Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Radio Canada    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Radio Canada - le Jeu 21 Oct 2010, 17:58

Contrairement à Radio France, les archives de Radio Canada sont disponibles. Bien entendu, nombre d'émissions directement liées au Québec ne nous dise rien. Ceci dit, c'est une bonne occasion pour se renseigner. Et puis il y a tout le reste.
De toute façon, c'est toujours intéressant d'aller voir ailleurs comment c'est fait.
http://archives.radio-canada.ca/arts_culture/

2
Répondre en citant  
« L'Univers symphonique » - le Mer 29 Juin 2016, 15:30

À propos de Bach : « Dans ses suites [de danses]… c’est l’Europe : L’allemande qui est une danse germanique, la courante qui est une danse française, la sarabande qui est espagnole, la gigue qui est anglaise, plus quelques galanteries françaises, plus légères, comme la gavotte, le menuet, la bourrée. » Jean-Jacques van Vlassellaer, "journaliste parmi les plus connus de la scène musicale au Canada".

Grâce soit rendue à Fred de Rouen qui, en nous renvoyant vers la radio suisse, nous a mis sur la piste d'autres diffuseurs culturels via les conseils en fin de page ("les auditeurs qui ont podcasté cette émission ont aussi aimé cela").

J'ai donc pioché (relativement) au hasard dans la liste de balados de « L'Univers symphonique » du Centre national des Arts du Canada.

Ce numéro sur Bach, L'Univers symphonique : Bach  (33e de la liste Itunes) est un dépaysement, pas seulement pour l'accent de Marjolaine Fournier, musicienne de l'Orchestre du Centre National des Arts qui interviewe le journaliste (et non l'inverse) - elle se montre assez naïve, c'est amusant, surtout la première fois qu'on l'écoute... - mais aussi pour la perspective sur l'art musical de Bach. Jean-Jacques van Vlassellaer "Du regard que les hommes, les êtres humains jettent vers le ciel [à l'époque de Bach]... le regard est descendu sur terre et les hommes se sont regardés eux-mêmes, les uns les autres, et alors vous arrivez à Haydn, Mozart, Beethoven, tandis que chez Jean-Sébastien Bach, il y a une musique qui travaille dans l'absolu, dans l'absolu du temps." Et plus loin, le musicologue mentionne Ramuz, lequel cite Thomas d'Aquin à propos de Stravinsky : "La beauté est dans la splendeur de l'ordre".

Si l'on passe sur la technique rudimentaire de l'émission (extraits musicaux coupés net) et sur les remarques gnangnan de la musicienne, on passe un bon moment d'écoute. L'émission de 32' avait été diffusée le 14 12 2009 et le programme était constitué de la 1ere suite orchestrale.

Le Centre National des Arts du Canada n'est pas une radio, ce qui explique le manque de fini de l'émission et l'amateurisme de l'interview. mais depuis 2009, les choses ont peut-être évolué ? À voir avec le dernier numéro mis en ligne le 6 juin 2016 : Wilhelm Richard Wagner : Tristan und Isolde

3
Répondre en citant  
Re: Radio Canada - le Sam 02 Juil 2016, 08:27

Refermons discrètement la parenthèse « L'Univers symphonique » du Centre national des Arts du Canada. L'écoute (partielle) de la dernière émission diffusée, Wilhelm Richard Wagner : Tristan und Isolde, permet de faire quelques observations générales sur la pratique radiophonique.

En 2009 Marjolaine Fournier joue à l'intervieweuse de celui avec qui elle forme tandem pour l'émission, le journaliste musicologue Jean-Jacques van Vlassellaer. Elle cherche ses mots, énonce des banalités, affiche une ignorance assez étonnante pour une musicienne d'orchestre. Le musicologue, pour ne pas trop trancher avec son interlocutrice, émaille son discours intelligent de rires brefs, de halètements, et de fausses hésitations (phénomène bien décrit par Nessie dans ce forum). C'est irritant, mais ça passe quand on découvre le duo pour la première fois.

En 2016, le tandem est toujours là. On se dit que l'intervieweuse a dû gagner en maîtrise de la parole radiophonique après sept ans de pratique. Non, c'est même pire. Et personne n'a dit à Jean-Jacques van Vlassellaer que ses tics étaient ridicules (un émule de Proust ferait rire en les décrivant).

À France Culture et à France Musique qui a-t-on vu se bonifier au micro ces dix dernières années ? Quel producteur (h/f) a réécouté ses émissions, soumis celles-ci à des collègues ou auditeurs pour retour qualité et amélioration de sa pratique ? On peut accepter qu'un débutant soit quelque peu emprunté ou maladroit lors de ses premières émissions (et encore, la formation au métier devrait permettre d'être opérationnel immédiatement), mais après plusieurs années ?

Notons que l'expérience ne garantit pas automatiquement une amélioration, ce peut être le contraire, comme on l'a vu avec Laure Adler. La confiance peut devenir excessive et faire croire au producteur que tout lui est permis, langue débraillée, questions indécentes, propagande idéologique.

Dans l'entreprise privée, il est souvent question de formation. Qu'en est-il à la radio publique française ? Quelle est la formation professionnelle offerte aux producteurs ? Les émissions de Marie Richeux, par exemple, sont-elles décortiquées en groupe avec un formateur pour réfléchir avec elle* aux bonnes pratiques radiophoniques de la chaîne qui l'emploie ?


*Elle qui dit refuser de s'écouter car elle n'aime pas sa voix...(cf. interviews dans les Inrocks et dans Télérama, les thuriféraires le Marie Marelle).

4
Répondre en citant  
Entrevue avec Laurent Bigot - le Lun 25 Juil 2016, 14:47

Reçu deux liens d'une honorable correspondante (merci !) : sur Radio Canada, Attentats, repenser notre rapport au monde : Entrevue avec Laurent Bigot (le claquement très audible et gênant durant l'entretien ne dure qu'une minute).

Un entretien qui fait suite à l'article du Monde du 16 juillet, Attentats : repenser notre rapport au monde par Laurent Bigot (chroniqueur Le Monde Afrique) .

Radio Canada     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum