Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les matins de France Culture

Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62 ... 64 ... 68  Suivant

Accueil / France Culture

Les matins de France Culture    Page 61 sur 68

Bas de page ↓   

Invité 


Invité

601
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mer 03 Jan 2018, 14:03

C'est très vilain de parler de soi mais je vais appeler ça "témoignage" et ça passera.

Je sais d'expérience que beaucoup de ceux qui vivent dans la rue sont alcooliques. D'où les problèmes dans les centres d'hébergement car on peut être alcoolique et ne pas aimer le comportements de ceux qui ont bu.

Tous ceux qui vivent dans la rue ne cherchent pas de logement. Loin de là. Ils sont bien dans la rue tant que les conditions climatiques sont acceptables et tant qu'ils peuvent se tenir à peu près propres.

Donc quand j'ai entendu ce matin associer les problèmes de logement en général et les SDF j'ai tiqué. France-culture triche une fois encore en choisissant les intervenants.

françoise gayet 


Invité

602
Répondre en citant  
mai 68 et les études médicales - le Ven 19 Jan 2018, 09:43

Dans les avancées liées à mai 68, on oublie toujours que, jusque là, dans les facultés de médecine, il existait le concours de l'externat qui permettait aux heureux élus de mettre un pied à l'hôpital, d'y faire des "observations" de malades et de bénéficier de l'enseignement au lit du malade. Être externe permettait aussi de passer le concours de l'internat.
Les autres étudiants passaient leurs 6 ans d'études sans voir un malade jusqu'à la septième année où ils faisaient le "stage interné".
réclamé le statut d'"étudiant hospitalier" qui permettait à tous les étudiants de faire ce que faisait les externes.
Par la suite, le titre d'externe a été repris.
J'ai été maître de conférences en médecine générale, et j'étais toujours surprise de voir que les étudiants ne connaissaient pas leur histoire.
J'aimerais qu'on parle un peu plus de cet acquis si important de mai 68.

603
Répondre en citant  
Moix, ça décoiffe - le Lun 29 Jan 2018, 13:25

Ce matin, l'invité de G. Erner était Yann Moix. Ne connaissant Moix que par sa réputation, j'ai failli passer sur FM, et cela aurait été dommage. En quelques minutes, Moix fait plus réfléchir qu'une semaine de Chemins de la Connaissance, nouveaux ou pas.
Sur Calais, Moix déjoue les pièges que lui tend Erner qui ne cherche qu'à discréditer sa démarche : l'opposition entretenue par le gouvernement entre migrants et calaisiens ; ses relations avec les autorités ; un parallèle inutilement souligné entre Zola et Moix.
Ensuite, Erner l'amène sur quelques thèmes problématiques, glissants, mais Moix y répond par quelques idées qui font réfléchir.
- A propos d'une éventuelle commémoration de Maurras, Moix souligne que pour comprendre Zola, il faut connaître Maurras, et inversement ; que commémorer n'est pas célébrer, qu'il faut commémorer également les événements et souvenirs pénibles du moment qu'ils ont contribué (heureusement ou malheureusement) à l'histoire et la culture nationales. Au contraire de Moix, un autre invité de l'émission énonce, avec le ton grave et plein de componction qui s'impose pour dire des banalités creuses, qu'il serait préférable de commémorer la fin de l'esclavage... Moix réagit, et réveille l'esprit qui s'endort.
- De la même manière, il déplore que les pamphlets antisémites de Céline ne soient encore pas réédités. Oui, comment comprendre la France de Maurras et de Pétain si on occulte ce versant de Céline ? et comment comprendre l'écrivain Céline lui-même ?
- Enfin, il s'élève contre l'envahissement du roman (Kafka, Proust, ou Céline encore lui) par la BD, car l'image s'oppose à l'écrit, dit-il, en imposant la vision du dessinateur à l'imaginaire du lecteur.
On regrette que Moix n'ait eu que si peu de temps pour développer sa pensée. C'est lui qui a fait la qualité de cette émission ce matin, malgré Erner.

Voir le profil de l'utilisateur

Moixissure 


Invité

604
Répondre en citant  
Après Moix le déluge - le Lun 29 Jan 2018, 14:44

Moix n'est ni  bête ni intègre. Cependant comme le souligne très bien Monsieur Luvstuvcruv il est quand même au-dessus de la mêlée des bas de plafond de France (in)Culture. Yann (pas le 114) possède son chant intérieur "et moix et moix et moix" autrement dit "je fais tout ça pour moix pas pour vous comprenez-le"(Antoine le chanteur) et pour le faire-valoir ce sera Ruquier succès garanti surtout quand Michel Onfray est en tête de gondole.

Quant aux pamphlets de Céline on peut développer le pour et le contre, les lecteurs n'étant pas tous des lumières et le peu que j'ai entendu lire sur les ondes ayant réveillé en moi la bête immonde que j'ai réussi a tuer en buvant un verre de limonade,  même si en quatrième de couverture on met une photo des corps maigres, nus et sans vie des ces millions de juifs assassinés il y aura encore des gens pour aimer cela, bref je n'ai pas de solution finale.

N'ayant pas le courage de changer de fil je signale à Philaunet que la page de la seconde et intéressante  partie de la grande table du jour ne comporte  à 13h30 ni photo ni caractère. La paresse règne sur France Déconfiture, virez-moi tous ces gens payés à rien foutre. Ah si PrésidentMacron avait le temps il ferait le ménage pour avoir le menu avant de se mettre à table.

Nous vivons une époque formidable.      

605
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Mar 30 Jan 2018, 09:51

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t19p600-les-matins-de-france-culture#29971) a écrit:Ce matin, l'invité de G. Erner était Yann Moix. Ne connaissant Moix que par sa réputation, j'ai failli passer sur FM, et cela aurait été dommage. En quelques minutes, Moix fait plus réfléchir qu'une semaine de Chemins de la Connaissance, nouveaux ou pas.
Les Nouveaux Chemins de la Connaissance, s'appellent depuis plus d'un an Les Chemins de la philosophie*. Qui fait une comparaison, c'est-à-dire prétend écouter ce qu'il compare, devrait le savoir puisque le nom de l'émission est rappelé avant, pendant et après celle-ci.

Les Chemins de la connaissance peuvent être réécoutés dans les archives de nuit. Je suggère l'écoute de la série de 1992 Questions autour de l'alexandrin 1/3 1- Raison d'un succès ?, 2- Dire l’alexandrin (1ère diffusion : 20 et 21/04/1992).
On regrette que Moix n'ait eu que si peu de temps pour développer sa pensée. C'est lui qui a fait la qualité de cette émission ce matin, malgré Erner.
À propos de Guillaume Erner, le courrier à Radio France sélectionné par son facteur montre des avis contrastés : L’Etat c’est moi… et Excellentes émissions FC.

Sur la différence entre un producteur et un journaliste, voir la réponse dans Intervention mediateur. Il faudra un jour que Radio France touche à la question de la pertinence de l'expression politique des personnes employées pour parler au micro.

*Savoirs
Les Chemins de la philosophie
Par Adèle Van Reeth
du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

Le 2 janvier 2017, les Nouveaux chemins de la connaissance deviennent les Chemins de la philosophie. Si l'émission reste intacte grâce au maintien des "Chemins" dans son titre, qu'a-t-elle à gagner en troquant la connaissance pour la philosophie ? (...)

Voir le profil de l'utilisateur

606
Répondre en citant  
Fontaine alias Godwin - le Mar 30 Jan 2018, 10:42

Erner n'avait pas osé, Fontaine alias Moixissure l'a fait.
Personne dans l'émission n'a suggéré ou même envisagé d'aimer les pamphlets de Céline ni d'ailleurs les thèses de Maurras, ni dans le billet 603 ci-dessus. Il s'agissait de considérer ou non ces pamphlets et Maurras comme ayant malheureusement marqué l'histoire récente et la littérature françaises. Et, à l'invitation de Moix, de réfléchir à une commémoration ou une publication, nécessaires pour connaître et comprendre notre culture.
C'était une invitation à réfléchir.
Mais Fontaine n'a probablement pas écouté l'émission, et lu rapidement le billet 603. Il y voit les noms de Céline, Maurras, Moix... et cela provoque un réflexe quasi pavlovien : crac ! il déclenche Godwin, et avec la grosse artillerie :
Moixissure(http://www.regardfc.com/t19p600-les-matins-de-france-culture#29972) a écrit:(...) Quant aux pamphlets de Céline on peut développer le pour et le contre, les lecteurs n'étant pas tous des lumières et le peu que j'ai entendu lire sur les ondes ayant réveillé en moi la bête immonde que j'ai réussi a tuer en buvant un verre de limonade,  même si en quatrième de couverture on met une photo des corps maigres, nus et sans vie des ces millions de juifs assassinés il y aura encore des gens pour aimer cela, bref je n'ai pas de solution finale. (...)
Imparable. Tout effort de réflexion est ainsi étouffé dans l'œuf.
Les interventions de Moix étaient stimulantes pour l'esprit. Erner suivait difficilement. Mais Fontaine  finira par nous faire apprécier Erner.

Voir le profil de l'utilisateur

607
Répondre en citant  
Godwin toujours,et aussi l'actualité heureuse - le Ven 02 Fév 2018, 08:55

Ce matin, G. Erner débute son journal par une séquence "rattrapage". Hier déjà, Erner soulignait les ridicules d'un rapport de 2 députés de la majorité (LREM et UDI) consacré aux relations Ecole / Parents. Le ministère de l'information est-il intervenu ? Aujourd'hui, retour sur ce rapport qui restera probablement inutile, mais changement de ton : l'origine politique des auteurs de ce chef d'œuvre n'est plus mentionnée, ses ridicules pratiquement oubliés, et l'expert convoqué pour "objectiver" la question ose à peine suggérer que peut-être, éventuellement, les enseignants connaissent mieux que "certains" députés la réalité des familles de leurs élèves. La gêne de l'expert de service transparaît dans sa voix, mais il n'est là que pour apporter une caution à ce rapport. On ne saura jamais à quoi aura servi cette "mission flash" (sic) mais elle aura déjà alimenté inutilement les chroniques des matins de FC.
Un sujet suivant et les invités du jour concernent à nouveau la commémoration de Maurras. G. Erner obstinément, systématiquement, patiemment, convoque Godwin pour éviter la question posée (la commémoration est-elle utile ?) et la remplacer par une autre (Maurras était-il antisémite ?), pour interdire toute réflexion, et surtout ne pas réfléchir à l'histoire culturelle et intellectuelle française. Cette obstruction à la réflexion, pour laquelle Fontaine prend sur ce forum le relais de Erner (voir les messages 604 et 606 ci-dessus) est préoccupante lorsqu'elle prend le pouvoir sur une radio culturelle.
Pendant ce temps, le journal de 8h sur France Musique nous informe : Trump souhaite augmenter l'armement nucléaire US en équipant l'armée de bombes de moins de 20 kT qui permettront au président US une utilisation plus facile de ces armes nucléaires.
Finalement, c'est France Musique qui délivre l'information qui compte, au-delà des obstructions de Godwin et de l'actualité heureuse et officielle que certains souhaitent.

Voir le profil de l'utilisateur

608
Répondre en citant  
Tout actu... - le Ven 02 Fév 2018, 13:07

Un mot pour préciser que Guillaume Erner est le "matinalier" de France Culture, voir Les Matins* Par Guillaume Erner du lundi au vendredi de 7h à 9h.

Ce matin, les deux sujets étaient indiqués dans le titre : "Charles Maurras retiré du livre des commémorations nationales : commémorer, est-ce célébrer ? / Faut-il mieux former les enseignants à la relation aux parents ?" 02/02/2018.

Il est compréhensible de confondre Journaux/Rédaction et les Matins vu que ces derniers discutent ("bavardent" ?) de l'actualité et que les premiers présentent l'actualité.

L'actualité, autrement appelée "l'actu", sélectionnée par FC selon la mode, l'orientation idéologique et ce que fournit l'AFP, est devenue le cœur de la station, au détriment de la culture, du savoir, de la création.

La discussion de comptoir (pour ou contre les ristournes sur les pâtes à tartiner ?), déjà sur France Info et France Inter, est considérée par la direction de France Culture comme le contenu idéal d'une station  culturelle. Désolant.

Toujours plus  "d'actualité" sont ces remarques de 2011...  


* Guillaume Erner reçoit chaque matin des invités à 7h17 pour la question du jour et à 7h40, chercheurs, experts, politiques, artistes, pour analyser et approfondir l’actualité. Il accueille cette année de nouvelles voix et enrichit encore l’offre faite aux auditeurs.


Voir le profil de l'utilisateur

609
Répondre en citant  
La culture Nutella - le Ven 02 Fév 2018, 17:59

Philaunet(http://www.regardfc.com/t19p600-les-matins-de-france-culture#30011) a écrit:La discussion de comptoir (pour ou contre les ristournes sur les pâtes à tartiner ?), déjà sur France Info et France Inter, est considérée par la direction  de France Culture comme le contenu idéal d'une station  culturelle. Désolant.
France-Culture est passé complètement à côté de la problématique Nutella.
Le principal traitement qui en a été fait par FC (mais je n'ai peut-être pas tout entendu) concerne la question des soldes et de la gestion des grandes surfaces.
Il aurait fallu réfléchir sur le fond : comment les valeurs de l'économie capitaliste amènent tant de gens à désirer manger du Nutella, à profiter des soldes puisque les revenus de ceux qui produisent ne leur permet pas d'assumer à la fois le Nutella et le dernier i-phone, pourquoi les marchandises n'ont plus de valeur (le Nutella bradé, l'i-phone survalorisé). Mais il est difficile, dans une start-up nation, de reconnaître que Nutella, i-iphone, soldes, consommation etc... sont l'alpha et l'oméga d'une culture de misère dans le monde capitaliste.
Il est plus valorisant (si j'ose dire, vocabulaire qui convient) parmi les premiers de cordée de réfléchir savamment et doctement sur la durée et le montant des soldes. Une problématique économique, donc savante, donc culturelle, on se retrouve entre soi.

Voir le profil de l'utilisateur

610
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture - le Ven 02 Fév 2018, 21:41

Je plains votre boulanger.

Voir le profil de l'utilisateur

611
Répondre en citant  
La croisade de Colosimo - le Jeu 08 Fév 2018, 12:48

Jean-François Colisimo se répand actuellement en particulier sur France Culture pour mener sa croisade contre l'islam. Il était déjà l'invité de "J'ai déjà connu le bonheur", dimanche dernier.
Ce matin Jean-François Colisimo, partisan et artisan des guerres de religion, est invité sous le thème suivant : "Sexe et pouvoir, quand religion rime avec oppression", dans le cadre d'une "journée animée par les producteurs de France Culture pour questionner les relations hommes/femmes et les rapports de domination comme de séduction".  G. Erner nous fait d'abord écouter un texte très intéressant de Michel Foucault [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-08.02.2018-ITEMA_21581436-2.mp3" debut="01:05" fin="02:15"], en relation avec le thème de l'émission, suggérant que la sexualité a été maintenant érigée en clé d'intelligibilité de tout notre être. Mais le combat de JF Colosimo, c'est juste la croisade contre l'islam, sous prétexte d'une défense du christianisme qui serait menacé. Le thème de ce matin n'est pour lui qu'un prétexte pour mener son combat : il balaie donc rapidement les idées de Foucault qui concernaient bien le thème "sexe et religion", mais qui le détournent de sa croisade à lui.
Dans son obsession, JF Colosimo convoque ensuite toute les religions : le christianisme qu'il prétend défendre ; le judaïsme, peut-être son allié monothéiste dans ce combat contre l'islam ; et bien sûr le bouddhisme, caution pacifiste des religions monothéistes. Même l'hindouisme est mentionné, mais on ne saura jamais pourquoi..
Le bouddhisme n'est pas une religion mais une métaphysique, et a seulement le tort de faire en Occident une concurrence spirituelle au christianisme. Que vient donc faire le bouddhisme dans cette discussion autour des rapports hommes / femme, domination et séduction ? Colosimo évoque alors la question des rohyngias et des musulmans en Birmanie (qui n'a strictement rien à voir avec la question des rapports h/f...) et passe à autre chose.
Lorsque Colosimo évoque la question du port de signes religieux en visant évidemment le voile islamique, qui serait aussi politique, Erner suggère que peut-être les signes religieux du judaïsme ont eux aussi également une valeur politique. Colosimo balaie encore cette idée qui le détourne de son unique obsession.
Ce genre d'intellectuel, théologien comme Colosimo, ou écrivain comme Houellebecq (qui sait quelle est la religion la plus stupide du monde) ne devrait être invité que dans le cadre de débats contradictoires.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


612
Répondre en citant  
Re: Les matins de France Culture -

Les matins de France Culture     Page 61 sur 68

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62 ... 64 ... 68  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum