Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux)

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35 ... 39  Suivant

Accueil / France Culture

''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux)    Page 34 sur 39

Bas de page ↓   

331
Répondre en citant  
Gaspillage d'argent, de temps et abêtissement - le Jeu 10 Mar 2016, 09:16

Voilà pour quoi France Culture paie une employée et lui alloue une heure d'antenne chaque jour : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-09.03.2016-ITEMA_20932059-1.mp3" debut="04:50" fin="09:33"]
Bravo si vous avez tenu les 4'30, et pensez que ça dure une heure... et que chaque jour elle remet les plats.

# FoodPorn, photographie d'une obsession

Voir le profil de l'utilisateur

332
Répondre en citant  
france inculture me gave - le Jeu 10 Mar 2016, 09:52

de quoi lui faire avaler sa savonnette Rexona.
IL manquait Michel Onfray et Andréa Ferréol
Maririe connait le premier et sans doute la seconde mais sait-elle faire le lien avec la bouffe?

citation de JP Coffe : "c'est de la merde"

Le ventre du Philosophe de M. O.



Dernière édition par Fontaine le Jeu 10 Mar 2016, 10:35, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

333
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) - le Jeu 10 Mar 2016, 10:00

Fontaine(http://www.regardfc.com/t216p325-nouvelles-vagues-pas-la-peine-de-marie-richeux#24977) a écrit:de qui lui faire avaler sa savonnette Rexona.
IL manquait Michel Onfray et Andréa Ferréol
Maririe connait le premier et sans doute la seconde mais sait-elle faire le lien avec la bouffe?

citation de JP Coffe : "c'est de la merde"

Que voulez-vous dire par "de qui" ? "Savonnette Rexona" ? Je crains que les lecteurs ne comprennent pas bien.

Onfray a commis un livre sur le sujet. C'est illisible. Mais le nom d'Onfray, lui, est lisible partout.

Richeux le 9 mars 2016

Voir le profil de l'utilisateur

334
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) - le Jeu 10 Mar 2016, 15:41

@ Fonfon

D'autant plus que ces deux gourdes se mettent le doigt dans l'oeil tout en nous faisant vomir leur radio sans avoir pour ça besoin de nous mettre l'index dans le gosier ; et puis comme Philaunet nous lit j'évite de mentionner d'autres orifices dear Fountain je vous laisse tout le loisir de chanter sans mon accompagnement aux casseroles le fameux refrain "On-na-ga-gné / Les doigts dans l'nez / On-na-paire-du / Les doigts -etc..."

Bon soyons précis : contrairement à ce que répond dans cette pastille l'invitée de la môme Rexona, ni 'food' ni 'fooding' ne doivent se traduire par nourrir ou nutrition. L'injection des deux mots dans la langue française vise à combler un vide. Lequel ? Celui qui apparaît avec les modes de l'hédonisme contemporain : pour les branleurs hype, manger est une faute et se nourrir est une connerie. Il faut savourer, il faut déguster ! Et cela même quand on bouffe sur le pouce un kebab à 19,50 euros (parce que les bêtes ont été abattues dans un hangar aux murs de velours et pendant qu'on leur joue du Beethoven), ou quand on trempe un croissant au macha dans une rue infestée de boutiquaille japonaise à deux pas de là. Sauf qu'on va manquer de vocabulaire. Déguster, savourer oui, mais ni dégustation ni savourature (qu'on laisse à Charlies Schlingo) alors  comme "gastronomie" c'est définitively trop bourge on parlera food et fooding.  

Pour m'avoir mis dans l'embarras de développer cette thèse non dans le fil des bizarreries de la langue mais dans celui des Nouvelles vagues, la mère Richeux ou plutôt la fille ne mérite qu'une chose : qu'on l'invite dans un restaurant de pâtes après avoir subrepticement remplacé dans la machine à râper le gros bloc de parmesan par un non moins volumineux pain de rexona.


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité

335
Répondre en citant  
Il fallait y penser - le Sam 12 Mar 2016, 09:39

Les migrants contre la sclérose démocratique [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-11.03.2016-ITEMA_20933882-1.mp3" debut="27:50" fin="28:50"] ( durée 1m00 ).

L'auteur de cette lumineuse idée est Martin Deleixhe, chercheur... et militant [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-11.03.2016-ITEMA_20933882-1.mp3" debut="38:00" fin="39:32"] ( durée 1m32 ).

336
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) - le Lun 14 Mar 2016, 16:00

Rowan(http://www.regardfc.com/t216p325-nouvelles-vagues-pas-la-peine-de-marie-richeux#25032) a écrit:Les migrants contre la sclérose démocratique [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-11.03.2016-ITEMA_20933882-1.mp3" debut="27:50" fin="28:50"]  ( durée 1m00 ).

L'auteur de cette lumineuse idée est Martin Deleixhe, chercheur... et militant [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-11.03.2016-ITEMA_20933882-1.mp3" debut="38:00" fin="39:32"]  ( durée 1m32 ).
Oui, quoique... à France Culture, ce n'est pas difficile d'y penser.

Sinon, aujourd'hui c'est lecture et l'on appréciera à sa juste absence de valeur le descriptif de Marie Richeux déclarant avec une certaine fierté l'année dernière qu'elle n'avait rien lu avant l'âge de 25 ans. Puis Duras vint (on hésite à choisir un des possibles jeux de mots).

La lecture comme forme de vie :
"Pensée de la lecture comme expérience de subjectivation. Avec Marielle Macé, directrice d’études (EHESS/CNRS), auteure de Façons de lire, manières d’être (Gallimard, 2011). Elle enseigne la littérature et la pensée littéraire  l’ensemble de son travail sur les formes de l’existence place l’expérience de la lecture au centre."
Comme la balle.

Ceci devra aussi rester dans les Annales : "Les nouvelles vagues nous pensons qu'elles sont portées par des êtres singuliers. Nous pensons que traversant des êtres singuliers lors de moments marquants, elles deviennent singulières, donc puissantes"

Voir le profil de l'utilisateur

God Art 


Invité

337
Répondre en citant  
sur la page à Richeux - le Lun 14 Mar 2016, 16:22

La gerbe de RoWan suffit-elle à recouvrir cette page des nouvelles vagues
référence à Godard avec Juliet Berto dans le gai savoir...
Godard a tourné nouvelle vague avec Delon
Delon parle de lui à la 3ème personne
Richeux parle à la première personne du pluriel.
Si ces deux là faisaient un enfant que deviendrait l'âme à Delon ?

Mieux vaut rire de tout cela  
que de mousser en Rexonna.

Invité 


Invité

338
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) - le Lun 14 Mar 2016, 18:27

Philaunet(http://www.regardfc.com/t216p325-nouvelles-vagues-pas-la-peine-de-marie-richeux#25071) a écrit:

La lecture comme forme de vie :
"Pensée de la lecture comme expérience de subjectivation. Avec Marielle Macé, directrice d’études (EHESS/CNRS), auteure de Façons de lire, manières d’être (Gallimard, 2011). Elle enseigne la littérature et la pensée littéraire  l’ensemble de son travail sur les formes de l’existence place l’expérience de la lecture au centre."
Comme la balle.

Ceci devra aussi rester dans les Annales : "Les nouvelles vagues nous pensons qu'elles sont portées par des êtres singuliers. Nous pensons que traversant des êtres singuliers lors de moments marquants, elles deviennent singulières, donc puissantes"

On pouvait craindre que l'émission elle-même ne fût pas à la hauteur d'une telle mise en bouche. Mais si [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-14.03.2016-ITEMA_20935773-1.mp3" debut="35:00" fin="36:40"]

339
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) - le Lun 14 Mar 2016, 18:48

Philaunet(http://www.regardfc.com/t216p325-nouvelles-vagues-pas-la-peine-de-marie-richeux#25071) a écrit:[...]l'on appréciera à sa juste absence de valeur le descriptif de Marie Richeux déclarant avec une certaine fierté l'année dernière qu'elle n'avait rien lu avant l'âge de 25 ans. Puis Duras vint (on hésite à choisir un des possibles jeux de mots).

Vertige.

Ce qui veut dire, si l’anticipation est juste, qu’elle compte se mettre à lire d’ici 12 ans ? Ou 13 ?


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité

340
Répondre en citant  
C'est effrayant de penser - le Mar 15 Mar 2016, 15:36

qu'à l'âge de son invitée, Marie n'avait sans doute même pas lu un livre [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13954-15.03.2016-ITEMA_20936715-1.mp3" debut="32:38" fin="34:10"]

341
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) - le Mar 15 Mar 2016, 17:30

Mais je crois que si car sa mère avait conservé des vieux "La semaine de Lisette" et que chez ces gens-là (monsieur) le terme 'un livre' sert aussi à désigner les illustrés.


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


342
Répondre en citant  
Re: ''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux) -

''Temps qui courent''/ ''Vagues'' /''Pas la peine'' (Marie Richeux)     Page 34 sur 39

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35 ... 39  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum