Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre.    Page 7 sur 10

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Mer 01 Sep 2010, 19:45

Rappel du premier message :

"Le rendez-vous" est une émission intéressante. Non pas pour son contenu, pour sa forme.

Sa forme est un simulacre de mutation et d'hybridation, prise dans la plus totale paralysie.

En ceci, elle nous montre comment des recettes emprisonnent la réflexion.

Quel est le projet des "Rendez-vous" ? Offrir un "Direct Culture Media Musique - soit une heure d'actualité culturelle en trois temps". Je cite ici la présentation de l'émission sur sa page FC.
C'est bien du temps qu'il est question, d'ailleurs, dans "Le rendez-vous". Du temps même qui sera dévolu à nier la réflexion, à nier la pause nécessaire à la réflexion. En ceci, le "Journal de la culture" de Raphaël Bourgois est symptomatique. Toujours sur le site, on nous précise qu'en sept minutes, l'essentiel de l'actualité culturelle nous est offert.

"Le journal de la culture" n'est pas une invention radiophonique. C'est même l'anti-forme radiophonique, par excellence. C'est un truc journalistique qui traîne dans la presse écrite. Quiconque a lu "Le Monde" a constaté que dans les pages de ce journal, on trouve des entrefilets : nombre d'ouvrages vendus grâce au prix Goncourt, rachat de telle maison d'édition, absence de tel cinéaste à une remise de prix ...
Sur la page du journal, ces brèves prennent leur sens, elles divertissent, elles donnent une information brute, elles délassent le regard du lecteur.

Autre exercice formel du "Rendez-vous" : l'invité du jour pose une question à l'invité du lendemain.
Nouvel exercice formel : le questionnaire de Manou Farine. Celle-ci reprend le principe du questionnaire de Proust et l'applique à un invité.
A savoir, ce truc a été trouvé par les "Inrocks". La question qui débutait leur questionnaire était "Qu'est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ?"

Un journal, un magazine se lisent. C'est un truisme ! Une radio s'écoute. Autre truisme ! Néanmoins, la lecture peut être linéaire, elle peut aussi se faire en diagonale, dans le va et vient.

C'est là l'impuissance et la limite radiophonique du "Rendez-vous". Cette émission n'a pas de forme radiophonique. Elle est calquée sur des formes de la presse écrite. J'insiste sur le terme de formes parce que la presse écrite a recours à ces formes comme à des diversions.
Elles servent à mettre de la respiration, à aérer le texte.

La question du temps, maintenant.
"Le rendez-vous" fonctionne comme un collage. C'est là que sa tentation ou tentative formelle d'hybridation connaît de nouvelles limites et un nouvel échec.
Il est d'ailleurs intéressant de noter que sur la page Fc dédiée à l'émission, on trouve une galerie de portraits des invités sous forme de collage de micro-photos comme une volonté de donner de l'instantané, de l'immédiat, du direct (une fois encore), une volonté de coller au momment, à sa soi-disant vérité.

"Le rendez-vous" fonctionne comme un dispositif (mot cher à Laurent Goumarre, d'ailleurs) qui cherche à mimer le temps, qui cherche à mimer le temps qui s'écoule, qui voudrait se couler dans ce temps, cette actualité mais qui, paradoxalement, le sclérose en recettes journalistiques.

On a, du coup, une sorte de séries de discours formels qui, en fait de dynamisme, propose à entendre le discours redondant d'une actualité qui mimerait sa propre représentation.

Il y a une impasse formelle. Le malheur de cette impasse formelle est qu'elle débouche sur une impasse intellectuelle.
"Le rendez-vous" n'a rien à dire. Il bégaie des échos journalistiques et sa forme parfaitement opérationnelle coupe court aux idées, s'oppose à leur développement.

Explique peut-être pourquoi elles sont singulièrement absentes d'un magazine à vocation "culturelle".

A cela, on reviendra ...
* * *

61
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Sam 13 Nov 2010, 08:42

-


post effacé dimanche 14 dans la soirée par son auteur
n'en restent donc que les extraits cités dans les réponses.

62
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Sam 13 Nov 2010, 09:48

@Martin a écrit: les stars actuelles de l'antenne laisseraient la place à d'autres talents dont je suis certain, nous ne manquons pas. Se faire plus rare...voilà qui les rendraient plus précieux.
C'est pour ça que nous goûtions avec gourmandise chaque mardi (au moins pendant un temps) "la matinée des autres", "un jour au singulier" (geneviève ladouès),…, mais les décraqués tous les jours c'était une pastille effervescente (de santé mentale publique) qui tonifiait le passage du matin à l'après-midi.

C'est Gélinet puis Adler qui ont organisé des repères très formels et, jeté aux orties " le laboratoire Borzeix, un fouillis riche de singularités ". Vos propositions de donner une autre cadence sont intéressantes mais qui voudrait les mettre en œuvre ?

Au milieu des années 8O quand Garetto pour Inter a changé le rythme des émissions et découpé les tranches d'une heure en plusieurs séquences, le petit dieu Chancel a fait un gros caca nerveux. Son émission était passée de 60 à 20 mn ! C'était osé, audacieux et ça cassait la routine installée. (Chancel avait déjà au compteur plus de dix ans de Radioscopie, excellent titre n'est-il pas ?).

Votre proposition de mettre les Matins en hebdo ou mensuel, génial ! Qu'on nous redonne 1 ou 2 émissions
de 6h à 9h qui tissent autre chose que de l'actu/people-star/chroniquettes (bonnes pour les chiens ou les chats), et bien sûr autre chose que l'enfilage de perles ou de Polaaahhhhhhh. Il faudrait pour cela qu'il y ait une ligne de tracée (un cap disait autrefois le Lebrun des mers) ! OPA doit être en train de la dessiner. Il faudra qu'il lise ici que le rythme de quotidiennes/en direct sur Fc a fait son temps et que la longue durée ou l'écriture (fouillée) nécessite d'autres fréquences de création. (à suivre)

63
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Sam 13 Nov 2010, 11:02

@Martin a écrit: [...] moins qu'une hypothétique "dégradation" de FC, cela montre plutôt à mon avis que la fréquence journalière de ces émissions impose un rythme trop élevé à tout le monde. "Les matins", "Le grain à moudre", "La fabrique de l'histoire"... gagneraient à passer en mode hebdomadaire ou mensuel: les producteurs auraient plus de temps pour peaufiner la préparation, se concentreraient sur des sujets/invités "selects"-au lieu du tout venant politico-artistico-médiatique, les auditeurs seraient moins lassés, et les stars actuelles de l'antenne laisseraient la place à d'autres talents dont je suis certain, nous ne manquons pas.
Se faire plus rare...voilà qui les rendraient plus précieux.
Je note que tout en refusant la qualification d'hypothèse à certaines propositions dans un autre fil, vous pouvez user ici du mot "hypothétique" pour d'autres propositions ...

En tous cas, merci à vous d'être venu dans ce fil nous répondre sur le programme lui-même. Il se trouve que votre remarque ici rejoint nombre de nos critiques : les quotidiennes sont difficiles à réussir. Difficile mais pas impossible. Et si deux exemples sont à puiser dans des émissions défuntes (Le panorama, Culture-matin), serait-ce là réaction passéiste, ou bien l'indice que 2 périodes de la même radio, faite presque avec les mêmes personnes (voyez Lebrun) peuvent donner même au rythme quotidien, des résultats forts différents ?

Comparer les résultats de 2 périodes différentes, c'est peut-être aussi induire un doute vers des variables sur lesquelles on ne se penche pas assez : le management, le projet général de la direction et donc l'esprit général de la chaine (si l'on admet qu'il y a un lien).

Pour ce qui est de la fréquence d'apparition des producteurs, j'ajoute que nous déplorons, non pas par goût du passé mais par expérience et habitude d'auditeurs, les résultats que donnent ces deux systèmes différents :
a) une radio de titulaires (même à rythme hebdomadaire, on sent la saturation)
b) une radio d'intervenants ponctuels, le fameux principe des producteurs tournants
On peut aussi comparer les deux systèmes grâce aux rediffusions nocturnes : certes les émissions des 90's qu'on nous y propose se retrouvent tirées hors de leur grille, c'est-à-dire de leur contexte de diffusion. Mais le fait que ces émissions n'aient pas d'équivalent aujourd'hui montre bien qu'il y a un changement du projet d'ensemble. C'est pour parler de ce changement, y réfléchir, et le critiquer, que nous avons créé ce forum.

64
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Sam 13 Nov 2010, 16:46

France culture comme arté ronronne, il serait temps de bouger tout cela !

65
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Mar 30 Nov 2010, 08:34

Emission 24 heures en Haïti. "Le rendez-vous" avait invité le sculpteur André Eugène. Il se trouve que ce sculpteur haïtien a une parole qui n'est pas servile. Eh bien je vous conseille d'écouter ses interventions, lors de cette émission. Il était étonnant de constater à quel point Goumarre était déstabilisé par ce que disait André Eugène. Ce n'était pas tant que les propos de ce-dernier étaient particulièrement sacndaleux, c'était que ses propos ne participaient pas à la petite cérémonie unanimiste de l'émission culturelle, bien consensuelle, qui va s'intéresser à l'art des Caraïbes.
D'ailleurs, André Eugène a répondu à une question de Goumarre :"La meilleure façon de se venger, c'est de dire la vérité".
Il doit avoir raison car, apparemment, ça les laisse sans voix nos journalistes !

66
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Mar 30 Nov 2010, 20:51

Rafraichissant, en effet, de réécouter cette émission bien que le son soit très mauvais. Certains artistes haïtiens, surtout André Eugène et Marion Benjamin ont une parole vigoureuse pour dénoncer le fait que les médias ne s'intéressent qu'à leurs plaies et que, de surcroit, les occidentaux s'occupant d'art contemporain veulent toujours ethniciser leurs oeuvres; ça fait nettement mieux de dire que c'est inspiré par le vaudou (alors qu'ils n'en ont, eux, ces artistes là, du moins, rien à cirer) mais à la fin, ça se vend quand même beaucoup moins cher que les oeuvres des occidentaux....
Et ils en ont assez de voir tout cet argent gaspillé dans les campagnes électorales La nullité des élites politiques persuade des chanteurs de se présenter, alors qu'ils n'ont strictement aucune compétence pour faire de la politique.C'est affirmé sans tabou.

67
Répondre en citant  
les plateaux… à humer - le Mer 15 Déc 2010, 19:53

Page 19 des Inrock de cette semaine une pub pleine page :
Logo France Culture. Slogan : "Humer l'air du temps". le RenDez-Vous. Le direct Culture/Musique/Médias. Laurent Goumarre. 19h/20h- du lundi au vendredi

Photomontage baroque avec un gazier qui semble sortir de la mer à la verticale (comme on tient les plateaux chez Goumarre)

Humer l'air du temps, on dirait une pub de Séguéla pour Fanch Mitt' du temps où il roulait en Solex (1981) Ségéla pas Mitterand. J'ai eu beau écouter j'ai rien humer du tout de l'air du temps mais bien plutôt les portes ouvertes "tendance".

Humer l'air du temps, une formule publicitaire creuse qui accompagne bien le vide sidéral dans lequel nous plonge cette radio avec un RenDez-vous que si quelqu'un m'explique c'est quoi ce D en maj. au milieu du mot, sans doute que le D aussi hume l'air typographique ?

Pas de quoi en faire un plateau de cette pub !

68
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Mer 02 Fév 2011, 19:54

Moment pénible chez Laurent Goumarre, et particulièrement parlant. On parle cinéma classique, tant mieux, c'est France Culture, et on écoute des choses rares et précieuses, et vlan, on tombe sur la chronique ciné, dédiée à deux films, respectivement de Dany Boon et Eric&Ramzy. Super. Le chroniqueur ne semble pas avoir conscience, d'abord, du fait que ses tics de langages, prononciation, vocabulaire en font une caricature sonore du critique mondain branchouille ("voilaa-iiin par rapport à ce dispositif de transfert de l'hilarité-iiin particulièrment réussi voiliiiinnnn"), et ensuite, il se met à déployer toute la caisse à outils du décrypteur analytique sauce France Culture, et tout le vocabulaire y passe, avec la colonisation, la crise, le techno-socio-géo-politique, le tout avec un petit côté commentaire composé. Or, il y a de fortes chances que les auditeurs de France Culture n'iront pas voir ces deux daubes, qu'ils s'en fichent royalement. Et plus tôt dans la journée, à la Grande Table, on a fini par avouer que ces trucs-là n'étaient pas faits pour être analysés, mais que c'est "le corps qui rit" (ben oui, on est sur France Culture), et que d'accord, c'est débile, c'est usé, ça ne vole pas plus haut que la série des Gendarmes, mais ça n'a pas l'intention de marquer les esprits. Alors pourquoi aime-ton ce genre d'exercices au ReNdEz-VoUs?
1) Prouver qu'on peut faire intello en disséquant de la daube
2) Montrer à toute force que la cultchure c'est pas prise de tête quoa la preuve on peut parler de Danny Boon
3) On a peur d'être taxés de ringards et ces chroniques, c'est une assurance-vie pour l'émission, comme ce que fait Raphy avec ses extraits musicaux, pour ne pas avoir l'air trop sérieux (ce qui est un crime contre l'humanité à France Culture)

Ou bien?

69
Répondre en citant  
Re: Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre. - le Jeu 03 Fév 2011, 14:57

@Yann Sancatorze a écrit:Moment pénible chez Laurent Goumarre, et particulièrement parlant. On parle cinéma classique, tant mieux, c'est France Culture, et on écoute des choses rares et précieuses, et vlan, on tombe sur la chronique ciné, dédiée à deux films, respectivement de Dany Boon et Eric&Ramzy. Super. Le chroniqueur ne semble pas avoir conscience, d'abord, du fait que ses tics de langages, prononciation, vocabulaire en font une caricature sonore du critique mondain branchouille ("voilaa-iiin par rapport à ce dispositif de transfert de l'hilarité-iiin particulièrment réussi voiliiiinnnn"), et ensuite, il se met à déployer toute la caisse à outils du décrypteur analytique sauce France Culture, et tout le vocabulaire y passe, avec la colonisation, la crise, le techno-socio-géo-politique, le tout avec un petit côté commentaire composé. Or, il y a de fortes chances que les auditeurs de France Culture n'iront pas voir ces deux daubes, qu'ils s'en fichent royalement. Et plus tôt dans la journée, à la Grande Table, on a fini par avouer que ces trucs-là n'étaient pas faits pour être analysés, mais que c'est "le corps qui rit" (ben oui, on est sur France Culture), et que d'accord, c'est débile, c'est usé, ça ne vole pas plus haut que la série des Gendarmes, mais ça n'a pas l'intention de marquer les esprits. Alors pourquoi aime-ton ce genre d'exercices au ReNdEz-VoUs?
1) Prouver qu'on peut faire intello en disséquant de la daube
2) Montrer à toute force que la cultchure c'est pas prise de tête quoa la preuve on peut parler de Danny Boon
3) On a peur d'être taxés de ringards et ces chroniques, c'est une assurance-vie pour l'émission, comme ce que fait Raphy avec ses extraits musicaux, pour ne pas avoir l'air trop sérieux (ce qui est un crime contre l'humanité à France Culture)

Ou bien?

Ou bien ? Ou bien ils sont démagos, ou bien ils prennent les gens pour des cons, ou bien, ils n'ont rien dans le ventre ni dans le citron et n'osent pas dire que ces films ne sont que des films pour rigoler un bon coup (et encore !) sans nul autre but.

C'est tout le ridicule de FC que vous avez épinglé avec cette émission. FC avec des Goumarre et consorts est une radio bien plus vulgaire que RTL qui ne se croit pas obliger de "péter plus haut que son cul". Sur FC, si, donc ce ridicule décalage. Ridicule, lamentable et malhonnête.

70
Répondre en citant  
Corvée de patates! - le Jeu 03 Fév 2011, 16:39

Peut-être qu'une intervention de notre ministre de la culture auprès de ces vandales?

71
Répondre en citant  
Frédéric… Radiola - le Jeu 03 Fév 2011, 17:40

Une fois sorti du frigo…
il a "fini" à la radio…


Le rendez-vous, un dispositif sur deux plateaux de Laurent Goumarre.     Page 7 sur 10

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum