Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo    Page 8 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Ven 17 Sep 2010, 22:18

Rappel du premier message :

Les ressources multimédias du site de l' INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) proposent l'écoute des Salon noir des trois dernières années (!), avec la possibilité de sélectionner les émissions selon trois familles de critères : périodes, sujets, et régions. C'est clair, bien foutu, bien conçu, et ça marche très bien.
* * *

71
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo - le Mer 27 Sep 2017, 15:30

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t219p60-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#28975) a écrit:Faute de temps, je n'ai pas encore écouté le numéro d'hier de Carbone 14 signalé ci-dessus par Samva. Bruno Dumézil, cousin de Georges, est un médiéviste reconnu et régulièrement invité sur France Culture dès qu'une émission requiert de particulières lumières sur le haut Moyen-Age.

Un coup d'oeil sur cette page vous permettra de l'entendre dans un certain nombre d'émissions encore disponibles...
Merci pour ces informations.
SamVa(http://www.regardfc.com/t219p60-le-salon-noir-carbone-14-l-archeo#28974) a écrit: (...) Emission intéressante également, le 24/09 "Migrations ou invasions barbares", avec Bruno Dumezil (médiéviste, fils de Georges ?), mais qui évite de peu la tentation de faire des rapprochements hasardeux avec la période actuelle. Il s'agit d'ailleurs plus d'histoire que d'archéologie. Là aussi, approfondissement insuffisant faute de temps.
Non elle ne l'évite pas de peu. Elle ne l'évite pas du tout. Le rapprochement est fait, et de quelle façon !, dès le début quand Vincent Charpentier conte sa rencontre avec un migrant malien à Paris et évoque le délit d'aide aux migrants clandestins qu'il apprend par l'adjoint au maire à qui il a téléphoné (et qu'il semble critiquer) [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10267-24.09.2017-ITEMA_21443745-0.mp3" debut="00:34" fin="01:51"]
Que vient faire ici son témoignage personnel, sinon donner un gage de sa bonne pensée à la direction de France Culture ? La logique qu'il s'efforce d'établir avec son thème est peu convaincante.

Et cela se poursuit dans ses questions orientées tout au long de l'entretien (quel rapport ont le mur de Jérusalem et celui potentiel au Mexique avec le mur d'Hadrien ?).  Heureusement que  Bruno Dumézil assurait la partie scientifique de l'entretien.

Vincent Charpentier, comme Jean-Noël Jeanneney, fait une "concordance des temps" pour complaire à la direction qui le paie et qui demande pour cela que l'on voie tout le passé à la lumière du présent (envisagé dans une certaine perspective). Sinon, voyez-vous, les émissions seraient soporifiques, comme le dit le journaliste de France Info/Médiateur...

72
Répondre en citant  
'Une conservation des biens archéologiques organisée selon l’intérêt général'' - le Mer 18 Oct 2017, 15:52

Qu'en pensent les férus d'archéologie ? Qu'en disent les archéologues ? Ces dernières années, ceux-ci étaient très remontés contre les dispositions limitant l'archéologie préventive. "Décryptage" ?

Compte-rendu du Conseil des Ministres du mercredi 18 octobre 2017

PROJET DE LOI : Patrimoine archéologique mobilier et dispositions communes à l’ensemble du patrimoine culturel.

La ministre de la culture a présenté un projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2017-1117 du 29 juin 2017 relative aux règles de conservation, de sélection et d’étude du patrimoine archéologique mobilier et l’ordonnance n° 2017-1134 du 5 juillet 2017 portant diverses dispositions communes à l’ensemble du patrimoine culturel.
Ce projet de loi ratifie deux ordonnances : l’ordonnance n° 2017-1117 du 29 juin 2017 relative aux règles de conservation, de sélection et d’étude du patrimoine archéologique mobilier et l’ordonnance n° 2017-1134 du 5 juillet 2017 portant diverses dispositions communes à l’ensemble du patrimoine culturel.
D’une part, l’ordonnance n° 2017-1117 du 29 juin 2017 relative aux règles de conservation, de sélection et d’étude du patrimoine archéologique mobilier constitue un élément indispensable d’une gestion raisonnée et scientifiquement rigoureuse de la somme très importante des vestiges de l’histoire qui sont sortis chaque année du sol. Les dispositions de l’ordonnance précisent et garantissent une conservation des biens archéologiques organisée selon l’intérêt général, tant pour les besoins de la recherche scientifique que pour la connaissance et l’éducation du public.
Elle facilitera pour l’État et les collectivités territoriales le travail en relation avec le monde scientifique aux fins de meilleure conservation, de meilleure exploitation scientifique et de meilleur partage des savoirs au profit du plus grand nombre.
D’autre part, l’ordonnance n° 2017-1134 du 5 juillet 2017 portant diverses dispositions communes à l’ensemble du patrimoine culturel s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic des biens culturels pour ajouter aux cas d’irrecevabilité des demandes de certificat d’exportation la provenance illicite (vol, pillage, etc.), la contrefaçon ou l’appartenance du bien au domaine public. Elle contribue à mieux protéger et conserver des trésors nationaux en améliorant leur contrôle scientifique et technique pendant la durée d’effet du refus de certificat d’exportation (30 mois) dans l’attente de leur acquisition par l’État.
L’ordonnance unifie le régime d’action en revendication des biens culturels appartenant au domaine public en dotant le ministère de la culture d’une possibilité d’agir directement en justice et de se substituer à un propriétaire public défaillant. Elle met en place un droit commun du droit de préemption en vente publique de l’État pour l’ensemble des biens culturels. Elle simplifie les possibilités de transfert de propriété à titre gratuit de biens culturels entre personnes publiques.
Cette ordonnance entrera en vigueur au plus tard le 1er janvier 2018.

73
Répondre en citant  
Excès de zèle - le Dim 05 Nov 2017, 09:24

Vincent Charpentier va voir son bail renouvelé pour au moins 10 ans :

"Fallait-il inventer le travail, la société de production, donc de consommation ?"

"Pour Jean-Paul Demoule, le résultat s’avère éloquent, sept milliards d’humains peuplent aujourd’hui la planète, dont 1 milliard est en surpoids, un autre milliard ne mange pas à sa faim alors qu’une minorité, 1%, possède la moitié des richesses mondiales… Comment en est-on arrivé là ?"

"Devenir agriculteur a changé notre rapport au monde comme notre vision du monde et avec le Néolithique émergent les chefs, la guerre, les inégalités…"

"Ces dix millénaires oubliés de l’Histoire ont été le temps d’exceptionnelles expérimentations, qui verront l’apparition du bronze, du Fer, de la ville et de l’Etat, de la roue mais aussi les religions et, surtout, de la « servitude volontaire » chère à La Boétie……"

Légende de la photo : "massacre humain et naissance de la guerre • Crédits : Philippe Lefranc/Inrap "

Carbone 14, le magazine de l'archéologie par Vincent Charpentier

Contenu sponsorisé 

74
Répondre en citant  
Re: Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo -

Le Salon noir / Carbone 14, l'archéo     Page 8 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum