Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo    Page 7 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Ven 17 Sep 2010, 22:18

Rappel du premier message :

Les ressources multimédias du site de l' INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) proposent l'écoute des Salon noir des trois dernières années (!), avec la possibilité de sélectionner les émissions selon trois familles de critères : périodes, sujets, et régions. C'est clair, bien foutu, bien conçu, et ça marche très bien.
* * *

61
Répondre en citant  
Spéléofact. - le Mar 06 Sep 2016, 15:35

Le Salon noir devient donc Carbone 14, pas certain que le nom de l'émission ait bonifié au passage. Histoire de pinailler aimablement (cette émission reste une des meilleures de la station), on peut s'étonner d'utiliser en titre une technique de datation limitée à quelques dizaine de milliers d'années. Technique inappropriée par exemple pour la datation du site de Bruniquel, présenté au Salon noir du 11/06/16 : "Au fond des grottes, Neandertal spéléologue ?".
Excellente émission pour une étrange découverte. L'occasion de vérifier encore cette grande qualité de Vincent Charpentier : construire l'entretien afin de bien contextualiser le sujet du jour, et le rendre compréhensible à l'auditeur non spécialiste. Avec ici un Jacques Jaubert qu'on sent bouillonnant d'enthousiasme derrière la prudence et la clarté du propos.
Les travaux à suivre sur ce site exceptionnel promettent certainement quelques surprises.
A ce propos, on pourrait suggérer à Vincent Charpentier de moins se fourvoyer sur des pistes hasardeuses (Peau d'âne, Brexit, etc.), et pourquoi pas de revenir sur certaines trouvailles particulièrement riches (il faut souvent des années pour exploiter toutes les données extraites d'un site archéologique). Little foot avait fait l'objet de deux émissions, ici, et . Ca vaudra surement le coup de revenir à Bruniquel.

62
Répondre en citant  
Little Foot, Australopithecus prometeus - le Mer 14 Sep 2016, 08:29

Anselme(http://www.regardfc.com/t219p50-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#26778) a écrit:Le Salon noir devient donc Carbone 14, (...) Little foot avait fait l'objet de deux émissions, ici, et . (...)
Votre "là", c'était Dans la grotte de Sterkfontein en Afrique du sud et avec comme guide Laurent Bruxelles, géomorphologue à l’Inrap, c'est drôlement intéressant !

On n'en dira pas autant de la deuxième émission de la rentrée dont le titre met déjà  la puce à l'oreille : Grands et petits enjeux de l'anthropologie *

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-10.09.2016-ITEMA_21072361-0.mp3" debut="02:00" fin="02:53"] (2'00 à 2'53'').

Ces trois premières minutes m'ont suffi. Je vais aller écouter votre "ici" ( Little foot, le plus complet des australopithèques, est-il l’ancêtre de l’Homme ? d'avril 2014)

* Quels sont (...) les grands enjeux de la discipline ? Parler d’évolution humaine dans une approche scientifique et naturaliste n’est-ce pas se confronter à d’autres visions, religieuses voire créationnistes ?

Bruno Maureille : Anthropologue Directeur de recherche au CNRS
Sylvestre Huet : Journaliste scientifique de Science2, plateforme Le Monde.



"Tous les commentaires" postés sur Regards le 13 septembre 2016 sont ici.

63
Répondre en citant  
''Petit pied'', mais pas au petit pied - le Ven 16 Sep 2016, 12:17

Anselme(http://www.regardfc.com/t219p60-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#26778) a écrit:Le Salon noir devient donc Carbone 14 (...)  Little foot avait fait l'objet de deux émissions, ici, et .
Après votre "là", voyons le "ici"*. Un bonheur d'écoute que ce Little foot, le plus complet des australopithèques, est-il l’ancêtre de l’Homme ? du 15 avril 2014. Il faut dire une nouvelle fois "Vive Bruxelles !", car le géomorphologue de l’Inrap, Laurent Bruxelles, est vraiment emballant et sa joie d'explorateur contagieuse.

Pour Vincent Charpentier, c'est tout bénéfice : il laisse son inviter conter l'aventure de la recherche comme un roman à énigme. Ce Laurent Bruxelles devrait susciter des vocations. En tous les cas, voici encore un érudit français sur les ondes de France Culture (c'était en 2014, quand même...) qui console du programme radiophonique dit culturel de 2016.

* Récupéré via l'outil développé par masterkey "L'aspirateur à émissions de France Culture" qui fait une sacrée promotion à cette antenne finalement...

64
Répondre en citant  
France Culture, la haine du passé et de la transmission - le Dim 09 Oct 2016, 13:42

Cette affaire de "nos ancêtres les Gaulois" est du pain béni pour France Culture, il y a sans doute eu de nombreux cas de pâmoisons de gauche, d'étourdissements indignés et d'évanouissements socialistes dans les bureaux de la station. L'occasion rêvée d'opposer sociologie militante et transmission de connaissances dans un duel manichéen qui révèle le profond climat d'incuriosité culturelle qui règne à France Culture. Voici comment la station promeut le dernier numéro de Carbone 14sur FB :



(tiens, ça sort en 256 couleurs, bizarre!)

65
Répondre en citant  
''Quoi de neuf au Moyen Âge ?'' à la Cité des Sciences à Paris - le Ven 21 Oct 2016, 19:44

Un numéro intéressant de Carbone 14, le magazine de l'archéologie 15.10.2016 : Doit-on tout au Moyen-Age ? grâce aux deux inséparables et si savantes archéologues,  Isabelle Catteddu : archéologue médiéviste à l'Inrap et Joelle Burnouf : Professeure à l'université de Paris 1.

Surtout la seconde moitié de l'émission qui traite vraiment de la question que le titre ne permet pas de saisir (un titre qui rappelle ce que dit Masterkey ici à propos des titres de La Méthode scientifique), à savoir les recherches permettant de montrer un Moyen Âge différent de celui imaginé au XIXe siècle, par exemple en matière d'habitat et d'économie ou encore d'environnement. Les deux archéologues et historiennes expliquent également leur raison de diviser le Moyen Âge en premier et deuxième, plutôt qu'en haut, moyen et bas.

Le premier quart d'heure est une tentative de Vincent Charpentier de faire passer le message suivant en orientant le discours de ses invitées : les invasion barbares n'en furent pas, les peuples connaissaient la culture à laquelle ils allaient s'agréger et l'assimilation fut rapide. En conséquence les mouvements migratoires que nous connaissons 1500 ans plus tard ne doivent pas faire peur aux populations européennes, l'Europe s'est construite grâce aux migrants,  tout va bien.  

Le sous-texte est tellement évident et l'on y est si habitué à France Culture que le lavage de cerveau devient amusant.

Sinon, on se demande combien de temps on va épiloguer sur l'expression "Invasions barbares" qui permet aux "réévaluateurs", en la réfutant,  de parer les peuples migrants d'Asie de bien des qualités, notamment de vertus régénératrices et "civilisationnelles" (ça rappelle quelque chose). Les Allemands ont depuis longtemps adopté l'expression "Völkerwanderung" [Migration de peuples] et basta.

Sur la forme de l'émission, je me demande pourquoi France Culture n'interdit pas aux producteurs de faire des émissions en direct de salons (du livre, par exemple) ou de grandes institutions ouvertes au public. L'ambiance de la Cité des Sciences tient de Rungis le matin et Vincent Charpentier beugle dans le micro. Difficulté supplémentaire, une des invités était au téléphone. Il faut donc imaginer la scène de l'émission en public dans ces conditions. Heureusement qu'Isabelle Catteddu et Joelle Burnouf ont l'expérience du micro et que Charpentier sait tenir un débat (et que l'émission ne dure qu'une petite demi-heure).

La page du descriptif est indigne de l'émission, même pas un lien vers l'exposition et un texte encore rédigé à la va-comme-je-te-pousse*... Heureusement qu'il est là, remarquez, sinon je n'aurais jamais compris les "darquétchaisses".

Et la légende de la photo ? Obernai est une ville en Alsace. Ce crâne, c'est celui de M. Obernai ? Bravo pour la précision...


Obernai• Crédits : Denis Gliksman:Inrap

* "Faut-il réécrire l’Histoire ? notre histoire ! très probablement, du moins pour partie, notamment le Moyen Âge.
Bienvenue au temps de Quasimodo, de la sorcellerie et des sortilèges, des invasions barbares et des frayeurs millénaristes, celui de la peste noire, des cerfs et des gueux… du seul remède au mal : le bûcher et l’inquisition. Bienvenue dans les âges sombres, les dark Ages…
Aujourd’hui,après 30 ans de fouilles, l’archéologie, nous révèle une vision bien différentes de celle d'Hugo, de Michelet ou d'Augustin Thierry : on doit tout au Moyen Âge
!"

66
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Dim 20 Nov 2016, 18:32

Un mot pour dire que j'apprécie vos conseils dans ce fil qui sans vous n'existerait pas. L'émission hebdomadaire d'archéologie reste une exception de transmission du savoir par de vrais scientifiques rigoureux. Bien sûr Vincent  Charpentier s'est mis à la page du prêchi-prêcha de France Culture et c'est lourd. Mais peut-être est-ce la condition non-écrite de la survie d'une émission dont la majorité des numéros est vraiment instructive. Ainsi, comme répondu dans des posts ultérieurs, j'avais beaucoup apprécié les émissions en référence ci-dessous
Anselme(http://www.regardfc.com/t219p50-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#26778) a écrit:Le Salon noir devient donc Carbone 14, pas certain que le nom de l'émission ait bonifié au passage. Histoire de pinailler aimablement (cette émission reste une des meilleures de la station), on peut s'étonner d'utiliser en titre une technique de datation limitée à quelques dizaine de milliers d'années. Technique inappropriée par exemple pour la datation du site de Bruniquel, présenté au Salon noir du 11/06/16 : "Au fond des grottes, Neandertal spéléologue ?".
Excellente émission pour une étrange découverte. L'occasion de vérifier encore cette grande qualité de Vincent Charpentier : construire l'entretien afin de bien contextualiser le sujet du jour, et le rendre compréhensible à l'auditeur non spécialiste. Avec ici un Jacques Jaubert qu'on sent bouillonnant d'enthousiasme derrière la prudence et la clarté du propos.
Les travaux à suivre sur ce site exceptionnel promettent certainement quelques surprises.
A ce propos, on pourrait suggérer à Vincent Charpentier de moins se fourvoyer sur des pistes hasardeuses (Peau d'âne, Brexit, etc.), et pourquoi pas de revenir sur certaines trouvailles particulièrement riches (il faut souvent des années pour exploiter toutes les données extraites d'un site archéologique). Little foot avait fait l'objet de deux émissions, ici, et . Ca vaudra surement le coup de revenir à Bruniquel.
J'espère que vous attirerez notre attention sur d'autres numéros prochainement.

Dans le numéro en référence ci-dessous, on voit parfaitement à l’œuvre l'articulation science/complexité et journalisme/caricature. L'invité est mesuré, réfléchi, le journaliste (et archéologue) tente d'orienter le propos vers la politique actuelle dans le sens du "bien" (selon la définition de la station) :
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t219p60-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#27155) a écrit:Cette affaire de "nos ancêtres les Gaulois" est du pain béni pour France Culture, il y a sans doute eu de nombreux cas de pâmoisons de gauche, d'étourdissements indignés et d'évanouissements socialistes dans les bureaux de la station. L'occasion rêvée d'opposer sociologie militante et transmission de connaissances dans un duel manichéen qui révèle le profond climat d'incuriosité culturelle qui règne à France Culture. Voici comment la station promeut le dernier numéro de Carbone 14sur FB :



(tiens, ça sort en 256 couleurs, bizarre!)
Il faut dire que, grâce à Jean-Louis Brunaux, directeur de recherche au CNRS, cette émission est un survol très instructif de la réalité historique de la Gaule et des Gaulois  Le numéro est construit comme Concordance des Temps  de l'ancien vers le contemporain, avec cette question finale pour faire un sort (correct, mais fallait-il enfoncer le clou comme si les auditeurs étaient des enfants ?) aux propos d'un ancien Président de la République : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-08.10.2016-ITEMA_21098714-0.mp3" debut="28:13" fin="28:25"]

Merci à Yann Sancatorze d'avoir signalé une nouvelle fois, à l'occasion de cette émission, la morale idéologique dans laquelle s'inscrivent la plupart des émissions de France Culture, celle-ci n'échappant pas à la règle.

"Le gaulois en 30 minutes". Est-ce d'ailleurs le "gaulois" ou le "Gaulois" ?  À l'écoute de l'émission, on voit que c'est ce dernier. Le producteur revendiquera sans doute un second degré ou une facétie dans ce qui paraît pourtant un flagrant manque de rigueur. Quand la majuscule est fondamentale dans la compréhension d'un énoncé...

67
Répondre en citant  
« Les Bituriges face à César » - le Dim 14 Mai 2017, 09:12

La mission de transmission de savoir de la station culturelle se trouve illustrée ce samedi 13 mai par le numéro de Carbone 14, « Les Bituriges face à César »* grâce à Sophie Krausz, archéologue et  maître de conférences à l’Université Bordeaux-Montaigne.

* Aujourd’hui, l’archéologie fournit des données nouvelles et objectives sur l’art de la guerre, la poliorcétique, cette science inventée par le monde hellénistique. Depuis trois décennies Sophie Krausz en traque les traces au cœur du territoire d’un puissant peuple celtique, les Bituriges. Après plus de 2000 ans d’oubli, elle a ainsi découvert la forteresse de Noviodunum détruite par Rome, mais surtout mis en évidence les nouvelles défenses que mirent en œuvre les ingénieurs celtes pour résister aux légions césariennes. A défaut de « ligne Maginot gauloise » et bien avant l’assaut de Silva contre les Zélotes de Massada, peut-on revivre la prise d’Avaricum durant le printemps 52.

68
Répondre en citant  
Pierre Tallet, découvreur en 2013 des plus vieux papyri d’Egypte - le Dim 17 Sep 2017, 21:18

Vous ne savez rien sur un sujet, vous commencez à écouter parce que cela suit autre chose, vous ne pouvez plus quitter l'écoute parce que le scientifique est passionné, vous buvez ses paroles, vous voulez prendre des notes, celui qui relance a bien préparé son sujet, cela finit, c'est trop tôt, vous vous découvrez un intérêt pour les papyrus de la fin du règne du roi Chéops, en 26-27 de son époque. Vous gardez en tête le roi Snefrou qui le précédait et vous vous dites : j'aurais aimé être chercheur.

C'est la manière dont a longtemps agi France Culture sur ses auditeurs, jeunes et moins jeunes : une station incitant à la connaissance et en montrant que c'est un plaisir que de savoir. C'est désormais l'exception, comme ce soir Les papyrus de la Mer rouge* dans Carbone 14, le magazine de l'archéologie.

Merci Vincent Charpentier.

* C’est dans une terra incognita, les rives de la Mer Rouge, que Pierre Tallet, étudie la civilisation égyptienne sous un angle nouveau. Bien loin des Pyramides, c’est dans ces marges arides qu’ont été exhumés les plus vieux papyri d’Egypte, les plus anciens de l’Humanité. Et par là même, une partie de la grande histoire de l’Egypte ancienne.

Qui aurait pu penser qu’à Ouadi el-Jarf, des galeries profondes, scellées depuis des millénaires allaient livrer des textes du deuxième pharaon de la IVe dynastie, le pharaon Chéops ? Vieux de plus de 4.500 ans, mais d’une étonnante fraîcheur le « Journal de Merer » témoigne de la vie quotidienne d’une équipe de bateliers, ceux même qui transportèrent les blocs de calcaire du parement de la Pyramide du Pharaon.


Intervenant : Pierre Tallet, égyptologue, Professeur à l’Université Paris Sorbonne,président de la Société française d’Egyptologie,

http://www.orient\-mediterranee.com/spip.php?article3422

69
Répondre en citant  
Fautes de temps - le Lun 25 Sep 2017, 17:46

Après l'interruption estivale, Carbone 14 a retrouvé tout son intérêt, alors qu'elle me paraissait totalement essoufflée dans les derniers numéros d'avant les vacances. Mais on regrette vraiment que cette émission ne dure que 30 mn, sans comprendre pourquoi elle n'a pas le standard habituel des 52 mn

L'émission sur "La genèse de l'écriture pharaonique" du 03/09 est très instructive avec Pascal Vernus, égyptologue passionnant et exemplaire par la clarté de son expression. Il sait, à chaque fois que nécessaire, dégainer une image ou un exemple pour éclaircir parfaitement une idée ou un concept, par exemple la différence entre sémiographie et écriture.

Il doit malgré tout aller vite, et on regrette qu'il n'ait pas le temps de développer certains aspects. Ainsi, l'écriture qui serait capable d'évoquer "tous les mondes possibles" : sans doute seulement ceux du locuteur/scripteur, ce qui remettrait l'écriture dans une dépendance au langage qui, lui, crée les mondes. Il aurait été intéressant également de l'entendre approfondir l'idée de l'écriture comme "étape majeure de l'évolution de l'humanité", alors que quelques minutes avant il remarquait qu'il ne faut pas stigmatiser les peuples qui n'ont pas d'écriture... : l'évolution a-t-elle un sens ? quel est le critère selon lequel une "étape" est qualifiée de "majeure" ? les peuples qui n'ont pas d'écriture sont-ils un peu moins humains ? etc... Faute de temps encore, une incise trop abrupte sur l'écriture chinoise.

Emission intéressante également, le 24/09 "Migrations ou invasions barbares", avec Bruno Dumezil (médiéviste, fils de Georges ?), mais qui évite de peu la tentation de faire des rapprochements hasardeux avec la période actuelle. Il s'agit d'ailleurs plus d'histoire que d'archéologie. Là aussi, approfondissement insuffisant faute de temps.

70
Répondre en citant  
Bruno Dumézil et ''France Culture'' - le Lun 25 Sep 2017, 18:10

Faute de temps, je n'ai pas encore écouté le numéro d'hier de Carbone 14 signalé ci-dessus par Samva. Bruno Dumézil, cousin de Georges, est un médiéviste reconnu et régulièrement invité sur France Culture dès qu'une émission requiert de particulières lumières sur le haut Moyen-Age.

Un coup d'oeil sur cette page vous permettra de l'entendre dans un certain nombre d'émissions encore disponibles...

71
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Mer 27 Sep 2017, 15:30

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t219p60-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#28975) a écrit:Faute de temps, je n'ai pas encore écouté le numéro d'hier de Carbone 14 signalé ci-dessus par Samva. Bruno Dumézil, cousin de Georges, est un médiéviste reconnu et régulièrement invité sur France Culture dès qu'une émission requiert de particulières lumières sur le haut Moyen-Age.

Un coup d'oeil sur cette page vous permettra de l'entendre dans un certain nombre d'émissions encore disponibles...
Merci pour ces informations.
SamVa(http://www.regardfc.com/t219p60-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#28974) a écrit: (...) Emission intéressante également, le 24/09 "Migrations ou invasions barbares", avec Bruno Dumezil (médiéviste, fils de Georges ?), mais qui évite de peu la tentation de faire des rapprochements hasardeux avec la période actuelle. Il s'agit d'ailleurs plus d'histoire que d'archéologie. Là aussi, approfondissement insuffisant faute de temps.
Non elle ne l'évite pas de peu. Elle ne l'évite pas du tout. Le rapprochement est fait, et de quelle façon !, dès le début quand Vincent Charpentier conte sa rencontre avec un migrant malien à Paris et évoque le délit d'aide aux migrants clandestins qu'il apprend par l'adjoint au maire à qui il a téléphoné (et qu'il semble critiquer) [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-24.09.2017-ITEMA_21443745-0.mp3" debut="00:34" fin="01:51"]
Que vient faire ici son témoignage personnel, sinon donner un gage de sa bonne pensée à la direction de France Culture ? La logique qu'il s'efforce d'établir avec son thème est peu convaincante.

Et cela se poursuit dans ses questions orientées tout au long de l'entretien (quel rapport ont le mur de Jérusalem et celui potentiel au Mexique avec le mur d'Hadrien ?).  Heureusement que  Bruno Dumézil assurait la partie scientifique de l'entretien.

Vincent Charpentier, comme Jean-Noël Jeanneney, fait une "concordance des temps" pour complaire à la direction qui le paie et qui demande pour cela que l'on voie tout le passé à la lumière du présent (envisagé dans une certaine perspective). Sinon, voyez-vous, les émissions seraient soporifiques, comme le dit le journaliste de France Info/Médiateur...

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo     Page 7 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum