Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

"Cultures de soi, cultures des autres" de Catherine Clément ou "Exégèse des lieux communs".    Page 3 sur 3

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
"Cultures de soi, cultures des autres" de Catherine Clément ou "Exégèse des lieux communs". - le Jeu 02 Sep 2010, 08:42

Rappel du premier message :

Du temps où Ali Baddou animait la matinale de FC, j'entendais la chronique hebdomadaire de Catherine Clément. La voix aiguë et autoritaire de ces cing minutes déclamées une fois par semaine m'avait toujours empêchée de vraiment prêter attention à ce que disait cette dame.
Depuis l'an dernier, Catherine Clément dispose d'une vraie émission hebdomadaire.

"Cultures de soi, cultures des autres" , une heure avec Catherine Clément. Je me demande combien coûte ce plaisir rare - sans doute plus cher qu'une nuit avec la grosse Lulu !

Hier soir, Catherine Clément recevait Emmanuel Pierrat, avocat, écrivain, éditeur, collectionneur. De toute évidence, cette rencontre ravissait Mme Clément :" Emmanuel Pierrat, un extra-terrestre parmi nous" a-t-elle d'ailleurs dit à plusieurs reprises pour saluer l'originalité extrême de son invité. Je me suis demandé ce que David Vincent aurait pensé de cette émission, en apparence respectable, où on invitait les "envahisseurs". Car Catherine Clément sait aussi reconnaître ces ET infiltrés dans notre monde.
Emmanuel Pierrat fait plein de choses à la fois "grâce à une particularité physiologique que je ne dévoilerai pas tout de suite" dixit Mme Clément qui sait faire monter le suspense. Pour un ET, ne pas être comme le mortel lambda, c'est bien le moins. Le mystère est que Emmanuel Pierrat dormirait fort peu; "Veinard ! " s'est écrié Mme Clément. "Alors, comment faites-vous ?"
Je m'attendais à ce que l'empathie chaleureuse de Mme Clément ne l'amène à demander à Maître Pierrat s'il ne prenait pas une tisane, tilleul ou camomille, afin de faciliter son sommeil.

Parmi ses nombreux bouquins, E. Pierrat en a fait un sur Maître Isorni, l'un des deux avocats de Pétain. Et ça, c'est méchant, méchant, méchant ! Vilain garçon !
Et Catherine Clément (car c'est quand même une heure que nous passons toutes et tous et Pierrat aussi avec la vieille dame indignée) ne se prive pas de morigéner Pierrat : "Non, mais vous croyez que vous me faites plaisir là ?"

Maître Emmanuel Pierrat ne devrait apporter que des macarons de chez Hermé quand il rend visite à Mme Clément !

Et l'invité d'expliquer qu'Isori, davantage qu'un extrêmiste, était un anarchiste de droite, très anti-gaulliste.

Tout ça, c'est la "noirceur" intrinsèque à certains avocats a bien saisi Mme Clément. Car certains dans cette profession vont vers le bien ou vers le mal comme Vergès ou Emmanuel Pierrat, himself !

Là, nous comprenons que "l'extra-terrestre parmi nous" est mi-ange, mi-démon et un frisson moral vient nous gratouiller l'échine.

Au bout du compte, qu'avons-nous eu pendant cette heure avec Catherine Clément ? Une longue et superficielle (au plan critique) présentation des livres d'Emmanuel Pierrat, copieusement assaisonnée des pires lieux communs moraux.
Lieux communs assénés avec la parfaite assurance de la vieille dame que son statut de vieille dame respectable installe dans la position confortable de la donneuse de leçons.
A noter aussi, Catherine Clément aime l'affect, tout la remue, émeut, secoue ... Bref, elle se voit en passonaria de la doxa. Chacune de ses émotions devient un slogan. Ses opinions ont valeur de ligne directrice morale.

Catherine Clément, derrière ses émotions et ses banalités, est un censeur.

Et c'est là que je suis gênée ... On a beau avoir une rime, censeur n'est pas penseur. Une fois encore, les déclarations à l'emporte pièce de Catherine Clément ne valent pas plus que celles de n'importe qui.
A quoi bon alors faire appel à cette femme et offir une tribune (une heure !) pour la promotion de son ego ?
D'aucuns sont des clowns narcissiques et roublards. Pourtant, à les écouter, une vraie sensibilité, une lecture travaillée, mûrie, du monde, des choses affleure.

Catherine Clément, ce n'est pas ça et "Cultures de soi, cultures des autres" est un mélange de vulgate et de cure dépurative. Rien n'y est pensé, ni réfléchi. L'intelligence a cédé le pas à l'émotion qui trouve quelques cautions dans des anecdotes ramassées de ci, de là.

Finalement, l'autorité alliée à la mièvrerie, ça vaut bien le sabre et le goupillon.
* * *

21
Répondre en citant  
Re: "Cultures de soi, cultures des autres" de Catherine Clément ou "Exégèse des lieux communs". - le Sam 05 Mai 2012, 10:17

Juju a écrit:. Une émission de radio doit-elle être un cours de fac?
Oui.
Une, ou deux, quotidiennement, dans l'offre d'une station qui s'appelle France Culture.
Les Allemands (vous citez Deutschland Radio Kultur) n'ont pas peur de le faire. Sont-ils ringards ? Sont-ils à ce point hors de la modernité ?
SWR 2 propose ce samedi 05 mai une émission dans le cadre d'une série baptisée "Radio Akademie" (Ces deux mots accolés provoqueront certainement la fuite de certains cerveaux). Le sujet ? "La nation. Qui a encore besoin de frontières ?" http://www.swr.de/swr2/programm/sendungen/radioakademie/zukunft-des-staates/wer-braucht-noch-grenzen/-/id=9562688/sdpgid=656924/nid=9562688/did=9488954/1jv5xf9/index.html
Vous noterez le lien à droite vers "Émission à lire" ("Sendung zum lesen") qui contient un PDF avec la transcription intégrale de cette émission de 30 minutes avec certains détails techniques du montage.
Le dimanche matin à 8h30 ? "Aula" ("Grande salle" - d'amphi, par exemple). http://www.swr.de/swr2/programm/sendungen/wissen/aula/-/id=1718548/1pll841/index.html
Chaque matin à 8h30 ? "Wissen" (Savoirs /Connaissances). Et l'on ne veut pas être exhaustif pour ne pas accabler les insensés qui programment des émissions de cette sorte (monologues depuis une chaire ou un studio, dialogues préparés minutieusement) sur une station de radio publique, rendez-vous compte !

Bref, "nous" sommes tellement meilleurs ... (pardon pour l'ironie lourde du matin).

Prochaine comparaison : BBC 3

22
Répondre en citant  
Re: "Cultures de soi, cultures des autres" de Catherine Clément ou "Exégèse des lieux communs". - le Mar 08 Mai 2012, 09:38

@Juju, Les bonnes émissions de FC ne sont pas des cours de fac, même si elles s'appuient parfois sur une érudition venue tout droit de l'université, et la question ici n'est pas de savoir s'il faut ou non interdire certaines émissions telles que celle de Taddei, Goumarre, Martel, mais plutôt de savoir s'il pourra encore exister dans dix ans des producteurs et des formats auxquels on n'a pas accès ailleurs (je parle ici de feu le Bon plaisir, des regrettées Francesca Isidori et Pascale Casanova, et aujourd'hui du Salon noir, de Métropolitain, des Nouveaux Chemins). Les Taddéi, Goumarre, Martel, n'ont fait qu'importer à FC un type d'émission qui existe déjà sur France Inter ou...à la télé: un ou plusieurs invité, des chroniques, une actualité, 1H, une ambiance détendu, un langage relâché, un degré relativement restreint (hum) de connaissances apportées. Ce genre d'émission légère, légèrement cultivée, est aujourd'hui ultra dominant partout, alors ne renversons pas les rôles et la priorité des inquiétudes.
La question est de savoir s'il peut exister en France une radio qui n'aurait pas pour objectif premier de faire venir de nouveaux auditeurs (dont l'audience ne devrait même pas être mesurée, par principe), mais de diffuser des programmes originaux, jugés par des pairs sur leurs seuls qualités. Une radio qui n’aurait pas peur d'être traitée d'élitiste, mais qui susciterait, à la première écoute, un effet d'étrangeté assumé pour qui n'y connaîtrait a priori rien au sujet traité, ce même effet d'étrangeté, cet ésotérisme qui m'a tout de suite attiré vers FC, quand, étudiant débutant et peu cultivé, j'ai pour la première fois écouté cette chaine, ce même effet d'étrangeté dont parlait François Angelier cet été, au cours de ses entretiens avec Baumgartner, et qui l'a amené à la radio.

23
Répondre en citant  
Re: "Cultures de soi, cultures des autres" de Catherine Clément ou "Exégèse des lieux communs". - le Mar 08 Mai 2012, 21:17

@Gomez a écrit: La question est de savoir s'il peut exister en France une radio qui (...) susciterait, à la première écoute, un effet d'étrangeté assumé pour qui n'y connaîtrait a priori rien au sujet traité, (...).
Elle existe, c'est France Culture... la nuit.

Passionnante émission ce 8 mai 2012 à 3h41 (Merci Nessie pour le toujours très utile calendrier des Nuits avec mentions et parfois détournements de présentation...) : "L'initiation : La tradition hindoue" par Olivier Germain-Thomas. Invitée : Tara Michaël, sanscritiste, indianiste renommée (dont 5 minutes de parole valent davantage que les dizaines d'heures radiophoniques d'une certaine CC dont il est question dans ce fil de discussion). C'était le 15 janvier 1980, un passé qui met K.O. le présent (de France Culture)

"L'effet d'étrangeté" vient du temps long donné à la parole, de l'absence de crainte de se voir reprocher d'être savant, de l'extrême attention donnée à l'invité par le producteur qui n'est pas là pour faire rire son audience (il y a d'autres lieux pour cela), Olivier Germain-Thomas, lequel, durant ses plus de trente ans de France Culture, s'il a eu ses phases (comme tout un chacun), n'a jamais transigé sur la qualité de ses émissions. Il n'a pas non plus perdu de vue, tant en 1980 qu'en 2010, avant de se voir montrer le porte de sortie, que ce n'était pas lui le centre de l'émission, mais, avec son aide, le sujet évoqué par l'invité.

On pourrait faire un lien, mais on l'évitera pour ne pas être désagréable, avec l'émission récente de France Inter "La marche de l'histoire" où... Catherine Clément a essayé d'en placer une à travers les multiples vignettes sonores et les "questions" de Jean Lebrun. http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-le-mahabharata

Néanmoins, ce qu'on peut affirmer, c'est que si l'on veut entrer dans la culture de l'Inde (de l'Inde du sud en l'occurrence), ce n'est pas chez Clément qu'il faut aller, mais sur France Musique écouter les émissions que la formidable Françoise Degeorges a faites récemment : http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/couleurs/emission.php?e_id=14

"Cultures de soi, cultures des autres" de Catherine Clément ou "Exégèse des lieux communs".     Page 3 sur 3

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum