Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Critique de la critique    Page 6 sur 13

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Critique de la critique - le Lun 31 Aoû 2009, 12:26

Rappel du premier message :

J'ouvre ce fil par souci de netteté, pour répondre à Vincent qui, du blog de Jean Lebrun où l'ambiance devient irrespirable, vient ici avec le souci du dialogue loyal. Sa critique de notre attitude critique mérite un vrai fil et un vrai titre. Je vais donc reporter ci-dessous le début de dialogue qui traîne ailleurs, et ensuite lui répondre.

Nessie
* * *

51
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Lun 08 Nov 2010, 09:07

Cher Basil, les critères de celui qui critique ou sa "position", c'est aussi à celui qui lit d'essayer de les déduire. Après tout, quand on lit des livres, des journaux, quand on regarde un film, on essaie de saisir ce que l'écrivain, journaliste, cinéaste a voulu dire ou faire. Non pas que je place à ce niveau les interventions du forum mais il me semble que c'est la même démarche. Il s'agit d'interprétation, en quelque sorte.
Sinon, on fait un manifeste.

En ce qui concerne l'art, je serais bien embarrassée ( j'ignore ce qu'en pense Nessie) de me mettre à dégoiser sur l'art, comme ça, sur ce forum. Disons-le, j'en serais même bien incapable et ne me replongerai pas dans l'esthétique de Hegel.
J'aime bien FC, je l'écoute beaucoup mais faut pas pousser !

Et j'en reviens à la radio. Ecoutez, je suis aussi infoutue de trancher et de décréter s'il y aurait un art radiophonique.
Si l'oeuvre d'art est sans finalité et existe dans un rapport de dévoilement à la vérité, ben ... je ne crois pas.
En revanche, la création radiophonique peut dans certains cas devenir un objet technique de qualité. Un peut au sens où en anglais, on parle de artcraft, une chose qui peut être produite en série, avoir un souci esthétique, une finalité décorative.
Et quand c'est réussi, c'est déjà pas mal.
Et au sein même de FC, la THE radio, vous voyez bien que ce souci n'est pas également partagé selon les émissions.
Qu'y a-t-il de commun entre la finalité des "Passagers" et celle des "Matins" ? A ce propos, ça vaut le coup d'aller lire ce que dit Veinstein du documentaire dans le fil de Nessie récemment ouvert à ce propos.

52
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Lun 08 Nov 2010, 09:24

De façon très courte, nous sommes plusieurs à avoir dit sur ce forum qu'il y avait un art radiophonique, deux exemples à aller chercher sur ANPR : le reportage de Yann Paranthoen sur l'île grande (je crois que c'est cette île là) et une intro de "là-bas si j'y suis" (Inter, fin des années 90) Mermet après plusieurs jours ou semaines d'absence suite problème à Sarajevo, raconte dès l'ouverture de son émission une histoire de Sarajevo qui pourrait être la sienne et il la conclue en moins de 10mn pour dire que c'était celle de son père ! Un art du conte, de l'évocation et une façon radiophonique exceptionnelle.

53
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Lun 08 Nov 2010, 10:50

Dans un post qui ensuite a été transféré dans un autre fil, Basil a écrit:

Lola, sans aller relire Hegel, peut être suffit il de s’interroger sur ce qui vous plait sur France Culture. Et si ce n’est pas dans le rapport d’un dévoilement de certaines vérités, quoi d’autres ?
Sur la qualité inégale des émissions, l'évolution générale et l'objet technique radiophonique... Je me demande si tout ce qui est reproché à France Culture sur ce forum, ce n’est pas justement une dérive rationaliste. C’est à dire, une dérive qui cherche à rationaliser la production, qui tend à la formule reproductible à l’infini sans trop de coût (très voisin de l’industrialisation).

Hegel, c'était pour rigoler, hein !
Ce n'est pas pour le dévoilement de certaines vérités mais pour avoir des approches diverses, plusieurs optiques réfléchies et offertes par des personnes qui y ont travaillé de longue haleine mais sont capables d'en livrer une synthèse. Bref, pas de la communication et du commentaire sur l'actualité.

54
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Nov 2010, 21:37

Bon allez j'y vais j'ose : ce forum me rappelle de plus en plus l'image d'Astérix en Corse, sur laquelle on voit trois vieux assis sur un banc ayant pour seule et unique occupation de commenter les faits et gestes de tout ce qui passe à proximité !!! Mais enfin flûte, à part nous dire qu'avant c'était mieux et que telle est une pro quand l'autre est un nul (en ce qui me concerne je ne trouve pas M. LAPORTE si mauvais que ça) qu'avez-vous à nous proposer ? Mais pourquoi perdre votre temps à nous parler de ce qui vous déplaît ? Pourquoi ne pas apporter des commentaires de complément aux émissions qui ont su charmer vos oreilles, vous me semblez tellement instruits sur tant de sujets divers ! Moi qui n'ai pas eu la chance d'aller au delà d'une licence, quel plaisir cela serait pour moi de bénéficier de votre grand savoir. Tous les jours je me dis "bon ce n'est pas la peine d'aller sur le forum, tu vas y retrouver toujours les 4 ou 5 aigris de d'habitude". J'ai eu un espoir l'autre jour avec un petit billet sur Tire Ta Langue, j'ai modestement apporté un tout petit complément qui peut-être intéresserait les amoureux de Kerouac, mais non, rien à faire, critique, critique, critique et critique. Je comprends que malgré les nombreux membres inscrits sur ce forum, en réalité une petite dizaine soient les seuls utilisateurs. Vous avez fini par désespérer les autres, comme vous me désespérez moi-même. Et flûte, je vais faire un scrabble avec mes enfants, c'est autrement plus instructif et plaisant.....

55
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Nov 2010, 21:43

Ce message n'est pas à la bonne place mais je n'ai pas trouvé où le mettre : SVP comment me désinscrire de ce satané forum ? Je n'ai rien trouvé sur mon profil. Merci pour votre réponse.

56
Répondre en citant  
réponse à Marie Roy - le Sam 13 Nov 2010, 21:58

On ne peut que vous conseiller la lecture attentive... de ce forum. Voilà qui dissiperait les préjugés que vous nous livrez. La critique est présente, d'humeur souvent, mais aussi très souvent étayée. L'éloge est également présent, tout aussi étayé. Je crois que vous projetez ce que vous souhaitez voir sur des participants un rien étrangers à vos récriminations! Les descriptions que vous développez ont été réfutées plusieurs fois déjà.

57
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Nov 2010, 22:00

@Marie-Roy a écrit: Pourquoi ne pas apporter des commentaires de complément aux émissions qui ont su charmer vos oreilles

Vous avez raison, j'imagine Ali Baddou, en toge, avec une lyre qui charme mes oreilles.
Chère Marie, nous avons tous des préférences et si vous lisez le forum, vous verrez que plusieurs fils sont clairement laudatifs et enthousiastes.
Simplement, il s'agit d'un forum critique, en effet, afin d'exprimer ce qui nous semble important de la qualité radiophonique et de l'exception france-culturesque. Et si nous étions un forum de béni oui oui, prêts à nous pâmer pour tout et n'importe quoi, ce serait sans doute encore plus ennuyeux pour vous et pour le monde que ça ne l'est actuellement.
D'ailleurs, si vous avez des critiques positives mais précises, argumentées et détaillées à nous proposer sur certaines émissions, nombre de personnes les apprécieront sans doute.

58
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Nov 2010, 22:19

@Marie-Roy a écrit: Mais pourquoi perdre votre temps à nous parler de ce qui vous déplaît ? Pourquoi ne pas apporter des commentaires de complément aux émissions qui ont su charmer vos oreilles, vous me semblez tellement instruits sur tant de sujets divers !

Prenez un peu de temps pour visiter ce forum principal et les quatre autres et vous trouverez des critiques constructives, étayées et positives et d'autres… négatives. Je viens d'écrire deux critiques positives sur Jeanne-Martine Vacher et ses émissions et son livre sur Janis Joplin. J'ai commencé à aller visiter votre lien sur Kerouac. A votre tour comme vous le propose Lola de nous faire partager vos critiques positives et négatives sur Fc.

59
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Dim 14 Nov 2010, 11:40

@Marie-Roy a écrit: Mais enfin flûte, à part nous dire qu'avant c'était mieux et que telle est une pro quand l'autre est un nul (en ce qui me concerne je ne trouve pas M. LAPORTE si mauvais que ça) qu'avez-vous à nous proposer ? Mais pourquoi perdre votre temps à nous parler de ce qui vous déplaît ? Pourquoi ne pas apporter des commentaires de complément aux émissions qui ont su charmer vos oreilles, vous me semblez tellement instruits sur tant de sujets divers ! Moi qui n'ai pas eu la chance d'aller au delà d'une licence, quel plaisir cela serait pour moi de bénéficier de votre grand savoir. Tous les jours je me dis "bon ce n'est pas la peine d'aller sur le forum, tu vas y retrouver toujours les 4 ou 5 aigris de d'habitude". J'ai eu un espoir l'autre jour avec un petit billet sur Tire Ta Langue, j'ai modestement apporté un tout petit complément qui peut-être intéresserait les amoureux de Kerouac, mais non, rien à faire, critique, critique, critique... Et flûte, je vais faire un scrabble avec mes enfants, c'est autrement plus instructif et plaisant.....

Je vais vous répondre de façon plus détaillée que je ne l'ai fait hier.
Tout d'abord, contrairement à votre ressenti, je ne crois pas que les membres de ce forum cherchent à distribuer des accessits en se bornant à déclarer que machin, c'est bien et truc, c'est mal. Ceci apparaît de façon évidente puisque les posts sont étayés de remarques factuelles.
Prenons l'exemple d'Arnaud Laporte. Soit, vous ne le trouvez pas si mal mais à partir de quels critères ? Je crois qu'on juge une production en balance avec d'autres productions comparables. Dès lors, on peut établir que sur ce type d'émission (interview, donc qualité et originalité des questions), cette émission est en-deça de ce qu'on peut attendre sur FC et de ce que d'autres émissions nous proposent sur cette antenne.

Nous espérons ne pas perdre notre temps à parler de ce qui nous déplaît. Nous avons l'espoir (peut-être enfantin) de faire savoir ce que nous ne voulons surtout pas pour une radio à vocation culturelle. Et ceci nous semble d'autant plus important que FC, dans sa mission, est unique. Aussi si elle perd sa spécificité, il n'y aura pas de solution de repli.
D'autant que n'importe qui peut le remarquer, les temps ne sont pas à l'effervescence culturelle ou intellectuelle. Dès lors, oui, les émissions qui proposent de la bouillie pour chats ou de la culture version light, purement promotionnelle, nous ne les portons pas dans nontre coeur.

Vous parlez d'émissions qui charment vos oreilles. La fonction critique (positive ou négative) est justement de ne pas s'arrêter à ces impressions. De les dépasser. Je vais prendre un exemple extrême. Les discours d'Hitler charmaient les oreilles et les coeurs.
Bref, le simple ressenti affectif peut être aussi trompeur que dangereux. On peut être charmé par qqch de merveilleux comme par qqch de médiocre. Il s'agit donc de se demander ce qui fait que l'on réagit de telle ou telle façon.
C'est un forum sur FC. Ce n'est pas facebook où l'on clique sur "j'aime" sans que l'on sache trop bien pourquoi, jusqu'à quel point, ce que ça veut dire ou ce que ça vaut ou si ce n'est pas une vague impulsion parfaitement inconsitante et irréfléchie.

Enfin, pour ce qui est de votre vidéo sur Kerouac, je crois que personne n'a enchaîné non par désintérêt mais parce que le faire aurait détourné le fil de son but et aurait risqué de le rendre illisible.
Vous aurez remarqué que le forum est un maquis. Si, en plus, les posts se dispersent, il risque de devenir incompréhensible.

60
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Dim 14 Nov 2010, 13:12

Il y avait un post de Vincent qui appelait plusieurs réponses. Je vois que j'en avais reporté une (et peut-être davantage) aux calendes. Donc voici, peut-être en attendant la suite:
samedi 6 dans le post 44, Vincent a écrit: [...] Pourquoi le "discours culturel" doit-il échapper à l'idéologie qui est naturelle pour la critique ? Ne peut-on pas dire de lui aussi qu'il "lutte pour des valeurs (le bon, le beau, le vrai)"?
Oui c'est moins clair, et je m'en rends bien compte. Ailleurs dans le forum j'essaierai de prouver la marche en marchant. En attendant, voici mon point de vue : le discours critique devrait non seulement assumer ses choix, et par là les raisons de ses prises de position, mais encore il lui faudrait les expliciter. Au bout du compte, il ne pourra pas éviter une certaine teneur idéologique, mais justement ça sera au moins autant méta-idéologique. Par exemple : arguer qu'il y a de la mauvaise qualité radiophonique à parler pour ne rien dire, à faire des fautes de langue, à abuser des tricks de remplissage ; et de la tout aussi piètre qualité culturelle quand sur FC on insère de façon délibérée ou inconsciente des prises de position personnelles dans l'exposé sur les connaissance au point d'en modifier le message et là en clair : je dis que c'est bien un élément de qualité, que la neutralité dans la présentation des faits. Tout cela sur ce forum est dit et assumé.

Je reviens donc à ma proposition en clair : en critique j'assume mes choix. Par exemple je voudrais que le message que m'envoie FC se trouve au plus proche de la vérité des faits (oui j'admets que c'est bien là une valeur), et dégraissé des biais du regard de son auteur. Oui : allégé des prises de position morales et politiques du producteur, qui pollue la crédibilité de son émission. A insérer la leçon de morale dans la leçon d'histoire ou de littérature, à ne jamais parler de science sans placer un couplet militant en prévision des prochains votes, à ne jamais présenter un fait économique sans suggérer ou dire lourdement qui sont les bons et qui sont les méchants, excusez moi de le redire mais je ne crois pas que sur FC on fasse ni oeuvre de culture, ni d'information.

Encore faudrait-il être d'accord là dessus. Si vous trouverez que de telles attitudes sont normales et ne sont pas des dérives, alors il faudra en parler en forum, je trouve ça très intéressant. Mais si vous pensez qu'en effet il y a là un risque de déformation du savoir, un risque de dérive idéologique, alors qu'on m'explique pourquoi ce risque présent dans le propos culturel, se retrouverait semblablement présent dans le propos critique qui, lui n'est idéologique que par sa méfiance envers les effets néfastes de l'idéologie ? A mon avis c'est tout le contraire qui est vrai : la prise de position idéologique qui est de trop dans le discours culturel, se reflète de façon méta-idéologique dans la préconisation de neutralité. Idéologie type a // idéologie de type b. C'était là-dessus que vous aviez tiqué n'est-ce pas ?

Alors on pourrait me répondre que tout est relié : économie et idéologie, histoire et politique, science et société. Certes. Mais quand le propos est systématiquement déséquilibré dans une proportion notable des émissions de FC, quand on en arrive à un choix d'angle (donc de hiérarchisation des faits) qui n'est plus culturel, mais essentiellement partisan et militant, et que chaque fois l'apport de connaissance et de savoirs se trouve dominé par la préconisation morale ou politique, alors précisément nous sommes en présence de ce que ce forum dénonce : une dérive, et rien de moins. Une dénaturation du programme de la chaîne. Je crois et même je suis certain, qu'une analyse de contenu des émissions de France Culture montrerait que sur les 15 ans passés, cette dérive a bien eu lieu.

Alors pour en revenir à la question de départ : pourquoi la critique aurait-elle le droit de faire ce que les émissions elles, ne devraient pas faire ? Eh bien la réponse est simple : par ce que là est leur nature à toutes les deux ! La nature de l'émission culturelle suppose une certaine neutralité. La critique qui exige cette neutralité (de type a), n'est donc pas neutre (au type b). Ou autrement dit: l'idéologie de type a, celle qui est partisane, militante, et qui falsifie le propos, est critiquée au nom d'une idéologie de type b, celle qui s'intéresse à la vérité. C'est donc bien le même mot si l'on veut, mais ça n'est ni le même niveau logique, ni le même sens.

Il reste le problème des choix purement esthétiques. Mais justement en ce qui concerne ces mêmes choix (et d'autres), il me semble encore plus que le propos culturel se dénature quand il se focalise sur les choix moraux, politiques, quand il entreprend de défendre des choix de société, ou de la doctrine sociale. Il me semble que plus l'émission culturelle se consacre à la leçon de morale ou à la préconisation doctrinale, plus elle se rabaisse au niveau de l'exercice strictement politique, ou du sermon. Navré de penser que le sermon n'est pas un exercice culturel, sauf bien sûr au sens ethnologique du terme. Et sans insister trop sur l'effet contre-productif de la chose, à ceux que ça intéresse je signale que j'ai soigneusement archivé tous les sermons de la messe du dimanche matin pendant l'année 2009-2010. On y entend tellement de bétises et d'outrances, que je conseille à tout militant anti-calotin de diffuser ces festivals d'âneries qu'un esprit sensé ne peut que fuir. Et je dis ça alors que je suis moi-même tout sauf anti-clérical. Ceci pour confirmer qu'il y a un sacré malaise dans l'Eglise.

61
Répondre en citant  
hum ... - le Dim 14 Nov 2010, 13:15

pour répondre à Vincent, Nessie a écrit:un bien long truc et bien embrouillé

Cette réponse dormait dans mes expéds en attente.
J'ai préféré la poster plutôt que de la sacquer.
Mais peut-être aurais-je pu répondre plus simplement :
parce que le mot idéologie n'a pas le même sens dans les deux cas.

Mais enfin je vais tâcher de clarifier cette pelote

Critique de la critique     Page 6 sur 13

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum