Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo    Page 1 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Ven 17 Sep 2010, 22:18

Les ressources multimédias du site de l' INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) proposent l'écoute des Salon noir des trois dernières années (!), avec la possibilité de sélectionner les émissions selon trois familles de critères : périodes, sujets, et régions. C'est clair, bien foutu, bien conçu, et ça marche très bien.

2
Répondre en citant  
Comment le monde scientifique parfois ment sciemment ... . - le Jeu 24 Fév 2011, 15:45

Je vois que j’ai oublié de signaler un numéro du Salon noir : pas celui d’hier (qui pourtant est vachement bien et même très instructif pour tous ceux qui cherchent la grande Déesse jusque sous leur lit), mais plutôt celui du 16 février, qu’on peut réécouter ici

Ce numéro plaira à ceux qui aiment le jeu de massacre : l’invité Marcel Hotte se paye (il n’y a pas d’autre mot) les 2 revues dominantes Nature et Science : le système de lecture ne tient pas la route ; les référents sont au mieux absents, au pire incompétents. Bref ce que Nature & Science vous sert sous l’étiquette de science, est au mieux de la fumisterie, au pire de la manipulation. Les conclusions qu’il en tire, ou plutôt le point de vue qu’il étaye à l’occasion : globalement notre savoir anthropologique est faux, parce que notre archéo+paléo+anthropologie ignore l’Asie sous l’influence d’un lobby local qui depuis des décennies a concentré les budgets de recherche sur l’Afrique.

Je ne détaille pas davantage parce que c’est un peu ancien pour moi maintenant, et aussi parce que j’écris ce post pour inciter à l’écoute : le propos de Marcel Hotte intéressera aussi bien les mauvais esprits amateurs d’anathème et de pendaison en public, que les esprits soucieux de vérité qui se demandent si par hasard quelquefois oh juste comme ça, l’institution scientifique ne serait pas un tout petit peu détournée par certains de ses membres, à leur profit et au détriment de la vérité. L’enjeu ici, c’est les crédits de recherche, et c’est encore plus instructif pour peu qu’on transpose les propos de Marcel Hotte à quelques autres sujets brûlants, disons un peu plus spectaculaires. Donnons juste un exemple : le réchauffement climatique. Ca me permet de renvoyer à un autre fil de ce forum qui vous orientera vers l’émission Médialogues de la radio Suisse, où Jean Staune défend l’idée que le débat est confisqué et déformé par différents lobbies : lobbies idéologiques, lobbies scientifiques. Tout cela est -hélas- cohérent. On n’en parle jamais ou pas du tout en France, mais si on additionne ce numéro du Salon Noir et ce numéro de Médialogues, alors la seule voie permise est le scepticisme circonspect, bref tout le contraire du conformisme alarmiste teinté de culpabiline et de froussologie qu’on nous vend à France Culture aux heures du Prime et chez Alberganti.

Seule conclusion (et encore, relative) :
<< Le monde mental, Messieurs, n’est pas du tout brillant.
Quand on le laisse seul, le monde mental ment ... monumentalement ! >>
(Prévert)

3
Répondre en citant  
Joëlle Burnouf - le Ven 14 Juin 2013, 10:52

Dans le fil "Pas la peine de crier" post 218
F. a écrit:Et pourquoi pas créer un fil "Vices & vertus du productorat tournant" ?
Car autant j'y vois tout un tas de vertus (vertues ? ah merde je ne sais plus) à 16h (car pitié), autant je suis moins catégorique le mercredi à 14h30. [...]
Le mercredi à 14h30, c'est le "Salon noir" et sur votre conseil discret, F., on a voulu aller y voir (et carret). Je ne suis pas sûr de devenir un fan de Vincent Charpentier (sa voix et son ton hétérodoxes, aux antipodes d'un Finkielkraut qui parle de plus en plus au ralenti, sont quand même dépaysants), mais le 15 mai il recevait une invitée qui vaut le déplacement (des "Matins" au "Salon", par exemple...) : Joelle Burnouf, "professeure à l'université de Paris 1".

Croyez-moi ou non, c'est le grand, l'inénarrable Abraham Moles ressuscité ! Voix identique, impertinence et humour dans la même veine, même culture encyclopédique.

On avait mentionné Abraham Moles dans deux autres fils, notamment ici Sur Abraham Moles

Quand on a des invités de ce calibre et des producteurs qui savent s'adapter à leur interlocuteur, France Culture est à son meilleur.

"Mil an après, que peuvent dire les archéologues de l’an mil ?" (D'où vient ce "Mil an" ? ?)
http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-mil-an-apres-que-peuvent-dire-les-archeologues-de-l%E2%80%99an-mil-2013-05-15

4
Répondre en citant  
Érudit passionné - le Mer 17 Juil 2013, 16:49

Vous vous intéressez à l'archéologie à Chartres ? Non ? Voilà pourquoi il vous faut écouter cette émission. Pour combler des lacunes sur le sujet ? Pas nécessairement. Mais pour se voir transfuser la passion de l'invité pour son métier, oui. Pour admirer sa rigueur, sa reconnaissance envers ses collègues chercheurs  et pour son goût de transmettre des connaissances, oui.

Dominique Joly est dénué de tout narcissisme et parle avec passion de ses recherches. Et cela après de nombreuses années d'activité comme archéologue de la ville de Chartres.

Bravo à Vincent Charpentier d'impulser un bon rythme à cette (trop) courte émission hebdomadaire et de préparer des questions qui sont le contraire de l'improvisation brouillonne.

On a rencontré un érudit passionné et le producteur l'a mis en valeur. Du France Culture comme on l'aime.

"Autricum sous Chartres" http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-autricum-sous-chartres-2013-07-10

5
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Mer 17 Juil 2013, 23:50

@Philaunet a écrit:Vous vous intéressez à l'archéologie à Chartres ? Non ? Voilà pourquoi il vous faut écouter cette émission. Pour combler des lacunes sur le sujet ? Pas nécessairement. Mais pour se voir transfuser la passion de l'invité pour son métier, oui. Pour admirer sa rigueur, sa reconnaissance envers ses collègues chercheurs  et pour son goût de transmettre des connaissances, oui.
Oui, oui , et....oui. Pour toutes les raisons mentionnées par Philaunet, cette émission qui, sur le papier n'avait pas grand chose pour m'interresser, est vraiment digne d'écoute. Je ne rate pas un Salon Noir, de toute façon, quelque soit le sujet. Vincent Charpentier y ait pour beaucoup.

6
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Mar 10 Sep 2013, 16:29

L'émission est déplacée du mercredi après-midi au mardi, pour donner à Sylvain Kahn l'occasion de flinguer Planète Terre. J'y reviendrai dans le fil consacré à cette dernière émission.

Anattendant, les amateurs du Salon noir retrouveront leur rendez-vous le mardi à 15h30

7
Répondre en citant  
Dense et dépaysant - le Mar 10 Sep 2013, 19:31

@Alain Machefert a écrit: Je ne rate pas un Salon Noir, (...)
Vous n'aurez donc pas raté celui-ci, en circulant en pays Navajo, peut-être...

Une émission dense, formidablement dépaysante, spécialisée comme on l'aime, parce que le spécialiste est un passionné et qu'il a envie de transmettre quand il est en confiance et qu'on lui pose les bonnes questions.

Et puis aussi pour cette introduction où l'on se rend compte qu'à cette époque  on n'avait pas peur de certains mots pour qualifier de hauts personnages ...

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2013/09/s36/NET_FC_bf379ad2-de42-47ff-ada9-66b5df2f7f87.mp3" debut="00:25" fin="01:05"]

Cette énumération ne compte pas Hutin le Baveux. Pour connaître ce dernier, il faudra remplacer l'écoute d'une émission « de décryptage » sur la Syrie par l'écoute intégrale de cette évocation du XIIIe siècle.

http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-on-a-retrouve-le-chateau-perdu-de-pierre-le-hideux-1242-1310-2013-09-03

8
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Mer 11 Sep 2013, 21:51

@Philaunet a écrit:
Vous n'aurez donc pas raté celui-ci, en circulant en pays Navajo, peut-être...

Et puis aussi pour cette introduction où l'on se rend compte qu'à cette époque  on n'avait pas peur de certains mots pour qualifier de hauts personnages ...
Absolument. Nous avons déjà eu l'occasion de discuter des mérites de l'écoute du podcast dans certains lieux ou à certaines heures où nous sommes plus disponibles pour l'écoute.

En ce qui concerne les personnages historiques et leurs qualifications, n'oublions pas Nicolas l'Excité et François le Moux !

9
Répondre en citant  
L’archéologie de la Grande Guerre - le Dim 29 Déc 2013, 13:44

Un Vincent Charpentier en forme, visiblement reposé, qui n'appuie pas sur les syllabes initiales, ou si peu, dans sa présentation, c'est dans ce numéro digne d'intérêt du 17 décembre 2013 :  « Debout les morts » : L’archéologie de la Grande Guerre entre Alsace et Lorraine

Michaël Landolt, archéologue, Pôle d'Archéologie Interdépartemental Rhénan/ PAIR. est un savant qui ne se pousse pas du col, il présente les recherches faites par lui et ses collègues, bien questionné par Vincent Charpentier. Merci d'avoir mis en lumière l'exposition du Musée archéologique de Strasbourg dont le lien ne semble pas fonctionner ce dimanche en raison d'une "surcharge du serveur".

Dans la présentation on relève ceci :
« Pompéi est à l’Antiquité, ce que Burnhaupt-le-Haut est à la guerre de 1914-1918. » Ne faudrait-il pas inverser les éléments de comparaison ?

Pour la ponctuation saupoudrée au petit bonheur la chance c'est ici :
« L’archéologie de la Grande Guerre, permet aujourd’hui d’en  retrouver la matérialité, et d’une certaine manière d’humaniser cette guerre. »

« humaniser cette guerre »... Mettre l'expression dans le contexte de ce que l'on entend dans l'émission Répliques rediffusée ce 28 décembre 2013.

10
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Dim 29 Déc 2013, 21:45

"un savant qui ne se pousse pas du col"
Entre nous, c'est ni le genre du Salon noir en particulier, ni de la profession en général  Wink 
Centenaire oblige, concernant la même période et la même espèce de savant, on attend avec impatience Yves Desfossés, Alain Jacques et Gilles Prilaux, auteurs de "L'archéologie de la Grande Guerre" (Ouest-France/inrap).

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo     Page 1 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum