Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 28  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Arnaud Laporte : La Dispute    Page 5 sur 28

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Arnaud Laporte : La Dispute - le Mar 05 Oct 2010, 22:06

Rappel du premier message :

Cela fait un moment que je me demande lequel des producteurs à tout faire de France Culture réussirait à porter l'estocade à la radio. Goumarre, Baddou, Laporte ? Le tiercé gagnant de la soi-disant ouverture non-élististe de la station.

Samedi dernier, j'ai donc écouté le "Radio libre" d'Arnaud Laporte où il recevait en direct et en public Philippe Katerine. Les annonces de FC nous avaient d'ailleurs mis au parfum. On pouvait réserver sa place en écrivant au service communication de la radio.

Le néant verbeux, vous savez ce que c'est ? Si vous avez des doutes, allez donc écouter ce numéro de "Radio libre", vous en aurez une illustration criante.

D'un côté, Arnaud Laporte qui, de son ton plein de componction, accueille Philippe Katerine dont il dit qu'il l'a déjà reçu. C'est une manie de Laporte, il a reçu tout le monde. Je n'ai jamais compris son besoin d'y insister.

De l'autre côté, Katerine, déjà vu et entendu partout. Katerine n'a rien à dire ou n'est pas du genre à commenter en long, en large et en travers. Enfin, si, il aura dit deux fois qu'il aimait bien faire de la musique et qu'il aurait pu continuer à en faire dans sa chambre.

J'ai enfin compris que c'était lui, l'inventeur de la "musique de chambre".
A moins qu'il ne soit le plus ingénieux inventeur de la musique de "pot de chambre" puisque Katerine, un temps, collectionnait ses merdes. Au sens propre - si j'ose dire.

Enfin, un troisième larron, Thierry Jousse, ami du chanteur, dans le rôle de l'intellectuel commentatif.

Rien des propos échangés lors de cette heure et demi n'a d'importance. Ce ne sont que des impressions, du vent. Ce qui en dit long, c'est la façon dont ce vent a été mis en scène. clown

Allez savoir pourquoi, Laporte a dit qu'il y avait beaucoup d'enfants parmi les spectateurs du studio. Je dis bien "spectateurs" car je crois que les gens étaient venus pour le spectacle Katerine. C'était bien ennuyeux, dès lors, de continuer sur les histoires de caca de Katerine. Pourtant, le caca, ça a toujours du succès.

Ce que je retiens de l'émission, quelques vannes de Katerine, aussitôt relayées par des rires dans le public. Des interprétations pseudo-intellectuelles de Jousse. Celles, idiotes de Laporte, qui a dévidé les pires banalités qui soient : " votre art a à voir avec l'enfance", "alors vos égéries, elles sont nombreuses, vous chantez pour attirer les filles", "et en fait, vous chantez bien alors que comme ça, on dirait pas", "et dire que vous êtes né à Chantonnay, pour un chanteur, c'est quelque-chose","alors, la notoriété, ça fait quoi à vivre ?" ,"la provocation, c'est la défense des timides", "petit, vous montriez vos fesses à votre mère qui n'était pas contente du tout"...

Laporte avait aussi eu l'idée trop géniale de sortir la carte de l'invité surprise, annoncé par le jingle d'une émission de téloche grand-public.

Eh bien, entre les rires du public et ce petit dispositif d'auto-dérision et d'auto-célébration, je me suis dit :"Bingo ! Cette fois, ils l'ont eu la peau de France Cul ! "

Ils étaient contents d'annoncer la venue de Katerine sur les ondes. Et ils ont eu raison de le faire chez Laporte, le beauf bcbg.

FC a rempli sa nouvelle mission : on y est pareil et on y fait pareil qu'ailleurs.

Mais le fin du fin, l'entourloupe très pute, c'est qu'on fait croire que c'est de la culture ! Avec la caution solidaire de Jousse et l'enrobage propre sur soi de Laporte.

J'ai écouté les chansonnettes de Katerine comme tout le monde. J'ai vu ses clips comme tout le monde. Or, ce qui fait l'intérêt (relatif mais certain) de Katerine, c'est que ce n'est pas la nostalgie de l'enfance qui passe dans ses paroles (c'était la version de Laporte, bien convenue et bien niaiseuse), c'est la débilité. Allez écouter Katerine, il y a une jubilation dans la débilité, dans la connerie, dans le n'importe quoi. Dans la merde ! On y revient.
Katerine fait de la merde. Et Laporte a beau dire, il chante, de fait, comme une casserole.

Et puis entre cette merde musicale et la communication faite autour il y a un décalage car si les chansons de Katerine sont merdiques, en revanche, leur "packaging" est super-pro.

Le chanteur Katerine est présenté comme un héros, un "artiste"(dixit Laporte pour avoir le label mauve FC), les sites web sont réfléchis et reprennent les gimmicks branchés : jeux vidéo interactifs, photos branchées-décalées avec les parents, couleurs criardes héritées du pop et recyclées par la pub.

Il y a ce balancement dans l'esthétique Katerine. C'est sans doute là-dedans qu'il faudrait chercher l'origine de sa vogue. Sans oublier le côté dit "provocateur" puisque Katerine joue vaguement sur l'exhibitionnisme, mentionne son attrait pour la crasse et la merde comme dit précédemment. D'ailleurs, j'aurais bien aimé que Katerine en dise plus sur ses obsessions présentes ou passées. Manque de bol, chaque fois qu'il allait raconter, Jousse ou Laporte y allaient de leur discours de fonctionnaires cultureux.

Malhonnêteté culturelle et intellectuelle donc à inviter Katerine sur FC. Exactement : à inviter Katerine et à tenir sur lui le discours Laporto-Joussien.

Katerine présente un certain intérêt comme petit phénomène. On peut en parler. Mais on ne le fait pas. Ce qu'on fait, en revanche, c'est qu'on égalise tout, qu'on nivelle tout.

Laporte veut faire croire que Katerine, c'est de la culture. Or que non ! certes on peut discuter avec intelligence de Katerine mais cela on ne le fait pas. Laporte a plaqué des explications et autres questions interchangeables sur Katerine. Même quand ça risquait de devenir scabreux (toujours les histoires de merde, de crasse), on avait le sentiment qu'il y avait à la fois le côté voyeur mais vite remis dans le droit chemin de "la culture" par une remarque bien lénifiante comme si Laporte se croyait obligé de sortir son vaporisateur air-wick.

J'avoue que je ne comprends pas et que je préfère ne pas comprendre. Quel est le but de FC en faisant ce genre d'émissions ? Essaie-t-on vraiment de faire croire aux gens qu'on leur propose de la culture en boîte en invitant Katerine pour dévider des banalités de bon ton ?

Quelles sont les motivations du public amené à la Maison de la radio à grand renfort d'annonces sur les ondes ? Le goût de la gratuité, le côté badeau, "je m'ennuie le samedi et sais pas quoi faire de mes gosses" ?

Pourquoi faut-il que FC se lamine de la sorte ?

Je prédis un grand succès à ce genre d'émissions. Mais la démagogie est-elle l'avenir de France Culture ? Ou la culture est-elle l'avenir de la démagogie ?  Surprised
* * *

41
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 06:40

@Cancoillotte a écrit:Bon à la rigueur les calembours potaches sur le patronyme

Chère Cancoillotte, dans le langage populaire l'expression "y'en a pas deux (comme elle, comme lui)" dit bien ce qu'elle veut dire !!! M. Arnaud Laporte est unique !! A ce titre l'expression prend tout son sens !! Si en plus elle s'accorde avec le degré zéro de la ritournelle réclamière comment ne pas résister à faire le "bon" mot ? Quant à potache ça va bien car si côté soupe y'en a un qui s'y connaît c'est bien lui !!

42
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 09:24

Sur le lien fourni par un qui se dit saint, je vois que l'artiste a cherché:

- à éviter tout côté sérieux ou dramatique et à rechercher plutôt la légèreté et l’ironie, à paraître discret,
peu visible, pour le « grand public » , mais sembler étonnant , amusant, absurde, pour le « petit public »
où j’ai déjà des complices qui m’attendent au tournant.

Moi, je me dis que le personnage mis ici à la question par un petit inquisiteur a une fraîcheur et une sensibilité bienvenues pour parler d'art. "Boule de neige", pourquoi pas?

43
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 13:09

vincent a écrit:Sur le lien fourni par un qui se dit saint, je vois que l'artiste a cherché:

- à éviter tout côté sérieux ou dramatique et à rechercher plutôt la légèreté et l’ironie, à paraître discret,
peu visible, pour le « grand public » , mais sembler étonnant , amusant, absurde, pour le « petit public »
où j’ai déjà des complices qui m’attendent au tournant.

Moi, je me dis que le personnage mis ici à la question par un petit inquisiteur a une fraîcheur et une sensibilité bienvenues pour parler d'art. "Boule de neige", pourquoi pas?

Bonjour Vincent

Vous dites "fraîcheur et sensibilité". Peut-être. Face à Morellet, admettons. Mais quand l'auditeur aimerait entrer dans l'art contemporain sans se faire embarquer par des vendeurs de vent, Arnaud Laporte est-il l'homme de la situation ? Franchement j'en doute. En la matière, accueillir des pseudo-créateurs sans jamais porter un oeil critique, c'est ouvrir le micro au n'importe quoi. Or là est précisément le piège de l'art contemporain. Jadis on l'a vu tendre le micro, sans un soupçon d'esprit critique, sans un mot de remise en question, à des jeunes infatués (l'infatuation s'entend à la radio, savez-vous) dont les créations au mieux pouvaient figurer dans un compte-rendu de brain-storming. Mais franchement, comment y croire quand on voyait ce qu'il contribuait à promouvoir : le geste artistique de celui qui laisse ses mouchoirs usagés dans la rue, ou les envoie sous enveloppe je ne sais plus mais ça revient au même ; ou bien l'autre qui prend l'avion sur un coup de tête - pardon mais l'art contemporain ainsi vu et fait, ça ne marche pas, sauf à France Culture.

C'est ça que je reproche à Laporte (à côté de ses entretiens de cinéma dans Tout arrive, que je continue à trouver bons) : donner l'antenne au creux, avec une voix béate et un contentement audible, dans une rencontre radio où l'on a du mal à discerner ce qui doit à la naïveté et ce qui ressortit au je m'en foutisme.

Morellet c'est 60 ans de travail créatif. Je ne dis pas que pour mériter le micro de France Culture il faut en faire autant, surtout qu'on doit ramer pendant une bonne moitié du temps de parcours : en tant qu'artiste Morellet a ramé une trentaine d'années. Alors couronner une telle carrière de recherche avec une remarque pleine de fraîcheur (quoi de plus frais que la neige ?), c'est franchement lège, mais ma foi pourquoi pas ? Pour une émission fouillée, on avait Jean Daive et on a Elisabeth Couturier. Mais le crédit accordé à Morellet, et puis aussi le même traitement, eh bien le donner complaisamment à des immatures qui semblent à peine sortis de leur école et n'ont à vendre que de l'invendable, sans même qu'il les pousse à s'expliquer, franchement non. Je précise j'en ai pas tant que ça contre Laporte, ayant essayé de recadrer ce fil dans le sens d'une critique faisant la part des choses. Et que les remarques ci-dessus, je les ai déjà faites et les referai contre l'Atelier de Création Radiophonique, justiciable des mêmes reproches certains jorus, et d'éloges en d'autres jours.

C'est donc pas vraiment Arnaud Laporte qui est en cause ici, ou plutôt il n'est en cause que comme nième maillon d'une chaîne qui fait de l'art contemporain en France une grosse usine à n'importe quoi, et en même temps une pompe à fric. S'il faut parler d'art contemporain à FC, et puisque Jean Daive a été jugé de trop dans la grille, alors pourquoi ne pas confier une émission à Yves Michaud, je ne sais pas d'avance ce que ça vaudra, mais au moins ça sera la fin de la complaisance...

44
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 18:13

Fanch : Bon, je me suis peut-être un peu emballé.

45
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 18:18

Bonsoir Cancoillotte, non, non, c'était tolérant et je n'ai pas été choqué. J'en ai profité pour me faire plaisir.

46
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 18:58

Sensibilité et fraîcheur ? Je trouve qu'il y a presque de la condescendance dans cette façon de présenter les choses, à savoir la remarque de Laporte"on se croirait dans une boule à neige" pour parler de ses impressions lors de l'installation de Morellet. Voyons les choses comme elles sont, si un type lambda dit cela, on rigole face à une connerie. Si c'est Laporte qui est producteur à FC qui le dit, c'est rafraîchissant. Ce que disent les enfants aussi, d'ailleurs, c'est souvent rafraîchissant.

Je ne sais pas quelles étaient les intentions de Morellet quant à son travail, je ne sais pas s'il avait clairement l'intention d'influer de telle ou telle façon sur ses spectateurs entre ceux qui "s'y connaissent" et les autres mais comparer son travail à une boule à neige, c'est malgré tout parler d'un truc bien kitsch ! Ou alors, un producteur qui sort des réflexions bêbêtes, ça repose et c'est bien sympathique ?

Et pourquoi ce serait rafraîchissant parce que ça vous rappelle les réflexions de votre boulangère ? Ou c'est sympathique parce que, du coup, tout le monde se dit que des réflexions pareilles, lui aussi, il peut en faire autant ?

Ben , à FC, plutôt qu'entendre les remarques de ma boulangère, je préfère qu'on me propose des idées que je n'aurais pas eues toute seule.

En plus, entre ce qu'il semble avoir sorti avec Zabou Breitman, ça ne fait plus rafraîchissant, ça fait je dis ce qui me passe par la tête, sans me poser de questions parce que tout ce que je dis est très bien.

Quoi qu'il en soit, samedi dernier, ayant lu les autres posts sur ses émissions, j'ai écouté le début de la rencontre avec Carole Bouquet.
Il s'est bien tenu, pas de rire gras. PAs de boule à neige.

Mais c'était bien superficiel encore.
Exemples : Bunuel, on n'en parle plus tellement, il faudrait que Bunuel revienne. Mais c'est qu'il est mort Bunuel ! Réflexe de journaliste à attendre l'actualité de Bunuel ?

Balzac non plus, il n'est plus vraiment à la mode ! Et que dire d'Homère, alors !!!

En plus, il doit bien y avoir des gens qui écrivent sur son cinéma, il y a les dvd, des cinoches qui passent ses films ...

Autre remarque à la mords-moi-le-doigt : Artaud, prendre des drogues, il n'avait pas besoin de ça, lui.

Ah ben oui, mon brave Monsieur !

Simplement, ce n'est pas la peine de mettre la radio, a fortiori FC, pour entendre des âneries que plein de monde peut sortir.
Je trouve que c'est d'autant plus ennuyeux qu'au lieu d'ouvrir l'esprit, d'aiguiser le goût, on profite d'être en position de prescripteur pour dire des fadaises.

Tout le monde dit des conneries mais quand on fait une émission soi-disant culturelle, on fait gaffe, ne serait-ce que par respect pour ce dont on parle et pour les auditeurs.

47
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 19:00

Bonjour Nessie,

Oui, vous faites la part des choses, en ce qui concerne A. L. au moins, mais ce n'est pas le cas de tout le monde ici. Vous avez vu sur ce forum, il y a quelques semaines des messages visant aussi à salir le bonhomme. Je ne sais plus si ça émanait du même ou d'un autre. Il y avait des accusations qui, si elles sont fondées, devraient donner lieu à des poursuites judiciaires et certainement pas à des campagnes anonymement calomnieuses. Je crois qu'il y a des messages qui sont plus indésirables que ceux que vous avez si longuement pourchassés naguère, et cette remarque s'adresse aussi à frère François qui me reprochait mon incompréhensible indulgence à leur égard et qui cette fois nous fait le Ponce Pilate.

Sinon, sur le reste de votre message, je vais vous répondre benoîtement une fois de plus que vous pourrez toujours imaginer un idéal et reprocher à la réalité de ne pas y correspondre. A.L. est trop obséquieux et trop béat, F.M., lui, est trop agressif, E.L. est trop présent et interventionniste, L.A. trop mélo, R.E. trop mielleux... sauf les fois où ils vous surprennent en bien. Je crois qu'on peut dire très platement que chacun a ses qualités et ses défauts, qui sont très faciles à relativiser une fois qu'on a établi une relation de confiance avec le journaliste en question. Je pourrais vous dire à propos d'A.L. la même chose que je vous avais dite à propos de R.E.: au départ, j'avais un peu de mal avec l'élocution et une certaine fatuité qu'on pouvait effectivement ressentir, mais la perception positive de son intelligence et de son enthousiasme l'a finalement emporté, et j'ai réinterprété autrement les choses. Vous dites qu'il est complaisant avec de faux artistes, sans point de vue critique. Ah bon? Il y a peut-être une retenue à exprimer un point de vue négatif vis-à-vis d'un invité, peut-être un désir de « positiver » pour que l'invité livre ce qu'il a à dire en toute confiance...
En fait, je n'ai pas étudié la question, et je m'en fous un peu... Je sais que j'ai passé de bons moments à écouter Tout arrive, et que j'en sais gré à son animateur.

A la prochaine.

48
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 19:28

vincent a écrit:Bonjour Nessie,
F.M., lui, est trop agressif, E.L. est trop présent et interventionniste, L.A. trop mélo, R.E. trop mielleux...
Merci Vincent de traduire ces initiales !!!

49
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 20:02

LA = Lolotte du hors-champs
RE = Raphy le philodendron à la folie-dendrites
EL = Laurentin ?? Mais "trop présent et interventionniste" ça allait encore mieux à JL = Lebrun
FM = Fusil-mitrailleur qui envoie de crottes de lapin le dimanche en fin d'aprème

Sur les 4 y'en a 3 qui font de la radio.
On le dit ici. Ils ont chacun leur fil avec des râleurs et des supporters. Et en plus parfois c'est les mêmes, ouaiiis.

Le 4eme aussi il a son fil d'ailleurs et y parait que si ça franchit le cap du 1000eme post sans qu'il y en ait eu UN SEUL d'élogieux, l'émission est aspirée dans un trou noir. Ca doit commencer à chauffer, spas ?

Ca porte un nom tout ça : le dialogue en forum (incredible izenottite ?)

50
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 20:11

@Nessie a écrit:LA = Lolotte du hors-champs
RE = Raphy le philodendron à la folie-dendrites
EL = Laurentin ?? Mais "trop présent et interventionniste" ça allait encore mieux à JL = Lebrun
FM = Fusil-mitrailleur qui envoie de crottes de lapin le dimanche en fin d'aprème

Merci Nessie, j'espère que Vincent appréciera ta connivence avec les producteurs !!!

51
Répondre en citant  
Re: Arnaud Laporte : La Dispute - le Lun 18 Oct 2010, 21:09

Oui, oui, Pancho Villa, j'apprécie les vannes de Nessie... pas seulement les vannes, d'ailleurs.

Arnaud Laporte : La Dispute     Page 5 sur 28

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 28  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum