Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Quelle est la vocation de France Culture ?    Page 6 sur 19

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 05 Sep 2010, 15:12

Rappel du premier message :

La vocation de France Culture, là est la question de fond qu'on traite dans ce forum.
La culture en ce sens n'est pas facile à définir : ni ceux qui la défendent ni ceux qui la dénigrent, ne la définissent très précisément. On peut imaginer qu'il y a plusieurs façons de juger qu'un programme est culturel ou qu'il ne l'est pas.

Certains déplorent la part envahissante de l'actualité dans le programme de la chaine.
D'autres jugent que l'actu de la culture est un abaissement commercial.
D'autres encore demandent du documentaire culturel au lieu des reportages sociaux.
D'autres pensent que le France Culture regretté par ceux qui l'ont écouté dans les 90's, était (ou bien serait aujourd'hui ?) une radio vieillote et élitiste.

Tout ça vient d'être évoqué dans un autre fil. Avec des idées à rapatrier dans celui-ci.

Alors, qu'en pensez-vous ?

* * *

51
Répondre en citant  
dérive - le Jeu 11 Nov 2010, 22:33

Bonsoir,

D'esprit critique et grand auditeur de France Culture, je remarque depuis longtemps une dérive progressive de cette radio. Cette dérive me semble orchestrée dans la mesure où elle parait répondre à des objectifs programmatiques.
Tout d'abord toute une stratégie s'est développée depuis maintenant quelque temps pour s'attacher à la "locomotive" du journal. Il semble que contrairement à ce qui se passait il y a quinze ans, les émissions qui le suivent n'ont pas pour fonction de lui servir de complément. La fonction de divertissement qui s'est imposée au début perd heureusement peu à peu du terrain mais la banalisation, elle, s'installe.
Suivant un mouvement plus général il me semble que la chaîne s'est aussi beaucoup questionnée sur la question de savoir si elle devait chercher à atteindre le grand public. Pour celà, comme ailleurs, l'exigence, le temps long ont été marginalisés.
Autant de manifestations de la volonté de désamorcer la puissance critique du média. Quant aux "bidouillages magnétiques", suivant toujours le mouvement général, ce sont le plaisir de travailler et le temps de la recherche qui ont disparu , la technique numérique permettant au contraire de pénétrer plus profondément dans la matière sonore.
Merci à vous,

52
Répondre en citant  
déplacement - le Jeu 11 Nov 2010, 22:59

az ert y a écrit:
Tout d'abord toute une stratégie s'est développée depuis maintenant quelque temps pour s'attacher à la "locomotive" du journal.
Jusqu'à l'arrivée de L.A. Woman (dite aussi Laure Adler) la totalité des infos sur Culture ne dépassait pas 1h30 (imaginez le bonheur !!!) Journaux à 7h (2'), 7h30, 8h, 12h30, 18h, 22h, 24h. La spirale du journaliste roi s'est installé avec les prophètes Demodou et Barand (le deuxième a imité le premier à la perfection) et aucun invité (arrivé à 7h40) n'a protesté d'attendre de 7h55 à 8h20 puis de 8h30 à 8h40, pour prendre la parole entre les journalistes et les chroniqueurs pesants. Justin Bridoux (le chargé de mission saucissonnage) avait frappé. Tragique et désespérant.

Il y a plusieurs années sur Inter une émission animé par Broomhead ou Taylor s'appelait Azertyuiop ! Bienvenue à vous.

53
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Sam 13 Nov 2010, 17:00

Puisqu'il s'agit de donner son avis, je me lance ! La vocation de FC, c'est de faire mieux et autrement. Comme dit précédemment, de la culture, on en trouve partout. Je crois donc que la vocation de FC est d'en parler avec plus de richesse, d'analyse, de distance. Que c'est d'établir des ponts entre les champs du savoir. De ne pas céder aux sirènes médiatiques de la facilité en invitant celles et ceux que l'on voit et entend partout. Que c'est de confier l'antenne à d'autres que des journalistes de peu de culture qui ne font que recracher le discours culturel officiel ou proposer des poncifs.

54
Répondre en citant  
deplacement - le Jeu 25 Nov 2010, 10:15

(Que Lola veuille excuser la reprise du contenu de notre discussion privée)
Faute d'un fil dédié aux modalité d'action, puisque l'on évoque directement ici la question du "que faire", je me permets quelques remarques.
En ce qui concerne le délitement de la ligne éditoriale, de notre point de vue d'auditeurs, on peut envisager la chose selon deux angles d'attaque qui en fait se recoupent. Tout d'abord, on peut difficilement faire l'impasse sur l'aspect politique: c'est l'idée d'une forme de diffusion de la culture "élitiste pour tous" qui est mise à mal et qui a toutes les peines du monde à subsister dans notre contexte actuel. Je crois qu'il est important d'analyser pourquoi et notamment ce qui coince dans la "valorisation" d'un tel processus de diffusion. Tant qu'on y est, quitte à invoquer des motifs de rentabilité, autant être cohérent et, surtout, global. Pour prendre un exemple parlant: grâce à l'ouverture intellectuelle sur le monde qu'elles permettent, les émissions de FC sont un antidépresseur d'une efficacité redoutable pour un certain nombre de gens, qui sans cela sombrerait dans une neurasthénie qui coûterait très cher au contribuable. L'autre aspect à étudier est la question de la régie : se renseigner sur le personnel, ses conditions de travail, s'il est tout le temps la tête sous l'eau, la précarité générale, les contrats d'esclave etc. Ce n'est en effet pas la peine de se lamenter sur l'appauvrissement du contenu s'il s'agit déjà d'un bateau qui coule.

Une idée comme une autre serait de reprendre en main l'association des auditeurs et d'y effectuer un travail en deux volets. D'une part, s'atteler à une remise à plat "militante" de la question de l'objectif d'une telle radio à l'heure actuelle, en évitant les poncifs rabâchés et en insistant bien sur sa radicale différence avec les radios "actuo-centrées", grâce aux processus de "valorisation" sus-mentionnés ("oui certes, notre société compte 3 millions de chômeurs, et parler des philosophes présocratiques peut sembler à côté de la plaque, sauf que justement ça ne l'est pas parce que se donner les moyens de comprendre comment « la pensée a fait système » est inestimable dans une société qui devient incapable de penser le monde et entre autres, c'est lié, de donner du travail à 3 millions de personnes etc etc.) D'autre part une véritable concertation avec les syndicats de la régie me semble indispensable pour appuyer les revendications et surtout donner les moyens d'une telle revalorisation du contenu, sans quoi le népotisme made in sciences po continuera de s'en donner à cœur joie.

55
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Sam 25 Déc 2010, 14:57

dans le fil Plan-B, fanch a écrit:Ce 23/12 Fred (Bonnaud) reçoit Marcel (Gotlib) pour une heure de Rubrique à Brac.

Sur Fc à part Angelier qui recevrait Gotlib ? Laporte on aurait le droit à 600 poncifs par minute et éloges ahuris ! Tewfeek Hakem des pléonasmes avec l'œuvre du génial dessinateur ! Enthoven… euh s'cuz je me suis trompé de case ! Baumgartner oui qui inciterait le prod a jouer avec les situations Gotlibiennes…

C'est aussi ça que je voudrai entendre sur Culture. Et non pas la ramasse branchouille de toute la clique des actu/tendance.

(1) par exemple puisque ce post porte le n°404 j'aurais écrit "… Pi JO, dans sa 404… toute neuve, noire et rutilante…"

Vous avez raison. Il y a un côté on encense la culture officielle sur Fc qui est insupportable. Laporte, Goumarre, Hakem (je l'avais oublié celui-ci !) on dirait une bande de VRP en goguette sur les ondes. C'est sans doute pour ça qu'ils sont là, d'ailleurs. Ils ne sont pas gênants et ils ont l'air de bien faire ce qu'on leur dit. C'est grâce à des gens comme eux qu'on formate les goûts et qu'on fait marcher l'industrie des loisirs culturels.
Ce qui m'embête, c'est que ces émissions-là prennent de la place sur FC aussi désormais. Et avec la caution culture ! Ben voyons ! Evil or Very Mad

56
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Sam 25 Déc 2010, 19:27

Oui peut-être, mais comme ça ne fait que répondre au formatage idéologique et à cette saturation de l'antenne par le sermon moral-politique, on est vraiment gâtés.

Cela dit, la culture officielle ça reste culturel, et j'attends qu'on me dise en quoi le "caution culture" est usurpée ? Donc moi ça ne me dérange pas, que ça soit à l'antenne : s'il n'y avait pas tant d'émissions d'actu dans le programme de FC il y aurait de la place pour la culture qui se vend et aussi pour celle qui ne se vend pas. Et si vous ne voulez que la seconde vous aurez une audience de 10%. Aucun média national ne peut vivre en s'enlisant dans du programme confidentiel, qu'on y songe. Ceci n'est pas une apologie de la quête d'audience, mais du bon sens.

En tous cas je préfère avoir la culture officielle que l'idéologie officielle du lobby idéologique de l'intelligentsia parisienne bobo tiers-mondiste écolophile et éconophobe. En clair : je me sens infiniment moins formaté quand on me balance de la culture qui rapporte du fric à ses fabricants au moins ça se fait sans chantage moral, alors que c'est tout le contraire avec les idées qui remplissent les comptes des manipulateurs en prestige et en pouvoir, là oui, le formatage y est et à plein tubes. Parce qu'il est toujours plus facile de refuser la première qui ne repose que sur les valeurs esthétiques, tandis que la seconde manipule par les valeurs morales. C'est moins culturel et -à mon avis- beaucoup plus insidieux et nocif.

57
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 26 Déc 2010, 12:59

@Nessie a écrit:

Cela dit, la culture officielle ça reste culturel, et j'attends qu'on me dise en quoi le "caution culture" est usurpée ? Donc moi ça ne me dérange pas, que ça soit à l'antenne : s'il n'y avait pas tant d'émissions d'actu dans le programme de FC il y aurait de la place pour la culture qui se vend et aussi pour celle qui ne se vend pas. Et si vous ne voulez que la seconde vous aurez une audience de 10%. Aucun média national ne peut vivre en s'enlisant dans du programme confidentiel, qu'on y songe. Ceci n'est pas une apologie de la quête d'audience, mais du bon sens.

Personne en vous dit qu'il faille une audience confidentielle. Cependant s'il y a bien un média qui peut échapper à la course à l'échalotte, c'est tout de même fc. Quant aux médias nationaux comme fc, ils vivent grâce aux subventions de l'Etat, non ?

58
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 26 Déc 2010, 13:06

@Nessie a écrit:Oui peut-être, mais comme ça ne fait que répondre au formatage idéologique et à cette saturation de l'antenne par le sermon moral-politique, on est vraiment gâtés.

Cela dit, la culture officielle ça reste culturel, et j'attends qu'on me dise en quoi le "caution culture" est usurpée ?

En quoi elle est usurpée ? Ben en ceci que comme le disait Fanch, on parle des choses mal, c'est tout ! Je trouve que parler de Racine ou de Gotlieb en enfilant les banalités qu'on lit partout, c'est usurper la caution "culte / ure" de france culture. Ce n'est pas le cas dans toutes les émissions mais dans certaines, c'en est pathétique. Exemple, Goumarre pose toujours les mêmes questions, quel que soit son sujet. Ca donne un côté mécanique et machinal aussi pénible qu'ennuyeux.
Laporte fait du remplissage. Adler aussi se répète. Mais tout ça, ça passe parce que c'est fc. Or c'est juste superficiel et digne des pages culture de l'Express. En plus, pour dire des choses pas trop intellos, on peut le faire avec esprit, brio. Et des gens comme ça, un peu hors normes, avec une forte personnalité, de la mauvaise foi mais savoureuse, il n'y en a pas à fc.

59
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 26 Déc 2010, 13:11

@Nessie a écrit:

En tous cas je préfère avoir la culture officielle que l'idéologie officielle du lobby idéologique de l'intelligentsia parisienne bobo tiers-mondiste écolophile et éconophobe. En clair : je me sens infiniment moins formaté quand on me balance de la culture qui rapporte du fric à ses fabricants au moins ça se fait sans chantage moral, alors que c'est tout le contraire avec les idées qui remplissent les comptes des manipulateurs en prestige et en pouvoir, là oui, le formatage y est et à plein tubes. Parce qu'il est toujours plus facile de refuser la première qui ne repose que sur les valeurs esthétiques, tandis que la seconde manipule par les valeurs morales. C'est moins culturel et -à mon avis- beaucoup plus insidieux et nocif.

J'avoue que je ne vois pas comment vous articulez les deux. Parce que la culture officielle et ce que vous appelez l'idéologie officielle, elles vont de pair, non ? L'une n'est jamais que l'illustration de l'autre ? Une autre façon de la propager cette idéologie que vous semblez honnir. Et comme les journalistes de fc ont un côté béni oui oui, ils la refourguent bien gentiment. En tout cas, ils ne me semblent pas faire un gros effort critique. Soit ils en sont incapables, soit ça leur va comme ça mais bon ... c'est mou du genou, tout ça !

60
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 26 Déc 2010, 21:41

@Fanfan a écrit:la culture officielle et ce que vous appelez l'idéologie officielle, elles vont de pair, non ?
Non.
Je dirais même : il n'y a entre les deux aucun rapport sinon d'antagonisme.
Mais l'erreur est peut-être (et de ma part aussi) d'avoir usé du mot "officiel" par antiphrase, un peu comme sur Radio-Courtoise quand ils veulent réécrire l'histoire à leur sauce, il leur suffit de balancer au passage un coup de latte à "l'histoire officielle" pour sous-entendre qu'elle est fausse à 100% et ça permet ensuite de placer les pires conneries, écoutez les rien qu'une matinée et vous verrez qu'ils ne s'en privent pas.

A partir d'ici je préfère donc employer l'expression de "culture standard", mais malgré cette clause de style je crois qu'on parle bien de la même chose depuis plusieurs posts : la culture que nous font les marchands de soupe. Or il se trouve que cette soupe intéresse le public, qu'elle correspond à la vocation de la chaine, et qu'elle est parfois bonne, parfois insipide, parfois dégueu.

Quant à l'idéologie officielle, c'est pas celle de la banque ou du politique cynique et corrompu (forcément corrompu, sinon où irait-on, il y aurait des hordes de militants privés de dénonciation et pour eux ça serait l'horreur absolue de la dépression). Non l'idéologie officielle c'est la doxa des intellectuels qui farcissent France Culture avec des sermons de moraline et de culpabiline. Elle n'a strictement aucun rapport avec cette soupe là, au contraire elle consiste à se la jouer justicier du social et à se positionner en éconophobe marchand de vertu, détenteur de la supériorité morale (tout en bouffant un max à tous les rateliers et avec le sien en plus).

C'est ce mélange d'hypocrisie morale et de caricature militante mâtiné de cureton moderne, qui infecte France Culture et déforme dès la première phrase aussi bien les nouvelles du journal que les intros de Bourmeau ou Clarini, les chroniques ou revues de presse des 3 gamines surexcités du 7-9, les commentaires des suiveurs de la morale officielle, qu'ils soient par ailleurs des gommeux récemment parachutés dans la chaine, ou bien des producteurs que chérit l'auditeur ancien-fidèle. Là je pense aussi bien à ceux qui ont carrément viré soupard (exemple : Lebrun), qu'à ceux qui sont restés plus ou moins les mêmes comme Munier, Deligeorge, Veinstein, Germain-Thomas et quantité d'autres qui ont presque toujours l'air d'avoir avalé une feuille de salade militante dans le dîner de la veille, et tiennent à glisser en incise dans l'émission un signe de leur engagement politique même quand c'est 100% hors-sujet.

Je ne vois aucun lien entre ce confort intellectuel qui est la caricature de la pensée humaniste, et le sirop à la Jacques Chancel que nous sert Arnaud Laporte, ou bien la revue truffée d'erreurs qu'on nous sert à la Grande Table. Si vous voyez un lien, eh bien merci de m'éclairer la-dessus car je vous avoue que je me consume de curiosité...

61
Répondre en citant  
Re: Quelle est la vocation de France Culture ? - le Dim 26 Déc 2010, 22:08

@Fanfan a écrit:s'il y a bien un média qui peut échapper à la course à l'échalotte, c'est tout de même fc. Quant aux médias nationaux comme fc, ils vivent grâce aux subventions de l'Etat, non ?
Je ne vois pas ce que le financement public (je suppose que c'est de ça que vous voulez parler) vient faire là-dedans.

La course à l'échalote ? Mais parcourez un peu la grille et vous allez en trouver, des émissions qui ne donnent pas dans la course à l'échalote. Les émissions mainstream qui ont le don de vous faire bondir, elles ne sont pas en majorité. Ecoutez donc Angelier, Hazera, Fellous, Veinstein, Jeanneney, Perraud, Chaslin. Ecoutez donc Munier et dites-moi qui d'autre dans un media du service public, reçoit chaque semaine 5 auteurs en sciences sociales et humaines. A vous lire on dirait que tous ces gens n'existent pas ?? De toutes façons la tranche 14h-17h est archi-culturelle et s'il n'y avait l'archi-faible Tewfik Hakem elle aurait une sacrément belle figure bien qu'encadrée par le dolorisme saucial de Kronlund & Lebrun. Et même Goumarre : faites un peu la liste de ses invités, franchement c'est vraiment la course à l'échalote ? Mais non : c'est dosé, c'est tout.

Le matin aussi il y a du mainstream culturel : voyez Raphy. Jamais je ne lui reprocherais de viser un large public avec son rouleau-compresseur culturel. Simplement j'aimerais qu'il le fasse sans porter une toque de mitron-fourgueur de pâtisserie vocale et sans nous dire à chaque mention d'un auteur ou d'une oeuvre si on doit détester ou aimer ou en raffoler jusqu'à se rouler par terre contaminés par l'orgasme glottal de Raphy. Et Michel Ciment qui est hyper-conventionnel pour parler de cinéma, mais qu'est-ce qu'on a à lui reprocher ?? D'être mainstream, d'être "cinéma officiel", ou bien de traiter ses sujets de travers, ou alors de pas faire assez de rentre-dedans à ses invités ? Rien de tout cela en fait : l'émission est bonne même si elle ne vous bouleverse pas d'impertinence savoureuse décalée et ludique. Mais il faut savoir ce qu'on veut les gars : de la culture ou du tir aux pipes ?

Franchement je ne comprends pas cette conception du métier de journalisme : en dehors de l'impertinence point de salut ? Mais c'est de la radio pour les ados que vous voulez ma parole ?? Pour le Mouve très bien puisque c'est la tranche d'âge visée, mais pour FC non merci. Je comprends pas qu'on fasse ce procès là-même où la chaine remplit sa mission : le programme culturel il est dosé et comment pourrait-il ne pas l'être ? Du magazine cultuwel il y en a pour tous les niveaux de curiosité, pour les gens pressés et pour ceux qui cherchent de l'approfondissement. Donc à l'intérieur même du genre, il y a plusieurs sortes d'émissions. Et critiquer celles qui s'adressent à un vaste public sous le seul prétexte de "course à l'échalote" désolé mais ça ne tient pas la route.

Quelle est la vocation de France Culture ?     Page 6 sur 19

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum