Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Rendez-vous du médiateur    Page 5 sur 22

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Rendez-vous du médiateur - le Jeu 14 Oct 2010, 13:23

Rappel du premier message :

Une bonne nouvelle : France Culture proposera tous les 15 jours "un rendez-vous du médiateur", le jeudi à 12h45. Le médiateur recense un certain nombre de questions (plutôt de récriminations) des auditeurs et la chaîne y répond.(Je suis tombé sur la fin et le lecteur m'a permis de réécouter l'émission en différé immédiatement, il y a quand même des choses bien sur ce site!)
Mais pour cette première émission les réponses du directeur de FC m'ont semblé soit sans substance soit inquiétantes.
* * *

41
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Ven 19 Nov 2010, 09:24

@François a écrit:"Espace public" :

Bonjour et bienvenue
Espace Public aujourd'hui, c'est d'abord le lieu d'échange et de dialogue avec le médiateur de Radio France.
Mais dans quelques semaines, ce sera aussi le laboratoire de tout ce que vous, auditeurs des radios de Radio France, pourrez co-produire avec nos journalistes et nos producteurs pour faire vivre de nouveaux espaces de création au coeur de ce service public auquel nous sommes tous si attachés.

Je viens d'écouter la rubrique "L'inconnu des archives" dans l'émission d'E. Laurentin. Le principe en est assez proche de ce qui est proposé dans l'annonce du médiateur, à savoir un historien amateur ou professionnel présente un ou une inconnu/e qui a ou aurait joué un rôle dans l'histoire.
A ceci (en tout cas à l'écoute de ce matin), on peut se demander si quiconque à un moment de sa vie, pour peu qu'il rue dans les brancards et prend quelque engagement, ne peut pas avoir droit à sa rubrique "Inconnu des archives". En effet, il était question d'un couple de profs s'étant fait sacquer par l'Education Nationale pour ses engagements politiques.

Et puis, quelle que soit le sérieux de la personne qui fait cette présentation, quelle que soit sa bonne volonté, sa sincérité, l'ensemble manque de fluidité et d'aisance radiophonique et tient un peu de l'exposé d'histoire.

Bref, ce genre de tentative n'est sans doute pas condamnable, les gens choisis doivent être ravis de passer à la radio mais il n'empêche que tout cela ne donne pas un produit "fini".

42
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Jeu 25 Nov 2010, 13:51

La chronique du médiateur d'aujourd'hui était consternante, pas tant par ses réponses que par les questions traitées.
On a commencé par une bonne louche sur le podcast, je conçois qu'on soit agacé de ne pas pouvoir archiver ses émissions mais enfin est-ce qu'on pourrait passer à autre chose et parler du contenu des émissions? En tout cas ça lui facilite le boulot, ils peuvent continuer à lui envoyer des tonnes de courriels sur leurs problèmes de podcast et lui toutes les semaines dira on fait ce qu'on peut de toute façon ce n'est pas à moi de traiter ce problème.
Mais le pire était à venir. France Culture relaie une initiative sans intérêt et complètement gadget de RF, l'élection de la personnalité culturelle de l'année, et qu'y trouvent à redire les auditeurs de FC? Ils se plaignent qu'il n'y ait pas de femmes nominées pour recevoir cette absurde distinction! Si c'est ça le genre de doléances qui sont le plus souvent envoyées à FC, il ne faudra pas se plaindre que cette radio oublie complètement ce qu'elle est censée apporter de différent dans le paysage.

43
Répondre en citant  
Au fond du couloir du site de RF il faut bien chercher pour trouver le médiator pardon médiateur… - le Mar 18 Jan 2011, 19:05

Interactivité entre le groupe Radio France et ses auditeurs:
l'enquête ipsos

et plus aucune nouvelle de la "proposition" du médiateur qui devait voir la participation des "auditeurs" pour rendre tout ça in-ter-ac-tif :

"Mais dans quelques semaines, ce sera aussi le laboratoire de tout ce que vous, auditeurs des radios de Radio France, pourrez co-produire avec nos journalistes et nos producteurs pour faire vivre de nouveaux espaces de création au coeur de ce service public auquel nous sommes tous si attachés."

44
Répondre en citant  
Médiateur…belge - le Mer 26 Jan 2011, 19:19

"Crise politique belge : le médiateur nommé par le roi démissionne". Le roi à qu'à nommer Jérome Bouvier et ça pourra durer encore pendant des années la crise belge. Parce que question avancée des sites, des blancs d'antenne, des tronçonneuses, des podcasts, du minutage player et tout le toutikanti, JB i fume… du belge ou de l'afghan…

45
Répondre en citant  
Le médiateur du 10 février 2011 - le Ven 11 Fév 2011, 08:47

Franchement pénible hier, mais révélateur : c'est à Hubert Huertas que Jérôme Bouvier demande de s'expliquer, après que des auditeurs se sont dits choqués par les mots employés au journal de FC pour rendre compte d'un fait divers sanglant. Hubert qui est venu aujourd'hui en habit de Bourgeois de Calais ouvre sa réponse par un "oui c'est un problème sensible".

Amusant, ça : non Hubert c'est pas le problème qui est sensible, ce sont les auditeurs. Ah comment ? C'est une façon de parler, c'est juste une habitude de l'usage ? Mais justement voyez-vous Huertas, dans un métier où les mots sont un matériau de base et se retrouvent au coeur de ce qu'on produit et donc de ce qu'on offre, eh bien oui il faut se soucier d'employer le mot juste, se méfier des licences, se garder des usages flous et des images surtout si elles font de l'effet. Car une image qui fait de l'effet, eh bien pour reprendre un trait de Godard, "c'est pas une image juste c'est juste une image". Or à France Culture et plus particulièrement au journal, on abuse couramment des images et des imprécisions et finalement que ce soit pour faire genre ou par paresse, on dit n'importe quoi, ou pire : on croit dire quelque chose mais on en dit une autre. Notez que là, l'auditeur qui voudrait être informé et non diverti ou manoeuvré, il n'en est plus à réclamer une correction de la forme, une syntaxe orthodoxe, une prononciation oh juste un peu moins relâchée : avec le langage flou ou imagé ce qui est en cause c'est bien la sémantique du message.

Et justement, quel sens ça peut avoir la réponse de Huertas qui croit parler des mots, alors que ce qui fait problème, ce sont les choses ? Car en l'occurrence ce qui a fait mal aux auditeurs c'est pas tant la force des mots employés dans le traitement du fait divers, mais c'est qu'on ait choisi de fournir des éléments précis et parlants d'eux-mêmes (quels que soient les mots) sur la mort de la jeune femme et sur le traitement infligé à son corps. Pour autant, sur la question du fait divers sensationnel et de son exploitation au journal, non seulement Huertas fait amende honorable, mais il tente de justifier la doctrine de sa Rédaction. Au moins il manifeste une vraie conscience et un vrai souci du métier. On se prend à rêver qu'il en fasse autant pour sa spécialité qui, hélas, est le journalisme politique, et où lui-même raconte n'importe usuellement quoi pourvu que ça nourrisse ses choix idéologiques.

Dans la seconde critique reçue il s'effondre, probablement sans le savoir : oui on a utilisé l'expression de "bébé-médicament" oui on a eu tort, mais voila on ne connaissait pas le terme comme on n'est pas spécialistes et on l'a employé quand même. En clair : "quand on comprend pas on répète". L'auditeur aura bien du mal à démêler ce qui ressortit à l'incompétence et ce qui est du flagrant délit d'impréparation, ou alors ce qui n'excuse rien de la première mais justifie la seconde : on travaille sous pression, on peut pas tout vérifier, comprenez-nous. Ben non vous vérifiez pas tout, mais c'est pas grave, car il n'y a pas que le manque de vérification qui fait de l'info mal foutue : le pire c'est le manque de conscience de ce qu'on raconte. Et tout ça se raconte à la même table qu'Antoine Mercier qui a rendu compte du même événement. Mais lui a préféré recourir à un tour de prudence rhétorique "ce qu'on appelle un bébé-médicament". C'est qu'il y a des journalistes qui, tout en prétendant ne pas faire du sensationnel, s'emploient à relayer ce qui peut impressionner les esprits. Et puis il y en a qui savent se méfier des mots et prendre des précautions. Entre Huertas et Mercier, je vous laisse décider qui des deux a eu ce talent-là.

En troisième sujet : l'expression "think tank" est combattue par Bouvier et tout autant par Huertas au nom de la lutte contre l'usage des anglicismes. On ne se prive pas de taxe de snobisme. Ah bon en 2011 c'est snob de mettre de l'anglais dans le français ? En recourant à cette scie argumentaire, Huertas n'a que 50 ans de retard. Là encore il faudra l'intervention de Mercier pour signaler que le mot n'est pas strictement synonyme de ceux que les deux autres proposent : ni de "groupe de réflexion" ni de "club" (mot très français comme chacun sait). Mais en passant personne ne dira que la prononciation à la Louise Tourret "Sink tank" est à la fois un cuir et un monstre philologique car Sink est à Think comme Meanstream est à Mainstream : un autre mot. En l'occurrence "sink tank" voudrait dire une réserve, une collection, une accumulation de naufrages ? Alors c'est FC qui est à lui tout seul un Sink tank et tout autant un Think tank d'ailleurs. Certes un brin mono-orienté mais ne le sont-ils pas tous ?

Enfin Bouvier annonce l'ouverture d'un espace collaboratif avec les auditeurs, sur le site même de France Culture. Un espace ouvert aux auditeurs. Hum, quand on voit comment sur le site FC ils sont filtrés les messages de critiques même courtoise, on se demande ce qui pourrait bien en sortir sinon un nouvel exemple de style Coréen. Mais qu'on se rassure : il ne s'agit surtout pas de parler radio, c'est juste pour faire de la co-production avec les auditeurs, sur des sujets de sauciété. Super, on n'en avait pas assez, figurez-vous...

46
Répondre en citant  
triste lettre de france-culture - le Jeu 17 Fév 2011, 18:24

Au médiateur, ce jour 17 février
bonjour monsieur bouvier,
pouvez-vous faire qqchose pour que le webmaster de la lettre de france culture RESPECTE L’ORTHOGRAPHE : "Emissions a ne pas manquer", indique clairement les dates des émissions, vérifie que les liens qu’il propose correspondent ont des réalités de page (thématique Rouge, sans suite).
Le véritable mépris vient du fait que Fc se gausse d’être dans l’information et produit une lettre qui nous informe à postériori sans l’expliquer clairement.
Pourriez-vous aux questions simples que je pose faire en sorte que quand vous y répondez à l’antenne vous y répondiez clairement avec des solutions et non pas avec des ellipses qui donnent l’impression que RIEN NE CHANGERA … jamais. merci

47
Répondre en citant  
Chronique du 10 mars - le Jeu 10 Mar 2011, 12:43

Aïe, j’attendais les explications de Poivre Jeune sur la panne de samedi dernier et celle de mardi, moins longue (10 minutes). En fait d’explications, on a seulement entendu Bouvier reconnaitre non sans élégance que la panne était d’origine interne et non due à EDF. Qu’il y avait eu des conséquences en chaine sur toute la distribution notamment satellitaire (mais il n’a pas su dire pourquoi le podcast était resté hors-service pendant 72 heures). Enfin puisqu’elle résultait d’un court-circuit dû aux travaux de rénovation, il pourrait y en avoir une autre à tout moment.

Mais il n’a pas dit pourquoi la fameuse panne a duré 2 fois plus longtemps sur Culture que sur les autres chaines ???

Ensuite on a fustigé abondamment la façon dont les sondages sont exploités dans les médias pour attiser l’intérêt sur le feuilleton électoral, mais on n’a surement pas reconnu que France Culture tirait à mort sur cette grosse ficelle de la facilité.

Dernière partie de cette chronique du médiateur : la disparition des émissions littéraires. En présentant la question de façon aussi biaisée, on était certains de ne pas traiter le problème. C’est bien ce qui s’est passé. L’énigme Pascale Casanova est passée à la trappe comme l’émission de ladite, et personne n’a relevé la bourde d’une "disparition du mardi des auteurs". Justement dans la réponse qui n’en était pas une, l’auditeur a compris que la conseillère aux programmes ne connait la grille que par les feuilles et ne connait les noms (notamment celui de Vaille-Nschtaïne) que par la lecture.

Bref une fois de plus, le rendez-vous du médiateur n’incite vraiment pas à l’optimisme.

48
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Ven 11 Mar 2011, 18:16

On est passé complètement à côté du sujet sur les sondages. Si la mousse médiatique autour des sondages se cantonnait aux journaux, encore ça ne ferait pas tellement de temps d’antenne, mais elle submerge FC à travers les chroniques, les émissions de débat, le choix des invités de la matinale.

Le sommet a été atteint par S Brenner lors de la transition avec le sujet suivant "JM Four parlait du réel, on passe au traitement de l’imaginaire", comme si la littérature n’avait pas plus de prise sur le réel que ces interminables bavardages.

49
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Jeu 26 Mai 2011, 18:08

Compte rendu de l'émission d'aujourd'hui
1. Un chroniqueur a dit "lutiner". Drame. Consternation générale.
2. mais finalement c'est pas si grave parce que toutes les opinions sont représentées à FC : n'importe qui écoute FC aura forcément au moins un chroniqueur qui a la même opinion que lui.
3. ouf!
4. La mission de FC c'est de faire évoluer les mentalités (évoluer vers quoi? je n'ai pas compris)

50
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Ven 27 Mai 2011, 08:55

Mais c\'est une confirmation qui vaut de l\'or que nous avons reçu hier midi : la bêtise crasse à sa place sur France Culture, cela produit une intense réflexion à tout les niveaux et c\'est tant mieux.

À vous(un)An\'O\'Nyme(un)Dm`

51
Répondre en citant  
Re: Rendez-vous du médiateur - le Jeu 09 Juin 2011, 12:57

Intervention du 9 juin à propos des podcasts

\"Le responsable du service multimédia va vous parler du système de diffusion des podcasts, il va tenter de faire preuve de pédagogie\"

Il est bien connu que les auditeurs de France Culture s\'attendent à être traités.... comme des enfants.
(un)AN\'O\'Nyme(un)DM`

Rendez-vous du médiateur     Page 5 sur 22

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum