Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Rendez-vous du médiateur    Page 20 sur 22

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Rendez-vous du médiateur - le Jeu 14 Oct 2010, 13:23

Rappel du premier message :

Une bonne nouvelle : France Culture proposera tous les 15 jours "un rendez-vous du médiateur", le jeudi à 12h45. Le médiateur recense un certain nombre de questions (plutôt de récriminations) des auditeurs et la chaîne y répond.(Je suis tombé sur la fin et le lecteur m'a permis de réécouter l'émission en différé immédiatement, il y a quand même des choses bien sur ce site!)
Mais pour cette première émission les réponses du directeur de FC m'ont semblé soit sans substance soit inquiétantes.
* * *

191
Répondre en citant  
Linky : le compteur du complotisme - le Jeu 07 Avr 2016, 21:11

« Tout cela semble bien irrationnel et surréaliste. Mais cette « affaire » illustre une fois de plus le pouvoir d’influence que peuvent avoir des sites ou des personnages dont le paradoxe est de manipuler des citoyens crédules et peu informés, en prétextant justement de lutter contre la manipulation. »

Bruno DENAES

Médiateur des antennes


Parfois, la vérité sort de la bouche des crétins.

Linky : le compteur du complotisme

192
Répondre en citant  
La relation auditeur-producteur France Culture - le Mer 13 Avr 2016, 13:16

Assez drôle cette coïncidence avec le 3e § de ce Bistrot politique du jour à propos de la relation auditeur/station. Cette auditrice le dit autrement de manière imagée : "Quelle société étrange que cette France où quoi que l'on fasse on n'a jamais accès directement aux personnes à qui l'on veut parle- On reste derrière les grilles de Versailles et peut  être on verra passer le conseiller du Roi........Il faut dire que suisse et canadienne je suis habituée à vivre dans une démocratie directe où le pouvoir est atteignable DIRECTEMENT..." dans hors champ lettre à laure adler

193
Répondre en citant  
Nouveau verrouillage - le Mer 20 Avr 2016, 19:24

Le site du Médiateur de Radio France, seul lieu où les auditeurs pouvaient encore écrire pour faire part de leurs remarques et critiques et qui fonctionnait aussi un peu comme un reflet de la communauté d'auditeurs des radios publiques, vient de supprimer sans préavis les commentaires des auditeurs datant d'après mars (il n'en reste que quatre sur les centaines de mails envoyés).  Cela s'apparente à une refonte du système.

Qu'est-ce qu'on appelle de ses vœux du matin au soir à France Culture ? Ah oui, la démocratie participative...

De plus en plus France Culture exclut tout dialogue avec les auditeurs, cultivant ainsi l'entre-soi satisfait des chiffres d'audience. Faites ce que pour quoi je milite à longueur de journée (démocratie directe, résistance, indignation, etc), mais pas ce que je fais (verrouillage de toute parole critique vis-à-vis de la station).

La plupart des émissions refusent tout fil de commentaire et ceux qui l'ont autorisé passent par un service extérieur (cf. La modération des commentaires, M. Denaes écrivait : "la modération a été confiée à une entreprise extérieure"). Enfin, tous les liens précédemment signalés dans ce fil ne renvoient désormais vers rien. De nouveau, une belle image pour la radio publique de la relation qu'elle entretient avec ses auditeurs !

194
Répondre en citant  
Rectificatif au message ci-dessus - le Ven 22 Avr 2016, 16:13

Quand un auditeur curieux va sur le site du médiateur et lit ceci :
"Un médiateur du sérail ? William Warin-Dhavernas 05/03/2016 14:22 France Culture", quelle est la date d'envoi du courrier ? Non, pas le 5 mars 2016, mais le 22 avril 2016... Depuis deux jours, le site a changé de forme et après avoir pensé que les messages d'auditeurs n'étaient plus lisibles en dehors de quelques anciens, je découvre que ce sont des dates erronées  qui induisent le lecteur en erreur..

Bref, les réactions des auditeurs sont toujours publiées (un bon point pour ce service), suivies le cas échéant d'une réponse de M. Denaes (moins cassant semble-t-il, mais pour la grammaire, c'est loin d'être ça, ex. "ayant une bonne connaissance (...) il est plus facile" ).

On goûtera cet échange daté donc du 5 mars, mais en réalité envoyé le 22 avril :

"Un médiateur du sérail ?
William Warin-Dhavernas 05/03/2016 14:22 France Culture

La question ne figure évidemment pas dans la liste de choix très restrictive. Elle s'adresse d'ailleurs plutôt au président de Radio France.

Je n'ai absolument rien contre M. Denaes que je ne connais pas. Je m'étonne juste de voir sa biographie d'ancien journaliste de Radio France et ancien rédacteur en chef.

On a donc un "médiateur", à priori chargé de transmettre les doléances des auditeurs et de leur répondre qui est quelqu'un du sérail. Un peu juge et partie, non ? Quelle que soit l'indépendance que lui donne son statut, quelle que soit sa personnalité propre et ses opinions personnelles sur le travail de ses collègues, il n'en reste pas moins qu'il s'agit de ses collègues, qu'il est issu du sérail et y retournera sans doute un jour. Le regard de personne ne peut être neutre, mais là...

Cela ne laisse pas penser que le rôle du médiateur soit de transmettre des doléances, mais de répondre aux auditeurs pour leur donner l'impression qu'ils sont entendus. Je ne nie pas que les remarques soient transmises. Je doute juste fortement que le médiateur puisse se faire réellement le porte-parole des demandes des auditeurs avec la même force qu'il se fait (visiblement) le porte-parole des rédactions.

On ne peut que rêver que le prochain médiateur soit quelqu'un d'un peu plus extérieur au sérail.

Je suis désolé que vous mettiez en doute le travail que j'effectue. Mais ayant une bonne connaissance de Radio France, de ses équipes et de ses responsables, il est plus facile de contacter la bonne personne pour intervenir à la suite de réactions ou de questions des auditeurs. Evidemment, si vous pensez qu'un médiateur peut décider de supprimer telle émission ou tel animateur, vous pouvez avoir l'impression que rien ne bouge; mais si vous aviez écouté Sandrine Treiner (dans le Rendez-vous du médiateur sur France Culture), vous auriez par exemple constaté qu'une réflexion est actuellement en cours pour la prochaine grille sur certains points que j'ai abordés avec elle, notamment à la suite de messages d'auditeurs. Il m'arrive aussi de défendre les équipes, parce que des reproches sont parfois injustes ou liés à une méconnaissance du fonctionnement de la radio. C'est pour cela également que j'essaie d'avoir une démarche pédagogique. Les auditeurs n'ont pas forcément toujours raison. Et un médiateur extérieur ne ferait autrement. Enfin, pour justement une plus grande efficacité, tous les médiateurs de presse - en France ou au Canada (avec qui nous partageons des expériences) - sont issus de leur propre rédaction."

195
Répondre en citant  
''Test d'aptitude à la radiodiffusion'' - le Mer 27 Avr 2016, 21:00

Il se trouve que j'avais eu envie de commenter le numéro Paysages de Tchernobyl : trente ans après de l'émission Un autre jour est possible et puis j'ai laissé tomber.

Et voici qu'un auditeur dit avec esprit ce que j'aurais dit avec acrimonie. Le médiateur répond, pour une fois, avec pertinence ( à noter que la date est quotidiennement bloquée entre le 3 et le 5 mars 2016, quelle que soit la date d'envoi, ici le 25 avril au plus tôt, quel amateurisme !) :

Tests d’aptitude à la radiodiffusion

Marc Lambert 03/03/2016 16:13 France Culture

"Bonjour France Culture,
Fidèle auditeur de votre chaine (le matin de bonne heure surtout), j'aime écouter les personnes le plus souvent très compétentes qui s'expriment à votre antenne. L'éloge du savoir me prépare généralement une belle journée.
Ce matin après la découverte très intéressante de l'histoire des manuscrits du Coran, j'ai essayé de m'accrocher au programme concernant Tchernobyl. Mais lorsque l'élocution d'une personne masque le contenu potentiellement utile de son discours, je vous recommande la mise en place d'un traducteur ou mieux encore, la lecture d'un papier issu de l'interview. Lorsque 1/3 des sons émis sont des "euh", ou autres onomatopées l'intérêt du direct en prend un sacré coup. C'est pourquoi je vous suggère la mise en place d’un "tests d'aptitude à la radiodiffusion".
Bonne journée.


Vous avez parfaitement raison et je viens de rappeler aux rédactions que la qualité d'expression des invités était importante pour la qualité globale des antennes. J'ai également rappelé que le travail de montage permettait de "nettoyer" les interviews en supprimant les "euh", les hésitations intempestives et les phrases inachevées. C'était tout-à-fait possible dans le cas que vous citez."

196
Répondre en citant  
Niveau de professionnalisme et de pertiennce dans la réponse: zéro - le Dim 15 Mai 2016, 10:29

Un auditeur écrit ceci :

« Affaire » Baupin
Franck Resplandy 13/05/2016 à 16:10:40 France Inter

Bonjour,

Entendu les justifications laborieuses de la rédaction ce matin à votre antenne... et toujours pas convaincu par cette opération médiatique, je crois, déshonorante.

Soit, D. Baupin a eu des comportements déplacés, qu'on peut certainement qualifier de harcèlement sexuel, MAIS, que je sache, les victimes autoproclamées ne sont pas des filles de ferme, et M. Baupin n'est pas un dictateur auquel on ne pourrait rien refuser. J'ai pu m'assurer sur Wikipedia que toutes ces femmes ont un excellent niveau, qu'elles ont un pouvoir ni plus ni moins grand que celui de leur "bourreau" au sein d'EELV, bref, qu'elles sont ses égales. A ce titre, ce problème de harcèlement pouvait se résoudre d'homme à homme (ou plutôt ici "d'homme à femme"...), par une discussion franche ou une bonne paire de claques... A défaut, par un signalement aux autres responsables du parti, avec menace de plainte en justice. Au lieu de quoi ces femmes, d'un mouvement "spontané", ont préféré porter l'affaire devant les médias. La question est: pourquoi?
Deux raisons:
- un règlement de compte interne chez EELV, où la ligne Cosse/Baupin n'est plus en grâce. Ces luttes groupusculaires n'ont rien de bien neuf chez les écologistes.
- une belle occasion de faire de l'audience et du buzz au Monde et à France Inter ("Baupin: le DSK écolo!"), avec l'alibi commode de cette cause noble entre toutes des "violences faites aux femmes".
Le résultat est un lynchage médiatique où un homme, certes pas parfait (et dont je n'apprécie pas spécialement les convictions) se voit brusquement résumer à une image de gros porc abuseur de femmes... Pour rappel, ce monsieur est l'artisan à Paris, des couloirs de bus, du Vélib, du tramway, cad d'une baisse sensible de la pollution liée au trafic automobile. Je ne crois pas que ce soit rien, et cela mériterait un peu plus de considération! Encore une fois, je vois mal comment France Inter peut justifier cette action de mise à mort, ou pire s'en enorgueillir. Et tout cela, rappelons-le, dans l'irrespect le plus total de la présomption d'innocence.
Une bien belle dégueulasserie, en vérité.


Voici la réponse du Médiateur, un ton sans doute unique dans les radios publiques du monde qui fait honte à notre culture. Du Médiateur, on demande une analyse professionnelle et non un engagement personnel pour une cause. Que dire, c’est désolant :

"Permettez-moi de vous dire que je trouve votre message ignoble, pour ne pas dire macho... D'abord, Cyril Graziani, auteur de l'enquête sur les comportements de Denis Baupin (invité du Rendez-vous du médiateur sur France Inter), a parfaitement bien expliqué les longues semaines d'enquête, sans rapport avec une quelconque instrumentalisation. Ensuite, concernant les victimes, votre réaction me fait penser à celle de ces machos qui estiment qu'une femme violée l'a certainement bien cherché. Diplômée ou pas, une femme "salie" par les paroles, les gestes ou les violences d'un homme ne parvient souvent pas à surmonter le traumatisme et à en parler immédiatement. Quant à un homme politique, il peut avoir des facultés intellectuelles exceptionnelles, comme DSK, et des attitudes humaines méprisables. Cette affaire Baupin aura peut-être enfin le mérite, grâce aux médias, de sortir de cette omerta qui cache les nombreux actes machistes d'hommes politiques. "

197
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Dim 15 Mai 2016, 17:08

@philaunet a écrit:Que dire, c’est désolant :
Mais non. Bruno Denaes montre des "qualités" qui devraient lui valoir une promotion au ministère de la Vérité, à Oceania ou ailleurs.
Par ailleurs, et on est prié de ne pas rire, voici la définition du médiateur trouvée sur le site Radio France.
"Radio France s’est dotée depuis 2002 d’un médiateur dont le rôle est d’être l’intermédiaire entre les auditeurs/internautes et les différentes antennes du groupe et leur site. Il reçoit les remarques, les questions et les éventuelles critiques à propos des contenus éditoriaux produits par les rédactions et les programmes. Le poste de médiateur a été créé pour offrir aux auditeurs/internautes de Radio France la possibilité de se référer à une instance impartiale."

198
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Mer 18 Mai 2016, 16:14

Le médiateur à France-Inter

Jean-Claude Guillebaud dans La Vie du 17/05/2016.Il titre ainsi son article:
Entendu sur France-Inter,sans commentaire
le 13 mai, Bruno Denaes répond à de nombreuses plaintes d'auditeurs
"il ne cita que les passages les plus anodins d'une chronique de l'humoriste Guillaume Meurice diffusée dans l'émission Si tu écoutes, j'annule tout.
Suppléant la frilosité du médiateur, je (c'est JC Guillebaud qui parle)vais donc restituer le verbatim des propos.L'affaire avait commencé le 17 mars dernier.Meurice se moquait d'un candidat virtuel à l'élection présidentielle,Henry de Lesquen, sans préciser que cet énarque ,non seulement était proche du Front national, mais fidèle à Jean-Marie Le Pen.Guillaume Meurice le piégea sans difficulté.Il continue ensuite sur la religion à propos de l'esclavage qu'avait évoqué Henri de Lesquen:
"(……..)c'est intéressant parce qu'elle(la religion) justifie plein d'autres trucs.Jésus, il a dit aimez-vous les uns les autres.Il a pas dit(sic) quel âge peut avoir l'enfant,ni comment l'aimer.Il a dit:prends, ceci est mon corps.Il a pas précisé la partie du corps en question.J'arrête là, parce que c'est Barbarin qui, à son tour, vient d'éjaculer dans sa soutane. Je vais relancer l'action Sopalin."
Le 5 mai,profitant de l'Ascension,il revint ainsi sur l'affaire: "J'suis un peu embêté,car , comme c'est férié,j'pensais  qu'on n'avait pas d'émission;J'vais donc répondre en direct au courrier des auditeurs.j'réponds à Benoît qui écrit ceci"je suis au regret de vous dire que depuis que monsieur Guillaume Meurice est autorisé à dire que monsieur Barbarin éjacule sous sa soutane, je n'écoute plus votre radio". Premier réflexe: j'avais envie de dire à Benoït, qu'éjaculer sous sa soutane, en vérité, c'est pas trop grave.Encore faut-il vérifier qu'il n'y a pas d'enfant en dessous.Ca peut arriver.les gosses sont un peu taquins.Mais non, (…….)je fais des efforts.Je me suis donc rendu ce matin à l'office de la très très très traditionaliste église St Nicolas du Chardonnet"etc

vendredi 13, donc,après avoir oublié de citer vraiment Meurice, Bruno Denaes lui donna la parole:
"Moi ça m'amuse de jouer avec la religion et surtout avec ceux qui la pervertissent, les extrémistes religieux.J'dirais pas qu'c'est dur de faire rire de l'actualité.J'dirais qu'c'est amusant et même très enthousiasmant, surtout dans un contexte de liberté d'expression.Sur Inter, je n'ai aucun problème"

On est vraiment très distingué à France-Inter.Ce n'est peut-être pas mieux à France-Culture .
l
Le problème , ce sont les réponses du médiateur.Dans le cas de Meurice, on a le droit de dire n'importe quoi, à l'auditeur du post 196, il répond qu'il est ignoble parce qu'il ose donner son avis sur l'affaire Baupin.
Tout cela est vulgaire: Meurice et le médiateur.Et en plus celui-ci est de mauvaise foi.

Entendu sur France Inter, sans commentaire Le Bloc-Notes de Jean-Claude Guillebaud

199
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Mer 18 Mai 2016, 17:43

200
Répondre en citant  
Une sorte de vulgaire blogueur - le Ven 03 Juin 2016, 23:39

La parole professionnelle et modérée du Médiateur de Radio France s'adressant à un auditeur : "Arrêtons tout de suite avec ces fantasmes stupides d'être à la botte de qui que ce soit" en réponse à Suivi du crash de l’airbus égyptien 01/06/2016.
Clairement, l'embauche d'un médiateur formé à cette profession est urgente. Que fait un ex-journaliste de France Info à cette place ?  

201
Répondre en citant  
« Péronnelles » - le Mer 08 Juin 2016, 22:21

Curieusement le message ci-dessous s'adresse à France Inter. La rédactrice ne s'est-elle pas trompé d'antenne ?... Une phrase en particulier me semble valoir pour une autre radio du groupe.
"L’instant média
ELIANE HAIM 08/06/2016 à 13:52:55 France Inter

Je n'ai pas l'habitude de donner mon avis sur quelque site que ce soit ni sur les réseaux sociaux, mais j'ai été scandalisée par l'émission de Mme Devillers ce jour, et je tiens à exprimer ma désapprobation sur ces journalistes qui se sentent tout puissants au point d'asséner aux auditeurs les turpitudes de leur ego, aux dépens des interviewés. Cela vaut également pour Mme Salamé, qui convoque régulièrement dans le bureau du censeur, au fil de l'actualité, tous ceux à qui elle souhaite asséner ses bons ou mauvais points.
Ces péronnelles se sentent investies d'un rôle surdimensionné, et se distinguent par la pauvreté de leur culture.
Il faudrait veiller à ne pas lasser l'auditeur.
Merci de votre attention. Bien sincèrement.

Rendez-vous du médiateur     Page 20 sur 22

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum