Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Politique de communication de France Culture    Page 1 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Politique de communication de France Culture - le Mar 28 Sep 2010, 09:56

Que ce soit sur le site de France Culture ou via les annonces faites à la radio, je suis assez étonnée des choix en matière d'annonces. J'ai, en effet, le sentiment que la communication met l'accent sur les micro événements, les lectures, les gadgets. Certes, ils ont sans doute la vertu d'attirer l'attention sur la radio mais ils demeurent périphériques et éphémères.
En revanche, si on considère que cette politique de communication est destinée à attirer l'attention du plus grande nombre sur la radio, pourquoi l'accent est-il si rarement mis sur certaines émissions ? Je pense aux "Vendredis de la musique" ou aux "Mardis de l'expo" qui sont de très bons magazines et ont l'avantage d'être pérennes et de participer à la spécificité et à la qualité de la radio.
Je suppose que pour quiconque s'intéresse à la musique ou aux arts plastiques, ces deux émissions seraient d'excellentes candidates au podcasting. J'aimerais bien savoir, d'ailleurs, si elles sont connues de celles et ceux qui ne fréquentent pas assidûment les ondes france-culturesques.
Pourtant, à mon sens, elles sont de vrais vecteurs culturels et donnent une tonalité authentique à FC comme elles en garantissent la variété.

Davantage, en tout cas, que les émissions où on cause avec la célébrité du moment. Exercice d'une rare banalité et qui traîne partout.

L'un n'empêche d'ailleurs pas l'autre et l'on pourrait fort bien annoncer les "événements" ponctuels (coups de pubs) et ces émissions moins connues. Je crois même qu'il faudrait justement utiliser ces coups de pub afin de mettre en lumière ces émissions plus conséquentes, plus riches, plus fouillées.

Somme toute, c'est un truc assez courant dans la presse. Par exemple, "Le Monde" fait une une-marronier sur ce qui attire l'attention sur la mode du moment mais il le fait dans l'espoir que le lecteur dépasse cette une-marronier pour lire les articles plus originaux.

Sur FC, on a le sentiment que cet effet d'annonce racoleurs n'est pas dépassé alors que justement, il devrait être employé pour attirer l'attention sur les émissions qui font l'authenticité de la radio et qui devraient aussi faire sa fierté, son gage d'excellence et de différence.

En gros, on a presque le sentiment qu'à FC, la communication fonctionne à rebours et qu'au lieu de proposer une forme d'excellence pour tous, facilement accessible (puisque la radio peut s'écouter de partout et n'importe quand grâce au podcast), on est resté bloqué à des annonces qui se suivent et se ressemblent et qui ne sont pas exploitées pour mettre en valeur ce qui est la vraie nature de la radio. Et sa variété.

De plus, ce genre d'annonces est d'une grande banalité, tous les médias y ont recours.

Finalement, ceci donne à la radio un côté superficiel, voire cheap, de promotion culturelle assez facile pour événements culturels à vague teinture mondaine ou branchée.

2
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mar 28 Sep 2010, 17:01

Juste! Très juste ! En marge : si Voinchet se permet de dire "Coco" à la dame des annonces (Colette à 6h55) c'est parce que c'est un personnage de Culture et c'est plutôt sympa !!!

3
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mar 28 Sep 2010, 19:15

Merci de la précision sur Coco. Je supposais que c'était un surnom connu et reconnu et pas une fantaisie de Marc Voinchet. Coco, la voix suavissime de FC !

4
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mar 28 Sep 2010, 19:35

Il a franchi le pas car "tout le monde" l'appelle Coco !! Il est bien le premier depuis longtemps à reconnaître la fonction et la personne et le dire avec sincérité et connivence à l'antenne !!! Dommage qu'il n'ait pu se libérer du carcan de la matinale "inventée" par Laure Adler. Son Tout arrive était frais, pimpant, rytmé et bien cadencé. Pour l'instant j'ai fait l'impasse sur "A table! ".

5
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mer 29 Sep 2010, 13:06

Entièrement d'accord avec Lola sur les annonces d'émissions et sur les sujets d'info.
Je vais aller voir les "mardis de l'expo" que je ne connais pas.
Quant à Coco, je connais le fin mot de l'histoire: un jour, il y a un an environ, Marc Voinchet laisse échapper qu'il est blâmé par des auditeurs parce qu'il appelle Colette, Coco (c'est honteux, patati, patata, féminisme et cie). Je lui ai envoyé un mail lui disanrt que personnellement j'avais beaucoup de plaisir à entendre ce "bonjour Coco", chaleureux. Et, miracle, il m'a répondu que mon approbation lui faisait plaisir, car c'est Colette, elle-même, qui tient absolument à ce qu'on l'appelle Coco et que c'est une charmante collègue.
Je ne savais pas qu'on l'appelait désormais "Coco"!

6
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Jeu 30 Sep 2010, 09:16

je corrige, ayant trop souvent l'habitude d'employer le terme "charmant", si imprécis et qui ne veut pas dire grand chose dans la conception d'une émission de radio. Voinchet avait parlé de collègue "très compétente" à propos de Colette

7
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mar 05 Oct 2010, 19:27

Justement !!! A quoi elle rime la politique de comm de France Culture ? Hier soir, il y avait le lancement des écrits intimes de Miss Monroe au théâtre de la Madeleine. Allez-y, allez-y nous répétait la voix de Coco. Je n'y suis pas allé mais j'ai entendu le début de la rediff à l'antenne. Soit dit en passant, heureusement qu'Anna Mouglalis est belle et bosse pour Chanel car comme actrice, elle n' a pas le charisme de Miss Monroe.
Mais ça rime à quoi ce genre de soirée ? On aura compris qu'il s'agit d'un méga coup de pub pour Le Seuil, soit La Martinière mais à part ça ?
Et que vient faire FC là-dedans ? Est-ce qu'il est prévu par le cahier des charges d'aider les éditeurs et donc de participer à ce genre d'événements en en assurant la couverture médiatique ?

8
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mar 05 Oct 2010, 19:30

En outre, je suppose que Mouglalis et Laporte se sont fait payer pour leur prestation. Mais par qui ? La radio ou Le Seuil ? Et est-ce que la radio peut accepter qu'un de ses journalistes se fasse payer par un éditeur ? Et le théâtre, qui a réglé la direction pour la location de la salle ?

Je trouve tout cela un peu étrange ... En tout cas, la lecture des textes n'est pas dispo au podcast.

9
Répondre en citant  
Caroline Cesbron rejoint David Kessler aux Inrocks. Place vacante. - le Lun 31 Oct 2011, 17:48

Mme Caroline CESBRON, responsable de la
communication de France Culture, devient
directrice du développement du magazine
"Les Inrockuptibles"
Selon nos informations, Mme Caroline CESBRON, jusqu'alors responsable
de la communication de
France Culture, rejoint le magazine "Les Inrockuptibles" comme
directrice du développement.
Née en août 1964, diplômée de l'Ecole française des attachés de presse
et des professionnels de
la communication (EFAP), ancienne élève de l'Institut d'études
politiques (lEP) de Bordeaux,
titulaire d'un Deug de droit, Mme Caroline CESBRON fut chargée de
communication, adjointe
au directeur de la communication de RFO (1987-1989). Puis elle fut
chargée de mission
organisation et communication pour le ministère de l'Agriculture et
l'Association journée
nationale du cheval (1990-1991). Elle fut ensuite chargée de mission
communication,
coordination et production pour LM communiquer, atelier de design
graphique, Claudine Colin
Communication, agence de communication et relations presse et BL
Associés, cabinet
d'architecture et d'ingénierie culturelle (1992-1997). En 1998, elle
devint chargée des relations
presse et communication du secrétaire général de l'Organisation
internationale de la
francophonie (Boutros BOUTROS-GHALI). Elle rejoignit ensuite le groupe
Bourdais, conseil en
immobilier d'entreprise, en tant que directrice de la communication et
du marketing (2000-
2001). Nommée en janvier 2001 chargée des relations presse à la
direction générale du Centre
national de la cinématographie (CNC) (M. David KESSLER, mars
2001-septembre 2004, puis
Mme Catherine COLONNA, septembre 2004-juin 2005, et Mme Véronique CAYLA),
Mme CESBRON était depuis janvier 2007 responsable de la communication
de France Culture.

Suspense ... Et question : is the best or is the worst yet to come?

10
Répondre en citant  
Re: Politique de communication de France Culture - le Mar 01 Nov 2011, 10:57



Quelques idées pour le futur recrutement :
- bien connaître l'identité de la station
- voir au delà d'un vedettariat people un peu simplet des producteurs
- faire confiance à l'intelligence des auditeurs de la station
- faire confiance à la valeur culturelle des programmes, car les formules style "la culture on a essayé ça marche pas", quand on travaille à FC, ça fait drôle...

Est-ce la fin des slogans type "France Culture, ça fait du bien dans ta tête!" (j'exagère à peine)?
Espérons... On sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on gagne.

Politique de communication de France Culture     Page 1 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum