Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

À voix nue    Page 1 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
À voix nue - le Mer 15 Sep 2010, 23:23

Puisqu'il n'existe pas encore de fil consacré à cette émission à la production tournante, il faut le créer.

Cette semaine en est une belle occasion : Stéphane Deligeorges - qui produit Continent Sciences chaque lundi à 14h - reçoit ces cinq jours ouvrés Nicole Ledouarin.

Nicole Ledouarin est grande biologiste, secrétaire perpetuelle de l'Académie des sciences, et protagoniste de ce qu'on appelait naguère la "teratologie" : Son terrain de départ est l'embryologie, spécialité dans laquelle elle s'est consacrée entre autre à l'étude et à la fabrique de monstres génétiques !

Le propos est évidemment passionnant, on passe des rappels essentiels et précis aux coups de phare sur l'état de l'art de la recherche, ce n'est jamais lassant, plutôt rythmé, toujours compréhensible : un travail de vulgarisation des plus réussi.

La faute à l'invité, personnalité qu'on sent riche et passionnée, pleine d'un savoir qu'elle offre avec bonheur à l'auditeur.

L'autre coupable est Stéphane Deligeorge, qui nous a habitué de longue date aux entretiens scientifiques de qualité, art qu'on lui retrouve pleinement ici. Ses principales qualités tiennent à son expression, simple et claire, à son  enthousiasme permanent, à sa connaissance souvent solide des sujets traités, dissimulée sous une naïveté feinte mais bien utile à l'auditeur. Au travail de documentation sérieux qu'on peut imaginer derrière ces entretiens, et à la conduite de l'émission, qui navigue habilement entre un parcours panoramique du sujet et son illustration par l'anecdote.

Une bonne semaine pour cette émission donc, ce mercredi est consacré aux cellules souches, à la mort cellulaire, à la régénération de l'hydre...

2
Répondre en citant  
Re: À voix nue - le Jeu 16 Sep 2010, 17:01

J'abonde dans votre sens ! C'est une belle surprise et une excellente surprise que cette semaine d'entretiens puisque elle donne à découvrir un pan de la recherche scientifique à tout un chacun. C'est aussi une excellente surprise car pour celles et ceux qui n'ont aucune culture scientifique (comme bibi !), c'est l'occasion d'approcher une démarche, une passion et de grapiller un peu de connaissance. De plus, il me semble qu'il est assez rare que les producteurs tournants de cette émission invitent des scientifiques.

3
Répondre en citant  
Re: À voix nue - le Jeu 16 Sep 2010, 21:34

Effectivement, un fil consacré à cette émission est le bienvenu, tant ces entretiens qui prennent le temps de tenter une vraie rencontre tranchent sur une grille où sévissent instantané, survol et saucissonnage. Et ce dernier fait transition un peu fastoche pour dire tout le plaisir gourmé à entendre la semaine Gérard Oberlé, qui bien sûr badine et surjoue son personnage, à la grande satisfaction des amateurs qui en redemandent.

4
Répondre en citant  
Jacques Derrida s'entretient avec Catherine Paoletti, c'était il y a douze. - le Mar 12 Oct 2010, 08:09

Eh oui ! Cette semaine, avec Derrida, c'est du 12 ans d'âge !
Jean Lebrun nous apprend que cette rediffusion est programmée à l'occasion de la sortie de la biographie de Derrida par Benoît Peeters. Jean Lebrun, à ce propos, fait une curieuse remarque : "Benoît Peeters qui ne fait pas partie de la famille de Derrida ne s'est pas livré à l'empathie qu'il n'avait pas mais au travail de vérification des faits."
Je ne comprends absolument pas pourquoi l'empathie se trouve ici convoquée. Je ne sais pas si un biographe doit ou pas faire montre d'empathie à l'égard de son "sujet". Au demeurant, je me demande même ce qu'il faut faire entrer dans cette catégorie "d'empathie". Bien entendu, on peut se raccrocher à une définition, "sentir ensemble". Est-ce que l'on sent avec ou la place des autres ? Rien n'est moins sûr et lorsque l'on croit que tel est le cas, rien n'est plus ambigu.
Il s'agirait donc d'une croyance de Jean Lebrun. Remettre la biographie sous la coupe de l'empathie.
Quoi qu'il en soit, cette semaine, on fait un peu de culture sur FC. Tant mieux. Pour en revenir à cette "idée" d'empathie, le premier volet des entretiens retrace la jeunesse de Derrida. "Portrait de Derrida en mauvais élève". Je ne sais pas si les mauvais élèves, anciens mauvais élèves et autres échecs scolaires pourront "empathiser" avec Derrida. En revanche, dans ce début d'auto-biographie racontée, Derrida avance avec une prudence extrême, c'est-à-dire, dans la narration de soi, un perpétuel retour et regard critique.

5
Répondre en citant  
Re: À voix nue - le Lun 18 Oct 2010, 20:14

En ce moment Cueco,
au micro de Catherine Pont-Humbert
(bonne signature maison, en général)

6
Répondre en citant  
Re: À voix nue - le Mar 26 Oct 2010, 14:07

cette semaine, c'est un ethnologue, Jacques Hainard et cela semble intéressant, c'est hors normes. On pourrait dire que J. Hainard est un Suisse, mais il a proclamé hier qu'être Suisse ne voulait pas dire grand chose , la Suisse étant une juxtaposition de cultures.
Pendant qu'il expliquait d'où lui était venue sa vocation, il a dit qu'un ethnologue se doit d'écouter les gens, de ne presque pas intervenir, sinon par quelques questions pour relancer éventuellement et c'est ça qu'il aime faire.
Je ne sais pas si c'est après ces propos que celle qui l'interviewait a ralenti le rythme de ses questions.....

7
Répondre en citant  
Re: À voix nue - le Mar 26 Oct 2010, 20:40

Jacques Hainard ... Enfin ! Mon plaisir FC de la journée après une invitée idiote à "La grande table". Une nana qui est copine avec Bégaudeau, a fait un film et dont la réflexion existentielle tourne autour de vouloir "rester jeune dans sa tête". Pour ce que j'en ai compris, il s'agissait moins d'une pub pour la crème anti-ride que du syndrome "ado attardé". Je n'en sais pas davantage pour avoir coupé. Cette après-midi, Tewfik et son roman de gare et Jacques Munier qui avait de la peine à lire ses notes.

Mais ce soir, Jacques Hainard, un type passionnant ! Enfin, un homme qui réfléchit sur FC. Quel soulagement ! D'autant que la réflexion, le fait d'interroger les valeurs, les pratiques, c'est ce qui a mené cet homme dans sa vie, et bien entendu, sa pratique d'ethnologue.
Ecouter Jacques Hainard, c'est l'antidote à ces idées toutes faites, à cette paresse auto-complaisante dont même FC commence à nous farcir les neurones.

8
Répondre en citant  
En dessous du fond y'a quoi ? - le Mar 25 Jan 2011, 20:36

A voix nue ce soir avec Baru ! (j'y reviendrai) à partir de 15' vous pourrez aussi entendre les scies circulaires, les outils à percussion depuis Alger!! Merci à Dominique Briffaud, Tweffik Hakem et Jean Lebrun d'avoir veillé à bien nous retransmettre ces sons vivants. Injures aux preneurs de son et mépris total pour un producteur qui à part enfiler les perles de questions (le florilège dès samedi sur ce fil) n'a pas eu la conscience professionnelle pour faire skiff! Et dans l'éventualité où ce serait du direct (peu probable) y'avait sûrement moyen de se déplacer. Zéro pointé et scandaleux. J'écris au médiateur qui de fait ne répondra pas.

9
Répondre en citant  
A voix nue - Eric de Rosny du 28 janvier au 4 février - le Dim 06 Mar 2011, 10:55

Il y a plusieurs Martin Quénéhen :

- il y a celui du dimanche soir qui fait le gugusse avec des effets de débutant pas doué et des facilités qui font honte à l’auditeur.
- il y a l’animateur de débats, pas beaucoup plus doué mais moins outrancier.
- et puis il y a un autre Martin Quénéhen : celui qui a interviewé Eric de Rosny dans A voix nue, toute la semaine passée. Et pourquoi est-il bon ? Parce qu’on ne l’entend pas, sinon le temps d’une présentation discrète, où il s’efface devant celui qui est la raison d’être de ces 5 émissions.

On peut donc recommander l’écoute de toute la série, à ceux qui ont lu "Les yeux de ma chèvre" comme à ceux qui ne l’ont pas lu et ne le liront jamais. Et dans le même temps on peut se demander pourquoi le même journaliste qui chaque dimanche se met en avant et nous inflige son numéro de cabot, pour cette fois ne prend pas la place de l’invité au premier rang du spectacle radiophonique. C’est surement pas sous l’influence de Jean Lebrun, qui après des années d’excellence est devenu lui-même un gâcheur de radio et tueur de la parole des autres. Alors est-ce parce que Quenehen a un vrai sujet humain devant lui, pour une fois ? Tandis que l’info du dimanche même en tirant à mort sur le sensationnel, ça ne peut plus faire un vrai sujet, tout est usé alors il faut faire le clown, et toujours plus, pour relever le plat ?

Je laisse méditer la-dessus qui le voudra. C’était juste un doute supplémentaire, ajouté à ce conseil d’écoute sur une radio qui donne si souvent envie de fuir.

10
Répondre en citant  
Re: À voix nue - le Mar 29 Mar 2011, 22:26

J’ai bien aimé l’entretien avec Lobo Antunes de ce soir surtout pour la belle histoire qu’il raconte à la fin.
Par contre,j’ai rien compris au feuilleton qui suivait ou est-ce la forme utilisée qui m’a fait décrocher.fgv

À voix nue     Page 1 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum