Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30, 31  Suivant

Accueil / France Culture

Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs    Page 27 sur 31

Bas de page ↓   

261
Répondre en citant  
Nicolas Martin se justifie avec habileté et professionnalisme - le Mer 06 Déc 2017, 14:11

Une habile, intelligente et courtoise réponse de Nicolas Martin à un auditeur dans la boîte aux lettres de Radio France.

En fait, sous prétexte de réponse, un texte adressé à tout lecteur du site pour promouvoir l'émission La Méthode scientifique et la faire télécharger. Une initiative dans les règles de l'art de la publicité et de l'entreprise commerciale pour défendre la "rentabilité" de l'émission en arguant du nombre de clics et de téléchargements. France Culture a beau conspuer matin, midi et soir le monde de l'entreprise, elle n'en suit pas moins sa logique en permanence pour s'assurer une plus grande visibilité et augmenter ses chiffres d'audience.

Cela dit, voici l'échange qui m'a fait chercher l'émission et la télécharger. Feedback suivra :

Ô rage

Ô rage, ô désespoir ô jeunesse ennemie ! (vers toujours plus de médiocrité ?)
Arno Mansouri 04/12/2017 15:01 France Culture
Monsieur,
puisqu'il n'est apparemment pas possible d'envoyer directement un message à un animateur, je vous saurai gré de bien vouloir transmettre l'expression de mon plus vif mécontentement à M. Nicolas Martin, pour l'émission de ce jour. Il semblerait en effet, que non content d'oublier qu'il sévit sur France-Culture (et non le Mouv' ou Fun Radio), il ait même oublié jusqu'au titre de l'émission dont il a la charge, pour mémoire La méthode scientifique.
L'écouter pérorer PENDANT UNE HEURE sur un "sitcom" US (c'est-à-dire ce que la télévision fait de pire en termes d'abrutissement de masse, depuis des générations) en compagnie de 2 de ses potes qui ne maîtrisent pas la langue française (l'un parce qu'Italien, l'autre parce que, par pure paresse intellectuelle et snobisme anglophone, il serine des anglicismes à tour de langue -- "cute" par exemple n'a rien d'intraduisible et signifie simplement "mignon") fut au-dessus de mes forces.
Ecoutez, c'est bien simple, je n'en croyais pas mes oreilles: j'ai eu l'impression que M. Martin discutait sans fin à la cafet, micro ouvert (!) de son émission télé favorite: mais... franchement, on s'en bat les couilles (pardon, peu nous chaut). Bref, bien loin, très loin, à des années-lumières de l'excellence que l'on est en droit d'attendre de France-Culture.
Cordialement,
AM

Voici la réponse de Nicolas Martin :
Cher Arno Mansouri,
Merci d’avoir pris le temps de nous envoyer ce mot d’humeur.
Auditeur attentif de l’antenne, vous n’êtes pas sans savoir que nous consacrons, un vendredi sur deux, la méthode scientifique au dialogue entre science et fiction. Aussi avons-nous déjà évoqué l’héritage de Dune, de Franck HERBERT, la notion d’espace-temps chez Lovecraft, le ressort narratif du voyage dans le temps, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Robert Charles WILSON… et j’en passe.
Nous avons en effet décidé de nous intéresser, vendredi dernier, à ce sitcom : The Big Bang Theory, sitcom qui met en scène depuis 10 ans maintenant un fil scientifique et des personnages eux-mêmes chercheurs dans un contexte humoristique.
Vous pouvez penser ce que vous voulez de la forme du sitcom (que nous avons d’ailleurs interrogée au cours de l’émission), il est difficilement contestable que The Big Bang Theory est un objet culturel, qui réunit plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs chaque semaine, et qu’à ce titre, il est parfaitement légitime de l’aborder, de chercher à en comprendre les mécaniques, de discuter de son rapport à la science et aux grands scientifiques qui apparaissent au fil des saisons (comme Stephen HAWKING ou Neil de Grasse TAYSON).
Bref, que vous ne supportiez pas ce format que vous qualifiez d’objet d’abrutissement de masse, je l’entends parfaitement. Il n’en reste pas moins un objet culturel qui fait dialoguer la science et la fiction, qui a par ailleurs certainement un effet sur l’attrait pour les carrières scientifiques chez le jeune public, et en ce sens, il nous semble parfaitement légitime de l’aborder dans le cadre de nos vendredis-fiction.
Quant à la remarque selon laquelle je discuterais « à la cafet » avec mes amis, je vous précise simplement que je n’ai aucune forme de relation ni amicale, ni familiale avec aucun des deux invités de vendredi.
Un dernier mot : n’hésitez pas à podcaster l’émission de mardi dernier consacrée au condensat de Bose Einstein, ou l’entretien avec la spécialiste de l’algorithmique Claire MATHIEU, nouvelle titulaire de la chaire d’Informatique au Collège de France, j’espère que ces émissions vous nourriront autrement que celle de vendredi.
A bientôt à l’écoute des prochains épisodes de la méthode scientifique,
Bien à vous,

N.M.

Voir le profil de l'utilisateur

262
Répondre en citant  
France Culture vue des États-Unis - le Jeu 21 Déc 2017, 09:18

Au courrier de Radio France : Chronique de Mme Brisac du 18 décembre 2017
Alice Di Concetto 20/12/2017 10:57 France Culture
Cher Monsieur,
Je réside à l'étranger, aux Etats-Unis, et écoute les Matins de France Culture tous les matins. France Culture est une institution exceptionnelle, et la pauvreté du paysage médiatique américain me le rappelle tous les jours. C'est pour cela que je prends le temps de vous écrire.
La chronique de Mme Brisac, faisant suite à l'intelligence de M. Hubert Védrine m'a - tout comme ce dernier du reste, profondément choquée. Il est parfaitement indécent de comparer les victimes fuyant les persécutions nazies aux personnes sans papier en France. Ces propos sont indignes car ils instrumentalisent la mémoire des morts à des fins partisanes et ce faisant, la salissent. Monsieur le médiateur, je vous prie de veiller à ce que France Culture demeure un média de qualité. Beaucoup de français, en particulier ceux de l'étranger, vous le diront: France Culture n'a pas d'égal ailleurs dans le monde, et constitue pour bien des personnes le dernier rempart contre l'abêtissement généralisé, porté et nourri par l'ensemble des médias.
Je vous remercie,
Alice DC

Rappelle le juste constat, cependant à relativiser, fait par l'auditeur cité dans Hashtag : "Notre service public est quelque chose d’unique, un trésor national."

Voir le profil de l'utilisateur

263
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs - le Ven 22 Déc 2017, 16:56

En réponse à la question d'un auditeur sur le site du médiateur:


Tout un programme.

Voir le profil de l'utilisateur

264
Répondre en citant  
Du calme, Bruno (du calme Bruno) (du calme Bruno) - le Mer 31 Jan 2018, 15:45

Tsk tsk tsk, M'sieur le Médiateur, quelle est donc cette image du service public que vous défendez ? Disponibilité, courtoisie ? En voilà une façon de s'adresser à ses usagers...

Non-publication de messages au médiateur
Je suis surpris (et peut-être pas tant que ça) que vous n'ayez pas publié le message que je vous ai envoyé pour constater que, plus de 24 heures après la condamnation de Mathieu Gallet, ni cette décision de justice, ni les réactions auxquelles elle a donné lieu n'avaient été abordées sur les chaînes de RadioFrance ou sur leur site.
C'est d'autant plus ridicule et dommageable que cette information a fini par être abordée – bien timidement – dans les journaux (du moins dans ceux que j'ai écoutés).
Le black-out (même temporaire) est la plus mauvaise des attitudes, car il sape la confiance que l'auditeur souhaite avoir dans ses medias.
J'imagine qu'il est délicat de traiter de la condamnation de son patron, mais la fiabilité de l'information est à ce prix, non ?

***


Premier point: nous avons fait une recherche et n’avons pas trouvé trace de votre premier message.

Second point pour lequel je vais essayer de garder le calme et la sérénité nécessaires à ma fonction: vous êtes au choix de mauvaise foi, menteur ou vous n’écoutez vraiment jamais nos antennes. Même si je ne les écoute pas 24h/24, je peux affirmer avoir entendu sur toutes nos antennes évoquer cette affaire; on ne peut vraiment  pas dire que nous avons occulté cette information. Jusqu’à présent, je n’avais d’ailleurs jamais constaté dans un média une telle transparence à l’égard d’un de ses dirigeants. Que ce soit dans les journaux, dans les émissions dédiées aux médias et même chez nos humoristes, la condamnation de Mathieu Gallet et les conséquences possibles ont été annoncées et expliquées. Désolé, mais je supporte difficilement les contre-vérités.



On est surpris lorsqu'on découvre que le "médiateur" de Radio France forme des gens à ce métier, y compris à l'international. N'importe quel professionnel du secteur pointera toutes les fautes professionnelles observées dans cette réponse (et de nombreuses autres). On peut réfuter un avis d'auditeur (qui peut se tromper) sans pour autant l'accuser de mensonge et s'emporter ainsi. Il paraît que le CSA a la coupe claire zélée en ce moment. Y a-t-il encore de la place dans la charrette ? Ce genre de réponses est tout de même consternant et inadmissible de la part d'un représentant de service public.

Voir le profil de l'utilisateur

265
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs - le Mer 31 Jan 2018, 16:40

Un message qui ne suscite pas son courroux, seulement son silence (admiratif? approbateur?), mais on ne peut qu'approuver :


La Nuit sur France Cul
Vraiment super ces rediffusions programmées la nuit par Philippe Garbit.
S'il n'y avait qu'un programme à garder sur France Cul, ce serait celui-là, mais j'exagère bien-sûr.
Réfléchi, poétique, instructif... c'est à se relever pour écouter cela tranquillement.
Merci beaucoup,

Voir le profil de l'utilisateur

266
Répondre en citant  
Un niveau d'autosatisfaction historique - le Ven 02 Fév 2018, 08:14

RDV du médiateur le 01 02 2018.

On note le beau style écrit ("c'est", "c'est", "c'est") dans ce compte-rendu qui est une sorte de transcription où l'on ne sait pas qui parle à qui :   Les derniers chiffres Médiamétrie des audiences radio montrent que France Culture a atteint un record historique : 1.340.000 auditeurs chaque jour, 1000.000 de plus en un an. Beaucoup d’auditeurs écrivent pour dire qu’ils ont découvert une radio « éclectique », « qui apprend beaucoup sur le monde, tout en étant abordable », « qui laisse le temps à ses invités de s’exprimer », « qui s’intéresse autant à la philosophie qu’à l’économie », etc. C’est la recette du succès ?
   C'est une radio qui approfondit toujours les sujets qu'elle traite ; l'exigence est la clef du succès.205.000 auditeurs quotidiens de moins de 35 ans ; la hausse de l'audience se fait auprès des 13-24 ans, sur un public étudiant. Savoir renouveler ses publics, c'est aussi une mission de service public.


On se pince en lisant  : "l'exigence est la clef du succès". La direction a-t-elle pris ses leçons de novlangue dans Orwell ?

Ériger les moins de 35 ans en public recherché, n'est-ce pas clairement établir une discrimination par l'âge ? A-t-on jamais entendu la station dire qu'elle cherchait à faire des programmes aussi pour, disons, les plus de 55/60 ans, ceux qui ont peut-être plus de temps et de maturité pour écouter une véritable radio culturelle ?

Que signifie ce charabia ? "la hausse de l'audience se fait auprès des 13-24 ans, sur un public étudiant." "Sur un public", ah le beau langage du marketing ! Les 13-24 ans , Bigre ! On aimerait en connaître quelques-uns, notamment parmi les 13-16 ans, pour leur poser des questions, genre "qu'écoutent-ils/elles ?".

La direction n'a pas peur du ridicule et tente avec des chiffres de justifier son existence et de sauver sa peau dans un contexte où il va falloir rendre des comptes sur qui fait quoi pour qui avec quel sens et à quel prix.

À propos de sondages et d'études de marchés trafiquées, fabriquées pour complaire à ceux qui les achètent, je suggère la lecture de l'hebdomadaire "Der Spiegel" à ceux qui lisent l'allemand. L'étude approfondie des mécanismes de la fabrication de données ne reflétant pas la réalité est édifiante.  Manipulation in der Marktforschung: Wie Umfragen gefälscht werden 01 02 2018 ''"Traue keiner Statistik, die du nicht selbst gefälscht hast." Es ist nicht klar, wer diesen Satz gesagt hat, sicher ist dagegen, dass er auch für Umfragen gilt. ''

Voir le profil de l'utilisateur

267
Répondre en citant  
Un fond de méchanceté - le Jeu 08 Fév 2018, 07:20

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t241p260-rendez-vous-du-mediateur-et-courrier-des-auditeurs#29991) a écrit:Tsk tsk tsk, M'sieur le Médiateur, quelle est donc cette image du service public que vous défendez ? Disponibilité, courtoisie ? En voilà une façon de s'adresser à ses usagers...

Auditeur
Non-publication de messages au médiateur
Je suis surpris (et peut-être pas tant que ça) que vous n'ayez pas publié le message que je vous ai envoyé pour constater que, plus de 24 heures après la condamnation de Mathieu Gallet, ni cette décision de justice, ni les réactions auxquelles elle a donné lieu n'avaient été abordées sur les chaînes de RadioFrance ou sur leur site. (...)

Médiateur
Premier point: nous avons fait une recherche et n’avons pas trouvé trace de votre premier message.
Second point pour lequel je vais essayer de garder le calme et la sérénité nécessaires à ma fonction[/b]: vous êtes au choix de mauvaise foi, menteur ou vous n’écoutez vraiment jamais nos antennes. Même si je ne les écoute pas 24h/24, je peux affirmer avoir entendu sur toutes nos antennes évoquer cette affaire; on ne peut vraiment  pas dire que nous avons occulté cette information. Jusqu’à présent, je n’avais d’ailleurs jamais constaté dans un média une telle transparence à l’égard d’un de ses dirigeants. Que ce soit dans les journaux, dans les émissions dédiées aux médias et même chez nos humoristes, la condamnation de Mathieu Gallet et les conséquences possibles ont été annoncées et expliquées. Désolé, mais je supporte difficilement les contre-vérités.

On est surpris lorsqu'on découvre que le "médiateur" de Radio France forme des gens à ce métier, y compris à l'international. N'importe quel professionnel du secteur pointera toutes les fautes professionnelles observées dans cette réponse (et de nombreuses autres). On peut réfuter un avis d'auditeur (qui peut se tromper) sans pour autant l'accuser de mensonge et s'emporter ainsi. Il paraît que le CSA a la coupe claire zélée en ce moment. Y a-t-il encore de la place dans la charrette ? Ce genre de réponses est tout de même consternant et inadmissible de la part d'un représentant de service public.
"Consternant et inadmissible", ce sont les termes adéquats. M. Denaes a pris l'habitude de tancer les auditeurs qui s'adressent à son service en termes mesurés.  C'est son "style", hors de tous les canons de la profession, mais se sachant proche de la retraite et croyant n'avoir rien à perdre, il "se lâche".

Le livre dont il faisait la publicité alors semble l'avoir inspiré, La Jouissance, La Méchanceté, L’Obstination, Le Snobisme et La Pudeur* : il illustre les quatre premières "questions de caractère" et s'exonère de la cinquième.


*29 janvier, 2018
France Culture et Plon coéditent la compilation des cinq ouvrages qui composent  Questions de caractère : La Jouissance, La Méchanceté, L’Obstination, Le Snobisme et La Pudeur. (...) les questions les plus redoutables en philosophie ne se formulent qu’en s’incarnant dans un discours, un ton, une vision du monde, un certain caractère. Les entretiens d’Adèle Van Reeth autour de la jouissance avec Jean-Luc Nancy, de la méchanceté avec Michael Foessel, de l’obstination avec Myriam Revault d’Allonnes, du snobisme avec Raphaël Enthoven et de la pudeur avec Eric Fiat sont à retrouver dans ce nouvel ouvrage.

Voir le profil de l'utilisateur

268
Répondre en citant  
''Je ne vois pas bien quel est le rôle du Médiateur'' (auditeur) - le Mer 14 Fév 2018, 15:37

Un courrier (voir plus bas) auquel il n'est pas répondu sur le fond. Forcément Bruno Denaes est aux petits soins avec l'organisme qui le rémunère depuis 40 ans, il serait dommage de se fâcher si près de la retraite (espérons) avec ses employeurs en cessant de servir la soupe aux producteurs et à la directrice de France Culture. J'ai rarement vu un "médiateur" faire preuve d'autant de partialité (et de mauvaise foi, sans parler d'agressivité et de paternalisme). Ce que corroborent plusieurs courriers (sans doute la pointe de l'iceberg des réclamations à Radio France) dont celui-ci :

Fonction de médiateur à la radio.
ABDALLAH AL-AMRANI 06/02/2018 16:42 France Culture
'Le programme dont je voudrais parler est celui du Médiateur lui-même ! : Un jeudi sur deux, à la fin de la Grande Table.
Bonjour , Monsieur le Médiateur.
Je vous ai écouté plus d'une fois (Un jeudi sur deux, à la fin de la Grande Table). Et souvent vous vous faites accompagner de la Directrice de la chaîne, pour qu'elle justifie ses choix , face à une critique ou une autre des auditeurs . Un producteur convoqué par vous-même, ou la Directrice elle-même , ont toujours raison, et ont toujours le dernier mot. L'auditeur critique, mécontent, n'a que se la boucler .
A part convoquer et donner la parole à la Directrice (trop souvent ) et à ses producteurs mis en cause (celui de la Méthode scientifique, celui de Réplique, celle des Chemins de la philosophie, par exemple), je ne vois pas bien quel est le rôle du Médiateur. Il ne fait rien changer, il ne satisfait jamais, à ma connaissance, l'auditeur mécontent.
Donc, Monsieur le Médiateur, à quoi servez-vous ? Désolé de vous le dire ainsi.'

Le préposé au courrier : (...)  A propos de mes Rendez-vous sur les différentes antennes, il s’agit de permettre d’apporter des réponses ou des explications aux questions ou critiques des auditeurs. Elles peuvent ne pas vous satisfaire, ni, d’ailleurs, le médiateur, mais il est normal de les entendre. Tout comme des remarques d’auditeurs peuvent nous sembler injustes ou excessives; nous les lisons quand même et notre rôle est d’expliquer pourquoi il en est ainsi, quelles sont nos éventuelles contraintes, quelles sont nos méthodes de travail, etc.

Médiateur des antennes

Diplômé de l’École supérieure de journalisme (ESJ Lille-1979), Bruno Denaes commence sa carrière en 1975 comme pigiste au quotidien Nord-Littoral et à l’hebdomadaire la Croix du Nord-Magazine, puis à FR3 Nord Pas-de-Calais.

De 2005 à 2015, il assure également la chronique hebdomadaire Savoir être, avec la psychanalyste Claude Halmos.


"Savoir être"... Dix ans ne lui ont pas suffi pour apprendre à savoir être dans sa fonction.

Voir le profil de l'utilisateur

269
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs - le Ven 16 Fév 2018, 18:24

Voici comment M. Denaes, médiateur des antennes de Radio France, donc de France Culture, répond publiquement à un auditeur suite à un courrier intitulé  Partie pris de madame Claude Almos Philippe Abrantes 22/01/2018 10:46 France Info

Médiateur Bruno Denaes : Je profite de votre message incompréhensible, comme quelques autres que nous recevons quotidiennement, pour vous demander un minimum de correction à l’égard de celles et ceux à qui vous adressez remarques, critiques ou interrogations. Pourriez-vous avoir la délicatesse de relire ce que vous écrivez, afin que votre message puisse être compris? Ou n’écrivez pas… Vous perdez votre temps, puisque vous ne cherchez pas à être compris, et vous nous faites perdre le nôtre. Lorsque l’on écrit, le minimum est de se relire. Merci pour cette simple forme de correction et de politesse à l’égard de la personne à qui on s’adresse.

Eh be ! C'est l'hôpital qui se moque de la charité ! Ou la m... qui se fout du pot. Quand on voit les fautes dans les textes commis par des gens payés par Radio France, la moindre des choses serait d'être plus modéré vis-à-vis d'auditeurs à la langue écrite défectueuse.

Voir le profil de l'utilisateur

270
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs - le Ven 16 Fév 2018, 18:41

Eh bé! Very Happy Ce qui est drôle, c'est qu'à Radio France, à tous les étages, on nous parle d'inclusivité, de bien-être, de tolérance, d'ouverture à l'autre, de thérapie contre le traumatisme, de bonheur et de plénitude. En voilà une idée : une chronique de Christophe André pour soigner les auditeurs violentés par l'arrogance du journaliste installé dans le bureau du médiateur.

Voir le profil de l'utilisateur

271
Répondre en citant  
''Mes journées sont déjà très longues'' (M. Denaes) - le Jeu 22 Fév 2018, 17:36

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t241p260-rendez-vous-du-mediateur-et-courrier-des-auditeurs#30129) a écrit: (...) l'arrogance du journaliste installé dans le bureau du médiateur.
Un homme qui a de longues journées... Et qui le fait savoir. Encore et toujours, M. Denaes confond l'institution Radio France et son blog personnel où serait à sa place l'expression de ses états d'âme et de ses convictions personnelles.

Les choix du médiateur*
Jacques Barnier 20/02/2018 13:39 Radio France

Monsieur Denaes,
Le 9 Février je vous ai adressé un message (accusé de réception 18:57). Vous ne le publiez pas, vous ne répondez toujours pas.
La preuve est faite que vous n'avez rien de sérieux à répondre et vous n'avez même pas la politesse de vous excuser. Car c'est bien à vous à rendre des comptes et de servir d'intermédiaire entre les auditeurs et les journalistes. Vous tentez, sans en avoir l'air, de faire diversion avec des sujets minables tels que l'héritage Halliday.
Et cette pauvre Nathalie Affre avec son message du 12.02 ? Vous ne faites même pas preuve de compassion pour elle par rapport à cet abruti de journaliste qui croit tout savoir.
En un mot, vous vous foutez du monde et je m'exprime très poliment.


"''Médiateur''" Denaes : "Evidemment, je n’apprécie pas votre ton insultant, mais je vais quand même répondre. D’abord pour vous dire que j’ai déjà répondu plusieurs fois à la question que vous me posiez à propos des vaccinations. Nous sommes journalistes, donc nous ne pouvons donner de fausses informations comme toutes celles qui courent sur les réseaux sociaux. Depuis des décennies, les vaccinations ont sauvé des millions de personnes; ce ne sont pas les médecins retraités dont vous me parlez et dont on se demande bien pourquoi ils ont décidé de renoncer à leurs engagements qui vont faire entendre une voix dangereuse pour la santé publique. Quant aux dangers de l’aluminium, personne n’a pu jusqu’à présent le prouver; les vaccins en contiennent depuis toujours et ce n’est qu’aujourd’hui, en cette période où il est de bon ton de douter de tout, qu’on met en avant un potentiel danger. Pensez-vous qu’il soit normal en 2018 de mourir de la rougeole parce qu’on n’est pas vacciné? Qui plus est, de faire courir un danger à tous ceux qui vous côtoient?
Enfin, je rappelle que je lis tous les messages, mais que je ne peux ni répondre à tous (notamment quand j’ai déjà apporté une réponse) ni tous les publier. Mes journées sont déjà très longues; le temps n’est pas extensible."

Comme l'on compatit...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


272
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs -

Rendez-vous du médiateur et courrier des auditeurs     Page 27 sur 31

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30, 31  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum