Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre.    Page 6 sur 10

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Mer 01 Sep 2010, 19:45

Rappel du premier message :

"Le rendez-vous" est une émission intéressante. Non pas pour son contenu, pour sa forme.

Sa forme est un simulacre de mutation et d'hybridation, prise dans la plus totale paralysie.

En ceci, elle nous montre comment des recettes emprisonnent la réflexion.

Quel est le projet des "Rendez-vous" ? Offrir un "Direct Culture Media Musique - soit une heure d'actualité culturelle en trois temps". Je cite ici la présentation de l'émission sur sa page FC.
C'est bien du temps qu'il est question, d'ailleurs, dans "Le rendez-vous". Du temps même qui sera dévolu à nier la réflexion, à nier la pause nécessaire à la réflexion. En ceci, le "Journal de la culture" de Raphaël Bourgois est symptomatique. Toujours sur le site, on nous précise qu'en sept minutes, l'essentiel de l'actualité culturelle nous est offert.

"Le journal de la culture" n'est pas une invention radiophonique. C'est même l'anti-forme radiophonique, par excellence. C'est un truc journalistique qui traîne dans la presse écrite. Quiconque a lu "Le Monde" a constaté que dans les pages de ce journal, on trouve des entrefilets : nombre d'ouvrages vendus grâce au prix Goncourt, rachat de telle maison d'édition, absence de tel cinéaste à une remise de prix ...
Sur la page du journal, ces brèves prennent leur sens, elles divertissent, elles donnent une information brute, elles délassent le regard du lecteur.

Autre exercice formel du "Rendez-vous" : l'invité du jour pose une question à l'invité du lendemain.
Nouvel exercice formel : le questionnaire de Manou Farine. Celle-ci reprend le principe du questionnaire de Proust et l'applique à un invité.
A savoir, ce truc a été trouvé par les "Inrocks". La question qui débutait leur questionnaire était "Qu'est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ?"

Un journal, un magazine se lisent. C'est un truisme ! Une radio s'écoute. Autre truisme ! Néanmoins, la lecture peut être linéaire, elle peut aussi se faire en diagonale, dans le va et vient.

C'est là l'impuissance et la limite radiophonique du "Rendez-vous". Cette émission n'a pas de forme radiophonique. Elle est calquée sur des formes de la presse écrite. J'insiste sur le terme de formes parce que la presse écrite a recours à ces formes comme à des diversions.
Elles servent à mettre de la respiration, à aérer le texte.

La question du temps, maintenant.
"Le rendez-vous" fonctionne comme un collage. C'est là que sa tentation ou tentative formelle d'hybridation connaît de nouvelles limites et un nouvel échec.
Il est d'ailleurs intéressant de noter que sur la page Fc dédiée à l'émission, on trouve une galerie de portraits des invités sous forme de collage de micro-photos comme une volonté de donner de l'instantané, de l'immédiat, du direct (une fois encore), une volonté de coller au momment, à sa soi-disant vérité.

"Le rendez-vous" fonctionne comme un dispositif (mot cher à Laurent Goumarre, d'ailleurs) qui cherche à mimer le temps, qui cherche à mimer le temps qui s'écoule, qui voudrait se couler dans ce temps, cette actualité mais qui, paradoxalement, le sclérose en recettes journalistiques.

On a, du coup, une sorte de séries de discours formels qui, en fait de dynamisme, propose à entendre le discours redondant d'une actualité qui mimerait sa propre représentation.

Il y a une impasse formelle. Le malheur de cette impasse formelle est qu'elle débouche sur une impasse intellectuelle.
"Le rendez-vous" n'a rien à dire. Il bégaie des échos journalistiques et sa forme parfaitement opérationnelle coupe court aux idées, s'oppose à leur développement.

Explique peut-être pourquoi elles sont singulièrement absentes d'un magazine à vocation "culturelle".

A cela, on reviendra ...
* * *

51
Répondre en citant  
@Fanch - le Ven 05 Nov 2010, 14:31

Alors, il y a peut-être erreur de ma part: je croyais que vous faisiez référence à une émission que j'ai entendue cet été où la journaliste, dont j'ai bien sûr oublié le nom, passait 24h avec un écrivain, dans un lieu choisi par lui. J'ai parfois bien aimé, mais celle à Buenos Aires m'a vite lassé.
Bon, Fanch, il ne faut plus que je vienne ici. S'il vous plaît, foutez-moi à la porte!!

vous avez écrit un autre message, alors vite fait:
je comprends qu'il y a eu une évolution qui ne vous plaît pas, mais je ne suis pas sûr que cette évolution soit un tel changement de nature. Voir les missions confiées à FC selon le document que vous avez fait connaître, missions qui ne sont pas éloignées du discours de Borzeix qu'on peut trouver quelque part dans les anciennes pages de ce forum. Il y a eu des changements, et malgré tout une certaine continuité.
Là, je coupe.

52
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 05 Nov 2010, 14:38

@Nessie a écrit:
le programme de FC était unique en son genre, et il est maintenant banal, aligné sur celui des confrères et peut-être même est-il mieux fait, ça je n'en disconviendrai pas. Mais la demande que comblait l'ancien France Culture, ô coincidence la demande de culture, celle-là se retrouve chaque année un peu plus à la portion congrue.
FC laminée à la force de tous les laminoirs de la trivialité-sarcasme ! Télés, francinter, autres radio, presse, se gossaient et moquaient le supposé élitisme de FC en employant un ton de condescendance odieux. Pour sortir de cette spirale infernale "on" a fait rentrer le loup dans la bergerie. Ya maintenant beaucoup de loups aux dents longues, les moutons rebelles ont été muselés, les autres courbent l'échine…

53
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 05 Nov 2010, 14:46

vincent a écrit:
Bon, Fanch, il ne faut plus que je vienne ici. S'il vous plaît, foutez-moi à la porte!!
Certainement pas, chacun empile et tâtonne avec sa petite collec' de mémoire et de passions. On s'interpelle, se complète, se précise et ça fait un forum vivant.

54
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 18:53

-




post effacé dimanche 14 dans la soirée par son auteur
n'en restent donc que les extraits cités dans les réponses.



_________________
Martin
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

55
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 20:01

Quelle curieuse émission que cette émission ! Ce soir, comme tous les soirs, ça a commencé avec les news de R Bourgois. Etait invitée une metteuse-en-scène dont le travail a suggéré cette remarque à Goumarre: "un plateau qui fonctionne comme un moi-peau". Ouais ! Et rien de plus.
Grand ciel ! Pourquoi convoquer le titre du livre de Didier Anzieu ? Je dis bien le titre car aucune piste ou réflexion n'ayant été développée, j'ignore pourquoi, soudain, cette référence est sortie.

Impossible de savoir, non plus, si la référence était habile ou pas. Le moins aurait été que L. Goumarre prenne la peine d'expliquer ce qu'il voulait dire. Il n'est quand même pas réduit à ce stade où le simple fait de faire croire qu'on tient une référence est un titre de gloire critique ?

56
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 20:12

-


post effacé dimanche 14 dans la soirée par son auteur
n'en restent donc que les extraits cités dans les réponses.

_________________
Martin
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

57
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 20:18

Comme travail ? Il a été prof et s'est pris de passion pour la danse. Il a alors décidé d'écrire sur cet art. Je crois qu'il est passé par les "Inrocks", "Elle", "Têtu" et il écrit de temps à autre pour "Artpress". J'ignore comment il a atterri à FC. J'ai lu un de ses articles dans "Artpress". C'était honorable.

58
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 21:28

-


post effacé dimanche 14 dans la soirée par son auteur
n'en restent donc que les extraits cités dans les réponses.

_________________
Martin
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

59
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 22:20

Oui. Mais ce fut bref. Et rare. C'est arrivé lorsque le commissaire de l'expo "Lénine, Staline et la musique" est venu présenter l'expo et son travail de commissariat avec d'autres personnes (dont un Russe) passionnantes ou lorsque l'ancienne directrice de Magnum a été invitée pour parler d'un nouvel endroit dédié à l'image comme document. Dans les deux cas, mon intérêt a été éveillé et maintenu parce que ces invités avaient en commun non pas de venir faire une promo mais de venir parler des contenus et des enjeux de l'expo dans un cas, du document iconographique dans l'autre. Enfin, ils faisaient partie de cette catégorie de personnes qui ont les idées claires, les expriment bien et articulent directement ou approfondissent d'eux-mêmes leur discours.

60
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Ven 12 Nov 2010, 22:51

De mon côté je confirme que cette émission souvent navrante peut réussir à faire parler l'invité correctement. Car malgré son mauvais goût des bons mots (presque toujours merdiques) Laurent Goumarre n'invite pas des gens pour les assommer ni les museler, mais bien pour leur donner la parole. Ensuite il peut lui-même faire autant de cinéma qu'il veut et sortir des sornettes à la tonne, il réussit quand même à créer une ambiance sympa et l'invité peut s'exprimer. Le seul fait que l'auditeur en soit à se raccrocher à ce genre de critère pour sauver les meubles, c'est le signe d'une sérieuse dégringolade de la fonction critique à FC. Du coup en un peu plus de 2 années j'ai apprécié et donc conservé les émissions du rENdEZ-vOUS où furent accueillis :
- Michel Pastoureau
- Catherine Deneuve
- Luc Moullet
- Pierre-Michel Menger
- Emission spéciale sur la firme Motown
- Véra Belmont
- Alexandre Arcady
- Felice Varini
- William Karel
- Pierre Bellemare
- L'histoire du magazine Actuel
- Richard Millet

Soit une douzaine d'émissions, dont 2 ou 3 seulement ont été conservées sans avoir à passer par le découennage Nessie qui a allégé les autres, parfois très sévèrement. A chacune de ses questions ou presque Goumarre m'horripile pourtant je me dis qu'à la télé son émission non seulement ne serait pas honteuse, mais serait bien plus valable que celle du pathétique Frédéric Taddéi. Et j'apprécierais alors d'autant mieux de voir Goumarre glisser sur la téloche, que ça nous libèrerait une case à FC.

61
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Sam 13 Nov 2010, 08:42

-


post effacé dimanche 14 dans la soirée par son auteur
n'en restent donc que les extraits cités dans les réponses.

Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre.     Page 6 sur 10

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum