Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

France Culture les jours de grève    Page 14 sur 16

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
France Culture les jours de grève - le Jeu 23 Sep 2010, 14:13

Rappel du premier message :

(mise à jour lors de la grève illimitée en Mars 2015)

Ce sujet avait été ouvert dans un esprit purement pratique : les auditeurs ont parfois besoin de savoir ce qui passe à l'antenne un jour de grève. Les uns cherchent après-coup l'une ou l'autre émission. Les autres activent leur recherche podcast jusqu'à faire fumer l'unité centrale de leur univac. En fournissant l'inventaire des émissions diffusées et annulées, en donnant les liens pour retrouver l'une ou l'autre émission disparue (et surtout les  épisodes devenus manquant notamment pour A voix nue et le Feuilleton), ce fil était donc créé pour aider tout le monde.

Il a vécu sa vie tranquille  au fil de 3 ou 4 journées de grève sur FC en 5 ans, jusqu'à la grève illimitée de Radio-France en mars 2015, qui voit des journées entières de fermeture de l'antenne. C'est très intéressant à suivre, même si hormis une grande purge et une remise à plat (spécialement inenvisageables), on ne  voit guère ce qui pourrait en sortir sinon un enlisement supplémentaire dans le marigot de la politisation et du corporatisme.

Pour suivre cette affaire plaisante ou lamentable, le lecteur qui ne se satisfait pas de l'ordre rétrochronologique est invité à commencer sa lecture en page 3 de ce fil, par ce message
* * *

131
Répondre en citant  
Sur le site personnel de Richard Millet - le Jeu 16 Avr 2015, 08:07

./...

           << J’entendais, hier, dans le RER, deux bobos discuter de la grève de Radio-France, qui dure depuis près d’un mois. L’une d’elles se plaignait d’être privée de France-Inter et de France-Culture – mais pas de France-Musique, la musique « classique » étant le parent décidément pauvre des ondes ; l’autre bobo (la langue n’a pas de féminin pour bobo, sauf à inventer « boboe » ou à recruter « bobette », ce qui rendrait presque mignon ce vocable plus proche du bonobo que de l’humain mais qui, au féminin, signifie « idiote ») louait la dimension quasi épique de ce « mouvement social » en faveur du « service public » – en réalité une grève menée pour affaiblir le gouvernement Valls.

           Je n’ai pas l’habitude d’aborder les gens dans les « transports » : il m’arrive plutôt, quand on m’aborde, de répondre que je ne suis pas Charlie Millet ; j’aurais néanmoins aimé dire à ces bobettes que ne plus subir la propagande de France-Inter ni celle, plus élaborée, de France-Culture, est une délivrance ; car on a beau ne pas écouter ces radios, il en remonte toujours quelque chose, à la manière des égouts trop pleins. Oui, c’est un bonheur sans comparaison que ce silence radiophonique qui oblige à aller voir ailleurs ou à goûter le fait de n’être plus informé. Un bonheur qui s’accroitrait considérablement si cessaient de paraître aussi Le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, par exemple. J’ajouterai qu’une grève illimitée empêchant d’émettre TF1, France 2, France 3 et Arte porterait ce bonheur au rang de félicité, si cela ne devait pas entrainer des troubles sociaux graves et révélateurs du degré d’aliénation et (pour parler moderne) d’addiction de la population française – révélant, par contrecoup, l’insignifiance de la radio. On comprend mieux, dès lors, que les employés de Radio-France soient « inquiets » sur l’avenir d’un « service public » qui n’intéresse presque personne.

           Moi qui ai toujours trouvé trop facile, voire vulgaire, le recours à la grève de la part de fonctionnaires, je soutiendrais activement une grève de l’édition – à tout le moins des « grands éditeurs » : ne plus voir paraître, pendant une durée illimitée, ces romans qui inondent le marché sans trouver de lecteurs mais en faisant marcher la planche à billets éditoriale, voilà qui contribuerait au salut public. Un monde sans radio de propagande, sans l’obscénité télévisuelle, sans romans post-littéraires : un progrès décisif sur le chemin du bonheur.

           Ces radios n’ont donc pu répandre leur larmes au décès de François Maspéro, écrivain sans importance mais grand propagateur de la maladie infantile du communisme, en France, dans les années 1960 et 1970 ; elles n’ont pas davantage pleuré la mort d’Eduardo Galeano, gourou gauchiste d’ Amérique latine ; deux morts éclipsées par celle de Günter Grass, que nul ne lisait plus, en France, et qui, quoique bonne conscience de la gauche européenne, avait perdu tout crédit à mes yeux depuis son poème contre Israël. Les grands romans de Grass (Le Tambour, La Ratte, Le Turbot), ont néanmoins le mérite d’être ce que notre époque réprouve : trop gros, trop touffus, trop complexes, trop « écrits », trop chargés d’histoire et de réflexions. On préfère l’insignifiance distinguée de Jean d’Ormesson, la prose anorexique d’Amélie Nothomb, les loukoums du vieux phoque enrhumé Ben Jelloun, pour ne point parler du reste, qui décourage la plume.  >>

http://richardmillet.wix.com/siteofficiel#!Une-gr%C3%A8ve/c1q8z/552e1dae0cf213f7245225e2

132
Répondre en citant  
La séparation des pouvoirs a du plomb dans l'aile - le Jeu 16 Avr 2015, 08:15

Et ça ne s'arrange pas au journal de 8h où l'on entend regretter l'indépendance du service public de l'audiovisuel, avec un argumentaire à faire pâlir : Malek Boutih trouve anormal que l'on verse de l'argent public sans pouvoir en contrôler l'utilisation : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/04/s16/NET_FC_86cb67c9-85e9-4fb0-a34c-a02524d49b8c.mp3" debut="10:30" fin="11:00"].

La séparation des pouvoirs est tellement dévaluée dans ce pays qu'il est question de réintroduire le 4e pouvoir dans les prérogatives  du premier.


Juste avant, on a entendu une autre voix : un député écologiste insiste sur la nécessité d'une indépendance. Pour écouter la séquence complète : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/04/s16/NET_FC_86cb67c9-85e9-4fb0-a34c-a02524d49b8c.mp3" debut="08:55" fin="11:12"]

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

133
Répondre en citant  
Ils criaient ''Vive la radio !'' mais il fallait comprendre ''Vive nous !'' - le Jeu 30 Avr 2015, 22:06

2 semaines sans grève.

Entre temps, la Cour des Comptes a avalisé les dépenses du PDG jugées somptuaires par le sens commun qui n'est pas exactement le bon sens. Ladite Cour s'était pourtant montrée assez sévère ces derniers temps.

2 semaines de programmes plus tard, le tambourinage d'auto-satisfaction qui rythmait cette grève commence à nous manquer. Il ne reste plus que la discrète et donc seulement suintante auto-satisfaction de Voinchet, Perraud, Charon, Broué, Richeux. C'est peu. Comment retrouver l'exaltation de ce mois d'Avril qui fut si bien nourri en propagande ?

En attendant la prochaine grève, une seule adresse : ruons nous vers ce très bel exercice de fausse parole, qui eut tiré des larmes de rire à Armand Robin s'il avait maîtrisé la langue de bois, en plus des quelques dizaines de langues de l'Europe et du monde et même des langues  n'ayant plus de peuple pour en user couramment (le latin).

On ne fait pas plus propagandiste, pas plus défenseur de la fausse parole maquillée en indépendance, que la parole de ces gens de radio dans l'émissions spéciale qui se la joue Radio-Résistance : Vive la radio, depuis le studio 108 :

https://soundcloud.com/assosparf/vivelaradio

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

134
Répondre en citant  
Il s'en passe des choses dans le bureau du directeur de France Culture ! - le Dim 17 Mai 2015, 15:44

Règlement de comptes à France Culture :

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/05/s20/NET_FC_e2e0bfae-b2ee-41fb-8e27-eb42a25c3a58.mp3" debut="42:40" fin="42:47"]

À suivre dans le fil Une vie une oeuvre...

135
Répondre en citant  
Re: France Culture les jours de grève - le Jeu 25 Juin 2015, 06:47

Et aujourd'hui la surprise du chef - Grève "à l'appel de... pour protester contre...."

Ma foi.

Qu'est-ce que ça peut faire.

On s'en fout un peu, beaucoup ?




(le message diffusé : En raison d'un appel à la grève émis par une organisation syndicale contre les suppressions d'emploi et les plans d'austérité dans les services publics, nous ne sommes pas en mesure de diffuser l'intégralité de nos programmes habituels. Nous vous prions de nous en excuser).

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

136
Répondre en citant  
Re: France Culture les jours de grève - le Jeu 25 Juin 2015, 11:07

Le service de grève de FC reprenant ses activités, notre sujet "Jours de grève tranquilles à Radio France" reprend à son tour du service.

A 13h le bilan est d'une grande simplicité : une fois passé  le 4e épisode consacré à Novalis dans "Un autre jour est possible" la grève est totale et l'on retrouve continûment la play-list de grève avec encore un peu plus de Thiéfaine que dans sa dernière version : environ un Thiéfaine par heure, artiste respectable certes, mais qui vaut comme indice quant à l'âge mental du responsable de cette programmation.

05h-06h : Eloge du savoir
06h-06h30 : Un autre jour est possible
06h30-09h : Pas de matinale, Grève
09h-10h : Grève
10h-11h : Grève
11h-Midi : Grève
Midi-13h30 : Grève
./...

Grève très suivie ou plutôt très efficace, puisqu'il suffit de peu pour  bloquer toute émission. Je ne serais pas fâché que celle là dure de nouveau quelques semaines ou même quelques mois... Avec un peu d'acharnement, on peut même espérer que la station ferme définitivement.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

137
Répondre en citant  
Aliud ex alio malum - le Jeu 25 Juin 2015, 11:54

La grève qui frappe jovialement France Inculture vient d'empêcher M. Plenel, le Jupiter de la presse germanopratine, de se féliciter lui-même furieusement, lui qui était enfin parvenu à refaire parler de sa grandiose personne. Doit-on imputer l'initiative de cet acte liberticide à la C.I.A. ou au Mossad ? Le Tyndaride qui sévit en ces parages se perd en conjectures.

138
Répondre en citant  
Suite - le Jeu 25 Juin 2015, 14:17

@Nessie a écrit:Le service de grève de FC reprenant ses activités, notre sujet "Jours de grève tranquilles à Radio France" reprend à son tour du service.

A 13h le bilan est d'une grande simplicité : une fois passé  le 4e épisode consacré à Novalis dans "Un autre jour est possible" la grève est totale.

05h-06h : Eloge du savoir
06h-06h30 : Un autre jour est possible
06h30-09h : Pas de matinale, Grève
09h-10h : Grève
10h-11h : Grève
11h-Midi : Grève
Midi-13h30 : Grève
./...
L'après midi sera-t-il différent de la matinée ? Que s'est-il donc passé ? La négociation syndicale était prévue pour la matinée, et le coup de force n'est plus utile ? Toujours est-il qu'après 13h30, on retrouve une diffusion normale...

Ainsi, sont diffusées cet après-midi :
13h30 : Les pieds sur terre
14h : La marche des sciences
15h : Esprits de justice
16h : Nouvelles vagues
17h : Sur les docks
...
...

./...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

139
Répondre en citant  
Après le coup de semonce, retour à la normale - le Jeu 25 Juin 2015, 23:12

@Nessie a écrit:Le service de grève de FC reprenant ses activités, notre sujet "Jours de grève tranquilles à Radio France" reprend à son tour du service.

A 13h le bilan est d'une grande simplicité : une fois passé  le 4e épisode consacré à Novalis dans "Un autre jour est possible" la grève est totale.

05h-06h : Eloge du savoir
06h-06h30 : Un autre jour est possible
06h30-09h : Pas de matinale, Grève
09h-10h : Grève
10h-11h : Grève
11h-Midi : Grève
Midi-13h30 : Grève
./...
La suite de la journée sera différente. Que s'est-il donc passé ? On le saura en fin d'après-midi. Et toujours est-il qu'à partir de 13h30, on retrouve une diffusion intégrale du programme prévu.

Avec ceci dans le journal de 18h : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/06/s26/NET_FC_8573eb55-e2f2-4f13-8c17-ae222302cf4b.mp3" debut="00:57" fin="01:14"]

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

140
Répondre en citant  
Grève des auditeurs de toute façon - le Dim 06 Mar 2016, 20:12

Le 13 avril 2015
Nessie(http://www.regardfc.com/t224p120-france-culture-les-jours-de-greve#20951) a écrit:Qu'en est-il de la grève ?  (...) Moi j'espère que la grève va durer.
(...)

Elle n'a pas duré plus d'un mois, mais j'ai entendu il y a deux ou trois jours qu'elle allait reprendre le 9 mars (hélas pas le 8), date à laquelle les programmes seraient sans doute perturbés en raison d'appels à l'arrêt de travail à Radio France, etc. Aline Pailler (ex PC et LCR) est dans les starting-blocks... Et Marie Richeux a sorti son drapeau noir Smile

141
Répondre en citant  
Re: France Culture les jours de grève - le Mer 09 Mar 2016, 09:10

munstead(http://www.regardfc.com/t609p350-l-anerie-du-jour#24924) a écrit:Ce matin, l'ânerie du jour s'impose, impériale, à l'auditeur. Pas d'Erner, pas d'invités, pas de chroniques. "En raison de l'arrêt de travail contre la Loi Travail de certaines catégories etc." Donc la rédaction de FC et ses équipes techniques font grève.
Comme vous le savez l'arrêt de travail d'une ou deux personnes peut empêcher le fonctionnement d'un service sans que ce service ne soit en grève ou en train de défiler.
munstead(http://www.regardfc.com/t609p350-l-anerie-du-jour#24924) a écrit:Alors que leur position privilégiée leur permettait de faire mille fois plus en faveur de leur parti pris politique en commentant l'actualité, en faisant parler des manifestants, qu'en allant user leur Tod's sur le macadam parisien, ils ont choisi la balade, les DJ de la CGT, les braillards- étudiants à dents longues de l'UNEF et les vapeurs de merguez,  de churros et de vin chaud, enfin s'ils se déplacent.
Je me demande quels sont ceux précisément auxquels on peut accoler objectivement l'expression "position privilégiée". Il faudrait définir aussi le terme.
munstead(http://www.regardfc.com/t609p350-l-anerie-du-jour#24924) a écrit:Bien joué. Merci encore. Du coup on peut aller écouter la différence sur France Inter et France Musique, sans parler des radios privées.
Cela peut être fait chaque jour. Et quelle est la différence avec certaines des "radios privées" ? En mieux ? En moins bien ? Les antennes de France Inter et de France Musique ne sont-elles pas affectées par l'arrêt de travail  à Radio France ?
munstead(http://www.regardfc.com/t609p350-l-anerie-du-jour#24924) a écrit:On a néanmoins pu entendre Annabelle Grelier(?) nous dire que les réformes de la réglementation du travail en Espagne et en Italie n'avait pas changé grand chose pour ces pays qui ont toujours un taux de chômage élevé, oubliant de préciser qu'il est en nette baisse chez ces deux pays et se gardant de prendre l'exemple allemand et ses lois Hartz (5% de chômage).
Le mode de calcul est-il comparable ? Les conditions sociales aussi ? Qu'en est-il du secteur du travail illégal (Chiffres de 2012 par France Culture), du travail "au noir" (Le monde mai 2015) dans chacun de ses pays ? Le mot "chômage" est un peu comme le mot "crise", il permet de s'indigner, ou tout simplement de dire quelque chose.

France Culture les jours de grève     Page 14 sur 16

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum