Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia    Page 4 sur 7

Bas de page ↓   

31
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Mer 13 Avr 2011, 19:08

Oui, je suis entièrement d’accord avec Nessie, à propos des idéologies majoritaires sur FC, et dans les médias en général.
D’ailleurs, ça n’est pas que ça me dérange plus que ça (après tout, ça me correspondrait même plutôt), non, ce qui m’agace, c’est justement que ça ne soit pas présenté comme une idéologie, mais comme la seule posture possible, évidente, morale, respectable, et la forme mièvre que cela prend souvent - quand ce n’est pas le petit côté "donneur de leçons" !
Du coup, Slama et Adler, ça donnerait presque une bouffée d’air, en fait.


Pour en revenir au post incriminé, j’ajouterai juste que je ne vois pas du tout en quoi la "culture de la contradiction" pourrait contribuer en quoi que ce soit à faire vivre la démocratie. Bien au contraire.

Voir le profil de l'utilisateur http://commentparlerdumonde.over-blog.com/

Polémix 


Invité

32
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Mer 13 Avr 2011, 21:13

@ Yann S. : un \\ʼʼbrûlots\\ʼʼ, vous plaisantez ? A peine un pétard mouillé.
Donc,
@ Serge U. : dans votre tract post, remplacez les noms par ceux cités par Nessie, et collez lui le logo FN, vous verrez, ça marche tout aussi bien. Vous ne trompez pas grand monde avec ce genre de bricolages, vous savez ?
Donc,
@ Nessie : votre réponse est juste, mais je ne comprend pas votre dissociation systématique du culturel et du miltant. De quoi parlez-vous, des médiateurs (ici les gens de radio) ou des \\ʼʼacteurs\\ʼʼ culturels ? 608Snp

33
Répondre en citant  
Sans... contre, il n'y a pas de démocratie - le Mer 13 Avr 2011, 22:28

Vous écrivez : "Je ne vois pas du tout en quoi la "culture de la contradiction" pourrait contribuer en quoi que ce soit à faire vivre la démocratie. Bien au contraire."

Sans... "contre" - contre-culture, contre-pouvoir, contradiction, controverse -, il n’y a pas de démocratie.

Votre remarque est affligeante. Nul doute, elle en dit long sur ce qu’est devenu France Culture pour ses auditeurs : un bunker hors du monde.

Vos propos confirment mes craintes.

Voir le profil de l'utilisateur http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com

Polémix 


Invité

34
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Mer 13 Avr 2011, 22:50

Serge, quand vous aurez fini de flipper (ah tous ces propos qui confirment vos craintes), vous pourriez rebondir sur tout le reste (tous ces propos qui ont le culot de simplement répondre à vos tracts posts précédents) ?Snp

35
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Mer 13 Avr 2011, 23:02

@Serge ULESKI a écrit:Vous écrivez : "Je ne vois pas du tout en quoi la "culture de la contradiction" pourrait contribuer en quoi que ce soit à faire vivre la démocratie. Bien au contraire."

Sans... "contre" - contre-culture, contre-pouvoir, contradiction, controverse -, il n’y a pas de démocratie.

Votre remarque est affligeante. Nul doute, elle en dit long sur ce qu’est devenu France Culture pour ses auditeurs : un bunker hors du monde.

Vos propos confirment mes craintes.
Bon, alors, j’explique.

Sans « contre », il n’y a pas de démocratie. D’accord.

Mais quand le « contre » est érigé en « culture », précisément, c’est là que ça devient grave.
L’important n’est plus de dire, mais d’être contre. Au point que l’on oublie l’objet du débat.
L’homme politique moderne n’existe que s’il s’oppose dans le débat. L’important est de finir par avoir raison, et non de trouver le vrai. A l’enjeu du débat (trouver une solution, une vérité, un accord) se substitue un enjeu personnel (avoir raison, imposer sa vérité). Y a-t-il encore des hommes sachant dire « j’ai eu tort » ou « je ne sais pas » ? Culture de l’honnêteté intellectuelle, plutôt que de la sotte contradiction.
Nulle surprise, alors, si les programmes politiques, sans même parler des idées politiques, sont maintenus dans un flou artistique total : avancer une idée, c’est aussitôt prêter le flanc non au débat constructif, mais à la contestation.
Qui s’étonnera ensuite de l’impossibilité de réformer quelque chose en France ? La « voix du peuple » ne s’exprime plus (d’ailleurs, a-t-elle véritablement quelque chose à dire ?), elle est contre.


Et ouais, je sais, je suis affligeante. M’en fout un peu, d’être affligeante, à vrai dire. Ca doit être le propre des imbéciles de vivre sans craintes.



Dernière édition par Chanda le Jeu 14 Avr 2011, 12:01, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://commentparlerdumonde.over-blog.com/

36
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Mer 13 Avr 2011, 23:07

Polémix a écrit:@ Nessie : votre réponse est juste, mais je ne comprend pas votre dissociation systématique du culturel et du miltant. De quoi parlez-vous, des médiateurs (ici les gens de radio) ou des \\ʼʼacteurs\\ʼʼ culturels ? 608Snp
Ben je parle d’un peu tout le monde dans ces catégories. Oh ça ne mérite pas de faire fusiller des professions au complet car ce ne sont que les grandes gueules qui s’expriment, donc même pas 10%. Les autres suivent, intimidés par le terrorisme idéologique. Mais enfin ce militantisme, qui est malgré tout une sorte d’hygiène sociale, il a tendance à se montrer envahissant chez nos champions de la morale quand il sert qu’à faire la courte échelle à des idées reçues et à un ethnocentrisme un peu niais qui juge tout à l’aune des valeurs de notre présent : Droit du travail, Inégalités, Non-discrimination de genre ; ouais tout cela c’est des principes bel et bons mais quand on entend Laure Adler ou Catherine Clément ou Marc Voinchet glisser leur indignation facile dans leurs commentaires sur l’Atelier de Rembrandt ou sur l’organisation sauciale de l’Inde ou sur la situation en Afrique, ben on se dit qu’il y a un B-A-BA de l’analyse historique&sociale qui devrait être parfois rappelé à nos gentils radioteurs hein.

Le problème (et là c’est grave) est que mon reproche ne s’adresse pas tant à FC qu’au petit monde qui se croit autorisé à intervenir dans le Débat, au nom des belles zidées et des noblezidéaux.
- J’ai nommé : tout une catégorie de Sciences-Zumaineurs qui décrochent leur doctorat en "travaillant sur un truc qui m’a trop énervé" (je cite - entendu ça dans un séminaire du CNRS, pitié, pitié !!).
- J’ai nommé : une bonne part de la profession des théâtreux et de lard-contemporain qui a micro ouvert sur FC pour dire comment ils luttent pour l’égalité sauciale tout en passant à la caisse et en se faisant des c... en or avec 2 bouts de fer plantés dans le sable ou avec 3 plumes collées sur un mur. La encore je n’invente rien. Quand Buren vend ses rayures pour des millions tout en se la jouant défenseur des prolos, pardon mais j’ai comme un vertige.

Donc je visais certes en premier lieu ces artisses-donneurs-de-leçon-qui-nous-infestent-le-théâtre-contemporain, mais aussi les cinéastes-documentaristes-qui-parce-que-l’objectivité-est-un-leurre-bidonnent-et-manipulent-à-tour-de-bras-car-contre-Sarko-tous-les-moyens-sont-bons, et puis les scientifiques-de-la-matière-qui-se-croient-autorisés à balancer du dogme saucial (par exemple le regretté Denis Guedj, mathématicien et au nom de quoi il balance son credo social celui-là ?). Tous ces gens j’ai tendance non seulement à ne pas les distinguer, mais encore à les fourrer dans le même sac que la profession journalistique + la plupart des producteurs de France Culture (les "médiateurs") qui ne franchit même plus la ligne car depuis longtemps ils ont basculé de l’autre côté, dans le journalisme d’opinion. C’était le cas jadis dans l’Huma mais avec une certaine morale ; c’est le cas aujourd’hui à FC mais avec soit une incroyable inconscience, soit un cynisme colossal.

Malgré tout, je ne veux pas trop citer 3 noms et 2 professions. Je voulais parler de l’ambiance générale dans le pays : il y a un ton de morale qui, malgré tout ce que j’en dis, me semble très bon signe, et d’une société évoluée. Je le dis en déconnant un peu, mais je le dis quand même notamment dans cet autre post.

Le problème : aussi bien l’intelligentsia que les médiateurs, tous ces gens restent un peu au premier degré de leur révélation, comme dans un accès de lucidité pas encore dépassé, et surtout avec un gros gros bénéfice moral : " aaaah voyez moi je suis lusssyde hin je SAIS que nous sommes des pabô-cradô-salops alors atassion hein vous avez interêt à être d’accord sinon je vous dérouille sur le ring de la polémique en spectake, gare !!". Ben oui, FC avec Clarini ou même avec Noudelmann l’an dernier, souvent ça ne pisse pas beaucoup plus loin. Par charité je ne cite pas Laure Adler qui bouffe de la morale à tous les rateliers (et avec le sien en plus).

En gros le trick c’est celui-la.
Un jeu transactionnel, quasi.
Navré, mais ce forçage moral moi ça me fait gerber.
J’y retrouve franchement trop les curés de mon enfance, avec la calotte et les bondieuseries en moins.

Pourquoi ça me rend -kamème- optimiste ? Ben, comme dit plus haut, j’y vois bien l’effet Tocquevillien : plus les choses s’améliorent, plus croît l’insatisfaction. Qu’en France il y ait tant de moraline ça me semble, paradoxalement, très bon signe ! Ca veut dire que les inégalités ont foutrement reculé, pour que la part qui en reste devienne à ce point intolérable. Si les inégalités étaient écrasantes effarantes affreusemante discriminantes on ne les verrait pas, on ne les verrait plus, on ne les verrait pas encore.

Plus un mal social va en se réduisant, plus la part résiduelle devient intolérable. La montée des insatisfactions est le signe du progrès social.
(Ce paradoxe a été exposé par Tocqueville et exploité par Jean-Claude Chesnais dans son "Histoire de la violence" ; et aussi tiens par le jeune Daniel Cohen aux temps où il chroniquait sur France-Turlute, il y a encore 4 ou 5 ans).

Allons bon j’ai écrit exactement le contraire de ce qu’il faut pour calmer ce débat. Si Serge Uleski lit ça, sûr qu’il m’offre illico un billet pour la planète Titan !



Dernière édition par Nessie le Mer 13 Avr 2011, 23:13, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Polémix. 


Invité

37
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Mer 13 Avr 2011, 23:12

Rien d’affligeant dans vos propos, Chanda, on n’en dira pas autant de ceux d’un héraut de la contradiction fuyant la contradiction.(un)Polémix.(un)Snp

38
Répondre en citant  
Mêmes interdits - le Jeu 14 Avr 2011, 11:01

@Nessie

Il n’est pas question de remplacer les uns par les autres, ou bien de choisir entre Laure Adler, Voinchet contre les
Slama, Adler (Alexandre), Meyer, Kravetz...

Ce n’est pas une question de gauche et de droite non plus...


Il est question de cesser de nous dire qu’il n’y a pas de conflits ni d’enjeu, et de cesser cette recherche systématique du risque zéro...

Il est question d’introduire du souffle et une vision.

Il n’est pas normal que l’on retrouve les mêmes interdits sur France Culture que sur les médias de masse : sujets et personnalités compris.


Voir le profil de l'utilisateur http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com

39
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Jeu 14 Avr 2011, 12:59

@Serge ULESKI a écrit:@Nessie



Il est question de cesser de nous dire qu’il n’y a pas de conflits ni d’enjeu, et de cesser cette recherche systématique du risque zéro...

Il est question d’introduire du souffle et une vision.

Il n’est pas normal que l’on retrouve les mêmes interdits sur France Culture que sur les médias de masse : sujets et personnalités compris.


Du souffle et une vision, oui, mais c’est bien vague
Interdits:sans doute voyez-vous des noms et des sujets? lesquels?

Voir le profil de l'utilisateur

40
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Jeu 14 Avr 2011, 14:47

Bon écoutez je suis optimiste et je suis sûr que France Culture reviendra à ses fondamentaux car elle ne gagne rien à faire du sous Inter, du sous LCI, ITélé, BFM etc...

En plus France culture va devoir investir massivement sur le net et nous proposer les futurs Yann paranthoën du net !

Elle le sait très bien sinon elle disparaitra !

Pour le moment Jean Luc Hess n’y comprends rien au net mais cela va changer !

Voir le profil de l'utilisateur

41
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia - le Jeu 14 Avr 2011, 14:52

Il faut se dire aussi que France Culture doit évoluer c’est évident!

On peut pas non plus rester avec les mêmes pendant 50 ans quelque soient leur talents !

Les vieux briscard de culture doivent aussi passer la main comme d’autres l’ont fait avant !

Que comprends quelqu’un que j’aime beaucoup Alain Veinstein du net, voulez vous me le dire ?

Que comprends Jean Douchet ou Michel Ciment du net,ils ne comprennent déjà pas que l’âge d’or du ciné c’est fini et que la création se sont les séries télés et demain les séries sur le web

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


42
Répondre en citant  
Re: France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia -

France Culture à vau-l'eau, à hue et à dia     Page 4 sur 7

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum