Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Quelle est la vocation de France Culture ?    Page 22 sur 22

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 05 Sep 2010, 15:12

Rappel du premier message :

La vocation de France Culture, là est la question de fond qu'on traite dans ce forum.
La culture en ce sens n'est pas facile à définir : ni ceux qui la défendent ni ceux qui la dénigrent, ne la définissent très précisément. On peut imaginer qu'il y a plusieurs façons de juger qu'un programme est culturel ou qu'il ne l'est pas.

Certains déplorent la part envahissante de l'actualité dans le programme de la chaine.
D'autres jugent que l'actu de la culture est un abaissement commercial.
D'autres encore demandent du documentaire culturel au lieu des reportages sociaux.
D'autres pensent que le France Culture regretté par ceux qui l'ont écouté dans les 90's, était (ou bien serait aujourd'hui ?) une radio vieillote et élitiste.

Tout ça vient d'être évoqué dans un autre fil. Avec des idées à rapatrier dans celui-ci.

Alors, qu'en pensez-vous ?

* * *

211
Répondre en citant  
Madame Treiner, votre radio sombre dans le ridicule - le Lun 30 Oct 2017, 16:44

En une de la page d'accueil de franceculture.com, une photo de Lydie Salvayre (pas vraiment commode...) avec en gros titre une citation : "Comme pour l'affaire Dreyfus, il est temps pour les écrivains de dire quelque chose de cet air délétère de la France".

Vraiment, le ridicule commence à recouvrir France Culture du matin au soir. "(...) cet air délétère de la France", évidemment à entendre chez madame "la désespérance-est-sur-nous", Olivia Gesbert dans La Petite table.

Le CNRTL indique à DÉLÉTÈRE
(...)
B.− Au fig., dans le domaine du jugement, du raisonnement, de la morale. Qui cause la corruption. Maxime, propagande délétère; l'action délétère des fausses doctrines, d'un individu sur un autre. Synon. corrupteur, néfaste, pernicieux :
[Exemple]  "Dieu sait si personne a protesté avec plus de force que moi quand on a fait dans la société une place disproportionnée aux nationalistes, aux militaires, quand tout ami des arts était accusé de s'occuper de choses funestes à la patrie, toute civilisation qui n'était pas belliqueuse étant délétère! *C'est à peine si un homme du monde authentique comptait auprès d'un général". Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 797.

L'adjectif me semble s'appliquer idéalement à nombre d'émissions de France Culture, particulièrement à cette Table (dont on appréciera à sa juste mesure le paragraphe commençant par "Pressée par l'urgence d'écrire sur la France,  sur la montée et la banalisation des discours de haine, Lydie Salvayre, (...)" qui vaut son pesant de clichés.

Nouvelle manie sur les pages de Radio France : mettre une photo en pied des personnes (invités ou producteurs) dans un format si énorme qu'il faut faire défiler la page pour la voir en entier et, surtout, la passer. C'est de la grosse ficelle publicitaire...

* Version France Culture 2017 : tout ce qui ne lutte pas et qui s'intéresse aux arts est délétère...

212
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Mar 14 Nov 2017, 20:28

En réponse au pré-projet ministériel concernant l'audiovisuel public qui a fuité au Monde, Philippe Meyer, sur FB, repartage une tribune qu'il avait publiée dans ce journal le 27 mars 2015, et qui mérite d'être relue. L'axe principal en est l'absence de projet aux niveaux directoriaux : manque de projet à la présidence qui ruisselle vers un certain nombre de directions, qui n'ont pas d'autre projet que l'imitation, la fausse monnaie et la course à l'audience.

On notera ce passage :

Les dernières années ont vu les chaînes, et notamment France Inter et France Culture, se livrer à une concurrence absurde, exacerbée par des rivalités et des ambitions subalternes. Faute de pouvoir justifier cette rivalité par une politique de programmes, chaque direction s’est arc-boutée sur des sondages dont la moindre variation à la hausse, le plus souvent inférieure à la marge d’erreur de ce type de mesure, est célébrée comme un Austerlitz, à grand renfort de trompette.

Et dans cette tribune est défendue l'idée de service public pour tous. On voit aujourd'hui, notamment dans certaines lignes de ce forum, que ce principe n'est plus une évidence. Certains se font les idiots utiles de ces directions vides et encouragent les concurrences internes, les renoncements de mission et les abandon de cahier des charges. A la notion de service public culturel pour tous, ils répondent : service politique de mes idées à moi. Cette tribune, et ce forum servent à rappeler que ce combat n'est pas une évidence, il faut se battre même pour le justifier.

213
Répondre en citant  
Philippe Meyer, lucide sur Radio France et France Culture - le Mer 15 Nov 2017, 15:29

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t209p210-quelle-est-la-vocation-de-france-culture#29423) a écrit:En réponse au pré-projet ministériel concernant l'audiovisuel public qui a fuité au Monde, Philippe Meyer, sur FB, repartage une tribune qu'il avait publiée dans ce journal le 27 mars 2015, et qui mérite d'être relue.
Absolument ! J'en extrais ce passage : "Lors de l’arrivée de leur nouveau président, la plupart des collaborateurs avaient, comme ils l’ont aujourd’hui, conscience de l’importance des défis à relever. Le premier de tous est de demeurer un service public dans un monde où l’on fait bon marché de l’intérêt général, dans un domaine, celui de l’audiovisuel, où la spécificité des programmes proposés par les sociétés nationales n’a fait qu’aller en s’érodant, et dans un secteur d’activité, celui de la culture, d’autant plus difficile à faire vivre qu’il est devenu une auberge espagnole en même temps qu’une variable d’ajustement budgétaire.".

"Demeurer un service public" : oui, c'est défi pour France Culture que l'on voit chaque jour promouvoir les obsessions sociopolitiques privées de ses producteurs (exemples cent fois donnés).
"la spécificité des programmes proposés par les sociétés nationales n’a fait qu’aller en s’érodant" : c'est le moins qu'on puisse dire en voyant les programmes de France Culture et son site, revue généraliste d'actualité. La spécificité de France Culture a été écartée au profit d'un projet d'endoctrinement moral et politique. Exemples quotidiens fournis sur demande.

Parmi les réactions à l'article du Monde, je note celle-ci qui est le résultat d'une direction qui scie la branche sur laquelle elle est assise (elle s'en moque, elle est transitoire) : "Philipp 14/11/2017 - 12h52 (...) il serait tout à fait envisageable de fusionner France Culture et France Musique car ces 2 radios font beaucoup de redites ( plusieurs émissions parlent du même sujet ) et de rediffusions. Cette chaîne culturelle pourrait également se rapprocher d'ARTE et de France 5 dont les objectifs sont très voisins. Nous pourrions avoir un pole média public à vocation culturelle.Idem pour le grand public avec France 2/France inter ainsi qu'au niveau local avec France 3 et France bleu."

Ce commentateur se trompe et montre qu'il n'écoute pas la radio en parlant de redites entre FCult et FMus. Il ne s'agit pas de cette dernière, mais de France Inter + France Info.

Il est inéluctable qu'il y ait un changement à Radio France. Mais tous les réformistes et révolutionnaires à la petite semaine de France Culture vont se transformer illico en conservateurs arc-boutés sur leurs positions, car la révolution, oui, mais pas pour soi... Ce qui est dommage, c'est qu'en se positionnant comme un média généraliste, FCult n'a aucun argument à faire valoir contre une fusion avec un autre média généraliste. France Musique idem qui, au lieu de proposer ce qui ne se fait nulle part ailleurs, avec les moyens et les compétences du service public, imite Radio Classique et autres robinets à CD. Pourquoi un service public devrait-il être redondant avec un service privé  de même nature ? Si France Musique a encore une justification, c'est par la valeur ajoutée de ses quelques émissions d'histoire musicale encyclopédique. Mais Voinchet l'a bien rappelé aux producteurs quand il a été nommé : "Taisez-vous !". C'est pourquoi les contrats de deux piliers intellectuels de la chaîne, Karine Le Bail et Stéphane Goldet, n'ont pas été renouvelés en septembre dernier. Un Jean-Michel Damian qui a fait le patrimoine de cette chaîne n'aurait aucune chance d'être au micro de nos jours.

214
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Jeu 16 Nov 2017, 15:18

@Philaunet a écrit:Ce qui est dommage, c’est qu’en se positionnant comme un média généraliste, FCult n’a aucun argument à faire valoir contre une fusion avec un autre média généraliste.

Pour le simple plaisir d'agiter une gousse d'ail (Brice Couturier), de brandir un crucifix (BFM) et sortir un pieu en bois (Macron), toutes choses qui feront trembler quelqu'un sur ce forum, je propose ceci au visionnage. Il s'agit d'une émission de BFM Business dont BC et Michèle Cotta sont les invités. Contrairement à son titre, elle ne porte quasiment pas sur la réforme de l'audiovisuel public : quelques minutes y sont consacrées en début d'émission, le reste n'est que du commentaire politique autour du président (de la table ronde café-croissant comme sur FC). A signaler donc car BC évoque ce dangereux glissement opéré par FC, d'une station culturelle à une station généraliste. A écouter à partir de 2'16 (c'est très bref).

215
Répondre en citant  
''Une radio culturelle et pas généraliste'' - le Ven 17 Nov 2017, 07:59

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t209p210-quelle-est-la-vocation-de-france-culture#29435) a écrit: (...) Pour le simple plaisir d'agiter une gousse d'ail (Brice Couturier), de brandir un crucifix (BFM) et sortir un pieu en bois (Macron), toutes choses qui feront trembler quelqu'un sur ce forum, je propose ceci au visionnage. Il s'agit d'une émission de BFM Business dont BC et Michèle Cotta sont les invités. Contrairement à son titre, elle ne porte quasiment pas sur la réforme de l'audiovisuel public : quelques minutes y sont consacrées en début d'émission, le reste n'est que du commentaire politique autour du président (de la table ronde café-croissant comme sur FC). A signaler donc car BC évoque ce dangereux glissement opéré par FC, d'une station culturelle à une station généraliste. A écouter à partir de 2'16 (c'est très bref).
Verbatim de Brice Couturier (ancien président des producteurs de France Culture): "J'ai toujours plaidé pour que France Culture reste une radio culturelle et ne devienne pas une radio généraliste. Idem pour France Musique".

Si le CSA cherche un nouveau président de Radio France, voilà un profil intéressant.

216
Répondre en citant  
Mea culpa - le Ven 17 Nov 2017, 18:03

Philaunet(http://www.regardfc.com/t209p210-quelle-est-la-vocation-de-france-culture#29444) a écrit:
Verbatim de Brice Couturier (ancien président des producteurs de France Culture): "J'ai toujours plaidé pour que France Culture reste une radio culturelle et ne devienne pas une radio généraliste. Idem pour France Musique".
Si le CSA cherche un nouveau président de Radio France, voilà un profil intéressant.
Je suis vraiment confus : si j'avais connu la vraie dimension de Monsieur Couturier comme défenseur de la culture et futur président, je ne me serais pas permis de comparer les prestations à l'antenne de Monsieur Couturier à des exposés de collégiens préparés dans une médiathèque (Comme un collégien)...

D'ailleurs, un tel écrivain, capable de rédiger un ouvrage tellement riche et approfondi sur un personnage très influent dans la nomination du président de Radio France, mérite le respect, c'est sûr.

Une crainte affreuse m'étreint cependant : dans un élan de sincérité, au cours d'un Grain à moudre, Monsieur Couturier nous a fait cette confidence (bien sympathique !) : dans sa chambre d'adolescent il avait affiché une photo du Che (Guevara, pas Macron). Ce geste de jeunesse, indice d'un esprit rebelle et insoumis, ne risque-t-il pas de lui nuire ?

217
Répondre en citant  
Hors sujet,ressaisissez-vous ! - le Ven 17 Nov 2017, 18:10

Quel rapport ont les propos écrits dans le post précédent avec ce fil "Quelle est la vocation de France Culture" ? Je n'en vois aucun. En revanche, je vois une envie de polémiquer et d'ironiser sur les personnes de Brice Couturier et d'Emmanuel Macron. Il existe un fil  Le Bistrot politique dans le sous-forum "Le Conversatoire" pour déverser votre bile politique, SmV. Ou d'autres forums, visitez-les.

218
Répondre en citant  
France Culture radio capitale de la culture - le Jeu 07 Déc 2017, 20:59

Tiré de telerama.fr :

"Précisant son propos, le Président de la République a reproché à l’audiovisuel public de ne pas « s’être une seconde adapté à l’évolution des usages ». Le jugement est excessif mais pas toujours infondé. Il a raillé une télévision incapable de s’adresser à une jeunesse qui a investi le Net, les jeux vidéos et les médias délinéarisés sur lesquels « nous n’avons aucune forme de production, ni aucune réflexion ». « On ne regarde pas le continent sur lequel nos gamins sont en train de s’éduquer » a-t-il déploré. Avant d’attaquer : « On fait des programmes pour les jeunes en disant, c’est super, c’est pour les jeunes (…) mais ceux qui les regardent ont plus de 65 ans. »

La critique d’Emmanuel Macron est également très sévère sur le contenu des programmes eux-mêmes : « ils sont trop chers » et avant tout destinés aux « gens les mieux éduqués, les mieux informés, les mieux protégés. » « L’allocation des finances publiques est ultra inégalitaire en matière d’audiovisuel public », a-t-il jugé. « On met très peu d’argent pour aller éduquer des gens qui sont loin de la culture (…), qui ne vont jamais regarder ni Arte, ni une chaîne de télévision publique. C’est ça la réalité. »

http://www.telerama.fr/medias/audiovisuel-public,-une-honte-pour-la-republique-voici-ce-que-macron-a-vraiment-dit,n5386453.php

Cela promet..Président Macron ayant pour idoles les jeunes, il risque de devenir l’idole des jeunes  

Contenu sponsorisé 

219
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? -

Quelle est la vocation de France Culture ?     Page 22 sur 22

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum