Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo    Page 2 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Ven 17 Sep 2010, 22:18

Rappel du premier message :

Les ressources multimédias du site de l' INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) proposent l'écoute des Salon noir des trois dernières années (!), avec la possibilité de sélectionner les émissions selon trois familles de critères : périodes, sujets, et régions. C'est clair, bien foutu, bien conçu, et ça marche très bien.
* * *

11
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Dim 29 Déc 2013, 21:45

"un savant qui ne se pousse pas du col"
Entre nous, c'est ni le genre du Salon noir en particulier, ni de la profession en général  Wink 
Centenaire oblige, concernant la même période et la même espèce de savant, on attend avec impatience Yves Desfossés, Alain Jacques et Gilles Prilaux, auteurs de "L'archéologie de la Grande Guerre" (Ouest-France/inrap).

12
Répondre en citant  
La truelle et le pinceau. - le Lun 30 Déc 2013, 20:55

Un bémol très indirectement radiophonique au louangisme charpentié local : l'indigence de la page du Salon noir sur le site de la station. Car vous n'y trouverez rien, alors que bon sang en archéo ça produit, ça brasse, ça avance, ça peps, ça déboulonne, ça défriche, ça retourne même certains bureaux et en plus ça publie. Allez, quoi.

13
Répondre en citant  
Repentance - le Ven 03 Jan 2014, 21:17

Joli trait d'humour de Marylène Patou-Mathis, docteur en préhistoire, directrice de recherche au CNRS, dans L’homme préhistorique, affreux, sale et surtout méchant ?, qui dit que la thèse selon laquelle l'homme de Néandertal aurait été exterminé violemment par Sapiens viendrait d'un désir de repentance (à 15'20")...

Sinon, what happened ? Oui, par quel coup de baguette magique Vincent Charpentier est-il devenu un modèle d'élocution après nous avoir assommé durant n émissions en martelant frénétiquement chaque syllabe d'entrée de mot ? Une voix bien placée, de bonnes questions, de bonnes relances, ce n'est pas du « louangisme » mais un constat (que l'on modérera en suggérant un petit cours de prononciation de l'anglais, service qui doit bien être dans l'offre de formation au personnel de France Culture, la radio intercontinentale et intergalactique, selon son directeur).

On aurait aimé que Marylène Patou-Mathis situe un peu plus souvent, pour le profane, ce qu'elle décrivait  et soit un brin moins brouillonne. Noté cette formule pour dater : « 14000 ans avant le présent ».

14
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Sam 04 Jan 2014, 00:09

J'avais bien noté cette réfutation d'un mythe contemporain et je m'apprétais à la mentionner quelque part dans le forum, sans bien savoir dans quel fil parce que ça dépasse de loin les problématiques du Salon Noir.

Je crains qu'il n'y ait, dans l'analyse de Marylène Patou-Mathis, aucune trace d'humour mais un mélange de constat et de moquerie agacée : le mythe chargé d'alimenter l'auto-culpabilisation fait partie du vaste corpus de la haine de soi, et de l'intimidation morale par la culpabilité. Les détenteurs et les servants du paradigme idéologique de France Culture usent sans modération du schème de la culpabilisation : en d'entrée de jeu déjà si vous écoutez France Culture vous êtes forcément un bourgeois et donc un oppresseur du prolétariat, voila ce que vous disent les bourges qui bossent à France Culture comme ce Voinchet qui vit dans le VIIeme arrondissement de Paris. Deuxième étage de la fusée : si vous êtes un homme vous avez tort face aux femmes, dont vous êtes l'écraseur (Laure Adler dixit) ; de même si vous êtes un blanc (forcément dominant) vous avez tort face aux non-blancs d'ailleurs le seul fait de remarquer qu'ils ne soient pas comme vous signale en vous le raciste. Et ça continue, dans tous les sens : le français est à déconsidérer devant les européens et les européens devant le reste de l'humanité. Il n'y a aucune raison de s'en tenir là, donc si vous êtes un humain alors vous êtes soit pas beau soit un rien minable et immoral à côté des gentis animaux du monde animal (ça c'est Deligeorges) quand vous n'êtes pas carrément une plaie pour la biosphère que vous martyrisez (Ruth Stegassy). Membre d'une société moderne ? Mais ma parole vous ne valez pas un clou à côté des peupleupreumié (Marie-Hélène Fraïssé). Si vous êtes un occidental par définition vous êtes un gros con de dominant et vous avez tort face au tiers-monde (Voinchet, Laure Adler, Broué, Pech, Plenel et 75% des invités). Je m'attends à des étapes encore plus spectaculaires : si vous participez de la chaine du vivant vous êtes forcément de la vermine immorale et prédatrice en comparaison des minéraux qui eux n'ont jamais fait de mal à quiconque. Et si vous êtes un terrien vous êtes un pollueur de l'univers par contre les martiens, aaah les martiens voila des gens propres (rêve, rêve). La dernière étape : si vous êtes un salaud résidant dans le système solaire, alors vous ne méritez pas de vivre tandis que les êtres d'Andromède, aaah Andromède. Un peu plus loin encore il y a n'importe qui / Beaucoup plus loin encore il y a n'importe quoi. J'ai l'air de rigoler comme ça et aneffet je rigole sauf que le trait est à peine forcé sur les deux derniers items. Pour tout le reste, c'est le quotidien de France Culture. Ca fait une quinzaine d'années que, clairement dite ou suggérée, explicite ou implicite, la dévalorisation de soi et surtout de vous est à l'ordre du jour. Encore plus caricatural que chez les curés de mon enfance ("vous n'êtes que poussière / tu n'es qu'un misérable pécheur") chez les jésuites ("votre petite âme bien sale") ou chez Gurdjieff ("vous merdité").

Alors dans ce fulminant inventaire il manquait un chaînon, qui a été ajouté il y a quelques années : tout le genre humain, étant parait-il du Cro-magnon, a exterminé l'autre espèce dite Néandertal. Et vlan prenez ça dans vos mandibules bande de sales cro-cons de cro-dominants. Tous génocidaires et tac ! C'est que France Culture, agence idéologique, n'y va pas avec le dos de la cuiller.

Ouais.

C'est pourquoi la réfutation de Marylène Patou-Mathis m'a enchanté. On ne réfute pas plus joyeusement ni aussi simplement un aussi énorme cliché de moraline, qu'en démontrant ce qu'il contient de fausseté scientifique. C'était brillant.

15
Répondre en citant  
L'Alsace, Obernai et les Sarmates - le Mar 07 Jan 2014, 10:27

Un numéro du Salon noir qui constitue un bel apport de connaissances récentes en archéologie où l'Alsace n'en finit pas d'être citée (voir le numéro sur la Grande Guerre) : Quand les élites orientales déferlaient sur la Gaule du Nord

On y entend deux spécialistes guidés avec précision par Vincent Charpentier nous dire ce qu'il faut retenir de la découverte d'une nécropole mérovingienne à Obernai. C'est un petit espace d'université populaire sur France Culture, bienvenu dans cette mer de conversations vaines que constituent les magazines insipides.

On y entend un certain Iaroslav Lebedynski dont le savoir semble inépuisable.

Deux bémols concernant la page du site. Le titre : pourquoi « élites orientales » ? L'expression n'est pas vraiment reprise dans l'émission.

Ensuite la langue, comme d'habitude, a-t-on envie de dire. La chargée d'émission est mentionnée par Vincent Charpentier. Il serait vraiment grand temps de relire chaque semaine avec elle, mot à mot, les quelques lignes de la page du site.

« Une petite nécropole mérovingienne vient d’être mise à jour à Obernai » (mise au jour)

« (...) des squelettes dont les crânes ont été volontairement déformés. Son invraisemblable tête, en forme de poire, marque, son rang, (...)

« Son » ne renvoie à aucun objet mentionné précédemment. Une négligence avec laquelle il faut finir, svp, V.C.

16
Répondre en citant  
One steppe beyond. - le Mar 07 Jan 2014, 22:30

"On y entend un certain Iaroslav Lebedynski dont le savoir semble inépuisable".

Voilà effectivement un excellent client pour une radio culturelle digne de ce nom :
de l'érudition et de la présence radiophonique. Comme décrit dans votre lien vers
Questions d'éthiques [Lebedynsky, please], chez les historiens, Lebedynsky (donc),
c'est Monsieur Steppe & Caucase : en selle avec les Sarmates, Alains, Saces, Scythes
et Cosaques. La promesse de grandes chevauchées dans les steppes "mongoliennes",
comme on dit au Richeusthan.
Si mes souvenirs sont bons, on a déjà entendu Iaroslav Lebedynsky au Salon noir pour
"Le dossier Attila", co-écrit avec Katalin Escher (Actes Sud/Errance). Et surtout,
je crois, chez Le Goff. Je crois même que c'était un Lundi de l'histoire de fort bonne
facture, et, comme souvent, roboratif et raffiné (car on peut être les deux à la fois).
Donc avis aux archivistes, car je n'arrive pas à remettre la main dessus via le moteur
de recherche à charbon interne de la station radiophonique que la galaxie nous envie
(Si Bételgeuse est intéressée, on leur envoie gratos son formidab' directeur par la
prochaine navette chinoise).

"pourquoi « élites orientales » ?"

Parce que cette émission est trop courte, qu'elle mérite mieux et plus, à l'antenne
et sur sa page web. Avec un peu plus de temps, on aurait fait la liaison entre la fin
de l'Antiquité (et de l'empire romain) et le début du Moyen Âge dit classique. Parce
que la jeune garde d'archéologues alto-médiévistes nous apprend que notre bonne vieille
Gaule latine s'est copieusement acoquinée avec les petits copains de Lebedynsky.
Comme en témoignent le crâne volontairement déformé d'Obernai (ou celui de Dully
en Suisse, et d'autres), ou les bijoux hunniques découverts dans la tombe de Childéric à Tournai.

17
Répondre en citant  
Le sel de la Seille - le Lun 17 Fév 2014, 21:32

Un invité qui a de l'énergie à revendre et qui s'écoute très agréablement dans Le sel : l'or blanc des Gaulois ! : Laurent Olivier, conservateur au musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye

Vincent Charpentier, à 4'50" lui demande ce que serait la propagande de nos jours (suite à l'utilisation des Gaulois et des Celtes pour des raisons idéologiques) :

« Aujourd'hui, je pense que l'on est sous l'influence du tout économique, c'est-à-dire ce que Roland Gory appelle la société de la norme (...)  l'archéologie y est brutalement soumise, ça produit aussi une certaine vision du passé qui est la vison des gens à qui on demande de plus en plus un travail d'expertise et non un travail de pensée ; c'est un passé quantitatif, avec de grands tableaux (...) c'est quelque chose qui reste à décortiquer, à déconstruire : comment l'impact de l'économisation de l'archéologie produit quelque chose  sur la fabrication du savoir ».

Pour le réviseur linguistique du site de France Culture : Les uns en ont fait de farouches guerriers, d’autres les ont vu au fond des bois… autant de visions désuètes, désormais révolues des Celtes et des Gaulois

18
Répondre en citant  
Les théranthropes, vous connaissez ? - le Ven 04 Avr 2014, 15:53

Si vous ignorez ce que sont les théranthropes en voici une représentation à la page du Salon noir : Qui étaient les « hommes à tête de chien » du Sahara central ?

Un invité souriant, dynamique, partageur, Jean-Loïc Le Quellec, directeur de recherche au CNRS, nous parle en entrée d'émission des différentes sortes de théranthropes et de l'origine étymologique du mot. Ensuite vous saurez tout ou presque sur le lycaon (notamment comment il chasse le buffle, ce qui est un savoir fondamental).  

Un riche numéro qui finit trop vite et qui efface des mémoires les chroniques animalières soporifiques de Continent sciences...

PS à Vincent Charpentier : 5 lignes de présentation du sujet sur la page, cela demandait trop de temps et d'efforts ? Vous faut-il asséner un accent tonique sur la syllabe initiale de la plupart des mots pour les souligner ?

19
Répondre en citant  
La Toussaint approche... - le Mer 22 Oct 2014, 18:56

Aussi cette émission semble-t-elle de saison : Une nécropole romaine au Vatican.

L'archéo-thanatologue Henri Duday jongle avec les osselets de manière magistrale (because directeur de recherche au CNRS) et si vous voulez en savoir plus sur la crémation à l'ancienne (on ne dit pas « incinération », mot réservé aux déchets, dit Duday), voici l'émission idoine.

20
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Ven 31 Oct 2014, 00:46

D'après le journal de France Culture, on annonce la dérèglementation du traitement de l'archéologie au travers du permis de construire,
avec remise en cause de l'archéologie préventive. Faut s'attendre à de la militance, n'en déplaisent aux anti-militants.

21
Répondre en citant  
Aux origines de la Grèce - le Ven 07 Nov 2014, 21:22

Pour le numéro de cette émission hebdomadaire Aux origines de la Grèce (comme pour d'autres), on aimerait bien avoir un descriptif plus riche, une synthèse des propos tenus, afin de l'écouter en résonance avec ceux-ci pour bien les retenir (oui, on peut espérer de France Culture un effort pédagogique).

Ici, c'est non seulement très chiche, mais alors la langue... Comme pour d'autres pages du site, certains passages sont incompréhensibles.

Voyons le paragraphe :

Avec Homère, l’Iliade et l’Odyssée, grand mythe fondateur de l’occident, le passé de la Grèce est notre.

Quel est ici le « grand mythe » ? Et « notre » quoi ?

Pioche à la main et Homère en poche, nombre d’archéologues ont exhumé le lointain  passé de Mycène, Cnossos,Santorin... Certains, comme Heinrich Schliemann et Arthur Evans en tête sont allés plus loin  en imaginant des sociétés troienne ou minoenne qui n’avaient probablement peu de chose avoir avec la réalité.

« troienne » ? C'est original
« n’avaient probablement peu de chose avoir »  que peu de chose  ? à voir peut-être ?

Vraiment, c'est trop pour un seul paragraphe sur la page d'une émission de vulgarisation scientifique.

Évidemment on pourra toujours supposer, comme le fait Nessie dans divers posts, que les producteurs n'écrivent pas leurs textes, qu'ils les dictent, voir à cet égard l'anecdote édifiante sur M-O Fogiel racontée dans France Inter : radio culturelle ?.

Mais, comme Jean Lebrun à France Inter, les producteurs lisent bien ces textes, non ? Sans les corriger ? Ou bien leurs textes sont-ils orthographiés différemment de ceux qui sont publiés ?

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas brillant pour une station culturelle.

L'entretien avec Vincent Charpentier mérite d'être écouté, mais les informations ici diluées auraient pu être ramassées en un sujet culturel de huit ou quinze minutes. Ça se fait ailleurs et très bien.

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo     Page 2 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum