Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Critique de la critique    Page 10 sur 13

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Critique de la critique - le Lun 31 Aoû 2009, 12:26

Rappel du premier message :

J'ouvre ce fil par souci de netteté, pour répondre à Vincent qui, du blog de Jean Lebrun où l'ambiance devient irrespirable, vient ici avec le souci du dialogue loyal. Sa critique de notre attitude critique mérite un vrai fil et un vrai titre. Je vais donc reporter ci-dessous le début de dialogue qui traîne ailleurs, et ensuite lui répondre.

Nessie
* * *

91
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Jeu 04 Oct 2012, 09:25

Après cette échaufourrée et pour rester dans le cadre de ce fil, je propose une réflexion sur la vocation du forum, à partir de la comparaison qu'on peut en faire avec FC :

- FC financé par l'argent public, a différents devoirs : fourniture d'un service, qualité, respect de normes propres aux médias. Le forum 'Regards FC' est un espace d'expression indépendant, soumis aux normes du droit ainsi qu'aux usages du web.Sa raison d'être est l'information et la critique sur le programme de FC, en cela il s'engage implicitement respecter les normes et les usages de l'activité critique : respect des faits, honnêteté intellectuelle, droit de réponse, .. .. .. .
- FC est une radio en situation de monopole, où la production est coûteuse et l'espace d'expression réduit, limité aux 24h du programme. Le forum 'Regards FC' existe sur le web, dans un cadre qui ne connait pas l'exclusivité ; dans cet qu'espace critique qu'est le forum, la production n'est soumise à aucune autre pénurie que les ressources immatérielles de ceux qui participent : leur temps, leur volonté, leurs aspirations et leurs moyens intellectuels. De là il n'y a pas de limite théorique à l'action critique dans le forum.
- Pour ces raisons, par nature ce forum est ouvert à l'expression. Par nature FC ne l'est pas, n'a pas à l'être.
- La critique de FC a le devoir de tenir compte de la réalité de la chaine. La critique du forum a le devoir de tenir compte de sa réalité.
- Ce forum ne doit rien à ceux qui n'aspirent qu'à le censurer. France Culture doit tout aux auditeurs qui aspirent à ce qui fait sa raison d'être : un programme culturel.
- Ce forum a le droit de demander à ceux qui entendent le régenter, d'étayer leurs reproches et de proposer autant d'amélioration qu'ils expriment de critique. France Culture n'a le droit que de s'efforcer de remplir sa mission, et d'exiger qu'on évalue son programme sinon avec méthode, du moins en conscience, avec bonne foi et neutralité.

./...

92
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Jeu 04 Oct 2012, 09:30

./...

De ce qui précède je tire surtout que la critique du programme et la critique des écrits dans le forum sont deux actes radicalement différents. Intervenir dans le forum à seule fin de le censurer moralement sans offrir de production alternative est en soi un acte inachevé ; s'il n'est pas accompagné au moins d'une proposition théorique, il a quelque chose de déplacé, et parfois de malsain. Pour autant, il faut distinguer :

- Le jet critique du connecté Juillard n'a que peu à voir avec la vie de forum, où il existe finalement en tant que parasite au sens médiatique du terme : son post est une action de brouillage. Plus et mieux élaboré qu'une saillie de troll, il n'a en fin de compte guère plus de portée. Au mieux il peut agir comme un révélateur. Et c'est bien ce qui s'est passé.

- La sortie critique de Pantoufle rejoint les procès d'intention que nous avons essuyés de la part de Vincent lors de la création du forum : elle a toutes les apparences du double jeu. Malgré des dehors cordiaux et quelques qualités de l'échange loyal, on y décèle un refus du dialogue : l'injonction morale de ne pas lui répondre, et parce qu'on lui répond, abandon prématuré. On n'y trouve rien de plus qu'une image caricaturale de ce que nous faisons ici, et aucune direction d'amélioration, pas même sous la forme d'une proposition d'angle analytique, ou d'un axe d'action. Pire : à aucun moment Pantoufle, comme jadis Vincent, ne prend position sur aucun axe critique, ce qui est la condition élémentaire du désir de participer au forum, et cela en tant que lecteur ou en tant que rédacteur : veut-on dans le programme radio plus ou moins de détente ou de rigueur, de culture ou d 'actu, de temps long ou de temps court, d'amélioration en forme ou en contenu, plus ou moins de signatures différentes, plus ou moins de variété des intervenants, de leurs personnes, de leurs origines ? (Et j'en passe, car des options du programme on peut faire une longue liste). Pour éclairer fut-ce a minima ces questions fondamentales, que peut-on peut tirer des interventions de Pantoufle ou de Vincent ? Rien. Rien sinon chicane bien maquillée. Rien d'autre que du dénigrement déguisé en souhait de qualité. C'est donc la stérilité absolue. La critique de Pantoufle ne vise qu'à manipuler le lecteur en dénigrant ce qui est fait ici.

- Le reproche critique d'Alain Machefert exprime une insatisfaction qui mérite certainement d'être prise en compte, mais elle le sera toujours mieux si Alain lui-même apporte une proposition alternative. Je comprends son souhait de lire ici de la critique calme, sans hargne mordante, mieux tenue et davantage approfondie que toutes ces remarques satiriques qui lui déplaisent et qui, si elles venaient à prendre le pas sur le reste, auraient un effet mortifère. Encore que la variété de tons et de style est un gage de qualité, donc la censure totale du ton satirique serait certainement un appauvrissement du forum. Mais enfin, de la critique calme et posée nous aussi nous aimerions en lire en plus grande quantité dans le forum, puisque nous essayons d'en produire par nous-même. La question est : pourquoi ceux qui ne goûtent pas le premier style et apprécient le second passent-ils plus de temps à dénigrer ce dernier, qu'à donner l'exemple de ce qu'ils voudraient lire ? Mais peut-être n'est-ce pas si facile à faire ? Reconnaître cela, serait déjà un premier pas. Et puis ceux qui nous reprochent le ton mordant, au lieu de nous rentrer dedans à la façon d'une milice chassant le délinquant, pourraient au moins donner l'exemple du calme et de l'analyse, ne serait-ce que par une proposition de cadrage, assortie d'un minimum d'exemples : "dans ce forum je préfèrerais lire .. .. .. plutôt que .. .. .. ". Est-ce si difficile que de dire ce qu'on veut, et ne pas se limiter à torpiller ce/celui qu'on n'aime pas ? Je remarque que nous-mêmes ici nous faisons les deux : nous disons ce que nous n'aimons pas à FC, mais dans le même temps nous disons tout autant ce que nous voudrions y entendre, ce que nous regrettons de ne plus y trouver. Nous donnons à écouter des extraits ou des émissions complètes (parfois tirées de nos archives et datant des précédentes époques), pour bien faire sentir la différence. Faute de faire un effort comparable, ceux qui préfèrent nous critiquer sèchement plutôt que de nous pousser à nous améliorer eh bien finalement ils infligent au forum le même traitement qu'ils nous reprochent -à tort- d'infliger à FC. J'aimerais bien qu'ils en prennent conscience, et aussi qu'ils comprennent que ce faisant, ils visent à côté de la cible.

Je conclus en soulignant que ce sont là des difficultés constantes auxquelles se heurte la critique : la confusion des exigences, et le déplacement du débat sur sa propre action. Quand cette confusion et ce déplacement proviennent des personnes critiquées, on peut y voir une réaction de défense. Quand elles proviennent du public, c'est le signe d'une insatisfaction. Mais dans les deux cas c'est -qu'on me pardonne de le dire ainsi- un manque de discernement.

93
Répondre en citant  
Réponse un peu plus longue - le Jeu 04 Oct 2012, 20:08

Une fois n’est pas coutume, je vais être un peu plus long.

Tout d’abord, je dois reconnaitre que je ne suis pas encore complètement à l’aise avec l’objet Internet, comme voie de communication. J’essaie, autant que ce peut, de me tenir au niveau de ce formidable outil technologique mais cet aspect de la communication me laisse perplexe. Ayant près de 60 ans, j’ai surtout pratiqué la communication directe verbale et un peu écrite (Ah, les lettres !). Mais le téléphone, puis l’Internet ont changé tout cela, et combien. Au moins, au téléphone, on entend la voix, et on connait son interlocuteur, pour les conversations essentielles. Avec Internet, nous sommes entrés dans le monde « virtuel » où l’on peut communiquer avec des gens complétement inconnus et très (trop ?) vite. Si l’on y ajoute l’anonymat, on voit très bien que nous sommes passés dans un autre monde. Alors des erreurs, j’en commets un paquet ! Je tâtonne, j’essaie de trouver la bonne distance, mais je n’y réussi pas souvent. La seule chose dont vous pouvez être sûr est que je m’appelle bien Alain Machefert, résidant à Salt Lake City.

Le forum, donc. J’ai la chance d’avoir beaucoup de temps libre. J’en profite pour continuer à m’instruire et France Culture est l’une de mes nombreuses autres sources d’information. Mais j’aime beaucoup cette radio, tout au moins dans son potentiel. Ce forum, découvert par hasard grâce à Google, m’est donc apparu une bonne manière de poursuivre l’expérience France Culture. Avant de m’inscrire, j’ai longtemps hésité car je trouvais le ton général assez éloigné de ce qui me permet de réfléchir plutôt que réagir. Ceci n’engage que moi et ma personnalité. Enfin, je me suis lancé et bien entendu, ce qui devait arriver arriva : je réagis ! (Sur Edgar Morin). Pratiquement un réflexe. Et puis on en arrive à « l’échauffourée » comme dit Nessie. Il est vrai qu’une bonne bagarre peut avoir du bon, cela clarifie les esprits, sans parler d’une certaine estime entre combattants.

Alors que faire ? Mon « rebond » sur un commentaire de Juillard était certainement maladroit mais en tout cas réfléchi. Je sais bien, avec Roland Barthes, que tout écrit échappe à son auteur dés qu’il est publié et qu’il est approprié par ses lecteurs ; et je n’y peux rien. Je ne peux que clarifier ce que je voulais dire et qui était indiqué dans ma remarque ci-dessus : le style de Nessie, à priori, me fait plus réagir que réfléchir. C’est un fait. Lorsque je parle d’aporie dans un petit commentaire, c’est pour constater que ce style ne changera pas. Je crois que Nessie a été clair. Je pensais donc que la deuxième partie de mon commentaire « Chacun garde son style » l’était aussi, ainsi que la référence aux « Chemins qui ne mènent nulle part » d’Heidegger. J’entendais par cela aller dans un univers inconnu, celui ou j’échappe à ce réflexe de réaction, ou pas d’ailleurs. Je n’en sais rien mais je crois que cela vaut le coup d’insister.

Je suis donc partant pour livrer quelques réflexions sur le Forum mais il me serait utile, pour en revenir à mon préliminaire, de connaitre la structure de ce forum ; en gros, qui le gère ? (Nessie, Frédéric, Yann ?).
Je ne parle pas bien sûr de la gestion technique mais de sa gestion "éditoriale."


94
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Jeu 04 Oct 2012, 23:30

@Alain Machefert a écrit:Une fois n’est pas coutume, je vais être un peu plus long.
Cela ne nuit certainement pas à la clarté de votre propos, baliser ce qui vous dérange me paraît une saine démarche et travailler en sens inverse de l'activité trollesque qui s'intensifie ces jours-ci.


Je suis donc partant pour livrer quelques réflexions sur le Forum mais il me serait utile, pour en revenir à mon préliminaire, de connaitre la structure de ce forum ; en gros, qui le gère ? (Nessie, Frédéric, Yann ?).
Je ne parle pas bien sûr de la gestion technique mais de sa gestion "éditoriale."

C'est vrai qu'il pourrait être utile de rendre sa structure explicite.

Le forum a connu jusqu'à 5 administrateurs/modérateurs, tous présents à son démarrage sur les décombres du blog Quai de Seine, que Jean Lebrun tenait courant 2009 sur le site de France Culture (parallèlement à celui, nettement mieux tenu, de Brice Couturier auquel je crois vous participiez).

Aujourd'hui, Yann, Nessie et moi-même sommes ceux qui modérons activement ce forum, mais les deux autres modérateurs ont gardé leur droits d'administration et d'intervention, et gardent contact de près ou de plus loin avec le forum.

Pour être parfaitement transparent, nous discutons de l'administration et de la modération de ce forum, de sa direction et de ses évolutions au même niveau, sans que l'un n'ait de prérogative particulière. Nous avons le même niveau de liberté d'intervention, concertée ou non, sur la façon de le modérer (je viens par exemple d'effacer un message trollesque sans consultation préalable), notre accord tacite sur l'essentiel et notre confiance mutuelle est largement suffisante pour ne pas avoir à nous poser de questions très formelle sur l'activité modératoire que nous menons.

Enfin, nous disposons ici d'une section privée, où nous échangeons activement sur ce qui s'y déroule. Pour autant, il n'y a pas de ligne éditoriale explicite à ce forum, hormis son intention d'apporter une critique construite à ce que produit France Culture. Cette critique est entièrement construite par les intervenants, elle n'est en rien dictée par ses fondateurs.

95
Répondre en citant  
bouge un doigt - le Sam 13 Oct 2012, 19:13

Nessie a écrit ceci ci-dessus le 04/10:


" La sortie critique de Pantoufle rejoint les procès d'intention que nous avons essuyés de la part de Vincent lors de la création du forum : elle a toutes les apparences du double jeu. Malgré des dehors cordiaux et quelques qualités de l'échange loyal, on y décèle un refus du dialogue : l'injonction morale de ne pas lui répondre, et parce qu'on lui répond, abandon prématuré. On n'y trouve rien de plus qu'une image caricaturale de ce que nous faisons ici, et aucune direction d'amélioration, pas même sous la forme d'une proposition d'angle analytique, ou d'un axe d'action. Pire : à aucun moment Pantoufle, comme jadis Vincent, ne prend position sur aucun axe critique, ce qui est la condition élémentaire du désir de participer au forum, et cela en tant que lecteur ou en tant que rédacteur : veut-on dans le programme radio plus ou moins de détente ou de rigueur, de culture ou d 'actu, de temps long ou de temps court, d'amélioration en forme ou en contenu, plus ou moins de signatures différentes, plus ou moins de variété des intervenants, de leurs personnes, de leurs origines ? (Et j'en passe, car des options du programme on peut faire une longue liste). Pour éclairer fut-ce a minima ces questions fondamentales, que peut-on peut tirer des interventions de Pantoufle ou de Vincent ? Rien. Rien sinon chicane bien maquillée. Rien d'autre que du dénigrement déguisé en souhait de qualité. C'est donc la stérilité absolue. La critique de Pantoufle ne vise qu'à manipuler le lecteur en dénigrant ce qui est fait ici. "


C'est ça le souvenir que vous gardez de moi Nessie?
Moi, j'ai eu l'impression de défendre des journalistes injustement attaqués, de réfléchir à ce que signifie la critique radio, de parler d'émissions qui m'avaient plu, etc. Vous appelez sans doute "chicane" ce qui était le souhait d'exposer ce que vos "critiques" pouvaient avoir d'insuffisant. Je l'ai fait avec franchise et sincérité, croyez-le bien...

J'ai (un peu) plus de temps maintenant, je pourrais essayer de participer à la discussion. Heureusement, je sais qu'il y a la place ici pour des discussions ouvertes et des idées variées...

96
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Oct 2012, 21:49

Ohé les Pantoufles et les Vincent, vous pourriez lâcher la grappe à ce forum avec vos problèmes avec Nessie ?
Ca devient lourd votre petit cinéma. Ah mon Dieu, Nessie est trop ceci, Nessie est trop cela, ah mon Dieu, Nessie pense ceci Nessie pense cela. Tout le monde s’en tamponne de vos problèmes, vous comprenez ? Les visiteurs de ce forum viennent ici pour enrichir leur écoute radio, pas pour se taper vos conneries de groupies contrariées.
Pantoufle, au lieu de geindre, dites donc ce que vous avez à dire sur FC, ce forum est fait pour ça, modéré par un Masterkey bienveillant, ouvert 24 h sur 24, et gratuit par dessus le marché. Alors si vous avez quelquechose à dire, profitez donc de cet espace d’expression pour autre chose que vos jérémiades à la mord-moi-le-machin. Et Vincent, votre « souvenir que vous gardez de moi Nessie », de grâce gardez-le, tout le monde s’en fout, vraiment

97
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Oct 2012, 22:14

Pantoufle,
Je vous invite à une discussion contradictoire,
ça vous dit ?

98
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Oct 2012, 22:22

Non, merci.
Pantoufle

99
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Oct 2012, 22:33

On a sa fierté, tout de même ....
Pantoufle

100
Répondre en citant  
Re: Critique de la critique - le Sam 13 Oct 2012, 22:37

Haha! C'était l'essence de la discussion contradictoire, présentée par Pantoufle :
- Une discussion contradictoire, ça vous dit?
- Non.

Je seconde Lambda : les débats sur le sens giratoire (sens des aiguilles d'une montre ou le contraire) dans lequel vous drapez vos toges indignatoires n'intéresse personne. Vous pourriez peut-être monter une association de soutien psychologique, si vous avez compulsivement besoin de verbaliser votre mal être par rapport à l'externalisation de l'expression de votre parole contrariée?

101
Répondre en citant  
Toutàfait Vincent - le Sam 13 Oct 2012, 22:42

un revenant a écrit:[...]
Vous appelez sans doute "chicane" ce qui était le souhait d'exposer ce que vos "critiques" pouvaient avoir d'insuffisant. Je l'ai fait avec franchise et sincérité, croyez-le bien...
J'ai (un peu) plus de temps maintenant, je pourrais essayer de participer à la discussion. Heureusement, je sais qu'il y a la place ici pour des discussions ouvertes et des idées variées...
Mes excuses Vincent, du moins si vous êtes bien le Vincent de jadis et non un 53eme faux nez de notre menteur carabiné qui par ailleurs a toujours aimé pratiquer l'usurpation de signature. Voyez que ça n'est pas simple.

C'est aneffet le côté négatif que j'avais conservé de vous mais ça n'était pas le seul. Il y avait aussi suffisamment d'aspects positifs pour que très vite, n'en retrouvant aucun dans la pantouflerie, j'en vienne à dissocier de ce que je croyais être votre retour ici, ce qui m'apparut finalement comme un retour de notre troll.

Comme vous avez de moi vous aussi une image Jekyll/Hyde, nous sommes quitte. Si mon commentaire vous semble injuste je vous présente mes excuses et pour cette raison je regrette de l'avoir ainsi formulé. Mais s'il vous a stimulé pour revenir parmi nous alors je le regrette beaucoup moins : vous êtes le bienvenu ici et vous le savez. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai un peu trop longtemps fait confiance à 'pantoufle'. Si j'avais compris plus tôt que c'était un membre du Cam-Club, je n'aurais pas répondu si longuement.

Si le goût vous prenait de vous inscrire de nouveau, faites nous une faveur : au moment où vous désirerez de nouveau prendre des vacances du forum (sait-on jamais), ne liquidez pas votre profil svp, car ça crée du désordre dans les intitulés de posts. Mieux vaut laisser dormir votre inscription, même pendant un ou deux ans d'absence ou de silence comme vous venez de faire.

Je vous donne rendez-vous de façon imminente pour commenter les Ateliers de la Nuit et surtout l'Atelier Intérieur qui montre toute la richesse de la relève à France Culture, avec à même proportion défauts, inspiration, banalité, fulgurances, vanité de vanités, bref un potentiel intéressant et donc tout de même un espoir et aussi encore notre patience bien sollicitée...

Critique de la critique     Page 10 sur 13

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum