Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Quelle est la vocation de France Culture ?

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Accueil / France Culture

Quelle est la vocation de France Culture ?    Page 25 sur 25

Bas de page ↓   

241
Répondre en citant  
L'échange d'avis sur l'actualité comme nourriture culturelle : quelle pauvreté ! - le Sam 27 Oct 2018, 18:58

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t871-avis-critique#31540) a écrit: (...) C'est ça la culture : s'intéresser à la diversité des opinions (...)
La directrice doit être contente (ainsi que chaque directeur depuis Laure Adler) : avoir transformé la station culturelle en radio d'opinions et faire passer les débats d'actualité pour de la culture auprès des crédules. Voyez donc, pour vous dessiller, les archives de la station avant 1999 et écoutez des stations étrangères (ah, j’oubliais, vous portez sciemment les œillères du débat franco-français).

Pour ceux qui voudraient élargir leur horizon (pour ceux obsédés par leur vision étriquée, on ne peut rien faire) : Radio suisse romande & Radio belge francophone & BBC Radio 3 & Radio 4 & SWR 2, radio culturelle allemande & Radio Nacional de España & RAI Radio 3, rubriques tirées du sous-forum Autres radios culturelles.


Voir le profil de l'utilisateur

242
Répondre en citant  
Body-building culturel - le Sam 27 Oct 2018, 20:42

Ce dialogue, qui finalement s'engage ici, concernait initialement l'émission Avis critique du 20/10/2018 Société ingouvernable. Il faut donc y revenir : quelle en est votre évaluation radiophonique ? vous a-t-elle donné envie de lire le livre pour comprendre une opinion peut-être différente de la vôtre ? le dialogue qui s'est établi entre les deux invités a-t-il enrichi cette lecture ? Raphaël Bourgois a-t-il permis aux idées exprimées de se développer ? Percevez-vous mieux la diversité, et les conflits culturels ? Quels arguments, au-delà de vos opinions personnelles ?

La lecture de cet ouvrage "La société ingouvernable" de Grégoire Chamayou, est instructive, dans la forme et le fond. Il s'agit d'une histoire de la gouvernance, telle qu'elle s'est imposée progressivement depuis 1970 jusqu'à nos jours. La gouvernance est un sujet (malheureusement) culturel depuis 50 ans... Faire l'effort de s'intéresser aux critiques de ce livre, si possible le lire, c'est une hygiène morale et intellectuelle : la culture, quoi. Comme le footing le matin ou le body-building. Une hygiène de l'esprit, même si on a envie parfois de taper sur le punching-ball : le livre ou le poste de radio.

Voir le profil de l'utilisateur

243
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Sam 27 Oct 2018, 21:42

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t209p240-quelle-est-la-vocation-de-france-culture#31544) a écrit:Ce dialogue, qui finalement s'engage ici, concernait initialement l'émission Avis critique du 20/10/2018 Société ingouvernable. Il faut donc y revenir : quelle en est votre évaluation radiophonique ? vous a-t-elle donné envie de lire le livre pour comprendre une opinion peut-être différente de la vôtre ? le dialogue qui s'est établi entre les deux invités a-t-il enrichi cette lecture ? Raphaël Bourgois a-t-il permis aux idées exprimées de se développer ? Percevez-vous mieux la diversité, et les conflits culturels ? Quels arguments, au-delà de vos opinions personnelles ?
Un autre contributeur, en congé sabbatique, spécialiste des discours manipulateurs et des jeux transactionnels, répondrait tout de go en qualifiant vos questions et votre attitude communicative.  Personne n'est dupe en attendant. Et vos remarques sont l'occasion de rappeler que dans cette rubrique ce ne sont pas les "opinions personnelles" (voyez Twitter pour cela) qui importent, il s'agit de faire un diagnostic des contenus de la station nationale. Celle-ci en labourant vos idées (= obsessions socio-politiques) vous comble ; vous êtes un spécimen parmi d'autres de cette espèce dont le temps de cerveau disponible est occupé par les sujets à la mode et qui permettent de dire "moi je pense que" (enfin, plutôt, "moi j'ai cette opinion préconçue") pour s'imposer dans une joute avec autrui. C'est un jeu comme un autre, très français, notez bien. Il vous est impossible de vous élever à une autre dimension que le ras des pâquerettes de chez Gardette et Bourgois (sans parler des autres), alors vous tentez bien vainement de provoquer des échanges sur la politique française (voyez la rubrique idoine pour satisfaire vos besoins) ou encore d'économie, dont visiblement vous maîtrisez peu les rudiments.

Ce forum vous a fourni à maintes reprises les outils de votre émancipation intellectuelle, ou pour parler le franceculturien de votre "ouverture" (exemple ici).  Mais si l'on peut conduire un cheval à l'abreuvoir, on ne peut pas le faire boire. Restez-en à votre niveau, cela ne me dérange pas. D''ailleurs, par contraste, vous donnez au lecteur qui ne s'exprime pas, mais qui n'en pense pas moins, les moyens de voir toutes les limitations de la station culturelle : priorité aux échanges d'opinions sur quatre ou cinq thèmes obsessionnels avec un peu toujours les mêmes invités, et liquidation de pans entiers de la culture, notamment des sciences de la nature et de la terre, mais aussi de l'art, des sciences du langage, de la création radiophonique artistique, etc.

En ajouter davantage à ce stade serait perdre du temps.

Matthieu, chapitre 7, verset 6 : "ne jetez pas vos perles aux pourceaux".

Voir le profil de l'utilisateur

244
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 28 Oct 2018, 14:02

Lustucru a écrit: Faire l’effort de s’intéresser aux critiques de ce livre, si possible le lire, c’est une hygiène morale et intellectuelle : la culture, quoi.

On pourrait croire à du second degré, mais hélas, on sait qu'il n'en est rien... Et cette expression d' "hygiène morale et intellectuelle", voisine de la fameuse "hygiène mentale" donne des envies de nausée. Il y a la bonne pensée, celle qui consiste à attraper dans l'actualité ce qui satisfait son biais politique, et puis il y a tout le reste, la crasse, les impuretés, les imbéciles qui pensent mal, les soumis, qui salissent le dogme et empêchent sa réalisation. Il faut purifier tout cela, n'est-ce pas. Il y a des expressions qui en disent long. Cet état d'esprit, étriqué et recroquevillé, est à rapprocher de ce qui se disait hier chez Finkie, qui recevait Marcel Gauchet et Jean-Clément Martin sur l'héritage de Robespierre. On y parlait de l'esprit révolutionnaire, dont la principale faiblesse est une certaine faillite de l'imagination : ne pas même pouvoir imaginer des idées autres que les siennes, ne pas pouvoir envisager la possibilité d'une opposition, tendre seulement vers la pureté du dogme et ne rien pouvoir retenir qui n'alimente son petit catéchisme politique. Et on constate ici que cet endoctrinement ne fait pas que frapper ses victimes de cécité politique, il les prive de toute perspective culturelle, sans pouvoir même imaginer l'idée qu'une station culturelle puisse transmettre des sujets apolitiques à ses auditeurs en les respectant, c'est à dire avec la plus grande neutralité. Pour le plaisir de partager. Pour le respect de ceux qui ne pensent pas comme soi. Malheureusement, ce forumeur a le vent en poupe, ce sont ses idées qui occupent le terrain et assèchent la fontaine culturelle de la station. On a pu le voir récemment avec la liste du programme du samedi, postée par Philaunet, et qui montrait bien qu'à présent, on ne peut plus "se retenir" : chaque émission doit illustrer une cause, c'est obligatoire. Tout un samedi de plages horaires pour une radio culturelle, quelle aubaine, pourrait-on se dire ! On peut en imaginer, des directeurs fictifs, des passeurs, qui pourraient faire des merveilles avec une telle amplitude et de telles compétences techniques en interne. Mais non, il faut endoctriner les auditeurs. C'est du fordisme culturel : nous vous proposons l'esprit d'ouverture, un "véritable Netflix des savoirs", à condition que ce soit politique, sociologiquement engagé, et que la ligne éditoriale nous convienne. C'est une façon de prendre la culture (le mot a bon dos) à la gorge et de lui faire dire ce qui nous parait acceptable. Une émission de jeux littéraires disparait ? Remplaçons-la par une émission critiquant le pouvoir en place. Faillite totale de l'imagination.

Heureusement, ce forum résiste (merci Philaunet), et Lustucru joue les faquins utiles, il nous montre à quel point il est facile d'influencer certains esprits faibles pour leur faire croire que le bouillon idéologique qu'on sert peut passer pour de la culture. On ne peut que lui conseiller de s'initier à une ou plusieurs langues étrangères, et voir ce qui se fait ailleurs, en effet, car il me semble que "chez ces gens-là", on vante l'ouverture, la rencontre et la fréquentation d'autrui, alors il serait temps de mettre ce principe en action (à moins que sa personne ne soit trop sacrée pour se frotter à l'altérité).

On peut terminer avec cette citation de Proust, qui pourrait être un commentaire sur le France Culture actuel :

« Ce que je reproche aux journaux, c’est de nous faire faire attention tous les jours à des choses insignifiantes tandis que nous lisons trois ou quatre fois dans notre vie les livres où il y a des choses essentielles. »
Marcel Proust, Du côté de chez Swann, 1913.

Voir le profil de l'utilisateur

245
Répondre en citant  
''Je suis incapable d'imaginer un futur heureux'' (chez Richeux) - le Sam 03 Nov 2018, 14:51

À propos d'un post incitant à lire un livre politique,
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t209p240-quelle-est-la-vocation-de-france-culture#31547) a écrit:(...) cette expression d' "hygiène morale et intellectuelle", voisine de la fameuse "hygiène mentale" donne des envies de nausée.  Il y a la bonne pensée, celle qui consiste à attraper dans l'actualité ce qui satisfait son biais politique, et puis il y a tout le reste, la crasse, les impuretés, les imbéciles qui pensent mal, les soumis, qui salissent le dogme et empêchent sa réalisation. Il faut purifier tout cela, n'est-ce pas. Il y a des expressions qui en disent long. Cet état d'esprit, étriqué et recroquevillé, est à rapprocher de ce qui se disait hier chez Finkie, qui recevait Marcel Gauchet et Jean-Clément Martin sur l'héritage de Robespierre. On y parlait de l'esprit révolutionnaire, dont la principale faiblesse est une certaine faillite de l'imagination : ne pas même pouvoir imaginer des idées autres que les siennes, ne pas pouvoir envisager la possibilité d'une opposition, tendre seulement vers la pureté du dogme et ne rien pouvoir retenir qui n'alimente son petit catéchisme politique. Et on constate ici que cet endoctrinement ne fait pas que frapper ses victimes de cécité politique, il les prive de toute perspective culturelle, sans pouvoir même imaginer l'idée qu'une station culturelle puisse transmettre des sujets apolitiques à ses auditeurs en les respectant, c'est à dire avec la plus grande neutralité. Pour le plaisir de partager. Pour le respect de ceux qui ne pensent pas comme soi.
"faillite de l'imagination" ? Qui ne la voit pas tous les jours dans le programme ? La station tourne en rond depuis des mois sinon des années. Des sujets apolitiques ? Vous n'y pensez pas !

Relevons encore une fois les séries et émissions de la semaine écoulée :
- la peine capitale et les crimes (avec mise en valeur de l'icône Foucault plusieurs fois dans la semaine)
- le meurtre, la jouissance de la violence
- l'échec (prétendu), donnez-nous notre superfail quotidien !
- le féminisme, les sorcières sur le bûcher (proportion de ce phénomène dans les crimes de l'époque ?)
- la brutalité sous-entendue (d'expulsions de domicile)
- le corps, encore et comme tous les jours : le corps après avoir été démembré chez Cronenberg/Van Reeth, est à la vente en morceaux dans l'émission sur l'économie  
- le corps et le sexe (what else?) avec Foucault (who else?) avec une critique du christianisme mis en relation, dans une autre émission, avec l'islam plus "tolérant" avec l'homosexualité (dans l'histoire) : "la rupture opérée par le christianisme dans notre rapport au corps, au plaisir, à la sexualité."
- la guerre (jamais une semaine sans)
- la dépression, la vision noire ou apocalyptique de l'avenir, avec une citation en guise de titre d'émission : "Je suis incapable d'imaginer un futur heureux".

Voilà votre France Culture.

Le mercredi 31 octobre

La Fabrique de l'Histoire
Juger et punir : une brève histoire (3/3) : Quand le XXe siècle invente la notion de crime contre l'humanité

Les Chemins de la philosophie
Philosopher avec David Cronenberg (3/3) : A History of Violence, généalogie du meurtre

Cultures Monde
Le blues des diplomates (3/4) : Sanction, boycott, embargo : le dialogue en échec

La Grande table idées
Du bûcher à #MeToo, la revanche des "sorcières" ?

Les Pieds sur terre
Expulsions à La Défense

Entendez-vous l'éco ?
La valeur du corps (3/4) : Un corps à vendre

LSD, La série documentaire
A la poursuite des livres manquants (3/4) : Un dernier Foucault : et la chair passa aux aveux

Par les temps qui courent
Pierre Alféri : "Je suis incapable d'imaginer un futur heureux"

Matières à penser
Écrire la guerre (3/5) : Du Tibre au Tigre

Voir le profil de l'utilisateur

246
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Sam 03 Nov 2018, 17:41

France Culture ne fait malheureusement que refléter la culture d'aujourd'hui, on ne peut lui reprocher.
Je note avec satisfaction que ce Forum prône dorénavant "le respect de ceux qui ne pensent pas comme soi" (sic)

Voir le profil de l'utilisateur

247
Répondre en citant  
Pas le reflet mais une sélection étroite et partiale - le Sam 03 Nov 2018, 18:17

À quoi bon répéter (dans le post ci-dessus) que France Culture reflète "la culture d'aujourd'hui" en réaction aux sujets obsessionnels (en gros : fin du monde, guerre entre bons et méchants, sexe et violence, politique politicienne) que je signale ici en post 245 et qui remplacent la culture ? Je les mentionne d'ailleurs pour faciliter le travail de chercheurs sur les médias (qui se sont manifestés auprès de ce forum).

France Culture sélectionne sujets et invités en fonction d'une idéologie politique et surtout d'un cadre mental. Celui-ci est clairement identifié dans plusieurs rubriques dont Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) qui contient 164 posts.

Ensuite, si vous avez suivi, ce que je crois, l'idée que se font plusieurs des contributeurs réguliers ici (des lecteurs non contributeurs font le même constat en messages privés), c'est que France Culture n'a pas à refléter, mais à proposer des contenus originaux, stimulants et inspirants. La journée du mercredi 31 octobre est emblématique de l'esprit borné, pour ne pas dire pathologique, de la station. Je n'ai pas eu le courage de mentionner l'interprétation ridicule de Joseph K. dans les 10 numéros du feuilleton récent ("Le Procès").

Alors, pour retrouver de l'air, de l'ouverture, du sain, et non assister à cette jouissance perverse de se vautrer dans le malheur (des autres), passons à d'autres radios, comme celle que Disalvo nous a signalée, la RTS.

En lieu et place des semaines "Guerres, épidémies, catastrophes écologiques, crises financières, maltraitances et violences" (liste non exhaustive), on y trouve deux séries intitulées "Des forêts et des hommes" (2 fois 5X 40minutes) dont je peux d'ores et déjà recommander le numéro La forêt animale (5/5) Versus-penser du 02 11 2018.

Voir le profil de l'utilisateur

248
Répondre en citant  
Peut-être parler des musées ? - le Ven 16 Nov 2018, 22:40

Il ne semble pas que France Culture, tant dans ses journaux que dans ses émissions, ait parlé de la réouverture, ce 16 novembre, du Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon. Le Figaro signale en 5 paragraphes et 420 mots que le Président de le République l'a inauguré, sans toutefois dire un seul mot du musée (un exploit, quoique...).

France Culture ne s'intéresse pas au patrimoine et à la muséographie. Le titre de son journal de 18h (ainsi que sa page d'accueil) est du genre de ceux que l'on pouvait lire autrefois dans France Soir. Tiens oui, "France Culture" est devenu "France Soir". La misère d'une radio populiste au ras des pâquerettes (plutôt du bitume).



Réouverture prochaine du musée des Beaux-arts de Besançon, Doubs

Visite des pièces du musée avant rénovation : Musée des beaux-arts et d'archéologie

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


249
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? -

Quelle est la vocation de France Culture ?     Page 25 sur 25

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum