait ?) baptisés respectivement 'France' et 'Culture'.
[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10075-18.04.2017-ITEMA_21295926-0.mp3" debut="40:43" fin="41:35"]
Alors qu'en penser : mélange d'inconscience, de mauvais goût, d'absence de dignité ? Vulgarité et manque de réserve dans l'auto-dérision ce genre complexe de la vanité chez les ricaneurs des médias dont Erner est un exemplaire en pleine croissance ? Ou plus simplement, était-ce un simple exercice de provocation à l'adresse de Finkielkraut ?

Quoi qu'il en soit, on peut proposer pour ce gag foireux une lecture fort simple : Guillaume Erner a parachevé la mutation de la matinale en porcherie radiophonique.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

561
Répondre en citant  
Dévalorisation - le Mer 19 Avr 2017, 07:42

Ce matin, Erner interroge Dominique Snapper sur l'annonce d'élections législatives en GB. Il lui pose des questions basiques, naïves, qui montrent sa méconnaissance de la vie politique britannique. Il demande, par exemple, si ces élections ne vont pas permettre de revenir sur le Brexit ou de l'oublier… Il ne sait pas non plus qu'au Royaume-Uni, un premier ministre n'annonce généralement la tenue d' élections que lorsqu'il est certain de les remporter, ce qui est le cas de May aujourd'hui. Mais donc, pour répondre à ces interrogations basiques, il fait appel à une spécialiste universitaire . Conséquence, celle-ci s'ennuie, se demande pourquoi elle est venue à 7 H du matin pour sortir des notes de cours, n'a pas l'occasion de développer une pensée intéressante, sur les Libéraux par exemple. Erner dévalorise ainsi à la fois la parole de la spécialiste, et celle du journaliste puisqu'il fait tire de Dominique Snapper des banalités qu'il aurait dû intégrer dans ses questions ou présenter rapidement aux auditeurs… le journaliste n'est plus que le porte-parole de l'auditeur de base pris pour un ignare auquel il faut sans cesse redonner les fondamentaux. Or on est sur FC, où, en principe, les chers auditeurs sont un peu mieux informés, cherchent des éléments de réflexion, mais cela est toujours oublié par Erner et sa petite bande.

En passant, et dans le même esprit: je ne sais plus qui, peut-être Adèle van Reeth, nous a présenté récemment César Franck comme "un compositeur franco-belge connu au XIX e siècle". Même confiance dans les connaissances de l'auditeur.

Les matins de France Culture     Page 56 sur 57

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 55, 56, 57  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum