Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo    Page 4 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Ven 17 Sep 2010, 22:18

Rappel du premier message :

Les ressources multimédias du site de l' INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) proposent l'écoute des Salon noir des trois dernières années (!), avec la possibilité de sélectionner les émissions selon trois familles de critères : périodes, sujets, et régions. C'est clair, bien foutu, bien conçu, et ça marche très bien.
* * *

31
Répondre en citant  
Noir, mais pas littéraiire, le salon ! - le Mer 24 Juin 2015, 23:27

@Yann Sancatorze a écrit:C'est bien, le Salon Noir nous apporte enfin (en sous-entendu), la réponse à une question cruciale, qu'est-il arrivé aux Incas? C'est la faute de Francisco "Pizzaro", et de ses anchois périmés...

http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-atahualpa-et-l%E2%80%99effondrement-de-l%E2%80%99empire-inca-2015-06-23

Et qui donc écrit comme ça?

"Que sait-on sur la chute, l’effondrement, de l’empire Inca ? Par malheur, les sociétés andines n’ont jamais eu d’écriture, si ce n’est d’étranges ficelles à nœuds que les spécialistes tentent de décrypter. Les chroniques espagnoles portent quant à elles sur une vaste gamme de sujets : politique, militaire, juridique, voire d’extirpation de l’idolâtrie… Que reste-t-il aujourd’hui des Incas ? Leur culture, voire certains d’entre eux, auraient-ils pu survivre à l’arrivée, puis au joug de notre vieille Europe ?"

Tiens, j'écouterai (pour "Pizzaro"). Sinon ce mauvais texte est encore au-dessus des productions oniriques ( = cauchemardesques) de Marie Richeux sur l'alcool.

32
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Jeu 25 Juin 2015, 08:04

Je ne sais pas de qui c'est mais c'est beau comme du Marie-Hélène Fraïssé.

Dans le pire des cas son influence aurait touché Vincent Charpentier. Il faut dire qu'à l'approche de la charrette annuelle qui risque d'être bondée en 2015 comme un compartiment du métro à l'approche du Parc des princes un soir de finale, il est de bonne stratégie pour le producteur-maison de rappeler son affiliation consensuelle au paradigme idéologique de la maison. Anti-colonialiste en l'occurrence et même anti-domination donc anti-occidental.

Rien ne dit que le programme 2015-2016 sera plus manichéiste que celui de 2014-2015 mais au moment où se prennent les cruciales décisions en vue de la grille de rentrée (voyons voyons, qui dois-je virer pour que la petite Marie Rexona se trouve encore mieux placée et que sa maman soit fière d'elle ?) pour tous les producteurs qui font honnêtement leur radio culturelle, il est plus sûr de se rappeler au bon plaisir idéologique du dirlo.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

33
Répondre en citant  
A propos de « l’Inca et le Conquistador » au Musée du quai Branly. - le Jeu 25 Juin 2015, 09:20

Ah tiens, à propos de Marie-Hélène Fraïssé, il y a comme une concordance des temps entre le Tout un monde de mardi, Pérou 1532 - le face à face des mondes, et Le salon noir du même jour, Atahualpa et l’effondrement de l’empire Inca, soit un même sujet traité sous deux angles différents : histoire et archéologie. Quelqu'un aurait des impressions d'écoute comparative ?

34
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Jeu 25 Juin 2015, 10:12

J'ai écouté les deux. Dans chaque cas, la qualité radio est impeccable. L'expérience et le professionnalisme des deux producteurs aurait de quoi faire des envieux si seulement il y avait là des valeurs partagées dans la chaine.

Par contre, l'intérêt m'en a semblé ténu. Le sujet est usé, archi-usé au moins autant que la shoah et le conflit permanent sur la terre de Palestine.

Et l'orientation idéologique m'a semblé la même, déséquilibrant le traitement du sujet. Voila pourquoi j'ai diagnostiqué un hybride des deux producteurs dans le texte proposé plus haut en diagnostic littéraire à l'aveugle.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

35
Répondre en citant  
L'Histoire en train de se faire - le Jeu 25 Juin 2015, 11:06

@Philaunet a écrit:
@Yann Sancatorze a écrit:C'est bien, le Salon Noir nous apporte enfin (en sous-entendu), la réponse à une question cruciale, qu'est-il arrivé aux Incas? C'est la faute de Francisco "Pizzaro", et de ses anchois périmés...

http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-atahualpa-et-l%E2%80%99effondrement-de-l%E2%80%99empire-inca-2015-06-23

Et qui donc écrit comme ça?

"Que sait-on sur la chute, l’effondrement, de l’empire Inca ? Par malheur, les sociétés andines n’ont jamais eu d’écriture, si ce n’est d’étranges ficelles à nœuds que les spécialistes tentent de décrypter. Les chroniques espagnoles portent quant à elles sur une vaste gamme de sujets : politique, militaire, juridique, voire d’extirpation de l’idolâtrie… Que reste-t-il aujourd’hui des Incas ? Leur culture, voire certains d’entre eux, auraient-ils pu survivre à l’arrivée, puis au joug de notre vieille Europe ?"

Tiens, j'écouterai (pour "Pizzaro").  Sinon ce mauvais texte est encore au-dessus des productions oniriques ( = cauchemardesques) de Marie Richeux sur l'alcool.

Au sujet de la disparition des Incas, les historiens les plus sérieux hésitent entre deux hypothèses :
- les Conquistadors sont allés en Amérique du Sud pour empêcher les indiens de venir envahir l'Occident ;
- c'est la faute à Marie Richeux (enfin, à ses ancêtres).

France-Culture avait donné mission à son meilleur limier de découvrir la vérité sur Internet. Brice Couturier, après une enquête précise sur son ordinateur dans son bureau, avait trouvé la vérité. Il devait la révéler ce matin dans sa chronique quotidienne.

Mais hier, un tract mystérieusement signé MR (?) appelait à la grève. Et c'est ainsi que le mystère demeurera inviolé.
Tout çà, je l'ai trouvé moi-même sur Internet : c'est dire si c'est vrai.

36
Répondre en citant  
Note de service - le Jeu 25 Juin 2015, 21:26

L'effet comique est plus efficace avec les mille collines et les protections internationales.

37
Répondre en citant  
Nous avons les moyens de vous faire dire ce que nous voulons entendre - le Dim 04 Oct 2015, 16:15

Je  me  réjouissais à la possibilité d'écouter Pour un nouveau Moyen Âge et je n'ai pas été déçu à l'écoute de la première moitié de l'émission par le tandem des savantes invitées :  Joëlle Burnouf, Professeur des universités (Histoire, civilisation, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux) à l’université Paris1 Panthéon-Sorbonne et Isabelle Catteddu, archéologue-médiéviste à l’Inrap, spécialiste du premier Moyen Âge rural.

Il y a des voix cassées qui hérissent le poil mais  que l'on pourrait écouter des heures durant, tant les propos exprimés sont intéressants, ainsi de Joëlle Burnouf (mais aussi de Caroline Bérenger dans l'UVUO sur Gogol).

Isabelle Catteddu n'est pas en reste et nous renseigne richement sur son domaine.

D'ailleurs, on voit l'intelligence des deux chercheuses à leurs réponses alambiquées (entre approbation diplomatique et tentative de nuancer) aux questions lourdaudes de Vincent Charpentier qui tient vraiment à torpiller son émission ou qui est obligé d'obéir à des ordres de la direction de France Culture, on ne sait.

Admirons l'habile mise au point de Joëlle Burnouf à 11'40 : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s38/NET_FC_17cca3fc-f7ba-4016-9591-9c893c5192e5.mp3" debut="11:41" fin="14:52"]

Plus difficile était la tâche d'Isabelle Catteddu de se sortir du tunnel obligé que Charpentier lui signifiait d'emprunter. On admire la transition toute subtile avec la séquence précédente...  [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s38/NET_FC_17cca3fc-f7ba-4016-9591-9c893c5192e5.mp3" debut="17:06" fin="19:30"]

Enfin, après le changement climatique et les migrants, venait le tour de la pollution. Joëlle Burnouf a bien négocié la réponse de fin d'émission qui permettra, on l'espère, de la voir invitée de nouveau avec Isabelle Catteddu.
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s38/NET_FC_17cca3fc-f7ba-4016-9591-9c893c5192e5.mp3" debut="27:57" fin="28:59"]

Quant à Vincent Charpentier, il ne fait rien d'autre que d'appliquer la consigne de rapporter toute matière à l'actualité en forçant, si nécessaire,  un rapprochement impossible des faits. Il le fait hélas sans art, contrairement à Jean-Noël Jeanneney plus fin. On pourrait citer d'autres noms de producteurs qui font servir le passé à la défense d'une cause contemporaine (ne parlons pas du théâtre grec qu'Olivier Py utilise pour faire de la propagande, ni de la littérature instrumentalisée par Podalydès et Bonnafé).

Je croyais que la culture, c'était d'utiliser des connaissances de divers domaines qui mène à faire soi-même un rapprochement original ou inédit entre catégories dans le temps et dans l'espace.

France Culture vous mâche le travail ou, plutôt, vous impose autoritairement un rapprochement et un seul. Ce faisant c'est la propre mise en relation des faits par l'auditeur qui est brimée.  

Dans la plupart des émissions on n'a pas de Burnouf et Catteddu pour refuser d'entrer dans le paradigme obligé tendu aux invités, lesquels sont d'ailleurs souvent choisis pour leur assentiment aux thèses de la maison.

PS Un ouvrage de la qualité de Archéologie du Moyen Âge mérite de figurer dans toutes les bonnes bibliothèques ! Texte éclairé et splendides illustrations


38
Répondre en citant  
Un bonheur d'écoute - le Sam 14 Nov 2015, 14:34

Un grand numéro du Salon noir, grâce à un invité hors pair et une belle préparation de Vincent Charpentier (et pour cause, écoutez), Osiris sous les eaux *.

Franck Goddio, archéologue-plongeur, commissaire de l'exposition à l’Institut du Monde Arabe, rapporte avec érudition et un bel enthousiasme le résultat de ses recherches et présente l'exposition « Osiris, mystères engloutis d'Égypte ».

Si Nessie vient de nous donner une de ses tranches de vie en indiquant qu'il avait écrit sur un papier un compte-rendu d'émission (une confession inattendue !), je me vois autorisé à écrire que je viens d'apprendre en deux minutes l'histoire mythique d'Osiris, Isis, Horus et Seth, me renvoyant environ 50 ans en arrière, fasciné devant un personnage à tête de faucon...

Dans cette émission du 26 septembre dernier, on peut entendre un début d'émission passionnant dont Ruth Stégassy  & co tireront certainement profit : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s38/NET_FC_7a717e7a-23c0-4e63-a926-6331e1a2f40f.mp3" debut="05:46" fin="08:09"]

Par ailleurs, Franck Goddio dit tout ce qu'il a pu explorer grâce au magnétomètre à résonance nucléaire développé par le CEA. À faire écouter à l'invité de Finkielkraut, Robert Redeker, qui se lamentait récemment des avancées du progrès technique...  [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/09/s38/NET_FC_7a717e7a-23c0-4e63-a926-6331e1a2f40f.mp3" debut="13:55" fin="14:53"]

Très belle page illustrée de l'émission. Je trouve la dernière photo très émouvante.


*Depuis maintenant exactement trente ans,   Franck Goddio fait remonter des profondeurs marines, des petits fragments d’histoire, celle de commerces exotiques et lointains, de batailles, conquêtes, ou affrontements. Dans le cadre de l' Institut européen d'archéologie sous-marine  il recherche aussi les sites et villes submergés, notamment en Egypte dans la baie d’Alexandrie et d’Aboukir « Osiris, Mystères engloutis d’Egypte » exposition qui vient d’ouvrir à l’Institut du Monde Arabe retrace cette dernière aventure…

Avec Franck Goddio, archéologue-plongeur, commissaire de l'exposition à l’Institut du Monde Arabe.

39
Répondre en citant  
Proboscidien - le Mer 20 Jan 2016, 22:38

Un bon numéro du Salon noir le 14 novembre dernier : Des mammouths et des hommes avec une savante à la parole parfois un peu pressée, Marylène Patou-Mathis, sans doute parce qu'elle a déjà tant parlé de ce sujet qu'elle maîtrise parfaitement.

Où l'on apprend bien des choses sur la vie du mammouth et sur l'action des hommes à son égard, notamment le commerce de son ivoire, déjà établi au Xe siècle de notre ère (l'espèce s'est éteinte « à l'époque des pharaons, vers 3500 ans avant JC »)

Vincent Charpentier parle trop loin du micro pendant une partie de l'émission, ça résonne... Belle page descriptive avec des photos de fouilles de l'INRAP.

C'était ma contribution à la cause des femmes, auxquelles était dédiée aujourd'hui une journée spéciale par Sandrine Treiner. J'ai fait coup double, Charpentier précisant « Ce proboscidien, à la société matrilinéaire ». Voire coup triple, car, après avoir suivi le conseil de Fred de Rouen en fil France Musique, j'avais suivi auparavant un autre bel entretien savant avec une femme érudite, Hélène Pierrakos. Vive le podcast/the podcast !

40
Répondre en citant  
Régime paléo ou végétarien ? Carences en Oméga-3 ? - le Lun 25 Jan 2016, 13:09

Une valeur sûre que l'invitée Marylène Patou-Mathis (ce n'est pas sa photo en gros plan sur le site et c'est bien) dans Le Salon noir du 23 janvier « La vie quotidienne au temps de Néanderthal. Coïncidence, c'était la même personne qui faisait l'objet du post précédent pour une autre émission instructive. « Madame Néandertal », ainsi appelée par un forumeur, hélas bien trop peu présent dans ce fil et ailleurs sur le forum, s'amuse à dépasser tous les clichés du haut de son savoir éprouvé. Trente minutes denses où l'on sent de la complicité entre intervieweur et interviewée qui partagent la même passion. Vincent Charpentier lance avec humour des éléments de « concordance des temps » entre nos jours et il y a 300 000 ans : Les hommes de Néandertal travaillaient-ils plus pour gagner plus ? Qu'en est-il de la "Gender archaeology", la femme de Néandertal était-elle réduite à faire la vaisselle et le repassage (il ne dit pas cela précisément de cette manière...). Voir à ce sujet MADAME DE NÉANDERTAL, JOURNAL INTIME

Une bonne émission. Trop courte, vraiment trop courte.

PS 1 Dans le titre « Néanderthal », dans le descriptif et ailleurs « Néandertal ». Qui nous éclaire ?
PS 2 « un de nos très lointain [sic] ancêtres. »

41
Répondre en citant  
Neandertal ou neanderthal ? - le Lun 25 Jan 2016, 14:51

@Philaunet a écrit:

PS 1 Dans le titre « Néanderthal », dans le descriptif et ailleurs « Néandertal ». Qui nous éclaire ?

Une piste ?
[i]Neandertal vs. neanderthal

Neanderthal is the more common spelling of the noun denoting the species of robust humanlike creatures that went extinct around 30,000 years ago. Neandertal is preferred by a few scientific publications.

Neanderthal, the original spelling, was derived from the German valley where Neanderthal fossils were first discovered in the 19th century. In 1901, however, the German name of the valley was officially changed to Neandertal. Some scientists and scientific publications have extended the change to the name of the species. Most have not.

Nonscientific publications show a similar trend. Neanderthal is preferred, but Neandertal appears about a quarter of the time. Neither spelling is inherently correct or incorrect, but some scientists do have strong feelings on the matter. If you’re writing for a professor, find out what he or she prefers.

Examples

Scientific American is one scientific publication that favors Neandertal (although they do use Neanderthal occasionally):
Paleoanthropologists know more about Neandertals than any other extinct human. [Scientific American]

But Scientific American is in the minority. Most popular scientific publications, such as the ones below, use Neanderthal:
Carbon-dated Neanderthal remains from the foothills of the Caucasus Mountains suggest that the archaic species had died out before modern humans arrived. [Nature]
Speaking of ancient makeup, a new find suggests that Neanderthals wore “body paint” 50,000 years ago. [American Science]
Neanderthals dominated Europe for some 200,000 years until modern humans began moving into the region about 45,000 years ago. [National Geographic]
In the cooler regions occupied by Neanderthals, heat exhaustion would not be a problem … [New Scientist]

http://grammarist.com/spelling/neandertal-neanderthal/

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo     Page 4 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum