Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 58, 59, 60  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les matins de France Culture    Page 59 sur 60

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les matins de France Culture - le Dim 30 Aoû 2009, 10:03

Rappel du premier message :

Ce fil, le plus volumineux de notre forum, a été victime de son succès : ayant atteint les limites fixées par l'hébergeur il a été scindé en deux parties. Dans le premier commentaire après cette introduction, nous redémarrons à la rentrée de septembre 2014.

Nos lecteurs trouveront les 5 premières années (2009-2014) de commentaires sur la matinale de FC dans ce fil d'archives.
* * *

581
Répondre en citant  
Pourquoi êtes-vous pauvres ? - le Jeu 21 Sep 2017, 10:58

Philaunet(http://www.regardfc.com/t19p570-les-matins-de-france-culture#28916) a écrit:L'Invité des Matins par Guillaume Erner : "Nantis/Social : qui perd son sang froid ? 20/09/2017".
"Alors que le gouvernement annonce suppression de contrats aidés, la baisse des APL, et que additionné le Président de la République promet de supprimer l’ISF, le Secours Populaire a publié jeudi dernier son baromètre des inégalités faisant état de 9 millions de pauvres en France. " (...)
Cette émission, sur un thème a priori difficile, a été sauvée par les différents intervenants qui se sont exprimés intelligiblement et raisonnablement, faisant ressortir tous les aspects culturels d'une notion en fait complexe : la pauvreté. Au contraire, G. Erner risquait à tous moments de faire déraper les échanges, par des points de vue et des interventions souvent navrantes par leur simplisme, par exemple lorsqu'il a évoqué l'épisode du centre d'hébergement installé dans le 16° arrondissement, énumérant tous les aspects polémiques, sans réflexion. Heureusement, les intervenants ont su rester un niveau au-dessus.

Depuis la rentrée, G. Erner semble s'être assigné l'obligation d'une attitude provocatrice, voire agressive, avec ses "invités". La semaine dernière, au cours d'une émission consacrée à la suppression partielle de la taxe d'habitation, il a ainsi interpellé à trois reprises ses invités, des maires, en leur demandant s'ils n'étaient pas simplement attachés à leurs prérogatives et peu disposés à travailler l'été. Heureusement, là encore, les invités sont restés courtois.

Il ne faudrait pas que ce comportement regrettable éloigne les auditeurs d'un thème évidemment très important : la pauvreté. Au cours de cette émission, les intervenants ont repris en particulier des éléments de réflexion que l'on retrouve dans un ouvrage d'ailleurs cité à l'antenne : "Pourquoi êtes-vous pauvres", de William T. Vollmann (Actes Sud, 2007) dont la lecture est à recommander. Il aborde en particulier cette question, reprise à l'antenne : qu'est-ce qui fait que l'on peut mettre dans la même "communauté des pauvres" les indiens les plus démunis et des américains US disposant de deux voitures ? Organisation de la société, regard social, contexte spirituel ou religieux... la pauvreté est une question culturelle par essence bien avant d'être économique. Cette problématique est finalement proche de celle à propos de laquelle nous échangions récemment, la notion de progrès.

582
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Jeu 21 Sep 2017, 18:52

munstead(http://www.regardfc.com/t19p570-les-matins-de-france-culture#28923) a écrit:Référendum en Catalogne
L'affaire catalane est un bon exemple de l'aveuglement volontaire de la Rédaction de FC.
On n'interroge que les indépendantistes, pas ceux qui sont opposés à ce coup de force. (...)
Pour ce qui est de FC, il sera intéressant de voir si, par malheur, l'indépendance se produit, la réaction de la Rédaction quand l'une des premières revendications catalanes sera de réclamer le retour de la Catalogne du Nord, c'est à dire une partie de la Région de l'Occitane, à la nouvelle mère-patrie. Ce pourrait d'ailleurs être l'objet d'un reportage. Vous n'y pensez pas? Non ils n'y pensent pas.
J'espère bien, en effet, qu'ils (les journalistes) n'y pensent pas.

Vos remarques et votre analyse de la situation en Catalogne sont certainement pertinentes.
Votre critique d'une approche incomplète de cette complexité par les journalistes est une réflexion légitime à l'égard de la presse, pour autant qu'elle soit justifiée.

Par contre, les journalistes ne doivent surtout pas prendre en compte les conséquences politiques de la mission d'information qu'ils remplissent. On ne peut leur demander que de remplir cette mission selon les règles déontologiques de leur profession.

583
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Ven 22 Sep 2017, 07:33

SamVa(http://www.regardfc.com/t19p580-les-matins-de-france-culture#28929) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t19p570-les-matins-de-france-culture#28923) a écrit:Référendum en Catalogne
L'affaire catalane est un bon exemple de l'aveuglement volontaire de la Rédaction de FC.
On n'interroge que les indépendantistes, pas ceux qui sont opposés à ce coup de force. (...)
Pour ce qui est de FC, il sera intéressant de voir si, par malheur, l'indépendance se produit, la réaction de la Rédaction quand l'une des premières revendications catalanes sera de réclamer le retour de la Catalogne du Nord, c'est à dire une partie de la Région de l'Occitane, à la nouvelle mère-patrie. Ce pourrait d'ailleurs être l'objet d'un reportage. Vous n'y pensez pas? Non ils n'y pensent pas.
J'espère bien, en effet, qu'ils (les journalistes) n'y pensent pas.

Par contre, les journalistes ne doivent surtout pas prendre en compte les conséquences politiques de la mission d'information qu'ils remplissent. On ne peut leur demander que de remplir cette mission selon les règles déontologiques de leur profession.

Votre avant dernière phrase est gênante. Très. Inquiétante même.
D'une part, il ne s'agit pas ici de prendre en compte les conséquences politiques de cette "mission d'information", mais de tout simplement informer. Le rattachement de ce que les indépendantistes appellent la "Catalogne du Nord" (les Pyrénées orientales) à la Catalogne ibérique figure dans le programme des indépendantistes, des cartes illustrant cette future Catalogne circulent partout. Donc ce n'est pas imaginer des conséquences, c'est annoncer ce qu'elles seront. Mais dans une radio où l'on dit sans cesse "Les Catalans ont manifesté hier", "Les Catalans sont descendus dans la rue" pour les "indépendantistes catalans" cela n'a sans doute pas d'importance. Hier, le "correspondant" de FC s'exprimait de Perpignan, en "Catalogne du Nord" disait-il.
D'autre part la mission du journaliste entraîne aussi une responsabilité. Celle-ci ne lui ordonne pas de révéler des faits sans se préoccuper de leurs conséquences. On en a eu l'exemple lors de la prise d'otages du Supermarché cacher, ou une station de TV expliquait aux preneurs d'otages ou se trouvait l'un d'eux, qui avait réussi à se cacher. Et que dire des journalistes qui privilégient jour après jour, par exemple, les nouvelles et l'idéologie de la FI, sans présenter les thèses opposées? La couverture des manifestations d'hier en est un bon exemple: on ne prononces pas le mot d'échec, mais on donne la parole au leader de al CGT qui appelle à la rescousse les autres syndicats, dont il se passait fort bien avant sa déception d'hier. La mission et la déontologie du journaliste tel que vous le concevez serait-elle sélective? Se réduirait-elle aux faits qu'il choisit?

584
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Ven 22 Sep 2017, 08:17

SamVa(http://www.regardfc.com/t19p580-les-matins-de-france-culture#28929) a écrit: (...) les journalistes ne doivent surtout pas prendre en compte les conséquences politiques de la mission d'information qu'ils remplissent.
D'accord avec vous si par "conséquences politiques", vous voulez dire l'influence qu'ils envisagent d'exercer sur les auditeurs lors de la préparation des journaux. En sélectionnant l'information et en en orientant la perception par le ton, le vocabulaire  et la scénarisation. Ce n'est pas toujours le cas (voir mention du journal du de 22h du 20 septembre), mais ça l'est la plupart du temps.
On ne peut leur demander que de remplir cette mission selon les règles déontologiques de leur profession.
Humour, naïveté, aveuglement ? Voir billet à venir sur le 22h d'hier dans le fil des Journaux

585
Répondre en citant  
Comment Guillaume Erner conçoit son métier d'intervieweur - le Ven 22 Sep 2017, 21:19

Voici la réponse de Guillaume Erner [au courrier reproduit plus bas. On en appréciera la forme : absence de plusieurs accents, grammaire bancale,  Pierre Gattaz appelé "gattaz", et le fond] :

« Cher monsieur,
merci pour votre remarque, c’est toujours précieux de savoir ce que pensent les auditeurs. En fait, j’essaye dans mes interviews de caler mon style de questionnement à la catégorie de l’invité. Certains
["l'invité" ?] sont des experts, je fais de « l’extraction de connaissance », je suis au service de la clarté, je cherche donc à les faire accoucher de la manière la plus pédagogique possible de leur savoir – ce pour quoi ils ont été invités. Pour moi M. Gattaz, comme Villepin, Martinez ou Besancenot tient une position politique dans le champ [?]. Mon questionnement est donc politique et je mets dans ma bouche la totalité des remarques que lui adressent ses adversaires ( en essayant bien sûr que ce questionnement soit au niveau de l’antenne de FC ). Du coup, je peux par exemple évoquer la responsabilité de la France dans le genocide rwandais y compris en invoquant des arguments qu’en privé je pourrais réfuter. Même chose pour gattaz. C’est d’autant plus nécessaire sur l’antenne de FC que je le fais en titillant mon interlocuteur, sans l’agresser – si tel n’est pas le cas c’est que j’ai raté mon interview ce qui peut bien sûr m’arriver – car l’antenne de culture n’est pas faite pour le « clash ». Vous m’entendrez donc soutenir une opinion et son contraire au gre des invités, c’est à mon sens la loi du genre. Amitiés radiophoniques GE. »

Guillaume Erner se révèle au grand jour devant Pierre Gattaz
Olivier Gochard 21/09/2017 9:41 France Culture
"Ce message est à l'attention de Monsieur Erner
Bonjour Monsieur
j'ignore si vous lisez les lettres d'auditeurs, mais je ne puis m'empêcher de réagir, alors je vous écris
je suis un fidèle auditeur des "Matins", et j'apprécie tout particulièrement votre capacité à élever les débats sur tous les sujets en mettant en valeur l'invité, sans jamais prendre parti, mais en ayant le souci d'explorer objectivement toutes les facettes du thème
Toutefois, il est un domaine qui fait malheureusement exception à cette règle, c'est celui de l'entreprise. En présence de Pierre Gattaz, j'ai l'impression que votre retenue s'efface au profit d'un style plus agressif (vous avez interrompu 10 fois votre invité en 20 minutes), vos questions sont influencées par des clichés (les patrons aiment licencier, se gavent de dividendes, etc).
C'est dommage, car un peu de bibliographie sur le sujet conduit à constater que l'immense majorité des patrons 95%) sont des entrepreneurs de PME (salaire moyen 5300€/mois), qu'ils sont obnubilés par la croissance de leur activité, et qu'ils détestent licencier.
Il aurait été judicieux d'élargir de débat vers, par exemple, le rôle de l'entreprise dans la société, l'entreprise de demain face aux digital, ou à l'environnement, comment accompagner les salariés dans les mutations, les rapports entre l'entreprise et les salariés dans le monde, etc, autant de sujets bien plus intéressants de débattre que de provoquer le Medef sur les dividendes et les licenciements.
Peut être l'ouverture nouvelle de France Culture doit encore se poursuivre pour se débarasser de ses derniers préjugés?
Bien cordialement
Olivier Gochard"

586
Répondre en citant  
''Un combat contre l'idée que tout est combat'' - le Jeu 28 Sep 2017, 21:35

Jolie formule d'Alain Finkielkraut à propos de son premier livre "Le nouveau désordre amoureux", évoqué dans les Matins sur le thème Education : peut-on conjuguer le conservatisme au futur ?

Contre-pied fort réussi, donc, face à Guillaume Erner en début d'entretien : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-28.09.2017-ITEMA_21447845-2.mp3" debut="02:13" fin="02:25"]

"C'était plutôt un combat contre l'idée que tout est combat".  Une idée qui sous-tend la plupart des émissions de France Culture d'aujourd'hui.

587
Répondre en citant  
''La façon quasi systématiquement négative dont sont présentées toutes les réformes en cours'' (un auditeur) - le Jeu 28 Sep 2017, 21:46

Finalement, la lucidité commence à se faire entendre : les matinales de France Culture

Dominique Miellet 28/09/2017 9:55 Radio France

Bonjour,
Auditeur fidèle de France Culture et notamment de ses matinales aimées par Guillaume Erner,je me permets d'exprimer mon désaccord avec la façon quasi systématiquement négative dont sont présentées toutes les réformes en cours.
Pas un matin où ne vienne,dans le domaine de l'actualité, un invité hostile .
Ce matin encore deux intervenants ont été choisis pour critiquer le discours européen d'Emmanuel Macron pourtant salué pour sa qualité.
Une député PPE et un économiste ,tous deux sceptiques et ironiques sut les projets avancés.
Avant,on en faisait pas assez, aujourd'hui on en fait trop!
La critique est normale et saine.
Encore faut-il éviter le parti pris.
les media doivent respecter ce principe.
Il faudra bien qu'un jour, ce pays accepte de bouger.
je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à ces remarques qui provient seulement d'un citoyen ouvert mais qui aime l'honnêteté intellectuelle.
D. Miellet


Rubrique Radio France : "Vous nous avez écrit, le médiateur vous répond"

588
Répondre en citant  
Alain Finkielkraut remet les pendules à l'heure le jeudi 28 septembre - le Ven 29 Sep 2017, 08:02

La roue tourne : L'Invité des Matins : Alain Finkielkraut, en grande forme.

La part de la littérature à l'école : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-28.09.2017-ITEMA_21447845-2.mp3" debut="08:47" fin="11:40"]

Le système scolaire en France, égalité et égalitarisme : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-28.09.2017-ITEMA_21447845-2.mp3" debut="12:01" fin="14:31"] (cliquer deux fois sur la pastille, le passage commence au 2e essai avec "Que pensez-vous par rapport à ça", mystère de la technique...).

Le rôle des humanités : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-28.09.2017-ITEMA_21447845-2.mp3" debut="15:21" fin="16:28"]

Le programme de la fin de collège : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-28.09.2017-ITEMA_21447845-2.mp3" debut="17:00" fin="17:28"]  

Société-monde/ société-monde / société-monde  : le programme de France Culture depuis 10 ans ? Avec le jeune personnel issu de cette "école de pensée" ?

589
Répondre en citant  
''Le pire est toujours sûr '', selon (et à) France Culture - le Mar 03 Oct 2017, 22:17

Curieuse, non, seulement banale, manière de Thomas Cluzel de sélectionner les éléments d'une revue de presse. Celle de ce matin est intitulée Le pire est toujours sûr.

Je ne vois pas trop l'intérêt de diffuser à 7h30 du matin (et à toute autre heure de la journée) sur la station culturelle une description sensationnaliste reprise du New York Times  qui fait plus de 350 mots.  Paris Match a de la concurrence... "Melissa, 41 ans, raconte qu'elle buvait et riait avec ses amis lorsqu'un homme est tombé près d'elle avec une balle dans le cou. «Il y avait du sang partout", dit-elle. "Et puis soudain, c'était le chaos total». Beaucoup suivront leur instinct en se couchant ou simplement en s’accroupissant, ne sachant pas qu'ils restaient ainsi encore exposés au tireur, embusqué à la fenêtre du 32ème étage d’un hôtel casino." (70 mots, soit 20% du texte, le sujet fait 900 mots).

Comme elle est intéressante cette sélection de l'"information" de la part de la radio culturelle...

Y avait-il d'autres sujets ce matin  à mettre en avant selon la logique cluzélienne ? Bien sûr. Il y a le racisme en Allemagne,  l'extrême-droite  en Autriche et le populisme en Italie : "En revanche, s'il y a bien un endroit où l'Est et l'Ouest sont unis, c'est dans le racisme, écrit la rédactrice en chef de la TAGESZEITUNG, laquelle revient évidemment sur les résultats de l'AfD aux élections législatives, des résultats sensiblement identiques des deux côtés de l'ancienne frontière.
D'où cet édito, à lire cette fois-ci dans LE TEMPS et intitulé : La banalisation du national-populisme. Election après élection, les digues sautent les unes après les autres. Après la percée de l’AfD, c’est le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ) qui devrait confirmer le 15 octobre à Vienne son rang de deuxième force politique du pays, avec de bonnes chances de participer à une nouvelle coalition au pouvoir. Enfin comme si cela ne suffisait toujours pas, L'ESPRESSO nous annonce, lui, un prochain scrutin à haut risque, en Italie. Notre tour arrive au printemps prochain, prévient l'hebdomadaire. Or si chez nos voisins les partis d’extrême droite ont suscité une sorte de barrière éthique de la part des électeurs, chez nous, le populisme, dit-il, est désormais devenu la norme. Ou quand le pire est toujours sûr.
"

La journée était lancée sur de bons rails, la suite allait être dans le même esprit. Mais certain contributeur, pas trop au courant de ce qui se fait ailleurs ou de ce qui s'est fait avant en matière de pratique radiophonique culturelle (Ivan Levaï, revenez !), écrira peut-être "Comprends pas" ?

590
Répondre en citant  
Déontologies médicale et médiatique - le Mer 04 Oct 2017, 08:34

On peut saluer la rédaction des "Matins", qui aujourd'hui a fait part d'une information qui peut paraître marginale, mais qui est significative de sa déontologie.

Il y a environ 10 jours, une équipe médicale avait fait part d'une "expérimentation" : une stimulation électrique avait permis d'améliorer l'état d'un malade en coma profond (ce n'est certainement pas le terme médical ad hoc, mais je ne me souviens pas du terme exact).

Cette équipe avait omis cependant de signaler que le patient était mort depuis, et évitait même de répondre clairement à une question à ce sujet.

La validité de l'expérience n'est peut-être pas remise en cause (cela reste cependant à préciser par les causes du décès), par contre cela éclaire crûment les pratiques médiatiques des équipes médicales : compétition libérale à la recherche de financements ; enjeux idéologiques à propos d'un sujet très sensible.

Je ne sais pas si d'autres médias ont communiqué sur cette précision. Je salue la rédaction de FC de l'avoir fait.

591
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 04 Oct 2017, 08:46

SamVa(http://www.regardfc.com/t19p580-les-matins-de-france-culture#29040) a écrit:On peut saluer la rédaction des "Matins", qui aujourd'hui a fait part d'une information qui peut paraître marginale, mais qui est significative de sa déontologie. (...) Je ne sais pas si d'autres médias ont communiqué sur cette précision. Je salue la rédaction de FC de l'avoir fait.
LE MONDE SCIENCE ET TECHNO 03 10 2017
Le patient sorti de l’état végétatif est mort
Le décès de cet homme, dont la stimulation électrique du nerf vague avait permis une récupération de bribes de conscience, n’avait pas été annoncé à la demande de la famille.


Maintenant, vous savez (pas très difficile de s'informer, quand on veut). Quant à faire l'éloge de la Rédaction pour avoir donné une information que l'AFP diffuse à tous les médias abonnés...

Les matins de France Culture     Page 59 sur 60

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 58, 59, 60  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum