Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 21 ... 37  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux)    Page 6 sur 37

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Lun 13 Sep 2010, 00:53

Rappel du premier message :

Historique de ce sujet :  

- De septembre 2010 à la fin juillet 2011  : l'émission diffusée en pré-matinale de 6h à 7h a pour titre "Pas la peine de crier". Dans ce sujet : pages 1 à 16.  

- De la rentrée 2011 à juillet 2014 : Pas la peine de crier passe sur la tranche 16h-17h. Dans ce sujet : de la page 16à la page 26

- De septembre 2014 à .. .. ..  : l'émission demeure au même horaire mais devient "Nouvelles vagues". Dans ce sujet : depuis la page 26.
Lors de cette rentrée, la rubrique "Je déballe ma bibliothèque" a survécu en changeant de forme et de titre. Mais vu la qualité et la disponibilité de ses archives, son fil de discussion a toutes les chances de survivre.
* * *

51
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Jeu 28 Oct 2010, 11:15

Ah ! Et pourtant, le contact téléphonique avec l'auditeur enfin aimé par son animateur et qui va pouvoir dire "bravo" en direct, tout émotionné, c'est très sympathique. Marie Richeux, une autre qui participe des mythologies de notre époque ! Il faudrait la faire se décrypter.

52
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Jeu 28 Oct 2010, 12:26

!!!!bien d'accord Fanch! ça manque de "téléphone sonne" à FC!
je vois Répliques avec ça, c'est vraiment une idée géniale!

53
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 07:31

Nessie a écrit
L'ambiance est bonne ou potentiellement très bonne. Reste le texte, donc : il faudrait peut-être le faire rédiger par de vrais auteurs, et si possible pas par des histrions maison, ou bien décharger Marie de quelques basses tâches pour qu'elle puisse donner sa mesure dans ses textes. En tous cas quand le texte sera au point, vu la qualité du fonds sonore on aura là une excellente ambiance de poésie rêveuse, en complément de la poésie académique servie académiquement 20 minutes plus tôt. 2 délices complémentaires. 2 belles rubriques.

Il faudrait que Marie apprenne que la poësie, ce n'est pas seulement des mots assemblés, uniquement parce que chacun de ces mots est plaisant. Ainsi, hier, après Philippe Petit, elle s'est mise à raconter une petite histoire: elle est dans une voiture, la nuit, sur une route de campagne et elle fait la rencontre d'une biche.
Charmante histoire, sans prétention, mais qui est gâtée par ceci:
la nuit est "chocolatée" ce qui montre que Marie, comme moi, aime le chocolat. Mais j'aime aussi les tomates farcies, alors vais-je dire: "une nuit couleur de tomates farcies"? Personnellement, si la nuit devient couleur de chocolat, je ne sortirai plus le soir ou je mettrai des lunettes capables de me rendre la nuit à sa couleur noire tirant sur le bleu ou le vert.Marie est trop jeune pour avoir connu la décoration intérieure des pavillons avant 1975, mais il y avait souvent abondance de marronasse dans les papiers peints et les peintures. Cela a, Dieu merci, disparu, alors, si maintenant il faut que la nuit prenne la couleur chocolat, non, non!
la biche devant laquelle la voiture arrive à piler, échange avec la conductrice, "un regard électrique"!
je ne sais pas si c'est déjà arrivé à Marie de croiser un animal sauvage dans la campagne, mais, franchement, ce n'est pas un regard "électrique" qui s'échange, mais un regard empli d'affolement, de panique, ou de rien du tout, vide, hébêté.
Ces erreurs ne seraient peut-être pas graves dans une longue histoire, mais là, en deux minutes, ça fait beaucoup.

54
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 08:41

@antonia a écrit:
Ces erreurs ne seraient peut-être pas graves dans une longue histoire, mais là, en deux minutes, ça fait beaucoup.

Bien oui antonia, le mal est profond, et le conte radiophonique risque d'être étalonné sur MR et mettre au rancard des archives : Kriss, Sire, Gougaud, Trémolin, Villers, Mermet,…
De toutes façons qu'elle accepte le saucissonnage c'est déjà une erreur d'appréciation et qu'elle n'ait jamais cherché à écouter, elle-même, l'effet produit sur les méninges est le signe que son projet est un projet d'emploi et de visibilité média, et pas du tout un projet "culturel" (ça fait mal de mettre ce mot à la sauce Richeux), ou un projet de médiation !!
Elle est juste, grâce à sa voix, dans l'effet-son et il ne passe rien du côté émotionnel. Elle peut aller rejoindre la cohorte des radio-collage (ou radio-colleurs ou radio-racoleurs), Laporte, Goumarre, Martel, et autres "beaux" parleurs genre Raphy.

Plutôt que de créer une nouvelle radio jeunes (sic) Hees a choisi de faire évoluer le Mouv'. C'est quand FC sera bien aux antipodes de son esprit initial qu'un Pdg pourra changer son nom ! Le Moi' global sera alors co-dirigé par Martel & Badou, les nouveaux Roux et Combaluzier de l'ascenseur médiatique.

55
Répondre en citant  
Couleur chocolat, que j'aime ta couleur chocolat et tes yeux de biche électriques ! - le Mar 02 Nov 2010, 10:00

Bien vu, Antonia, les textes de Marie de France ... Culture feraient de belles paroles pour une chanson de Marc Lavoine.
Et il en faut des paroliers pour Marc Lavoine puisqu'il y a un public pour ça. Que fait-elle, la belle Marie ? Elle enfile les lieux communs comme d'autres les perles. Ca manquait de gouttes de pluie brillantes comme des perles dans son texte. Elle aurait dû faire tomber la pluie, c'est romantique ou une rosée fraîche sur l'herbe tendre de notre enfance. Elle aurait pu alors faire un bande son de "rires perlés".

Eh oui, elle utilise des images et celles-ci renvoient à un univers de midinette où tout est doux, ouaté, moelleux.

Où tout est sans aspérité, pas un mot plus haut que l'autre, d'ailleurs, ce n'est pas la peine de crier.
Tout cela est bien consensuel, rassurant, ronronnant. C'est gentil, quoi !

Marie Richeux anime une émission parfaitement consensuelle en elle-même où il y a un peu de tout pour tout le monde.
Ca ne fait de mal à personne et ça veut faire croire que ça fait du bien.

Finalement, elle est bien de son époque, cette émission. Politiquement correcte, ne demandant pas de réflexion, sans parti-pris esthétique. Une déclinaison matinale du monde des bisounours.

Pour ce que j'en ai entendu, son truc à la belle Marie, c'est le retour au cocon, à l'intime. D'ailleurs, ses interviews sont faites dans des endroits précis, certainement pour exprimer qu'on franchit un pas vers l'intimité de l'autre.

Et pourquoi pas, d'ailleurs ? Ce serait un peu dans l'esprit de feu "Le bon plaisir". Seulement, on en a ici une expression dégradée dans la miévrerie et les clichés de l'époque.
Alors, les nuits deviennent chocolatées et les échanges de regards avec une biche électriques.
Las, Bambi n'est plus ce qu'il était.

56
Répondre en citant  
@ Fanch - le Mar 02 Nov 2010, 10:27

Fanch, je ne sais pas si on peut vraiment mettre Goumarre, Laporte, Martel, Enthoven dans le même sac.
Je les trouve même assez différents les uns des autres dans leur utilisation de la radio, même s'ils sont tous ( moins Enthoven) dans des effets de mode et de communication.

Somme toute, l'émission de Goumarre est bien fichue en un sens : une série de rubriques qui se suivent, un côté efficace en apparence, un remplissage d'informations superficielles. Il fait exactement ce qui se fait dans la presse branchée.

Martel demeure pour moi le plus grand mystère. D'évidence, un type intelligent. Il pourrait faire une bien meilleure émission et coincer ou montrer les contradictions de certains de ses invités autrement qu'avec des remarques vachardes - d'ailleurs, il joue sur du velours avec cette tactique vue la mollesse de nombre de ses confrères.

Laporte, so what? Il ne fait rien de spécial, Laporte, justement. Il invite des gens et il pose des questions dignes du courrier des lecteurs de "Nous deux".

Enthoven, enfin ... Certes, Enthoven affectionne une certaine rhétorique, un peu boursouflée, parfois. Il n'empêche ... Au moins connaît-il ce dont il parle la plupart du temps. Et ce n'est plus si négligeable sur FC par les temps qui courent !

57
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 11:30

@Lola a écrit: ... mettre Goumarre, Laporte, Martel, Enthoven dans le même sac.
Et Richeux dans le même avec tous les autres c'est un peu rapide il me semble... (note bien Fanch que là je me suspens, je m'exclamerai plus loin)

Il faudrait se demander par exemple qui apprécie les uns et pas les autres ou les autres et pas l'une, ou seulement l'une (c'est mon cas) et coupe urgemment quand les autres disent "bonjour" (et pour l'un "bonjour/bonjour/bonjour/bonjour/bonjour, immmmmmense bonjour, grandiose bonjour, himalaya du bonjour").

Je reconnais ma mauvaise foi : je ne coupe pas toujours et même, pas si souvent quand arrivent Entho Martel ou Laporte car je les scrute un peu parfois, dans l'espoir d'être modérément instruit par le sujet du jour, ou par l'invité. Résultat je serre les dents en attendant les premières occasions de m'exaspérer et de m'exclamer et si je vois que c'est mal engagé et que je vais encore rien apprendre, alors là oui JE COUPE !! (zutre où est passée ma hache ?). Et pourquoi rien de tout ça tant que c'est Marie Richeux qui est au micro ? Qu'on me dise pas "because c'est une femme qui parle eh patate !" car Julie Clarini et Caroline Broué et même Aude Lavigne ont le don de me faire couper le poste aussi vite que nos grands brasseurs d'air sus-cités.

La productrice de 6h à 7h est amicale et détendue, mutine. Et finalement parce qu'elle est moins ambitieuse, je la trouve mieux à sa place que le badinage franchement déplacé que nous sert le bon Voinchet, voila où j'en suis rendu. L'émission est saucissonnée là oui c'est le hic et je rejoins Fanch : je m'exclamerais volontiers : quitte à recevoir une flopée de rubriques d'abord je les voudrais un peu plus longues, et ensuite un peu plus variées. Pourquoi est-ce toujours le persiflage narcissique d'Ezine qui vient parler de livres ? Et pourquoi les essais en sciences humaines sont ils toujours choisis et présentés par Philippe Petit dont je n'entends plus, à terme, que le persillage d'incompétence aussi bien intellectuelle que radiophonique ? Ces deux séquences je les préfèrerais confiées aux auteurs : 5 ou 10 minutes parlez moi de votre livre donnez moi le pitch bon d'accord le pitch c'est anti-culturel, mais enfin le persiflage et le persillage est-ce tellement mieux, avec ces deux rubriques qui sont comme un écho anticipé et encore plus piètre de "A plus d'un titre" (décidément on vole d'exploit en exploit... ). Non je le redis : à la même heure je préférais "Dispute" d'Antoine Mercier !! (cette fois oui je m'exclame)

./...

58
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 11:31

./...

Mais revenons au style Richeux :
@Fanch a écrit: [...]qu'elle n'ait jamais cherché à écouter, elle-même, l'effet produit sur les méninges est le signe que etc ...
Hum hum... "jamais cherché à" ?? Vraiment ? Mais qu'en savons nous ?
A l'entendre j'ai plutôt l'impression que c'est le contraire. N'oublions pas qu'elle est venue par chez Baumgartner. Donc je parierais qu'elle les soigne les effets. Après, on les apprécie ou pas, et en ce qui me concerne j'apprécie diversement. Je pense que ça va s'améliorer et gagner en naturel. Tiens là j'ai un autre exemple : écoutez la voix qui présente l'ACR entre 2000 et 2010 (jamais su si c'est Frank Smith ou Langlois et franchement je préfère pas savoir) : quand cette voix prend les commandes de l'Atelier juste après qu'on ait envoyé Farabet au placard, pour l'auditeur c'est une véritable catastrophe. On remplace le ton de Farabet, le sérieux de la maturité tranquille, par une sorte de pose vocale apprise au club des mollusques de jardin un après-midi où y'avait atelier d'imitation du cri de l'oeuf mollet. En un mot : l'horreur radiophonique (je me sur-exclame). Résultat pendant des années je n'ai jamais pu me résoudre à conserver un ACR sans en avoir squeezé ce piètre oral dont le pire est précisément qu'il était voulu comme ça, anti-naturel, et pourtant maladroit et ternissime. Et voyons 10 ans après : c'est le même gus mais c'est plus le même ton. On ne sait pas s'il a fait un séjour dans un ashram ou bien 2 ou 3 stages de survie, s'il a changé 4 fois de psychanalyste ou s'il a viré on ne sait quelle cuti ou sa boniche ou qui on voudra, n'empêche qu'en même pas 10 ans le gars c'est affirmé et nettement amélioré, dans le sens du naturel. Oui à certains il faut des années pour apprendre être naturel. Ca ne surprendra que ceux qui n'ont jamais tâté de l'exercice. Comment quoi qu'entends-je ? 10 ans c'est bien long ?? Helas oui ... (je me suspens). On dira que ça porte un nom tout simple : l'expérience. Après tout pourquoi pas. le délai d'expérience chez le producteur, ça se traduit par le siphonnage du réservoir de patience chez l'auditeur. Mais au fait pourquoi ce détour ?

Je ne crois pas que Marie Richeux ne travaille pas. Je ne crois pas qu'elle ne réécoute pas, bien au contraire. Je crois qu'on ne se crée pas un style sans tâtonnements, et que ni la productrice ni l'esprit qu'elle veut insuffler à son 6h-7h, soient la mauvaise carte de l'émission. De mon point de vue pas trop exclamatif je pense plutôt que des rondelles de cette assiette anglaise, souffrent de certains défauts et font souffrir certains auditeurs : il y a de l'insipide, du frelaté, du mal dosé (je partage les remarques d'Antonia sur la fausse poésie) et il y a aussi du privé de goût par respect abusif des normes qu'inspire le conformisme ambiant. Bref oui, soit c'est terne, soit c'est mal relevé, soit le tour de main n'y est pas ou pas encore car c'est pas en deux mois qu'on forme un grand traiteur radiophonique. Mais surtout hélas certains produits de ce tiroir ont dépassé depuis longtemps la date de péremption et là c'est le pire je m'exclame suspensivement ... !!

59
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 13:15

Autre chose pour défendre (quoique) Marie Richeux.
Je ne pense pas que ce soit elle qui ait proposé la forme de l'émission. A mon avis, il y a déjà une volonté de la direction de France Culture : ils se sont dits, bon les gars, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand on allume FC entre 6h et 7h on tombe sur un truc qui ne ressemble pas du tout à France inter, et encore moins à France info, c'est intolérable. Vous allez commencer par me coller deux journaux supplémentaires dans la tronche des auditeurs, ça leur apprendra à avoir une écoute flottante. Et puis entre les deux, vous remplissez avec des chroniques, tout le monde fait comme ça et de toute façon il faut absolument faire bosser Ezine et Petit.
Et dans un deuxième temps seulement, j'imagine qu'ils sont allés voir les gens qui avaient envie de travailler pour eux, et MR leur a dit, ben moi dans le temps qui reste, je vous propose un peu de poésie, une interview découpée sur la semaine, les sorties culturelles du moment etc. et là ils ont dit banco. Bon par contre je ne sais pas si elle leur avait parlé du standard pour les appels des auditeurs!

60
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 13:19

Lola et Nessie vos propos sont justes. Je n'ai jamais voulu faire dans la nuance pour ce post là. Juste dire que ces consorts font dans l'effet. Ça vaut pour Enthoven qui est forcément un peu au-dessus du nid de coucou !! Mais tous les autres ne semblent pas en prise avec la radio. Juste en prise avec l'air ambiant et surtout surtout avec l'effet qu'ils veulent produire à coups de formules et de découpages en zapping au détriment du fond.
Il a été beaucoup reproché à Laurentin sur ce forum. Je n'ai pas les connaissances historiques suffisantes pour en juger. Je l'ai écouté de nombreuses années consécutives et y ai trouvé mon compte à la mesure de ma propre recherche et/ou curiosité. Mais je trouve qu'Emmanuel Laurentin est passionné par son sujet, respectueux de l'auditeur et de ses invités. Il a une patte de radio. Une patte historique différente de Gélinet, Chartier ou Le Goff.
Quant à Lebrun j'ai bien lu toutes les critiques qui lui étaient adressées, j'en partageais plusieurs et l'ai moi-même écrit. Mais je trouvais chaque jour un peu (et quelquefois beaucoup) mon compte. Entre lui et moi il y avait une connivence d'écoute.
Cette connivence-là (les décraqués, Surpris par, Un jour au singulier de geneviève Ladouès n'existe pratiquement plus sur Culture, et cette distance que créent les producteurs nommés rend aussi la radio impersonnelle. Ça valait la peine de le crier, je m'exclame.

61
Répondre en citant  
Re: Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux) - le Mar 02 Nov 2010, 13:28

@Cancoillotte a écrit: A mon avis, il y a déjà une volonté de la direction de France Culture : ils se sont dits, bon les gars, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand on allume FC entre 6h et 7h on tombe sur un truc qui ne ressemble pas du tout à France inter, et encore moins à France info, c'est intolérable.
Bien vu Cancoillotte ! J'ai failli écrire ce matin que la décision avait du échapper à Laurence Bloch partie recoller les morceaux explosés par Val. De la même façon Patino tout à ses visites pour assurer son avenir numérique a peut-être laissé… Jean Lebrun décider. En tous les cas on ne fait pas une émission avec des rondelles sauf à vouloir ressembler à … RIEN. Je dirai plus loin en répondant à Nessie ce qui ne peut faire illusion.
La tendance d'aujourd'hui est au zapping et aux sujets ultra-courts ! FC s'y engouffre et MR en sera demain la vitrine. Elle fait un pilote grandeur nature (comme ils disent en télé) et va sûrement falloir qu'OPA y mette ses oreilles un peu plus d'une heure, je m'exclame.

Nouvelles vagues/Pas la peine de crier (Marie Richeux)     Page 6 sur 37

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 21 ... 37  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum